Édition du
23 July 2017

150 Moudjahid algériens ont servi de cobayes dans les essais nucléaires de Reggane

El Khabar Logo
Al-Jazeera a présenté de nouvelles vérités sur les crimes commis par la France en Algérie
globe~bombe~H
D’anciens soldats Français ont appelé l’Etat Français à reconnaître les crimes de guerre de la France dont elle a été victime en s’exposant aux radiations nucléaires des essais effectués au Sahara algérien au début des années soixante. D’autre part, des chercheurs Français ont appelé à enlever le caractère confidentiel sur l’archive nucléaire Français.
La chaîne Al-Jazeera a rapporté, avant-hier, des témoignages effrayants sur les victimes des essais nucléaires effectués par la France en Algérie, notamment dans la région d’El Hamoudia à Reggane, que le journaliste algérien, M. Abdelkader Mame a recueilli dans un film qui dure environ 50mn, dans lequel il a confirmé des réalités indiquées dans quelques ouvrages Français. Le colonialisme Français a réellement utilisé des vies algériennes comme cobayes et fait croire au monde qu’il s’agissait de mannequins et qu’il n’y avait pas de vie dans la région où les essais ont eu lieu.
Le réalisateur de ce reportage a montré que les victimes qui ont subi cette expérience étaient des Moudjahiddines, otages de la guerre de libération et qu’ils étaient estimés à 150 personnes. Ils ont été ramenés de la région de Tlagh à Sid Bel Abbés jusqu’à Regane pour subir cette expérience. Il est à noter que Quelques-unes de ces victimes purgeaient la peine capitale et d’autres étaient condamnés la prison à perpétuité.
Le journaliste s’est basé sur un ouvrage Français intitulé « l’héritage de la bombe », dans lequel était indiqué que les Moudjahiddines de la révolution algérienne étaient des cobayes.
Par ailleurs, l’Avocate algérienne Fatma Ben Brahem, qui se charge du dossier des expériences nucléaires de la France en Algérie, a accusé la France d’avoir perpétré des crimes contre l’humanité et déclaré que des juristes algériens et Français coopèrent chaque année pour déposer des plaintes contre l’Etat Français. Elle a indiqué que les crimes d’Etat ne seront pas effacés par le temps.
Le parlement Français étudiera dans sa session d’aujourd’hui le projet de signature d’un projet de loi sur les victimes des essais nucléaires Français préparé par l’ensemble des partis politiques.

18-10-2008
Par H. Yes/ R. Traduction


Nombre de lectures : 476
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique