Édition du
26 March 2017

Le ministre algérien des AE souligne les progrès accomplis par son pays dans la réalisation des OMD

logo agence
2008-09-27 11:36:05

ALGER, 26 septembre (Xinhua) — Le ministre algérien des Affaires étrangères Mourad Medelci a souligné les progrès accomplis par son pays dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), a rapporté vendredi l’agence de presse algérienne APS.
Medelci ministre AE
M. Medelci qui était à la tête de la délégation algérienne aux travaux de la réunion de haut niveau sur les OMD, en marge de la 63ème session de l’Assemblée générale de l’ONU, à New York, a mis l’accent sur « la contribution appréciable » de l’Algérie dans l’effort planétaire de préservation de l’environnement.

Lors d’une intervention prononcée dans la réunion, M. Medelci a rappelé que l’Algérie a adopté en 2002 un plan national d’action pour l’environnement et le développement durable qu’elle a intégré dans sa démarche de développement.

Ce plan prévoit des mesures telles que la gestion durable du territoire et des forêts, la lutte contre la désertification, la gestion de l’eau, celles des déchets solides et des produits chimiques, le développement des énergies renouvelables, a-t-il ajouté.

« Sur le point fondamental de la gestion de l’eau, l’Algérie a atteint le taux de 93% de raccordement de foyers à l’eau potable et de 86% aux réseaux d’assainissement », a relevé le chef de la diplomatie algérienne.

A propos des changements climatiques, M. Medelci a précisé que l’Algérie, placée dans une zone particulièrement sensible, est  » déterminée » à apporter sa contribution au grand rendez-vous de Copenhague de 2009, soulignant que dans cette perspective, elle se prépare à accueillir la réunion des ministres africains de l’Environnement les 19 et 20 novembre, afin de poser les bases d’une position africaine commune sur les changements climatiques.

Sur l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, M. Medelci a indiqué que l’Algérie a enregistré des « progrès significatifs, même s’il reste encore beaucoup à faire dans ce domaine et, en particulier, en matière de participation politique ».

53% des médecins algériens sont des femmes, 50% des enseignants, 37% des magistrats et 32% des cadres supérieurs, a indiqué M. Medelci, ajoutant que la révision du code de la famille en 2005, qui ouvre la possibilité à la femme algérienne de transmettre sa nationalité à ses enfants, « constitue un autre progrès sur la voie de l’égalité ».

Parlant du partenariat mondial sur le développement, le ministre algérien a indiqué que des « progrès considérables » ont été enregistrés sur la voie de la réalisation des OMD.


Nombre de lectures : 477
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique