Édition du
24 March 2017

Transhumance

Header LQA1

Kamel SEDDIKI

Tant que le pays est géré
par ordonnance…
Tant que l’élite est forcée
à l’errance…
Tant que les gueux quémandent
leurs pitances…
Tant que nos enfants meurent
dans l’insouciance…
Tant que les hydrocarbures
sont nos seules finances…
Tant que nos échines plient
sous les redevances…
Tant que l’anarchie règne
dans l’indifférence…
Tant que l’histoire balbutie
de nos réminiscences…
Tant que nos attentes se perdent
dans nos espérances…
Tant que nos éclairés guides se délectent
dans les jouissances…
Tant que nos valeurs culturelles
riment avec réjouissances…
Tant que nos valeurs morales
sont en déliquescence…
Tant que certains sont favorisés
par leurs bulletins de naissance…
Tant qu’on attise
les feux de la démence…
Tant que l’émancipation
frise l’indécence…
Tant que le prestige de l’autorité
est en décadence…
Tant que l’échelle des valeurs
est en vacances…
Tant que nos importations
s’enlisent dans les dépenses…
Tant que les arrivistes vivent
dans l’aisance…
tant que les opportunistes
profitent de nos réticences…
Tant que les affairistes
mènent la danse…
Tant que la médiocrité
est promue compétence…
Tant que les geôles s’emplissent
à cause d’une croyance…
Tant que le mot politique
veut dire, manigances…
Tant qu’il y aura des objecteurs
de conscience…
Tant que l’opposition
se la joue prudence…
Tant que les dinosaures
se remplissent la panse…
Tant que des journaux adoptent
la loi du silence…
Tant que les intellectuels
au lieu d’agir, pensent…

Un jour, alors, les laissés pour compte
perdront…patience !

Par Kamel SEDDIKI.


Nombre de lectures : 892
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique