Édition du
29 March 2017

Katchou, le chanteur chaoui est mort dans un accident de voiture :Le Rossignol des Aurès s’est arrêté de chanter !

Video Katchou
2419
Liberté
Par : Belkacem Boumaïla

Le chanteur Katchou, de son vrai nom Ali Nasri, est mort avant-hier soir, à l’âge de 46 ans, alors qu’il se rendait à Aïn-Touta, dans la wilaya de Batna. L’accident est survenu à 17h57, aux environs de la carrière géante, sur le tronçon de la RN 3 reliant Aïn-Touta à Batna, un tronçon trop souvent lieu de souffrances et de larmes. Katchou devait être enterré hier.

Sa voiture, de marque Scenic, a été prise en sandwich entre une Accent qui venait dans le sens inverse et un camion de marque L C, qui était derrière. Les deux conducteurs des voitures légères, Katchou et Rachid Fettous, sont morts sur le coup et le compagnon de Katchou, le technicien Delinda Saïd, est hospitalisé.
Le chanteur Chaoui Katchou a laissé derrière lui trois enfants : deux garçons et une fille. À l’annonce de l’accident, ses amis, ses fans et des membres de sa famille ont pris massivement la direction de la ville de Aïn-Touta, où son corps et le corps de son ami Delinda ont été transférés à la morgue. Tous étaient accourus pour dire adieu à leur ami, à leur chanteur populaire.
Les téléphones sonnent et se donnent l’information funeste de la mort du rossignol de l’Aurès : “Katchou, le rossignol de l’Aurès, est mort ce soir”. La radio, la télévision ont modifié leur programme pour annoncer le soudain décès de Nasri Ali, sans le commenter, suite à un accident de la circulation survenu la veille. Pour celui que l’on surnommait Katchou, les lumières de la scène de la vie s’étaient éteintes. Les témoignages de sympathie étaient nombreux. Depuis son adolescence, Katchou était porteur de certitudes. Il voulait être chanteur déjà à l’âge de l’acné. Il animait quelques fêtes de mariages et de circoncision à l’époque.
Le pied à l’étrier, toujours soigneux de sa personne et souriant, Katchou, chantant les vieilles chansons du patrimoine avait fait mouche systématiquement au point de conquérir les cœurs non seulement des Chaouis, mais de tous les Algériens. Le succès a été pourtant modeste à la sortie de son premier tube, Babor Irouh, sorti en 1987. Le succès est venu de la chanson Nouara, son deuxième album qui déferlera sur tout le pays et qui constituera le cercle de ses premiers fans. Enregistrant succès sur succès, sa renommée ne tarde pas à s’étendre à toutes les villes du pays, et au point de déborder largement le territoire national. Le travail est surtout intense entre 1992 et 2009.
Pendant cette période, Katchou, le rossignol de l’Aurès, enregistra 7 albums. Ses œuvres qui ont eu le plus de succès sont Hey Demi Demi, Yalal, Delali Delali, Hami Hami, et autres. Son style s’enrichit d’apports musicaux de courants divers, en provenance de pays anglo-saxons, et le timbre de la voix, à force d’entraînement, a gagné en pureté et en vigueur. Ses titres sont encore très écouté.Il était chaleureux, dynamique et participait à fond à toutes les fêtes et occupait la scène tout seul lors de nos tournées. Un bon caractère, jovial, tel fut Katchou. Ses tournées multiples l’ont amené à travers les quatre coins du pays et même en dehors, notamment en Tunisie, au Maroc et en France.
Et c’est en artiste au sommet de son art et sous le nom de Katchou, qu’il apparaissait en 2008 au Festival de la chanson amazighe aux côtés de figures célèbres, comme Aït Menguellet, Djamel Allam et autres. Katchou n’avait pas hésité à introduire une bonne dose de rock pour donner une touche de modernisme à ses chansons foncièrement chaouies. La gloire lui était venue après d’énormes sacrifices et de travail. Fidèle à ses amitiés comme à la culture qu’il défend dans ses productions, Katchou a été enlevé par la mort alors qu’il avait plein de projets.“Abqaou beslam ya Arab ou Rouma” (Au revoir Arabes et Français), comme aimait chanter le défunt Katchou qui sera enterré ce soir.

Belkacem Boumaïla


Nombre de lectures : 2882
3 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • BRAHIM
    14 août 2009 at 22 h 01 min - Reply

    Excellent chanteur populaire aimé de beaucoup d’algériens. Que Dieu ait son âme.




    0
  • FARES.const
    17 août 2009 at 11 h 03 min - Reply

    c le roit de la chonson chaoui c 1e perd pour l’art é le peuple algerien « allah yarhmou »




    0
  • mahfoud
    20 août 2009 at 4 h 50 min - Reply

    allah yarahmou ou ywassa3 kabrou




    0
  • Congrès du Changement Démocratique