Édition du
27 July 2017

CONSTANTINE : Une entreprise brésilienne pour le Transrhumel

header.jpg

Le groupement brésilien «Andrade Gutierrez», qui associe le bureau d’études «Cowi», se chargera de l’étude et de la réalisation du futur viaduc Transrhumel de Constantine, a-t-on appris hier, de la direction de wilaya des travaux publics. Conçu en double voie, cet ouvrage que l’on qualifie déjà de «projet du siècle», devra prendre naissance au niveau de la place de l’ONU, sur l’esplanade appelée communément «El Fedj», pour s’achever sur le plateau de Mansourah sur une longueur de 1.150 mètres, 20 mètres de largeur et 130 mètres de hauteur, a-t-on précisé. Le Transrhumel sera réalisé dans 32 mois et son coût sera de 15 milliards de dinars. Ce futur pont géant permettra, selon le plan d’étude du projet, de faire la jonction entre le Vieux Rocher et les hauteurs du Mansourah qui desservent pratiquement toute la partie sud de la ville et particulièrement la grande cité de Sakiet Sidi Youcef et ses prolongements vers Ziadia, Djebel El Ouahch, Daksi et Oued El Had. Du côté du centre-ville, l’ouvrage prendra naissance à la place des Nations-unies, dans la zone stratégique de Djenane Zitoune qui constitue un véritable carrefour s’ouvrant sur Aïn El Bey et également sur les cités Fadila Saâdane, 5-Juillet, Boussouf et la zone industrielle Palma. En outre, ce projet, de par sa taille et ses formes futuristes, transformera de manière radicale le paysage de la ville des Ponts.

R.N


Nombre de lectures : 830
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique