Édition du
30 March 2017

Abderrachid Boukerzaza

Abderrachid Boukerzaza

Interrogé pour avoir la réaction du gouvernement qui s’était montré « serein » il y a quelques semaines, sur l’issue de l’appel de la mise en examen de Mohammed Ziane Hasseni dans l’affaire de l’assassinat de Ali André Mecili, le ministre de la Communication et porte-parole de l’Exécutif, Abderrachid Boukerzaza, a refusé hier de faire un commentaire.
« Nous n’avons aucun commentaire à faire pour le moment », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse animée à l’issue de la réunion du conseil de gouvernement.


Nombre de lectures : 500
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique