Édition du
26 March 2017

Belkhadem pose le préalable de la constitution “Pas de congrès au FLN sans la révision”

QUOTIDIEN LIBERTE

Par Nadia Mellal

Le secrétaire général a expliqué que ce rendez-vous sera l’occasion de réaffirmer la position du parti en faveur d’un troisième mandat pour le président Bouteflika

Belkhadem

Le congrès extraordinaire du Front de libération nationale (FLN) se tiendra après l’annonce de la révision de la Constitution. C’est Abdelaziz Belkhadem, le secrétaire général du parti, qui l’a déclaré jeudi dernier à l’occasion d’une conférence nationale des militantes du FLN tenue au centre spécialisé de la formation professionnelle de Birkhadem (Alger).

“Le parti appellera à la tenue de son congrès extraordinaire ainsi que de son conseil national après l’annonce de la révision de la Constitution”, a indiqué Abdelaziz Belkhadem en substance, en marge de la rencontre des femmes de son parti, en réponse aux questions des journalistes présents. Le patron du FLN expliquera cette décision par le fait que ces rendez-vous organiques du parti auront pour ordre du jour de “réaffirmer la position du parti en faveur d’un troisième mandat pour le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika”. C’est en tout cas la première fois que le leader de la formation majoritaire donne de telles précisions par rapport à ces deux rendez-vous organiques très attendus par les militants du FLN à tous les niveaux de responsabilité ainsi que par la contestation inhérente à cette formation politique. En effet, plusieurs voix se sont élevées au sein de cette formation, membre de l’alliance présidentielle, pour demander la tenue d’un conseil national ainsi que d’un congrès extraordinaire pour mettre à plat les choses au sein du parti et mettre à nue tous les problèmes et les insuffisances liés à sa gestion par l’actuelle équipe dirigeante. Sur ces points, Belkhadem donne une précision de taille : d’abord en liant la tenue de ces deux rendez-vous à l’annonce présidentielle d’une révision de la Constitution et, ensuite, en définissant son ordre du jour qui est celui de soutenir un troisième mandat présidentiel à la tête de l’État algérien.

Interrogé également en marge de la rencontre de Birkhadem sur l’instance exécutive (121 membres de son parti), Belkhadem, qui expliquera que la direction du FLN prépare actuellement sa tenue, précisera qu’elle interviendra à l’issue de l’université d’été prévue le 21 août prochain dans la wilaya de Blida. Par ailleurs, et sur la question de la présence des femmes au sein des structures de son parti, le secrétaire général du FLN a indiqué que son parti “s’attelle à renforcer la place de la femme dans ses structures”. Lors de la rencontre de jeudi, qui intervient suite à neuf rencontres régionales, M. Belkhadem a appelé à renforcer la place de la femme au sein des structures du parti, notamment celles de la base pour lui permettre d’accéder à des postes politiques. Belkhadem a indiqué que la direction du parti rendra publique une directive dans ce sens conformément aux revendications des militantes, précisant que son parti “est une école de formation politique”. Répondant aux recommandations des conférences régionales lors desquelles les militantes ont demandé la création d’une “commission nationale pour la promotion du rôle de la femme dans le combat politique”, M. Belkhadem a précisé que cela “ne résoudra pas la question de la représentation de la femme”. “Le parti est un ensemble et il n’y a pas de structures pour femmes et des structures pour hommes”, a-t-il tenu à dire. Il a à ce propos demandé aux militantes d’intensifier leur action pour élargir la base, ajoutant que les bases du parti “sont solides et comptent toutes les catégories de la société”.

NADIA MELLAL


Nombre de lectures : 254
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique