Édition du
26 March 2017

Qu'est ce que c'est toi ?

nain1.jpgDans ma jeunesse, j’étais un jeune cadre dans une usine de la SONIPEC à Sidi Bel Abbès. Un jour, pendant un Conseil de Direction, un de mes collègues, excédé par l’autoritarisme, voire le despotisme du directeur d’unité, comme on disait alors, se leva brusquement, faisant tomber son siège, et après avoir fait voler en l’air les documents et le stylo qu’il avait à la main, pointa un index tremblant à la face du directeur et lui hurla à la face: « Qu’est ce que c’est toi ? »
Cet homme qui aurait pu exprimer sa question de façon plus conforme aux règles de la langue française, il en avait les capacités, n’avait pu s’empêcher de parler avec ses tripes. Ce fut un moment de vraie vie. Par de vraies gens. Sa sortie nous avait tellement choqué, le directeur en premier, le directeur surtout, que nous avions tous adopté l’heureuse formule, par la suite, lorsque nous avions affaire à un bouffi et que nous voulions le remettre à sa place. A un point où ne rations plus la moindre occasion de la sortir. « Qu’est ce que c’est toi ? » devint un cri de guerre dans Sidi Bel Abbes du début des années 80. Un exutoire verbal qu’on retrouvait partout où il y avait des responsables qui abusaient de leur autorité. Je connais même le cas d’une dame qui, après avoir longtemps supporté la tyrannie de son mari, lui cracha cette truculente question en pleine fête familiale.
C’est pour cela qu’aujourd’hui, face à cette monstrueuse main mise des Bouteflika, Toufik et autres mobylettes pétaradantes qui se prennent pour des grosses cylindrées, ces godillots qui se prennent pour de grosses pointures, ces nains qui se prennent pour des géants, que je reprends à mon compte cette mémorable sortie de mon ami Kaddour Kebdani, pour leur dire: « Qu’est ce que c’est toi ? »


Nombre de lectures : 402
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique