Édition du
27 March 2017

Couffin du ramadhan à Sétif : Les scandales de l’ex-apc dévoilés

EL WATAN

Sur les 13 500 couffins distribués l’année passée, on en a pu retrouver la trace chez seulement 5160 bénéficiaires. Près de 1000 couffins ont été octroyés de façon illégale aux ex-élus.

L’opération de distribution du couffin de Ramadhan dans la ville de Sétif a mis à nu de nombreux scandales et dépassements qu’a connus la principale commune de la wilaya durant le mandat précédent, concernant la distribution des bons. C’est ce qu’a annoncé Abdelwahab Zouaoui, l’actuel vice-président, chargé de l’action sociale et de la solidarité, après la finalisation, par ses services, de l’étude des bénéficiaires de ladite opération pour cette année. Le vice-président a affirmé que sur les 13 500 couffins distribués l’année passée, on en a pu retrouver la trace chez seulement 5 160 bénéficiaires, ce qui a obligé son département à réétudier tous les cas. Ce travail a pris plusieurs mois, ajoute l’élu, qui a, en outre, déclaré que chacun des membres de l’ex-Assemblée -33 en totalité- a bénéficié de 30 bons, ce qui équivaut à près de 1 000 couffins octroyés de façon illégale. D’autres irrégularités prêtent à interrogation : des noms de personnes, décédées depuis des années, ont aussi été inscrits sur les listes des bénéficiaires.

Pour mettre fin à ce genre de dépassements, le département social et de solidarité a mis cette année un plan de travail après une étude approfondie des dossiers des personnes ouvrant droit au couffin du Ramadhan. Saisissant différentes instances, caisse nationale des retraites et direction de l’action sociale, l’enquête a permis de quantifier 4 142 nécessiteux, entre personnes sans revenu et fonctionnaires, dont le salaire mensuel ne dépasse pas les 10 000 DA. Pour cette année donc, l’APC de Sétif a consacré une enveloppe de 22 MDA (millions) pour les différentes opérations de solidarité destinées aux familles nécessiteuses durant le mois sacré ; ce montant sera exploité pour offrir plus de 4 140 couffins, ouvrir 4 restaurants (centres d’iftar) où seront distribués des repas chauds aux familles défavorisées et aux gens de passage. Selon A. Zouaoui, la distribution des couffins de Ramadhan débutera par l’étude des dossiers des ayants-droit, qui ont été déjà saisis par convocation. Le procédé en question permettra d’éviter les désagréments du passé. Les services de la commune de Sétif ont mis, cette fois, le paquet pour que cette opération réussisse au niveau de 9 centres, implantés dans différents quartiers tels Tandja, 1006 logements, Cinq fusillés, Bel-Air ainsi que les agglomérations, à savoir Aïn Trick, El Hassi, Fermatou, Chouf Lekdad et autres.

Par M. Ben Mohamed


Nombre de lectures : 484
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique