Édition du
26 July 2017

Algérie : pas de coopération avec CPI et TPI pour le président Al-Bachir

FOCUS » Lire l’article de Abed Charef : L’Engrenage de l’import-import

» Sur la prédation des hydrocarbures : Mohand Cherif Aissat et D. Benchenouf

» Le DRS Torture encore. En page Actualité

Des jeunes algériens torturés et abusés sexuellement. Le CFDA s’insurge contre la persistance de ces pratiques inhumaines et odieuses en Algérie à l’encontre des jeunes algériens et demande au Rapporteur spécial contre la torture des Nations unies d’intervenir auprès des autorités algériennes pour que cessent ces violations graves des droits de l’Homme.
» Lire la chronique de Ahmed Halli dans page chronique.

» L’Algerie s’oppose à la traduction du président soudanais Al-Bachir devant la Cour Penale Internationale (CPI)
Mr. Mourad Medelci ministre des affaires étrangères a déclaré au sommet des ministres des affaires étrangères arabes du Caire :
“C’est inacceptable, intolérable, et sans précédent sérieux” et d’ajouter : “La décision du procureur de la Cour Pénale Internationale prise à l’encontre du Président Hassan Al-Bachir, nous a surpris, tout comme l’a été le Président Al-Bachir qui est connu pour sa coopération positive dans un cadre de légalité internationale et ses efforts orientés à atteindre un compromis et des options pacifiques afin de mettre un terme à la guerre au Soudan.”
L’Algérie a annoncé qu’elle n’allait pas coopérer avec le procureur de la Cour Pénale Internationale dont elle qualifie la décision “ d’obstacle dans la voie du processus de paix au Darfour.”


Nombre de lectures : 601
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique