Édition du
25 July 2017

Souvenir de Mahmoud Darwich

Rue89_Logo
un poème inédit sur Rue89
Par Pierre Haski

Mahmoud Darwich
Deux mois après sa disparition, la voix de Mahmoud Darwich, le grand poète palestinien, va résonner dimanche à travers le monde, une journée d’hommage au poète et à l’homme. Rue89 s’associe à cet hommage en diffusant un poème inédit de Mahmoud Darwich.

Le poète palestinien Mahmoud Darwich (Wikipédia).Cette journée d’hommage au poète palestinien est née au sein d’un réseau d’écrivains et de poètes du monde entier, reliés par internet et l’amour de la langue et de l’engagement. L’initiative a pris racine à Berlin, où s’achève ce weekend un festival de littérature internationale, qui a voulu rendre hommage au poète, mais aussi, précisent les organisateurs, « à son engagement à promouvoir une coexistence pacifique et équitable entre Arabes et Israéliens ».

L’initiative s’est répandue en plusieurs coins du monde, notamment sur l’île de Gorée où réside le Sud-Africain Breyten Breytenbach qui nous avait donné un magnifique texte sur Darwich à sa mort, au Brésil, ou encore à Hong Kong à l’initiative du poète chinois exilé Bei Dao.

En France, la Cité du Livre d’Aix en Provence s’associe à cette journée d’hommage, avec une lecture de poèmes de Mahmoud Darwich à 16h30.

Et plusieurs projets éditoriaux sont en préparation autour du poète disparu, dont celui de la revue La Pensée de Midi qui publiera début novembre un numéro intitulé « Désirs de guerre… Espoirs de paix », dans lequel figurent cinq poèmes inédits de Mahmoud Darwich, disponibles également sur le site des éditions Actes Sud. C’est un de ces poèmes que nous reproduisons aujourd’hui, dans le cadre du partenariat entre La Pensée de Midi et Marseille89.

Si nous le voulons

« Nous serons un peuple, si nous le voulons, lorsque nous saurons que nous ne sommes pas des anges et que le mal n’est pas l’apanage des autres.

Nous serons un peuple lorsque nous ne dirons pas une prière d’action de grâces à la patrie sacrée chaque fois que le pauvre aura trouvé de quoi dîner.

Nous serons un peuple lorsque nous insulterons le sultan et le chambellan du sultan sans être jugés.

Nous serons un peuple lorsque le poète pourra faire une description érotique du ventre de la danseuse.

Nous serons un peuple lorsque nous oublierons ce que nous dit la tribu…, que l’individu s’attachera aux petits détails.

Nous serons un peuple lorsque l’écrivain regardera les étoiles sans dire : notre patrie est encore plus élevée… et plus belle !

Nous serons un peuple lorsque la police des mœurs protégera la prostituée et la femme adultère contre les bastonnades dans les rues.

Nous serons un peuple lorsque le Palestinien ne se souviendra de son drapeau que sur les stades, dans les concours de beauté et lors des commémorations de la Nakba. Seulement.

Nous serons un peuple lorsque le chanteur sera autorisé à psalmodier un verset de la sourate du Rahmân dans un mariage mixte.

Nous serons un peuple lorsque nous respecterons la justesse et que nous respecterons l’erreur. »


Nombre de lectures : 580
UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • regime soupe
    19 mai 2011 at 9 h 54 min - Reply

    J’aime reellement votre site, je possede moi meme un blog et je trouve que vous faite du tres bon travail et je sais que ce n’est pas facile. Bon courage!!




    0
  • Congrès du Changement Démocratique