Édition du
25 July 2017

El Khabar Hebdo met à nu la secte des ministres requins

Le Quotidien d’Algérie
requin

par El Bordji

Grâce à El Khabar Hebdo, la secte des ministres en carton pâte commence à être ridiculisée et mise à nu ! Scandale après scandale et voilà l’empire du mal qui commence à se fissurer et à prendre de l’eau de toutes parts et le pire est à venir pour cette racaille du Club des lapins. RABI BEHDELHOUM ! Ceux qui gèrent les affaires de ce pays savent qu’ils n’ont jamais été les bienvenus et que les algériens ne les aiment pas et c’est pourquoi ils se comportent en étrangers de passage. Pourfendeurs et rusés comme des fauves toujours aux aguets, ils n’ont aucune notion de la morale ni des comportements civilisés. Ombrageux et farouches à souhait dans leurs attitudes, ils sont infréquentables sauf pour leurs semblables, bien sûr.

Pour ce premier épisode de la grande Saga, il parait que trois ministères seraient épinglés : Celui de l’énergie, des travaux publics, et de l’énergie. Selon la même source, le mensonge ne semble plus faire bonne recette et BOUTEFLIKA serait en colère contre GHOUL en particulier car le mégaprojet de l’autoroute Est-Ouest ne serait pas terminé avant 2013 ou 2014 dans le meilleur des cas contrairement à ce que déclare Monsieur GHOUL. Les rapports présentés au Président de la république signaleraient, en outre, que le pourcentage d’achèvement de l’autoroute se situerait entre 30 et 40 pour cent, contrairement aux chiffres avancés par Amar Ghoul qui avance ceux de 80 pour cent et plus. Est-ce un vilain canular, Monsieur GHOUL ou tout simplement la VERITE qui blesse qui vient d’éclater ? (Rien ne sert de mentir, il faut avouer son incapacité d’être un « ministre ») N’est-ce pas plus prudent d’être modeste et de s’en tirer indemne et à bon compte que de mentir et de laisser des plumes ? Ô, quelle grande KECHFA !
Voilà un autre scandale plus scandaleux que tous les autres. Un scandale qui va certainement faire les choux gras de la presse écrite mais qui va surtout permettre d’alimenter les discussions « ramadhanesques » qui commençaient à s’essouffler par manque de sujets brûlants. Moi, personnellement, je trouve que la presse commence enfin à devenir plus responsable te plus engagée en décidant de se pencher sur les choses sérieuses et les affaires louches qui font le quotidien d’un gouvernement indu occupant qui nous méprise et qui nous abhorre pour moult raison comme celle de vouloir vivre décemment et de refuser d’être des indigènes justes utiles pour leur servir d’alibi. En instaurant le journalisme d’investigation des hommes courageux ont enfin pris la sage décision courageuse de passer à l’action contre la pègre et tous ceux qui aiment nager dans les eaux troubles et nauséabondes de la magouille et des escroqueries. Désormais, les journalistes de terrains ont du pain sur la planche parce que les sujets qui méritent d’être portés à la connaissance du public ne sont pas rares, au contraire, ils sont légion. Attendons la suite des évènements pour juger si le Journal ELKHABAR, à ses risques et périls, s’est bien engagé et de manière résolue, responsable mais surtout courageuse dans une opération de chasse aux sorcières, auquel cas, je me fais le devoir de lui souhaiter beaucoup de courage et de persévérance dans sa nouvelle lutte qu’il vient d’engager contre les forces du mal.
Ce qui est sûr et certain c’est que cette autoroute va coûter plus de 20 Milliards de Dollars US aux contribuables que nous sommes, c’est-à-dire cinq fois son estimation initiale qui n’était que de quatre Milliards de Dollars US. Cette autoroute n’a pas été seulement SUREVALUEE mais son prix va être donc décuplé pour permettre à tous les acteurs et à tous les pique assiettes de s’en mettre pleins les poches alors que des millions d’Algériens crèvent de faim ce qui les poussent à se transformer en mendiants ou en fouilleurs de déchetteries et de poubelles ou à fuir leur pays à bord d’embarcations de fortune qui n’arrivent que rarement à atteindre les rives Nord de la Méditerranée. Une vérité cruelle, blessante mais « vraie ». Triste sort que le nôtre sous le règne de Bouteflika et de sa bande de loups voraces et sanguinaires.
Depuis le jour où sa FAKHAMATOU avait publiquement tancé GHOUL en plein conseil des Ministres en lui lançant cette phrase sentencieuse, il lui aurait jeté au visage : « Tes collègues prennent une commission de 5%, Mais toi, tu exiges 20%, et c’en est trop ». Cette phrase prémonitoire ne laissait présager rien de bon pour la suite des évènements et si GHOUL avait un brin d’humilité, il aurait fait mieux de se suicider pour ne pas subir la honte qui va l’éclabousser pour le restant de sa vie. Cet incapable mérite plus encore que ce qui lui arrive aujourd’hui. Tant pis pour lui et prions pour que le reste de la bande subisse les mêmes admonestations publiques avant d’être traduit en justice pour répondre de crimes économiques et de crimes contre l’humanité et conte la morale et le bon sens.
Mes amis, mes frères, mes compatriotes, avons-nous le droit de dire que nous vivons dans un pays civilisé et non en pleine jungle ? Même dans une république bananière on n’aura jamais l’impertinence de pousser la provocation jusqu’à RUINER le pays en jetant l’argent par les fenêtres comme le font ceux qui gèrent les affaires de ce pays qui a eu le malheur de tomber entre les pattes d’une pègre dont les desseins maffieux risquent de figurer en bonne place dans le GUINESS des turpitudes et des braderies universelles. Il ne leur suffit pas d’avoir confisqué le pays et son histoire, les faits d’armes de ses martyrs et même son destin et sa destinée ; que maintenant ils se permettent des stupres qui vous donnent envie de changer de nationalité rien que pour ne pas avoir à affronter le regard ou les âpres commentaires acerbes et envenimés de ceux qui se moquent de nous en nous chargeant de tous les anathèmes et de toutes les malédictions pour avoir laissé une poignées d’opportunistes patentés jouer avec l’avenir d’un pays qui a payé le lourd tribu pour accéder à son indépendance virtuelle et chimérique à la fois. En plus de leur appétit vorace de tout voler et de tout détourner à leur profit et au profit de leurs dynasties, il faut remarquer que la propension maléfique de ces racailles à dilapider de façon criminelle les richesses du pays est une seconde nature chez eux. Ces vampires ne connaissent pas le sens du mot modération pour la simple raison qu’ils n’ont aucune culture morale, leur seule culture est celle du vol et de la rapine et du détournement à grande échelle.
Un autre pavé dans la marre, le coût initial de l’autoroute Est-Ouest initialement estimé à QUATRE milliards de Dollars va atteindre finalement les VINGT Milliards selon El Khabar Hebdo, même si ce scoop est révélé juste dans un but inavoué de régler son compte à quelqu’un, il reste un évènement qui va faire couler beaucoup d’encre et de salive. Ce scoop va, sûrement, jeter un peu de discrédit et de honte sur la clique au pouvoir. Voici une nouvelle qui vient prouver que cette maffia finira bien par être découverte sous son vrai visage de monstre. Quelle que soit la tendance de la ligne éditorialiste du journal qui vient de lever un pan du voile qui entoure la ténébreuse affaire de l’autoroute, il faut le saluer pour avoir pris le risque de se promener en terre minée avec tout ce que cela peut sous entendre comme conséquences imprévues et les réactions qui peuvent en découler. Attendons la suite des évènements. Pourvu que nos journaux acceptent de se mouiller et nous apporter de quoi se mettre sous la dent en attendant la mise sur pied de tribunaux populaires qui auront pour mission de châtier comme il se doit tous les boucaniers qui ont pillé les caisses du trésor public.
La cerise sur le gâteau c’est lorsque le même journal nous apprend que : « Le Président Bouteflika aurait engagé des poursuites judiciaires pour détournement et dilapidation de fonds publics, dans les secteurs de l’énergie, les ressources en eaux et les travaux publics. » Le Président Bouteflika aurait engagé une action judiciaire contre X, auprès de la Cour de BIRMANDRAIS, pour dilapidation de deniers publics, surfacturation, violations du code des marchés publics, et autres infractions du même genre.» Et on lira aussi, je cite le même journal : « Cette plainte engloberait de nombreux dossiers, qui concernent des sommes considérables, et serait dirigée vers des responsables des trois ministères, de l’énergie, des travaux publics, et de l’énergie. » Mais, entre toutes ces affaires, tout aussi scandaleuses les unes que les autres, El Khabar estime que la plus importante d’entre-elles, et qu’il qualifie de scandale du siècle, plutôt que de projet du siècle, serait celui de l’autoroute Est-Ouest. » Est-ce que je rêve ? Est-il possible que le Président s’en prenne à s propres Pions en ciblant son propre clan car il faut savoir que la majorité des Ministères sont occupés par les gens de sa tribu et de ses proches. Voila que parmi les intouchables qui, il ya seulement quelques jours, se croyaient invincibles et inexpugnables, les voilà jetés en pâtures à une presse dont les lecteurs sont friands de scandales ? Est-ce une révolution de palais qui vient d’être enclenchée ou une simple mise en scène qui va finir par un flop ? Allons—nous assister à une purge au sommet du système ou c’est seulement de la poudre aux yeux et un vulgaire pétard mouillé ? Va savoir ! Si les informations s’avéraient vraies, que le président intente des procès à ses proches collaborateurs, il faut reconnaître que c’est bien un miracle qui vient de se produire en Algérie.
Amar GHOUL vient d’apprendre à ses dépens que le mensonge ne paie jamais et que le fait de mentir pour plaire à son Maitre devait bien finir par le perdre. Ce cancre et tous les autres de son espèce ont fait tellement de mal au pays et au peuple qu’ils méritent la potence ou, que juste pour une fois et à titre exceptionnelle, on instaure le châtiment par lapidation pour en faire des exemples à méditer pour tous les autres carriéristes qui vivent en saprophytes dans les hautes sphères du pouvoir qui leur permet de continuer de profiter de l’aubaine. L’heure n’est plus aux fanfaronnades, Monsieur GHOUL, préparez-vous à donner des explications convaincantes et à justifier cette surévaluation spectaculaire que le bon sens et la logique n’arrive pas expliquer. Le comble c’est d’entendre ce zigoto qui n’a pas froid aux yeux ; de l’entendre pérorer à tue tête que l’autoroute serait livrée dans les délais et même avant ! Comme l’a si magistralement dit notre frère Djamel Eddine, nous allons avoir une autoroute pimpante dont la durée de viabilité ne va pas dépasser les semaines pour nous retrouver roulant dans une route défoncée et quasiment impraticable au dam des algériens qui sont condamnés à subir la malédiction de la junte des Janviéristes qui ont marqué l’histoire du pays non pas par leur bonnes œuvres mais par leurs turpitudes et leur sabotage programmé. C’est de la paranoïa pure et simple, ma parole.
En principe, les prochains larbins qui doivent répondre de leurs crimes impardonnables et leurs ignominies seront : GHOULAMALLAH pour avoir dit qu’en Algérie il n’ya pas de pauvres mais seulement des nécessiteux alors que plus de SIX millions vivent dans la misère la plus absolue. Franchement, moi qui suis un peu pointilleux sur les bords, je ne me suis pas retenu de recourir à mon dictionnaire pour chercher la différence entre les deux qualifiants utilisé par ce minable et finalement, je n’ai pas trouvé de différence qui puisse exister entre ces deux catégories de gens, les PAUVRES et les NECESSITEUX du moment que mon dictionnaire me dit que les deux mots sont synonymes sauf, peut être en langue arabe ou la différence est extrêmement insignifiante, lexicalement parlant. L’autre bricoleur qui devra rendre des comptes n’est autre que l’actuel Ministre de la santé qui, après avoir REUSSI par SABOTER l’agriculture algérienne en dilapidant les sommes colossales qui lui ont été allouées dans le cadre du (PNDA) a été nommé à la tête du secteur moribond de la Santé avec pour mission de l’achever. Saïd BARKAT est cet ami du Président, un autre intouchable qui, alors qu’il était à la tête du Ministère de l’Agriculture avait pris la liberté de DONNER la plus grande partie du budget de l’agriculture – (Une enveloppe à donner le tournis : 340 milliards de dinars, affectés au Plan national de développement agricole (PNDA)- à ses amis et proches et c’est ainsi qu’une grande partie de ce pactole fut OFFERTE à un proche et ami de Biskra. Il aurait aussi offert à Amar Saâdani, l’ex-président de l’APN, une aide dont le total serait de pas moins de 300 milliards de centimes. On apprend que pas moins de 70% des aides destinées aux 14 wilayas du Sud ont été destinés à la seule wilaya de Biskra dont il est originaire. « Charité bien ordonné commence par soi même ! » Et c’est pourquoi le président Bouteflika lui aurait fait une remarque cinglante en plein Conseil des ministres. Il lui aurait dit : «Je ne comprends pas qu’autant d’argent soit destiné à cette seule wilaya et puis qu’il ne profite pas aux méritants.» Dans le même palmarès doit figurer, en bonne place, le ministre de l’éducation nationale qui a carrément saboté le secteur qui ne produit plus que des cancres et des analphabètes multilingues comme dirait l’autre. Ce minable dont la curieuse longévité laisse pantois mérite d’être lynché haut et court comme un vulgaire bandit de grand chemin pour avoir totalement démoli l’école algérienne qui n’est plus que l’ombre d’elle-même depuis qu’il en a pris la destinée. Dans la même foulée, il serait indécent de ne pas citer le sinistrement connu ministre de la Solidarité nationale, ce menteur invétéré qui est passé maitre dans l’art de manipuler les chiffres pour plaire à son seigneur mais surtout pour tromper l’opinion nationale te internationale qui n’est pas dupe car la réalité est toujours là pour le démentir et ridiculiser. Ce merdeux est un manipulateur né qui n’a pas froid aux yeux et qui ne recule devant rien pour dénaturer la dure réalité que vivent des millions d’algériens qui croupissent dans la misère et le dénuement le plus total. À l’entendre parler, on a l’impression que l’Algérie est un Éden et que le peuple algérien dans sa globalité vit une vie de château alors qu’en vérité c’est le contraire qui prévaut. Que Dieu les maudisse, tous sans exception ! Amen !
Les autres mercenaires, la quasi totalité des autres ministres et des hauts cadres pistonnés et carriéristes ne sont pas meilleurs que ceux que je viens de citer dans mon commentaire mais ils ne perdent rien pour attendre que DIEU nous les fasse découvrir sous leur vrai visage. En un mot comme en mille, ils sont tous pétris de la même pâte. Et le vieux dicton populaire qui dit « Qui s’assemblent se ressemblent » ne ment certainement pas.


Nombre de lectures : 1511
3 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Malika
    10 septembre 2009 at 14 h 02 min - Reply

    Tot ou tard la vérité s’éclatera.




    0
  • kerkarine
    10 septembre 2009 at 15 h 05 min - Reply

    bien mal acqui ne profite jamais.Dieu existe et fera payer cher ttes les mensonges et vols.




    0
  • kamel de montreal
    12 septembre 2009 at 10 h 55 min - Reply

    un cri de douleur, une exteriorisation qui fera du bien pour toi et pour nous tous, o pense la meme chose, une bonne partie des de ce qui m’a pousser a choisir la fuite c’est bien ces raisons la…mon reve est de les voir un jour au poteau.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique