Édition du
24 March 2017

Le fils Kheddafi dénonce le régime paternel

Logo al shark al awsat
lastampatop.gif

Opération propagande pour améliorer l’image de la Lybie ?
Opération restyling. Le fils du leader Lybien Muammar Kheddafi, Seif al Islam, chef de la Fondation Humanitaire homonyme a diffusé ces jours-ci en Lybie une cassette vidéo et un cd contenants des interviews et des déclarations d’opposants accusant les responsables au pouvoir de tortures et violations des Droits Humains.

C’est en substance ce que reporte l’article paru sur le quotidien panarabe Al Sharq al Awsat qui interprète ce coup comme une manœuvre visant à diffuser dans le monde une image toujours plus positive du régime qui quelques années auparavant avait renoncé aux soit disantes «armes de destruction massives». Le journal révèle que certaines images – aussitôt diffusées sur Youtube, où déjà circulent des vidéos qui dénoncent la Lybie – montrent des leaders de l’opposition lybienne qui accusent clairement, en citant noms et prénoms, d’anciens responsables du gouvernement et des comités populaires.
al saif al islam kheddafi
Selon Asharq Al Awsat, ils «ont constitué l’épine dorsale du regime» mis sur pied en Lybie par Muammar Kheddafi à partir de l’année 1977, quand il s’auto proclama guide de la révolution verte. Al Sharq al Awsat reporte que Seif al Islam s’est récemment engagé en public à révéler toutes les vérités sur les prisons et les violations des Droits Humains en relation aux opposants [ndt : du régime].

Selon le journal, cette action de make up initiée par Seif al Islam vise à contraster la campagne en cours de la part des organisations internationales des Droits civils qui dénoncent les violations quotidiennes attribuées aux autorités lybiennes. A l’étranger, les opposants de Kheddafi minimisent la portée de ces pas. www.asharq-e.com/

Traduction Tahia Bladi


Nombre de lectures : 526
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique