Édition du
23 July 2017

Confusion et colère à Tadmaït suite à l’assassinat de quatre civils

Le Soir d’Algérie
La colère gronde à Tadmaït, une localité située à 15 km à l’ouest de Tizi-Ouzou, où les commerçants ont baissé rideau suite à la mort par balle de quatre jeunes de Adla, un village situé sur les hauteurs de la ville. Pour rappel, cette bourgade a vécu, il y a moins d’une semaine, des troubles après l’interpellation par les citoyens de deux gardes communaux suspectés de pyromanie.
Les corps des quatre jeunes, A. Karim, A. Ahcène, C. Hocine et A. Kamal, gisaient dans une mare de sang, à l’intérieur d’une camionnette, entre Adla et Ichakallan. De sources concordantes, on a appris que ces quatre jeunes ont été pris pour cible par un groupe terroriste qui les auraient confondus avec des militaires qui avaient pour habitude de circuler sur un véhicule similaire pour ravitailler un de leurs campements, situé non loin de Adla. On a également appris que la grogne des habitants de ce village a pour origine le refus des services de sécurité de se rendre sur les lieux du drame pour les besoins d’ouverture d’une enquête. Les dépouilles des quatre victimes, qui ont été d’abord évacuées par les citoyens vers la brigade de gendarmerie, seront transférées par la Protection civile vers la morgue du CHU de Tizi-Ouzou, où près de 500 personnes ont tenu un rassemblement en signe de protestation. Hier en fin d’après-midi, la RN 12 était toujours fermée à la circulation et la situation semblait pouvoir dégénérer à tout moment.
S. A. M. et B. T.


Nombre de lectures : 711
2 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Redman
    5 août 2009 at 7 h 37 min - Reply

    Salam

    Yaw affaire louche ces assassinats!!!!!!

    On veut faire peur aux citoyens!!

    Allah yahfad ou yestar




    0
  • whiteman
    5 août 2009 at 21 h 54 min - Reply

    C’est LA STRATEGIE DE LA TENSION à s’ y méprendre ! Tout y est .
    1 / Le lieu : la Kabylie – Région hautement sensible.
    2 / Des jeunes . Exacerber les sentiments.
    3 / Une presse à l’insoutenable légèreté :  » De sources concordantes… « . On ne précise pas lesquels. Et, toujours les mêmes clichés usés jusqu’à la corde ;  » un groupe terroriste qui les auraient
    ( ce n’est même pas sûr ! ) pris pour des militaires. C’est du  » qui tues qui ?  » . La grande vadrouille, quoi ! .
    Et dire qu’ils se sont mis à deux pour pondre ces quelques lignes qui relève plutot d’un rapport de gendarmes . On nage dans le mépris des lecteurs !




    0
  • Congrès du Changement Démocratique