Édition du
25 March 2017

Attentat déjoué contre le Président

Un véhicule piégé devait exploser au passage du cortège à Bouira
Actualité (Mercredi 30 Juillet 2008)
lib1.png

Par : Madjid T.

Les terroristes ont acquis un véhicule neuf, de couleur noire, pour tromper la vigilance des services de sécurité lors du déplacement du président de la République.
ph-1-bouteflika-1_copy1.jpg
Encore une fois, les services de sécurité viennent de déjouer un autre attentat visant le président de la République puisque, vendredi dernier, un attentat à la voiture piégée, qui voulait cibler le cortège du président de la République, a été avorté dans la région est de la wilaya de Boumerdès.
Selon nos informations, les forces de sécurité ont intercepté, la veille de la visite de M. Bouteflika, effectuée dans la wilaya de Bouira, un véhicule de marque Volkswagen série 5, à Chabet El-Ameur, à l’est de la wilaya de Boumerdès.
Le véhicule, à l’ état neuf, de couleur noire, a été abandonné par deux personnes suspectes à la suite d’une course-poursuite engagée par les forces de sécurité, dans cette région connue pour être un centre de transit des groupes terroristes activant dans les wilayas de Boumerdès et de Bouira. Les occupants du véhicule ont aussitôt pris la fuite vers le maquis de Boudekhane surplombant la ville de Chabet El-Ameur.
Tout porte à croire que les fuyards seraient des terroristes qui allaient bourrer le véhicule d’explosifs dans les maquis de Boudekhane ou à Sid-Ali-Bouneb pour se diriger ensuite vers la wilaya de Bouira située à quelques encablures de Chabet El-Ameur. Le véhicule, une Golf série 5, facile à noyer au milieu du cortège présidentiel, a été volé quelques jours auparavant sur la route de Naciria. Les terroristes avaient, selon nos sources, l’intention d’introduire le véhicule au milieu du cortège présidentiel et de le faire exploser, mais les services de sécurité étaient déjà en alerte puisque le véhicule a été signalé partout.
Deux éléments ont troublé les services de sécurité, la couleur noire et l’état neuf du véhicule. Ce qui les a amenés à penser qu’il ne s’agissait pas d’un simple vol d’autant plus que le véhicule avait été volé dans une région proche de la wilaya de Bouira. Les forces de sécurité ont engagé par la suite des recherches dans le maquis et trouver les explosifs, mais ils ont été accueillis par des bombes artisanales qui ont fait un mort et deux blessés parmi les éléments de l’ANP.
Trois bombes seront découvertes et désamorçées par les artificiers de l’ANP lors de cette opération.
C’est la deuxième fois que les terroristes de l’ex-GSPC tentent d’assassiner le président de la République puisque en septembre 2007, un kamikaze s’est fait exploser au milieu de la foule après avoir été repéré par un policier qui perdit la vie au cours de cet attentat. Les terroristes affaiblis de plus en plus par les coups qui leur sont assenés par les services de sécurité éprouvent des difficultés même pour coordonner leurs actions. L’élimination de la plupart des “émirs” composant l’ancienne génération de l’ex-GSPC et les dissensions profondes apparues, ces derniers temps, au sein de l’organisation, laissent penser que l’ex-GSPC est désemparé même si tout le monde reconnaît qu’à la moindre baisse de vigilance, il est encore capable de semer la mort avec ses bombes.
À noter le rôle des citoyens dans la lutte antiterroriste comme cela l’a été vérifié, samedi dernier, à Boudouaou, lorsque des citoyens ont prêté main forte aux services de sécurité, ce qui a permis de venir à bout de deux dangereux terroristes venus racketter des commerçants.

M. T.


Nombre de lectures : 578
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique