Édition du
24 March 2017

Dans l’opération la plus violente depuis l’attaque de la caserne de Megaiti

echourouk.gif
15.09.2008 De Nouakchott : Sid Ahmed Ould Bab/ Traduit par : Meriem Arezki

Le groupe salafiste tue 12 militaires mauritaniens au nord du pays Des sources sécuritaires : les terroristes ont tué le comandant de la caserne et enlevé un nombre de joundis.

Des sources militaires et sécuritaires ont révélé à Echorouk qu’une attaque préméditée a été exécutée par des éléments du groupe salafiste pour la prédication et le combat a causé la mort de 12 éléments de l’armée mauritanienne dont des officiers et des joundis et des dizaines de blessés dans une opération qui a ciblé les services de sécurité mauritaniens depuis l’attaque de la caserne de Megaiti en 2005.

Ces sources indiqueront que quatre voitures (4/4) des forces armées mauritaniennes poursuivaient des éléments du groupe salafiste pour la prédication et le combat la nuit de samedi à dimanche lorsqu’ils se promenaient à proximité d’une caserne au nord du pays . et après une poursuite qui a duré quelques temps les éléments de l’armée mauritanienne se sont retrouvés dans une confrontation avec les éléments de l’organisation armée qui opèrent au niveau du sud situé entre l’Algérie et la Mauritanie depuis environ sept ans.
Selon des sources non officielles, cette poursuite a causé la mort de 12 joundis et blessé dix autres. Seulement, le commandement de l’armée mauritanienne explique qu’une patrouille composée de deux voitures était en mission militaire lorsqu’ils ont été attaqués de par des inconnus qui doivent être des éléments de l’organisation d’Al Qaida dans la Maghreb Islamique , ce qui a fait la mort de 12 joundis.
Des informations qui n’ont pas encore été confirmé, les groupes armés algériens, ont pris en otage quelques joundis et officiers. Aussi, le comandant de la caserne « Aj Ould Abidine « serait parmi eux.
C’est la troisième fois que l’armée mauritanienne est ciblée par le groupe salafiste depuis 2005, la dernière en date remonte au mois de février 2008, dans la région d’Adrar à 450 Km au nord de la capitale.


Nombre de lectures : 449
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique