Édition du
26 July 2017

El-Hachemi Hantaz, icône nationale du journalisme sportif a tiré sa révérence

header5.jpg
L’un des pionniers du journalisme sportif à la radio: El-Hachemi Hantaz, sa passion, ses anecdotes…
El Hachemi Hantaz
par S.M
La famille de la presse vient de perdre une icône du journalisme sportif. Après le départ de Bachir Rezzoug, il y a à peine quelques jours, c’est le tour d’El-Hachemi Hantaz, de tirer sa révérence. Considéré comme l’un des pionniers du journalisme sportif à la radio algérienne, le défunt s’est éteint, lundi, à l’âge de 72 ans, dans son domicile, suite à une crise cardiaque.

Ceux qui l’ont côtoyé témoignent que le football a été la grande passion de sa vie. Il avait commencé comme joueur de football avant d’embrasser, aux premières heures de l’Indépendance, la carrière de speaker à la radio nationale. Passionné par son métier, aimant le football par-dessus tout, le défunt avait la magie du verbe et savait faire «vivre» un match au public. Même après la retraite, il n’a jamais coupé les ponts avec ce qui fut la passion de sa vie. Il a commenté, pour la dernière fois, un match international, en 1991, à Tlemcen, à l’occasion de la mémorable victoire (2-1) de l’équipe nationale, drivée par le duo Ighil-Mehdaoui, contre le Ghana de Abédi Pelé. Il a couvert pour la Radio nationale, à deux reprises, les Jeux Olympiques et la Coupe du monde, en 1986 au Mexique. Il laisse derrière lui l’image d’un homme sensible et serviable, toujours à l’écoute de ses jeunes confrères qu’il n’a jamais cessé de faire bénéficier de sa riche expérience. Le public sportif garde de lui le souvenir de ses commentaires savoureux, souvent émaillés d’anecdotes sur les exploits des équipes de l’Ouest : le MCO, Mascara, l’ASMO.


Nombre de lectures : 1227
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique