Édition du
24 March 2017

La tragédie des harragas, un suicide collectif honteusement occulté par nos 'gouvernants'

Nous avions décidé avec Djamaleddine qu’il était inutile voire superfétatoire de commenter les phrases publiées dans la rubrique « Ils l’ont dit », mais puisque c’est moi qui ai publié l’article et qu’un lecteur m’a demandé des précisions, je me suis prêté à cet exercice.
Cette affiche ‘MAI PIU CLANDESTINI SOTTO CASA’ (Jamais plus de clandestins devant ma porte) qui fait partie intégrante d’un clip vidéo électoral de ‘Alleanza Nazionale’ le parti de droite ex-fasciste de Gianfranco Fini est une affiche qui à ce jour continue à être placardée dans toutes les villes italiennes. Le clip qui a fait l’objet d’un deuxième montage est encore diffusé sur certaines chaînes locales façon d’entretenir ‘la peur de l’autre, l’africain qui pue et qui viole’. J’ajoute que certains extrémistes et néo fascistes issus des partis de droite et de la Ligue Lombarde s’activent inlassablement à souffler sur le brasier afin de créer un climat d’intolérance à travers toute la péninsule. Malheureusement certains pans de la population italienne commencent à s’exaspérer pour ne pas dire plus face à cette urgence harragas.
En ce moment, aux dires même des associations et du gouvernement italien, la plus grosse tranche du contingent des clandestins est constituée MAJORITAIREMENT de HARRAGAS ALGERIENS et TUNISIENS. .. Pour information, il y a eu la semaine dernière un fait divers ayant eu pour protagoniste un clandestin algérien et qui a eu ‘l’honneur’ de la une de tous les journaux. Cet algérien, manifestement en état d’ébriété avancée avait tenté de voler le bébé d’une femme sur une plage du littoral romain. Il ne dut son salut qu’à l’intervention providentielle de la police qui pu le soustraire in extremis au lynchage des estivants présents sur le lieu.
J’ajoute aussi que sur insistance de la Ligue Lombarde, et de son ministre Roberto Maroni une loi a été votée qui prévoie que  » quiconque entre en Italie frauduleusement commet un acte répréhensible pénalement ».
L’arrivée massive de nos jeunes harragas occasionne une situation d’urgence qui dépasse de loin les capacités d’accueil des centres de Lampedusa, d’Elmas en Sardaigne, La Valette à Malte et ceux disséminés sur la côte méridionale de Sicile. Afin de palier à cette situation catastrophique, le gouvernement Italien a depuis des mois recours à des ponts aériens sur des Hercules C130 gros porteurs afin de créer un ‘turn over’ désasphyxiant, indispensable pour faire place aux nouveaux arrivants. Les harragas (du moins ceux qui ont la chance de ne pas périr en mer) aussitôt arrivés sont transférés vers les villes du centre et du nord de l’italie avec en poche une notification d’expulsion (la population carcérale Italienne est à 73% maghrébine et les prisons sont pleines à craquer…)*.
Voilà ce que nous cachent les ‘autorités algériennes’ , voilà un argument tabou qui est politiquement incorrect de traiter dans ‘leurs’ journaux, dans ‘leur’ parlement, au sein de ‘leurs’ cabinets ministériels et celui de ‘leur’ Présidence. C’EST UNE HONTE INCOMMENSURABLE ! Mais savent-ils seulement ces responsables politiques ce que signifie éprouver de la honte, eux qui n’ont ni dignité ni légitimité populaire ?
Et dire que les français pleurent et repleurent leurs 10 soldats morts en Afghanistan ! au moment où un débat sur ces 10 morts fait rage dans leur presse, au moment où fusent de toutes les strates de la société civile française des demandes de démissions aux hiérarchies militaires et civiles compétentes… au moment où les français demandent des comptes à leur président, nos généraux génocidaires insouciants des milliers de cadavres de harragas qui jonchent les profondeurs de la méditerranée, doivent probablement se prélasser quelque part dans leurs paradis fisco-balnéaires hors de vue et de portée des petites gens que nous sommes.
Cordialement,
Brahim

* 73% dans la région de Lombardie (Milan)
Voir aussi :
Fortress Europe : Observatoire sur les flux migratoires, chiffres et faits sur les clandestins et les harragas


Nombre de lectures : 367
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique