Édition du
23 July 2017

Appel des officiers libres à l'occasion du 05 juillet 2009

logmaol1.gifCommuniqué du 5 juillet 2009.http://www.anp.org/indexfr.htm

Au nom de Dieu clément et miséricordieux

Dans le cours du destin de l’Algérie indépendante, des événements tragiques savamment fomentés ont bouleversé notre terre et endurci le cœur des hommes.

Il est certes impossible d’effacer ce qui s’est passé, il est surtout dangereux d’oublier, de nier cette guerre fratricide sciemment orchestrée. Ce sang innocent qui a coulé est celui de nos parents, de nos enfants…c’est celui de tout les Algériens.

Toutefois, il faut cesser de nous complaire dans le rêve de ce que nous aurions pu devenir, il faut cesser de ressasser les ratés de notre politique, de se retourner sans cesse en arrière à en oublier notre devoir d’aujourd’hui et les défis de demain.

Il nous faut nous dresser fermement d’un seul élan contre le mal sous toutes ses formes qui s’abat sur notre pays. Unir nos volontés et nos forces pour anéantir à la racine la corruption, la Hogra, la cupidité et le désir d’avoir tout très vite sans se soucier des corps que l’on écrase sur son passage, des peines et des tragédies que l’on provoque.

Nous devons être les dignes successeurs de celles et ceux qui se sont sacrifiés pour que nous puissions voir flotter sur chacune des parcelles de notre terre un drapeau unique ; le drapeau d’une Algérie Libre.

Le courage est que chaque citoyen reconnaisse sa part de responsabilité dans la tragédie nationale soit par cupidité, lâcheté, silence, égoïsme ou par inertie.

Le courage de regarder en face notre présent désastreux. Le courage de nous regarder non plus comme des étrangers, des ennemis mais comme des concitoyens fraternels, unis par un même destin, solidaires d’une même Histoire passée et responsable d’un avenir bâti en commun.

Ne sommes-nous pas tous convaincus de l’amour que nous portons à notre Algérie ?

Ne sommes nous pas tous profondément animés par la volonté de réhabiliter notre pays par le travail et le sacrifice?

Il est donc urgent :

De nous réapproprier les principes fondateurs, républicains, moraux et éthiques de la Révolution de 1954.

Il est impératif d’instaurer un Etat fort et transparent, avec des institutions démocratique solides.

Il est urgent de rétablir la Justice ; pour en finir avec les passe-droits, le laxisme, la corruption, et surtout la gestion mafieuse des biens publiques. La loi doit valoir pour tous, être au-dessus de tous.

Il est vital de réinvestir l’argent de nos richesses dans le développement des connaissances techniques et scientifiques,…, dans la création des infrastructures de base nécessaires, dans la construction du pays, les transports, les hôpitaux, les écoles…, pour relancer la dynamique économique et permettre le développement national.

Quelle Histoire voulons-nous laisser aux générations futures, si ce n’est celle de notre volonté de Justice, d’égalité et de tolérance.

Le destin de l’Algérie est l’affaire, le devoir de toutes et de tous, il en va de la responsabilité de chacun de nous. Ce n’est qu’ainsi que nous mettrons fin au pillage systématique de notre pays et anéantirons toutes ces tentatives de scission du territoire et de division du peuple algérien.

Notre survie autant que peuple, autant que pays dépend de nous tous sans exception, et si nous perdons la foi en l’Algérie et baissons les bras l’un après l’autre nous nous condamnons à une extinction certaine.

Nous devons, en toute conscience, honneur et intégrité, relever le défi : réformer notre pays envers et contre tous ceux qui s’acharnent dans les chemins du chaos et de l’anomie.

Au regard des nouvelles donnes internationales, le changement est impératif. Il est temps pour nous de reconquérir notre souveraineté de redonner à notre pays la place qui lui est due.

Il est urgent aujourd’hui que tous les cadres intègres, toutes les compétences réelles et efficaces soient sollicités, que toutes les volontés sincères et désintéressées soient mises à contribution. Nous avons une richesse exceptionnelle en notre peuple et surtout en notre Jeunesse.

Sachons-nous donner les moyens de faire face aux nouveaux défis internationaux et bâtir un pays à la hauteur des aspirations et du sacrifice de tous nos martyrs.

Sachons tirer les leçons de nos tragédies, de nos mauvaises expériences pour ne plus les revivre !

C’est en toute humilité et dévotion à notre pays et à notre peuple que nous lançons cet appel. Qu’Allah agrée notre projet d’une vie partagée dans la fraternité et la justice, qu’Il nous donne le courage, la sagesse et la clairvoyance pour l’accomplir.

Tahya el Djazaïr

Gloire à nos martyrs et Allah yerhamhoum

Version en langue arabe


Nombre de lectures : 747
UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Bombi
    23 juillet 2009 at 11 h 41 min - Reply

    Winston (George Orwell ,1984) disait: s’il y a un espoir,il reside chez les prols SI SEULEMENT ILS ARRIVENT A SE RENDRE COMPTE DE LEUR FORCE.
    Fraternellement




    0
  • Congrès du Changement Démocratique