Édition du
26 March 2017

Affaire des moines de Tibhirine: Abdelhak Layada vole au secours des généraux.

Après les déclarations du général français, Bushwalter, sur la responsabilité de l’armée algérienne dans la mort des moines trappistes, Le « repenti » Abdelhak Layada vole au secours des généraux.

.layada

.Video de Med Larbi Zitout

Video D.Benchenouf

.Video Algeriason

.Video: Une mort à la lettre
Nous apprenons que le GIA a voulu punir la France pour avoir violé les canaux diplomatiques de l’Etat algérien.
DB


Nombre de lectures : 1746
14 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • nadir
    9 août 2009 at 15 h 42 min - Reply

    rien n’est claire chez nous tout est confusion,nous savons calairement que jerry admas assume ces responsabilités politique au sein du Siin Féin qui est la bronche politique de l’IRA, nous savons aussi que l’E T A basque assume les assasinats des responsables du ministére de l’interrieur espagnole ,et que ces 2 organisation ne tue jamais des simples citoyens puisque quand ils mettent des bombes dans des places publiques ils téléphone 1 heure avant l’éxplosion aux autorités concernés pour montrer leur puissance. il n’ya que chez nous que personnes ne sait qui ni quoi!!

    qui est layda ?
    Qui est le gia ?
    benhajar se vente d’avoir égorger un appelé a la tv! c’est qui celui la, gia,mia ais drs????
    le nouveau millirdaire de chlef benaicha il est quoi lui aussi?? AIS?DRS?GIA…………….fis ou pas fis???
    c’est qui ce zitouni?? c’est qui ce zouabri???
    Qui a négocier la reconciliation national avec les généraux sans rendre aucun compte aux peuple,ni les tenants ni les aboutissants de ces négociations ,comme d’habitude tout au détriment de notre pauvre peuple??

    Enfin une chosse est sur sans un TRIBUNAL PENAL EST SURTOUT EQUITABLE, l’algerie serra toujour instable jusqu’a la fin du monde ,car sans justice ,et sans VERITABLE réconciliation national il y’aura toujour de l’amertume et de l’ésprit de vengence,sans justice le pays ne pourra jamais se relever,sans justice c’est les générations future qui réglerons les comptes du passé de leurs pére et g.pére.
    et la meilleur preuve c’est les harki et enfants de harki qui nous font payé aujourd’hui les pots cassés de la guerre de liberation ,la meilleur preuve c’est les DAF qui sont entrain de régler des comptes avec nous qui etions absent lors de la guerre de liberation.
    et ce qui sont contre la veritable réconciliation veulent que l’histoire se repetent encore une fois pour la troisieme generation voila leur but ,hypothéquer le petrole pour les futures générations et leur preparer une bombe a retardement.




    0
  • mahfoud
    9 août 2009 at 16 h 11 min - Reply

    il faut jamais laisser un tolier parler seule ……. voila la premiere leçon a retenir ya les messieurs du drs les sous traitants de la dgse et de la cia




    0
  • mahfoud
    9 août 2009 at 16 h 41 min - Reply

    je pense personnellement que le general François Buchwalter veut travestir la verite a mon avis les moines ont bel et bien ete egorges par le gia et non pas mitraillé par un quelconque helicoptere de l’anp par erreur …. corps criblés de balles tetes dans les cercueils !! une faute est pardonnable et ça passe mieux au contraire d’un crime!! … et voila de nouveau nos generaux soulagés d’un poids !! une autre affaire dans l’affaire !!! voici un extrait relatant l’affaire :

    Mais, « l’opération tourne au drame », sur fond de rivalités au sein des GIA. Djamel Zitouni, « qui coopérait avec les services de l’armée algérienne », est contraint de les confier à un autre commando des GIA. Ce dernier cherche alors à négocier leur libération, en vain, et les sept moines sont égorgés. On retrouvera leurs têtes le 30 mai 1996, par terre ou accrochées à un arbre dans des sacs en plastique, raconte Libération.

    http://www.algeria-watch.org/farticle/tigha_moines/depeches_revelations.htm




    0
  • still
    10 août 2009 at 0 h 31 min - Reply

    La fonction « Terrorist-catcher » des Emirs.

    De temps en temps, la presse nationale fait l’écho de faits ou de déclarations concernant des Emirs terroristes pour le moins choquantes : un ex-Emir vole au secours de son ex-ennemi, un autre ex-Emir entend créer un parti politique, un autre se faisait condamner par contumace alors qu’il était détenu par l’Autorité militaire, un autre encore et pas des moindres se fait « sommer » de demander pardon au peuple algérien pour pouvoir bénéficier des lauses de la « Réconciliation Nationale»…
    En realite, il n’y a rien de bizarre a cela. Les Emirs, tous les Emirs qu’ils aient été libres (comme Hassan Hattab) ou sponsorises (comme Zitouni) méritent tous les égards ( de la part du systeme )au même titre sinon plus qu’un général de l’armée régulière .
    L’explication est simple : ils ont tous -consciemment pour les uns, inconsciemment pour les autres –rendu des services immenses et accompli des missions qu’un général n’aurait pas pu mener a terme. Ils ont notamment activement contribue a :
    1-Aspirer sélectivement la « pègre islamiste » vers le maquis, »nettoyant » ainsi la société de sa composante integriste.A ce sujet, il fut un temps ou certains milieux éradicateurs exigeaient des villageois a montrer patte blanche en prenant les armes. {Celui qui n’est pas avec nous est contre nous}.
    2-Discrediter la mouvance politique islamiste, principal trouble-fête au vu de son nombre, dans le suffrage universel.
    3-Diaboliser l’Islam comme religion .Cette action s’intègre dans la «Compagne Occidentale » contre l’Islam et les musulmans.En réalité, elle sert les desseins du Nouvel Ordre Mondial.
    4-« Créer » de toutes pièces des points (pions ?) d’attache contribuant ainsi à intégrer l’Algérie dans la toile du « terrorisme international », ouvrant droit au gendarme américain de superviser la lutte anti-terroriste tout en pompant la sève du pays.
    5-Fragiliser l’Algérie et faciliter son abdication aux exigences des instances financières internationales…
    La liste n’est pas exhaustive et le sujet mérite d’être analyse plus profondément par la classe intellectuelle.
    En somme, les grands Emirs terroristes de Ben Laden a Hassan Hattab et leurs petits sponsors ne sont que de petits pions dans l’agenda du Nouvel Ordre Mondial.Ils représentent la première donne du triptyque  » Probleme-Reaction-Solution  » cher aux adeptes de la dictature absolue d’un seul gouvernement mondial dont nos caporaux ne sont que des sous-traitants.S’ils n’existèrent pas, les adeptes du Gouvernement Mondial durent les créer pour déstabiliser les nations récalcitrantes, les affaiblir pour mieux les dominer.

    NB.Le terrorisme peut être considère comme une plaie a l’instar du sida, de la grippe aviaire et de la fièvre porcine, apparemment tous crées au labo et judicieusement geres dans le but de terroriser les peuples, de les harceler et d’anéantir en eux toute faculté de résistance…jusqu’au jour ou, dépassées, les « autorités nationales » nécessairement complices de par la mal gouvernance caractérisée cèdent la souveraineté aux « autorités (internationales) compétentes ». Et la boucle est bouclée. Big Brother watches you !




    0
  • karim
    10 août 2009 at 11 h 26 min - Reply

    Qu’en est-il de la mort des 12 croates. Y a t-il aussi encore une autre moamara « sohyouniya »!!!
    Pour ce qui est de Zitout il cherche avant tout à innocenter ses amis d’une manière un peu surréaliste et truffée de contradiction. Arrêtez votre manipulation, il faut commencer par dire la vérité aux islamiste.




    0
  • mahfoud
    10 août 2009 at 13 h 15 min - Reply
  • Youkaîdi – Youkaîda
    10 août 2009 at 18 h 45 min - Reply

    @Still
    Yes man ! La réalité est tout autre que ne ce l’ imaginent ceux dont l’oeil ne plonge pas dans les coulisses ( dixit Benjamin Disraéli ).
    * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
    Propagande

    L’obsession du complot islamique mondial / par Thierry Meyssan*

    Faire en sorte que l’opinion publique occidentale approuve le traitement réservé aux Palestiniens par les forces sionistes et les guerres de prédation autour du Golfe persique requiert, face à la diversité des situations et à l’inévitable complexité de la réalité, des techniques de propagande élaborées visant à déshumaniser l’ennemi et réduire sa cause politique générale à l’obscurantisme religieux d’une minorité. Une maison de production financée par le régime israélien fait figure de véritable laboratoire dans ce domaine. Thierry Meyssan analyse les techniques mises en œuvre dans sa dernière production, Obsession : Radical Islam’s War Against the West, un « documentaire » résolument consacré à la promotion du « Choc des civilisations ».

    http://www.voltairenet.org




    0
  • baroudi
    10 août 2009 at 19 h 30 min - Reply

    Satan à l’ air d’ une majorette devant les actes inommables du pouvoir algerien , il a tout a apprendre d’eux.L’ algerie, c’ est le berceau planetaire des entites predatrices du 21 e siecle .ce que que je n ‘arrive pas à comprendre, c ‘est comment certains naifs prennent pour argent comptant de telles declarations et qu’ ils fassent reference à des videos manipules sur internet ,comme si cela etait infaillible .Avec l ‘argent on n’ achete tout ,meme les consciences.Que dieu nous protege, les gens ont perdus toute morale ,toute clairvoyance, toute lucidité en un mot les algeriens ont perdus la raison.




    0
  • BRAHIM
    11 août 2009 at 20 h 12 min - Reply

    Abdelhak Layada, dit Abou Adlane, l’un des 35 membres fondateurs du « Groupe Islamique Armé » (GIA). Où sont les 34 autres membres ????? Rien qu’à voir sa tête cela donne une idée que ce qu’il est capable de faire tant au service des généraux que de celui des islamistes purs et durs. Lah Istar.




    0
  • nomade
    12 août 2009 at 2 h 08 min - Reply

    hattab condamne a mort par contumace une centaine de fois mais il rentre chez lui protégé par un bataillon et des elicopteres , toutes les condamnations se sont métamorphoses en récompense.
    il rentre chez lui pareil a un hero de guerre .

    layada fait l’éloges du sanguinaires smain lamari et assiste a ses obsèques , transporte
    dans un 4×4.

    el-para, maintes fois condamne , une fois arrêté même la justice n’est pas au courant de son lieu de détention , bientôt il rentrera chez lui avec un orchestre d’accompagnement .

    madani mazreg s’est transforme en poète , faisant l’éloge de son ex-enemi smain lamari .

    djamal zitouni , le vendeur de legumes : sans commentaire.

    merani l’ex-membre du fis devient collaborateur de mr. papillon .

    la liste est longue .

    LE PUZZLE S’ECLAIRCIT DE JOUR EN JOUR , LES COLLABOS SE DEVOILENT UN PAR UN .

    ONLY IN ALGERIA .




    0
  • thirga
    12 août 2009 at 8 h 20 min - Reply

    @BRAHIM/ Le chef fondateur du GIA, a évolué depuis qu’il a été pétri par le Makhzen. Il a été refilé au DRS pour le retraité. Hors, nos contes populaires ne manquent de citations sur les hypocrites, les pervers, les falsificateurs, les menteurs que tout rapproche du crime et de l’horreur comme ce sinistre individu. Partant de leur principe maléfique HARB KHIDA3, il ne fait qu’occuper l’espace que des guignols lui offrent.




    0
  • Chavez_or
    13 août 2009 at 9 h 13 min - Reply

    Voila petit à petit le puzzle de la manipulation de la décennie rouge se met en place :Le GIA (groupement crée par l’armée) constituait un outil de subversion et de terrorisme aux mains des généraux satanistes.Toute cette raclure des « ex.emir » ne sont en vérité que les exécuteurs lâches des généraux et du DRS qui torturaient les citoyens algériens à Chatauneuf et ailleurs .




    0
  • nomade
    15 août 2009 at 18 h 07 min - Reply

    les GIA n’est qu’une organisation écran , derrière laquelle se cache le drs , le drs et le régime mafieux d’Alger ne sont qu’une vitrine du nouvel ordre mondial et le peuple algérien n’est que le mouton du sacrifice qu’ils ont accule dans un abattoir nomme Algérie.




    0
  • nomade
    15 août 2009 at 19 h 40 min - Reply

    dick cheney , halliburton, le groupe hidelberg et consorts ont décide de diriger le monde de Vancouver a Vladivostok par harkis interposes.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique