Édition du
23 July 2017

Le drame sans fin des harragas

Logo IlMessaggero
Harragas, débarquements à Lampedusa et près de Siracuse

LAMPEDUSA (11 septembre 2008) – Après plus de 500 harragas qui ont débarqué hier à Lampedusa, 76 autres ont débarqué durant la nuit d’hier sur l’île dans la localité Cala Madonna. Les clandestins ont été repérés à trois heures du matin par les hommes de la Garde de Finance à peine avoir mis pied à terre. Les autorités estiment que leur nombre est plus élevé : les forces de l’ordre cherchent d’éventuels fuyards.

clandestini2ok
73 autres harragas ont été interceptés par Garde de Finance. Ils voyageaient sur un Zodiac à environ 20 miles nautiques au sud de Lampedusa. Les opérations de transbordage sur les vedettes des « flammes jaunes » sont encore en cours.

Des passeurs arrêtés

Quatre passeurs extracommunautaires ont été arrêtés à Agrigente (Sicile). Ils sont accusés d’avoir transporté le 3 septembre 2008, l’embarcation qui permit le débarquement de 79 harragas sur l’île de Lampedusa. Il s’agit de Mohamed Dilali, algerien di 28 ans, Mahmoud Salah Hamed, palestinien de 22 ans, Taoufik Melki, algerien de 33 ans, et Azzeddine Beokouch, algerien de 23 ans. Les policiers ont par ailleurs procédé à l’arrestation des tunisiens Mehdi Haddad 26 ans et Mondir Atia de 32 ans: les deux jeunes hommes sont rentrés clandestinement en Italie après en avoir été expulsés.
En outre, en application d’une ordonnance d’incarcération préventive émise par le tribunal de Bologne (chef lieu de l’Emilie) pour trafic de substances illicites, le tunisien Fraj Eddaoui de 22 ans a été arrêté après avoir débarqué à Lampedusa le 5 septembre.

« Europe, ne laisse pas seule l’Italie».

«L’Italie ne doit pas être laissée seule face à l’urgence créée par le problème de l’immigration clandestine. Avec l’île de Malte, pour motifs géographiques, nous sommes le pays le plus frappé [ndt par le problème des harragas] a déclaré au parlement européen la députée du Pdl Souad Sbai.« Je propose de créer une politique commune avec l’UE au regard du problème de l’immigration et de réaliser en Italie un plan d’alphabétisation dédié en prévalence à l’aspect le plus fragile de l’émigration : les femmes »

Synthèse et trad : Le Quotidien d’Algérie


Nombre de lectures : 439
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique