Édition du
27 July 2017

La communication qui libère l'homme

plumeLe Quotidien d’Algérie
par babafikrane

@ El Kenzir
Vous pouvez juger qui vous voulez et même les insulter, si vous suivez les règles de Youtube, de Facebook et des réseaux sociaux, mais j’espère que nous ne sommes pas dans ce schéma car nous n’iront pas loin dans le sens de la communication constructive. : Celle qui libère l’homme et qui l’aide à comprendre son monde. C’est pour cela qu’il faut considérer que derrière chaque pseudo il y a une personne qui essaye de contribuer à un débat d’idée qui se veut constructif et pédagogique. C’est la raison pour laquelle je prends le temps de vous répondre sans invective. Nous devons cela a un modérateur respecté qui lui aussi prend le temps de lire tous les messages et d’arbitrer la conversation pour quelle puisse demeurer décente et utile. Nous l’en remercions.

Nous avons tous a des degrés différent la fâcheuse tendance a vouloir assassiner le facteur ou à jeter l’anathème sur l’autre sans même prendre de recul nécessaire pour réfléchir au contenu du message. On nous a « formés » à ce genre de comportement. Avant d’assassiner quelqu’un physiquement, on l’assassine verbalement:

L’assassinat verbal commence par créer une catégorie. Celle dont on veut assassiner les membres. A cette catégorie on y associe un identifiant, de préférence un qui stimule l’imaginaire, du style « l’Axe du Mal » ou « État Voyou » ou « terroriste ». Le but de cette opération est de créer un modèle simple du monde sur lequel on peut greffer des politiques, de la communication, des mesures sécuritaires, etc.

Lorsqu’en 1946 Churchill utilise le terme « Rideau de Fer – Iron Curtain » pour designer la région du monde sous influence soviétique, il sait que le terme va galvaniser l’attention du public en occident. Un rideau est une barrière imperméable a la lumière, à la circulation des personnes, et des biens, il suggère aussi que désormais il va y avoir deux espace dans le monde: celui de la liberté et celui des ténèbres. C’était le début de la guerre froide.

Le même processus est en élaboration en ce qui concerne l’Islam. Des termes comme « Islam Politique, Islamisme, Djihadiste, Islamistes, Islamo-fascistes, etc., se cristallisent doucement dans le langage et dans l’esprit des gens, on y greffe par la suite des messages subliminaux en relation avec la violence, l’intolérance, etc. et très vite des que quelqu’un prononce le mot Islam on va y associer la terreur, l’intolérance et archaïsme. On est en voie de reconstruire un monde bipolaire dans un espace a deux dimensions orthogonales : L’axe du bien et l’axe du mal, sauf que désormais le bien et le mal ne sont plus confines a un lieu géographique, mais a un espace cognitif conditionne par l’information au sein de laquelle les gens sont immergés. Et comme vous le devinez probablement, le support de l’information et du sens est le langage dans sa définition la plus large. Il comprend entre autre le langage visuel, le langage parle, le langage olfactif, le langage gustatif, le langage comportemental, etc. L’ensemble des langages, à un instant donné, forment la culture d’un groupe. Mais chaque langage est aussi un outil prosthétique qui nous permet d’influer sur notre environnement. Le langage parlé n’est-t-il pas le premier outil de l’homme ?

Chaque langage possède un vocabulaire et une syntaxe. Chaque mot du vocabulaire possède un champ sémantique et c’est sur ce champ qu’agissent les faiseurs d’opinions, les publicistes, et les stratégistes pour altérer une culture et changer le comportement de ses membres. Voila pourquoi je tiens a mes langues et je me bats pour qu’on ne touche pas à mes référents linguistiques, qu’on ne m’en crée de nouveaux sans mon consentement ou qu’on change la signification de ceux existants. Comme je suis une personne qui veut participer a l’épanouissement de son peuple et qui est attentif a sa souffrance je refuse qu’on le mette dans des boites qu’on étiquette pour mieux le manipuler et l’asservir. La prudence est de rigueur car Il y va de notre survie à tous.

Ceci étant dit, c’est bien que vous vous exerciez a la discussion, mais la modestie est de rigueur. Votre franchise est tout à votre honneur. Mais il est important de savoir se remettre en cause car one ne peut pas savoir ce qu’on ne sait pas.

Sans rentrer dans une élaboration, je vais vous raconter une autre histoire de notre peuple, ce peuple que chacun a sa manière veut défendre. Un peuple ne sort jamais indemne de 5 siècles de colonisation qui ont détruits sa société et sa dynamique sociale. La société que vous observez aujourd’hui n’est pas le résultat d’une évolution naturelle. Elle est le produit de manipulations, de subjugations, de viols, de vols de rapines, de meurtres, de génocides et j’en passe. C’est une société qui a été l’objet d’une lobotomisation qui n’a que partiellement réussie. Le déchirement identitaire est le trait qui caractérise sa dynamique. Ce sont deux mémoires qui sont en conflit, une mémoire ancienne de souche musulmane, berbère et africaine et une mémoire plus récente qui est le produit d’une expérience coloniale d’inspiration Française. Le communisme et une bonne partie du mouvement national est issu de cette mémoire. Seulement voila malgré toutes les tentatives d’éradiquer notre culture ancestrale, elle a survécue et se manifeste aujourd’hui dans diverses formes d’expressions, l’islam en est la plus forte. Mieux encore cette manifestation n’est pas locale elle occupe tout l’espace ou vivent des musulmans du Maroc, jusqu’à la chine. Le mouvement est lent mais la tendance a la force d’un tsunami. La preuve il n’y a pas un seul pays musulmans au monde qui n’a pas connu au courant des deux dernières décennies une instabilité sociale. En occident il n’existe pas une seule université qui n’étudie pas ce phénomène, le nombre d’articles savants sur le phénomène a littéralement explosé. Alors que chez nous nos intellectuels continuent de faire la politique de l’autruche.

Ce qui est fondamentale c’est que ce jeu ne peut pas durer indéfiniment car le monde bouge à grandes amplitudes. Nous vivons des moments uniques car pour la première fois dans l’histoire des 5 derniers siècles le centre de gravite du monde se déplace de l’Europe et des USA vers la Chine et l’Inde et l’enjeu existentiel de notre pays réside dans les choix qui vont nous positionner dans ce monde qui se profile.

C’est dans ce contexte de mutations globales qu’un consensus culturel est entrain de se cristalliser en Algérie et lentement l’islam en tant que système de valeurs et vecteur de cohésion sociale va devenir incontournable, s’il ne l’est pas déjà.

Saha ftourkoum
Wa Salam
Babafikrane

Adm: Ce texte éait initialement un commentaire


Nombre de lectures : 717
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique