Édition du
21 July 2017

Coup d'Etat en Mauritanie:

Le curieux attentisme des « démocraties occidentales »
maur2.gif
Le coup de force perpétré en Mauritanie par des officiers supérieurs en réaction à leur limogeage par le président mauritanien n’a suscité que de très timides réactions en occident et dans le monde.
Celle de l’OUA est venue la première et on comprend très bien que les chefs d’état africains, qui sont presque tous éligibles à une telle extrémité, veuillent se préserver en se serrant les coudes. Encore que cette condamnation ne sera suivie d’aucun effet.
Mais sinon, hormis, la condamnation de pure forme des USA, et celle de la CEE, par par la voix d’un commissaire européen qui annonce que l’aide financière à la Mauritanie « pourrait » être suspendue, c’est le silence radio un peu partout dans le monde. Et pour cause! Tout le monde attend ce que le nouveau régime va dire au sujet des relations de la Mauritanie avec Israël. Les putschistes, pourraient, en effet, être tentés d’annoncer la rupture des relations diplomatiques avec l’État d’Israël, pour rallier à leur cause la population mauritanienne. Ce « détail » sera déterminant pour la réaction des pays occidentaux, et surtout de tous les pays « arabes et musulmans » qui veulent que l’exemple de « normalisation » mauritanien fasse tâche d’huile chez eux, qui entretiennent avec Israël, des relations secrètes et honteuses.
Ainsi, selon les garanties que les putschistes donneront sur leur intentions au sujet des relations diplomatiques avec Israël, la réaction du « monde entier » sera plus ou moins complaisante, plus ou moins sévère, et surtout plus ou moins décisive. Mais il semble bien que les putschistes ont dû prendre leurs devants. Il serait même hautement probable qu’ils aient déjà rassuré sur leurs sentiments pro-israéliens. Avant même de se jeter à l’eau.
Pour l’Algérie, ce coup d’Etat pourrait servir de test. Si l’occident laisse faire, les toutes petites velléités du président Bouteflika, qui envisagerait d’envoyer quelques généraux à la retraite, après leur avoir remis une poire pour la route, et avoir nommé une grosse flopée de nouveaux généraux, seraient certainement repoussées aux calendes grecques. Il ne s’y frotterait pas. Si tant est qu’il en ait éprouvé le plus petit désir.
Pour ce qui est de l’OUA, il vaut mieux ne pas y prêter la moindre attention. Au mieux, elle va être utilisée par l’occident, si ce dernier décide de rétablir le président mauritanien dans ses fonctions, comme tam-tam de résonnance. Au mieux…
D.B


Nombre de lectures : 522
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique