Édition du
25 March 2017

Ouyahia :« Je suis ciblé par des parties qui ont programmé un nouveau 5 octobre »

Logo El Khabar
Le Chef du Gouvernement a accusé des parties d’avoir planifié un soulèvement populaire semblable à celui du 5 Octobre 1988, que le peuple a déjoué, a-t-il estimé. Le Chef du Gouvernement a mis en garde contre une éventuelle disparition de l’embellie financière au cas où les prix du pétrole venaient à descendre en dessous des 70 dollars.

Ouyahia
Contrairement à ses habitudes avec la presse, M. Ahmed Ouyahia a répondu, hier, aux questions des journalistes dans une conférence de presse qu’il a animé en tant que chef du Gouvernement et président du Rassemblement National Démocratique, à l’occasion de la fin des travaux de la première session du Conseil National du RND après son troisième congrès. M. Ouyahia a donné un semblant de signal pour le début de la course aux élections présidentielles en invitant les candidats à une concurrence honnête et juste.
Le Chef du Gouvernement a montré une certitude quant à un troisième mandat. Il a affirmé que la révision de la constitution aura lieu très prochainement. Il a déclaré que même s’il était au courant de la date de la révision de la constitution, il n’allait pas la révéler à la presse.
Ouyahia ne doute pas une seconde que le président de la République emportera un troisième mandat facilement. Il a appelé à établir une comparaison entre la situation actuelle de l’Algérie et celle avant que le président Bouteflika n’arrive au Pouvoir, dans une tentative d’affirmer que le bilan de sa politique était bon.
M. Ouyahia a accusé quelques parties d’avoir préparer un soulèvement populaire contre sa personne, sous prétexte qu’il ne soit pas populaire et qu’il soit l’initiateur des taxes qui constituent une charge pour le citoyen, dont la taxe sur l’automobile. Il a indiqué que le peuple refuse d’adhérer à ce plan.

20-09-2008
Par H. Yes/ Rubrique Traduction


Nombre de lectures : 368
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique