Édition du
28 March 2017

"AFFAIRE KADHAFI" : Suisse : la Libye retire tous ses avoirs des banques

NOUVEL OBSERVATEUR
| 10.10.2008 | 08:09

Le montant est estimé à 7 milliards de dollars. La Libye, qui a confirmé l’arrêt de ses livraisons de pétrole à la confédération helvétique, accuse la Suisse de « mauvais traitements » infligés « à des diplomates et des hommes d’affaires libyens ».

La Libye a décidé de retirer tous ses avoirs dans les banques suisses, estimés à 7 milliards de dollars et a confirmé l’arrêt de ses livraisons de pétrole à la confédération helvétique, a rapporté jeudi soir l’Agence officielle libyenne Jana.
« La Grande Jamahirya (libyenne) a décidé d’arrêter l’approvisionnement de la Suisse en pétrole brut et le retrait des avoirs libyens dans les banques suisses, qui s’élèvent à 7 milliards de dollars », a indiqué l’agence citant une « source responsable du ministère des Affaires étrangères ».
Il a été décidé « également l’arrêt de toute coopération économique avec la Suisse », en protestation selon Jana, contre les « mauvais traitements » infligés « à des diplomates et des hommes d’affaires libyens de la part de la police de Cantan Genève ».
Ces mesures seront levées « quand les raisons et les motivations de ces pratiques seront connues », a-t-on ajouté de même source.

« Cesser toute livraison de pétrole »

Mercredi la société pétrolière libyenne Tamoil avait annoncé la suspension de ses livraisons de pétrole à la Suisse.
« La Libye a demandé à la société de cesser toute livraison de pétrole à la Suisse », a déclaré à l’AFP le PDG de la compagnie, Issam Zanati.
« C’est une décision de la Libye et pas de Tamoil », a-t-il précisé dans la nuit de mercredi à jeudi.
Tripoli avait déjà brandi la menace, sans la mettre à exécution, de ne plus livrer de pétrole à la Suisse par mesure de représailles après l’arrestation le 15 juillet dernier à Genève d’Hannibal Kadhafi, l’un des fils du dirigeant libyen.
Au total, la Suisse importe chaque année 2,5 millions de tonnes de brut en provenance de Libye. En comptant tous les besoins en produits pétroliers et dérivés (11,5 millions de tonnes annuellement), ce volume ne constitue que 20% des besoins totaux du pays.

Tripoli exige des « excuses »

Selon le directeur de l’Union pétrolière suisse, Rolf Hartl, l’approvisionnement en pétrole de la Suisse n’est nullement menacé par cette mesure et cette décision n’aura pas non plus d’impact sur le prix de l’essence à la pompe, avait-il assuré mercredi à l’agence suisse ATS.
Pour Rolf Hartl, si elle est mise à exécution, la démarche aurait des effets sur la Suisse dans deux à trois semaines seulement, a-t-il expliqué. D’ici-là, les importateurs ont le temps de se tourner vers d’autres sources d’approvisionnement et c’est surtout les intérêts de la Libye en Suisse qui seraient affectés.
Hannibal Kadhafi et son épouse Aline avaient été arrêtés à la suite de la plainte pour mauvais traitements de deux anciens domestiques. Ceux-ci –une Tunisienne et un Marocain– ont finalement été indemnisés et ont retiré leur plainte ce qui a permis de classer le dossier judiciaire, comme le demandait la Libye.
Cependant, outre l’abandon des poursuites, Tripoli exigeait des « excuses » et, au titre de représailles, continue toujours d’empêcher deux ressortissants suisses de quitter le pays.


Nombre de lectures : 447
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique