Édition du
28 March 2017

Un Aïd au goût de cendre, mais un Aïd malgre tout…

enf.jpgPresque deux milliards de musulmans s’apprêtent à fêter la rupture du ramadhan. C’est l’Aïd! L’une des fetes les plus emblématiques, et les plus appréciées des musulmans. L’Aïd el fitr est synonyme de joie. Mais cette année encore, pour les les musulmans du monde entier, la fête aura un goût de cendre. Nos frères palestiniens, musulmans et chrétiens, continuent d’être broyés par les sionistes qui leur ont pris leur patrie. Ils continuent d’être écrasés sous le talon d’un ennemi implacable, impitoyable, dans le silence et la complicité des puissants de ce monde, mais aussi dans le silence et la complicité des dirigeants de tous les pays musulmans, hormis l’Iran, qui refuse toute compromission avec le sionisme.
Mais ces dirigeants  »musulmans », roitelets et despotes de tout poil, qui entretiennent tous de honteuses relations avec le sionisme et son dogue américain, ne sont pas seulement les ennemis de la Palestine, ils le sont aussi de leurs propres peuples qu’ils oppriment, qu’ils pillent et qu’ils tuent.
C’est pour cela que cette fête des musulmans ne sera pas ce qu’elle aurait pu être.
Et c’est pour cela que l’opinion publique occidentale devrait comprendre que l’épouvantail du choc des civilisations que les manipulateurs lui agitent n’est qu’un mythe.
Le seul choc que les musulmans espèrent est celui de leurs propres consciences.
Le choc salutaire qui suscitera l’éveil et la renaissance d’un monde musulman à sa propre dignité et à sa propre liberté. Et au respect qui lui sera du.
Mais les musulmans ne se fourvoieront pas indéfiniment dans les voies sinueuses de la violence contre eux-mêmes. Au nom d’un Islam qui n’est pas le leur. Ils finiront par comprendre que même dans leur désir de se libérer et de recouvrer leur dignité, ils ont été trahis par ceux la mêmes qui ont armé leur bras.
Du sein des terres d’islam, des consciences émergeront, qui nous conduiront vers des horizons d’amour, de solidarité, de justice, de démocratie et de progrès humain. Vers une aube nouvelle.
Cela ne sera possible que par une révolution du monde musulman. Une révolution de progrès et de lumière. Et peut-être pourrons nous enfin, célébrer nos fêtes dans la liesse et l’amour. cali.jpeg
D.B


Nombre de lectures : 544
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique