Édition du
21 July 2017

Après qu’ils aient été stockés dans un dépôt pendant plus de deux mois

Logo El Khabar
1200 quintaux de pommes de terre à jeter
Pommes de terre à jeter
La hausse des prix de la pomme de terre continue à quelque jours du Ramadan, alors que des dizaines de quintaux subventionnés par les fonds publics sont jetés dans les poubelles après que les chambres froides aient été monopolisées par le Kiwi, le raisin et les bananes et autres fruits importés.
Un des producteurs agricoles de la commune de Chet a été amené à jeter 1200 quintaux de pomme de terre à la poubelle, après qu’elle ait été pourrie. Selon ce producteur, tous les responsables des chambres froides de la wilaya de Taref et d’Annaba ont refusé de recevoir sa production et de la stocker. Ils ont expliqué leur refus par le fait que les chambres froides ont été toutes réservées au courant de l’année pour stocker les fruits importés.
Cet agriculteur a ajouté qu’il a proposé aux propriétaires des chambres froides de leur vendre cette pomme de terre à un prix bas pour éviter qu’elle ne soit perdue et pour renforcer le marché de la pomme de terre. Dans l’absence d’une solution à ce problème, la production de cet agriculteur est restée stockée dans un vieux dépôt pour plus de deux mois et encaissé une perte estimée à 300 millions de centimes. Il a ajouté que sa demande de stocker sa marchandise a été acceptée par l’Etat, et qu’il a bénéficié de 54 millions de centimes pour stocker sa marchandise pour une durée de 3 mois. Toutefois, les propriétaires des chambres froides ont refusé de signer avec ce dernier un contrat de stockage de son produit, qui lui ait été délivré par les services agricoles.

27-08-2008
Par A. Mellouk/ Rubrique Traduction


Nombre de lectures : 580
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique