Édition du
23 March 2017

« Il n’y a ni Président de la République, ni Constitution, ni Institutions en Algérie »


Karim Tabou
Le Premier Secrétaire du FFS, Karim Tabou, de Tizi-Ouzou

02 août 2008 – Le Premier Secrétaire du Front des Forces Socialistes, M. Karim Tabou, a affirmé dans une conférence de presse qu’il a animée, avant-hier soir, à Draâ Ben Kheda, wilaya de Tizi-Ouzou, que le discours du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika devant les présidents des Assemblées Populaires Communales exprime clairement l’échec des politiques initiées par le régime en place durant les 15 dernières années.
Il a ajouté que l’Algérie est un pays qui n’a ni Président de la République ni Constitution ni Institutions. Il a indiqué que des groupes de mafia ont pris les reines de l’Algérie et excellent dans l’instauration de l’anarchie afin de briser la société.
Le responsable du FFS a comparé le pouvoir algérien à « l’Etat d’Israël » qui s’engage dans une politique qui « sape le morale des palestiniens ». Ce dernier estime que les autorités algériennes ont réussi à saper le moral des algériens à l’instar de ce que fait l’Etat d’Israël au peuple Palestinien, qui a oublié ses revendications suite à la grande pression qu’il subie.

02-08-2008
Par M. Tachâbount/ Rubrique Traduction


Nombre de lectures : 382
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique