Édition du
22 July 2017

RAMADHAN MOUBARAK

Ramadhan 2Toute l’équipe du QUOTIDIEN D’ALGERIE vous présente ses meilleurs voeux à l’occasion du Ramadhan El Moubarak
Kulu ‘Am oua antum bikheir.

Cet espace est réservé à ceux de nos lecteurs qui souhaitent échanger entre eux sur le mois du Ramadhane.
Merci


Nombre de lectures : 1024
8 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • samaritain
    20 août 2009 at 23 h 22 min - Reply

    A mon tour de Vous souhaiter Ramdhan Moubarek a toute l’équipe du quotidien d’Algérie, aux lecteurs et à toute l’Oumma Islamiya . Sahha Ramdankoum




    0
  • admin
    21 août 2009 at 20 h 24 min - Reply

    Poeme soufi:

    J’ai répandu l’encens en proférant Son Nom
    Par amour éperdu, en hommage à Sa gloire
    Un souffle s’est levé, et qui m’a fait connaître
    Qu’à travers le parfum résidait Son essence.
    J’ai alors touché à la certitude
    Qu’il n’est dans l’univers nul autre que Lui.

    Al-HARRÂQ




    0
  • Ammisaid
    21 août 2009 at 21 h 03 min - Reply

    Assalam, azul, bonsoir
    Ramadhan MOUBARAK à toutes et à tous
    Fraternellement




    0
  • babafikrane
    24 août 2009 at 10 h 01 min - Reply

    Salam Alaikoum,

    Réflexions sur le Jeune

    Je me suis longtemps interroge sur la fonction du jeune (sawm shahr Ramadhan) dans l’Islam. Dans ma jeunesse, jeuner était pour moi une fonction naturelle, une modalité évidente que je partageais avec ma famille, avec les habitants de mon quartier, de ma ville, de mon pays, et avec tous les musulmans de la planète et j’en étais conscient. Je n’ai jamais ose poser la question a mon père de peur qu’il ne soupçonnât, injustement, l’intégrité de ma foi. Ma mère, mes oncles quand a eux avaient tous les mêmes réponses : Le jeune « purifiait » physiologiquement le corps et nous permettait d’expérimenter la faim, l’angoisse, et le stress des plus démunis. Comme ils étaient nombreux autour de moi, je trouvais la réponse plausible. Plus tard dans ma vie d’étudiant en occident, alors que j’étais confronte à une société différente, plus avancée, ou il n’y avait pas de pauvres ou du moins presque pas, je ne comprenais plus l’argument de la compassion et la seule thèse du bienfait physiologique était quotidiennement, en fin de journée de jeune, défiée par les pics hypoglycémiques qui caractérisaient mon état. Immergé sans une société qui avait d’autres rites et coutumes, je me suis senti comme Hay Ibn Yakdhan.

    J’ai du donc cherché d’autres réponses à mes questions. Je vous en livre brièvement quelques unes.
    Le jeûne c’est d’abord et avant tout un acte d’abandon (tark), une négation des facultés essentielles. Quand il jeûne l’homme s’élève car il est plus Intellect et moins corps. Le jeûneur, (al sayem) dans son abstinence (Imsak) contemple sa nature divine, il est, dans un acte ascendant (irtifa’) en résonnance avec toute la création (kawn).

    Détaché de ses sens, il les écoute dans le monde des manifestations observables (a’lam elshahada), celui de l’ordre du visible (dhahir), qui correspond a la prescription divine (al amr al rabani) d’abstinence pendant le jour durant le mois de Ramadhan. Cet ordre visible est voilé car il ne se manifeste qu’indirectement au jeûneur par l’impact de la lumière (diya’) du soleil sur les choses. Lumière qui conditionne non seulement ce qu’il voit mais tout le cycle de la vie contingente.
    La réponse du jeûneur est celle de Sabr et de Somoud. C’est au sein de cette station que le jeûneur (sayem), dans un état d’abandon, réalise son tawheed, c’est dans cet état de faqr et d’Intellectualité ultime libératrice de l’intuition métaphysique supra-individuelle qu’il devient récepteur de connaissance.

    C’est pour cette raison que le jeûneur ne peut-être qu’un faqir car autrement il ne serait qu’une personne qui s’abstient de nourriture contingente. La faim naturelle qui pour le commun des mortels est perçu comme une affliction, pour le jeûneur est une élévation.

    Le Zawali est l’être qui est le plus proche du faqir car il est Saber, Samed et pauvre. Ce qui le différencie du faqir c’est la satiété (shab’e) : el Zawali est dans un état permanent de jeune (shab’e muhaqqeq) alors que le faqir est dans un etat permanent de (shab’e mukhayal) car pour ce dernier c’est dans le fanaa qu’il réalise la qualité d’Homme Universel.

    El Zawali de par sa condition essentielle est donc plus proche de la station du Sayem (jeûneur) que le commun des mortel car son Intuition est toujours éveillée.

    Ramadhan Moubarek
    Saha Ftourkoum

    Babafikrane




    0
  • Hamma
    24 août 2009 at 10 h 53 min - Reply

    Salam à toutes et à tous.

    Je profite de cet espace pour souhaiter à toute la nation musulmane, au peuple Algérien, aux soeurs et frères internautes et à la rédation du quotidien d’Algérie (Tahia Bladi) un bon Ramadhan 2009.

    Fraternellement.

    Salam




    0
  • tamezgha
    27 août 2009 at 23 h 28 min - Reply

    ramadhane moubarek lil djami3,mebrouk felawen ramdhane anda ma theleme.

    LES MALENTENDUS ET LES VIOLATIONS DANS LE RAMADHANE

    BISMI ALLAH I RAHMANE IRAHIM.

    Comme dans toutes les autres pratiques religieuses dont dieu nous fait cadeau,jeuner durant le mois de ramdhan est un autre systéme important afin de developper l’ame pour dans la preparation de l’au- dela.Bien que les bienfaits physiques soit scientifiquement prouvés, il y a le veritable bénéfice d’accroitre le fait de se souvenir de dieu tout au long du mois. le temps supplementaire passé avant l’aube pour se preparer au jeune,la rupture du jeune,les supplications envers dieu pour son soutien afin de rendre le jeune plus facile et d’augmenter les rassemblement pour commémorer ,tout ceci nous aide a nous souvenir beaucoup plus de dieu. Chaque fois que nous nous soumettons au commandement de dieu en s’abstenant de nourriture et de boisson de l’aube au couché du soleil ,nous nous souvenons de lui ,et le louons automatiquement consciemment ou inconsciemment.

    sourat el ahzeb33 ayat33/ 35 : « …l’homme qui jeune ,la femme qui jeune,… Dieu a preparé pour eux le pardon et une grande récompense. »

    sourat el bakara2 ayat 2/184: »….mais jeuner, est mieux pour vous si seulement vous saviez. »

    2/185: …Ceux qui sont malades,ou entrain de voyager peuvent substituer le meme nombre d’autres jours …… »

    Non seulement Dieu nous a fait cette grande bénédiction,il est également compatissant en facilitant toutes sortes de situations,juste pour que ses serviteurs puissent ainsi se soumettre a ses commandements et accomplir leurs obligations.

    Malheureusement comme presque tout dans la religion,nous musulmans nous avons fini par annuler leur adoration en suivant des lois faites par des leaders religieux corrompus et ignorants « sourat 9ayt 31 et 22:8  » ou autres sources illégal comme la plus part des ahadith et sounnah .Ces lois faites par des hommes et qui n’ont aucun fondement dans le quran,et qui sont difficile a suivre et repoussent souvent les gens a embrasser l’islam 3:99 , 6:26 ,9:34.
    Voici pour vous,certains malentendus et violations notoires qui sont commis pendant le ramadhane afin de les considerer a la lumiere du quran et pour partager avec vos amis ou votre famille.

    17:36 « vous ne devrez pas accepter d’informations a moin que vous ne les ayez vérifées par vous meme.Je vous ai donner l’ouie,la vue,et le cerveau,et vous etes responsables de les utilisés. »

    COMMENCER ET TERMINER LE JEUNE SEULEMENT APRES AVOIR VU LA LUNE PHYSIQUEME.

    Beaucoup de personnes croient qu’ils doivent commencer et terminer le mois du jeune aprés qu’ils aient vu la lune physiquement,alors que dieu nous dit qu’il a fait de la lune un instrument de C A L C U L 6/96, 10/5, 17/12 , 55/5. » Cette idée d’abord d’attendre et de voir la lune n’est pas logique. Nous musulmans ont utilisent la lune pour decider des autres mois et événements comme le » hadj  » des années al’avance sans voir la lune,donc comment justifier et décreter le ramadhan seulement aprés avoir vu la lune ?Les musulmans utilisent également le soleil pour calculer les priéres  » salat » et n’ont pas besoin de voir le soleil physiquement pour controler si il est l’heur de prier.Donc pourquoi ils n’appliquent pas la meme loi pour la lune durant le ramadhan? Parfois,a cause de la proximité du levé et du couché de la nouvelle lune et le levé et le couché du soleil,il est presque impossible de voir la nouvelle lune. Juste comme il serait trop tard si vous attendiez le levé du soleil avant de vous décider de faire la prier de l’aube, il se peut que cela soit trop tard si vous decidiez de voir la lune avant de commencer le jeune pour le ramadhen. Vous pouvez etre en retard de un ou de deux jours et etre perdant par rapport a un mois parfait!!! Si le temps est nuageux et que vous ne pouvez pas les voir,est ce que cela signifie que le soleil et la lune n’ont pas fait leurs parfaites apparitions?????Meme dans l’observation de la lune il ya des régles sur la maniére d’observer la lune,et certains pays envoient meme un avion si il faut, Au temps des prophetes ils n’avaient pas d’avion ni satelites.Ils utilisaient le soleil et la lune pour calculer . Aors calculons.

    10/5:  » Il est celui qui fit le soleil rayonnant,et la lune une lumiere,et il désigna ses phases pour que vous puissiez apprendre a COMPTER LES ANNEES ET A CALCULER. DIEU n’a crée ceci que dans un BUT précis,il éxplique les révelations pour les gens qui savent. »

    9/96: « A la pointe du jour, il fait émerger le matin.Il a fait la nuit calme,et il a conçu le soleil et la lune pour servir de METHODE DE CALCUL .Tel est le dessein du tout- puissant ,l’omniscient. »

    UNE AUTRE BIDA3 SELON L’A QUELLE LE NOMBRE DE JOUR DU RAMADHAN EST 30JOURS

    C’est également une idée fausse,DIEU dit qu’il faut jeuner le mois de ramadhan,il ne dit pas d’ajuster le mois pour jeuner 30 jours.Selon la position de la nouvelle lune ,certains endroits peuvent avoir un mois lunaire de 29 jeunes selon les années.




    0
  • Khaled
    29 août 2009 at 13 h 23 min - Reply
  • Ammisaid
    14 septembre 2009 at 0 h 15 min - Reply

    Assalam, azul, bonsoir
    Le mois de la résistance à la tentation.
    Le mois qui nous aide à prendre conscience de notre capacité de dire non à l’interdit, à l’illicite, à l’individualisme et aux passions.
    Le mois du réapprentissage de la patience qui consiste à dire attends à tout les besoins utiles ou futiles, essentiels ou secondaires et urgents ou qui peuvent attendre.
    Le mois qui nous apprend à maîtriser nos colères, à les faire taire et les ignorer quand elles veulent dire et agir.
    Le mois du refus de faire du mal et de la volonté de faire du bien.
    Le mois du partage, de la convivialité, de la générosité et de l’égalité du riche et du pauvre dans le jeun de l’aube jusqu’à la fin du jour.
    Le mois durant lequel, nous nous sentons léger, agile et fort comme envahis par la paix, la sérénité et une patience sure.
    Le mois durant lequel l’âme instigatrice du mal perd de sa puissance, de sa voix, de sa ruse et de son avidité malsaine.
    Le mois durant lequel, nous avons l’impression d’être cerné par les limites du bien, de la vérité, du pardon, du contentement, de la bonté, de la générosité et de la fraternité.
    Le mois qui nous permet de réentendre le coran dans le silence et de le partager avec ceux qui se prosternent, soumis et humble, devant l’omnipotence de l’omnipotent, du sage, du grand, du donateur, du premier, du dernier, du caché et de l’apparent…de l’unique et de l’absolu.
    Le mois de la réflexion, de la contemplation, de la dou3a, de la quête de la voie et de l’humilité.
    Le mois de la discrétion pour celui qui boit une bière, qui aime fumer une cigarette et qui casse le Ramadhan car il le désire.

    Le mois idéal pour se souvenir de notre seigneur, de notre rôle sur terre, de la certitude que nous allons mourir, que nous allons subir seul la traversé du désert et que nous allons rendre compte de nos intentions, de nos paroles et de nos actes au tribunal final, le tribunal qui sera dirigé par notre créateur et qui nous jugera d’une façon juste et sans erreur;

    Saha Ramdankoum
    Fraternellement




    0
  • Congrès du Changement Démocratique