Édition du
24 March 2017

Point Zéro : Des noms en salade variée

elwatanlogo.gifpar Chawki Amari

Lu dans la presse, Vladimir Poutine a été arrêté en Italie pour vol. C’est en fait un homonyme qui n’a rien à voir avec le tsar de toutes les Russies, Le Poutine. Cette histoire en rappelle une autre, celle d’un Rachid Hasseni arrêté en France, accusé d’être le commanditaire de l’assassinat de Ali Mecili, meurtre dont tout le monde sait qu’il a été organisé par la Sécurité militaire. Sauf qu’il y aurait une confusion entre un gentil père de famille au service de la nation et un monstre froid des services secrets qui assassine des opposants algériens comme on tue des moustiques en été. Où est la vérité ? Pour l’instant, les seuls qui se sont avancés sont justement d’ex-officiers des renseignements militaires et les civils ont si peur de cette affaire qu’ils n’osent en parler de crainte de passer pour un ennemi de la patrie ou d’être assassinés dans leur baignoire.

Mais bref, le plus étrange dans cette histoire est que s’il y a confusion, pourquoi l’Etat algérien ne réagit-il pas, lui qui sait mieux que tout le monde la différence entre un Hassani et un Hasseni ? Si le Président nous a habitués à ne rien dire sur les drames algériens en préférant envoyer des communiqués de soutien aux ours blancs de la banquise qui fond comme le budget de l’Etat, reste Mourad Medelci, qui, aux dernières nouvelles, n’a pas d’homonyme et est bien le ministre des Affaires étrangères. Rien, aucune explication du ministre ni de son département, contentez-vous de manger. Mais si l’insidieuse rumeur algéroise fait état d’une guerre des services en Algérie, où le cas Hasseni procède d’un règlement de comptes, doublé d’une autre guerre des services, en France, où est la vérité ? Procès UPM ou fait divers, comme l’autre, Vladimir Poutine arrêté pour vol ? Et pourquoi pas un homonyme de Ahmed Ouyahia arrêté pour taxes abusives sur citoyens dans l’exercice de leurs fonctions ?

Par Chawki Amari

Liens :
1. Interview exclusive du Lieutenant Colonel Samraoui à Tahia bladi
2. Samraoui à Rahabi : “J’ai l´avantage de vous connaître à travers les dossiers”*
Le Lieutenant Colonel Mohamed Samraoui catégorique chez France 3 “Il n’y a aucun doute, c’est lui”


Nombre de lectures : 548
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique