Édition du
21 July 2017

Voici l'article le plus choquant de la presse algérienne, dont les chiffres avancés n'ont pas été démentis par l'Etat algérien:

proL’Expression

LA SOCIÉTÉ DANS UN ÉTAT DE DÉLINQUESCENCE AVANCÉ
La prostitution fait vivre des familles

09 Avril 2008
L’Algérie compte 1,2 million de prostituées clandestines. Chacune faisant vivre autour d’elle 3 personnes.

Comment subvenir à des besoins de première nécessité? Le moyen le plus répandu est de louer sa force de travail, en d’autres mots plus simples, occuper un emploi et recevoir un salaire acquis à la sueur de son front. En un mot, vivre dans la dignité. Recourir à l’exercice du plus vieux métier du monde, la prostitution, pour boire, manger et s’habiller est le signe révélateur d’un profond malaise. Le signe de la dépravation en marche d’une société qui a mal et qui souffre en silence.
Si l’on en croit les conclusions du sondage effectué par l’Institut Abassa, ce type de perversion toucherait une bonne partie de la population algérienne, plus de 10%.
«Les Algériens qui vivent directement ou indirectement de la prostitution sont 4 millions et sont âgés de 16 ans et plus», nous dit le rapport. Des chiffres, encore des chiffres. Les Algériens sont gavés de statistiques souvent contradictoires et très peu crédibles alors qu’ils ne cessent pas de se serrer la ceinture. Et à chaque jour suffit sa peine. Un jour c’est l’huile; pendant toute l’année ce fut la pomme de terre au point que l’année 2008 a été déclarée par l’Organisation des Nations unies «Année de la pomme de terre».
On aurait pu croire à une grosse plaisanterie à une autre époque. Et la coupe peut être considérée comme déjà pleine. Apparemment non, puisque ces nouveaux chiffres viennent noircir, et de quelle façon, un tableau du climat social déjà pas très reluisant. Pour enfoncer le clou, nous faire boire le calice jusqu’à la lie, l’enquête révèle que les Algériens qui vivent directement ou indirectement de la délinquance et de commerces illicites, sont estimés à 3 millions d’individus âgés de 16 ans et plus. Nous pouvons aisément penser que 16 ans est l’âge plafond de la scolarité obligatoire. Les sondés ayant cet âge et exerçant ces activités illicites mentionnées par le sondage, se trouveraient donc en situation d’échec scolaire.
En résumé, il existe 1,2 million d’Algériennes qui se prostituent de manière clandestine.
4 millions d’Algériens tirent leurs ressources de ce type d’activité alors que 3 millions vivent de délinquance et autres métiers illicites. Une sombre image de l’Algérie indépendante.
Si ces chiffres s’avèrent exacts, ce n’est plus la sonnette d’alarme qu’il faut tirer puisque le ver est réellement dans le fruit, mais c’est à une véritable thérapie de choc (économique, sociale et culturelle) qu’il faut procéder. Selon le rapport de l’Institut Abassa, frappé du sceau de la confidentialité, nous ne serions pas au bout de nos peines.
«Ce sondage ne livre pas non plus les données obtenues « off the record », c’est-à-dire hors questionnaire sur la population des SDF (sans domicile fixe), des errances et mendiants ainsi que sur les populations manifestant des pathologies psychologiques et psychiatriques; plus de deux millions», commente le rapport de l’Institut Abassa.
Et la cerise sur le gâteau, il ajoute que «l’Algérie marginale, révoltée ou consentante, est bien plus importante en nombre et en priorités d’agir que l’Algérie officielle telle qu’elle apparaît dans les bilans et les rapports cycliques et récurrents que présentent les gestionnaires de la cité…» Oisiveté, mal-vie, prostitution, délinquance, toxicomanie, harragas…Des signes qui ne trompent pas, de dégradation et de perversion sur lesquels les plus volontaristes des discours ne peuvent avoir d’emprise.

Mohamed TOUATI

Commentaire: 1 million dux cent mille prostituées!
Ce chiffre aurait été tiré d’un sondage effectué par l’Institut Abassa.
Un chiffre énorme et qui nous livre, à lui seul, toute la détresse du peuple algérien. Au moment où nos « Grands serviteurs de l’Etat » se nourrissent sur la bête, la dépeçant à pleines dents, quand le chef de l’Etat lui même reproche à un de ses ministres de prendre plus de 5% de pôt de vins, au moment où des ministres et des proches du même chef de l’Etat s’achètent des hôtels et des appartements de luxe à Paris, au moment où le rééquilibrage des forces se fait moyennant des attributions de rentes royales et de lignes de crédits qui se chiffrent en centaines de millions de dollars, au moment où les réserves de change du pays sont l’objet d’une curée sans précedent, nos filles et nos soeurs n’ont d’autre moyen pour survivre, et nourrir les leurs, que de vendre leurs corps à des beggaras qui rôtent leur indigestion.
Voilà où en est réduit notre peuple.
Et si les chouhadas revenaient cette semaine, pour voir dans quel état nous avons été réduits, par ceux-là même qui étaient planqués, au moment où eux donnaient leur vie.
Même du temps du colonialisme, nos femmes n’ont pas été réduites à cette atroce extrémité.
DB


Nombre de lectures : 9119
25 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • AS
    10 septembre 2009 at 22 h 13 min - Reply

    c’est le but recherche de la racaille harkie, non ? ils veulent la pauperisation et la prostitution du petit peuple pour mieux assouvir leurs desirs de pervers… la3natou Allah 3aleyhim




    0
  • Ammisaid
    10 septembre 2009 at 22 h 46 min - Reply

    Assalam, azul, bonsoir
    Le voile s’est enlevé. L’Algérie est nue. Elle offre son corps brun, fertile et beau pour « nourrir », « habiller » et « loger » ses enfants. Ses orphelins sans père, ni mère, ni proches pour les éduquer et les élever afin de grandir et d’atteindre l’âge de la maturité et de la responsabilité.
    L’Algérie se prostitue pour continuer à exister, à marcher, a respirer et espérer. A espérer, car l’espoir fait vivre, comme vous le savez. L’espoir est cet unique chemin qui mène à la délivrance, à la liberté et à la dignité.
    Celles du temps où l’Algérien un avait caractère pétrie de valeurs que rien n’avait pu ébranler. Celles du temps où la solidarité, la fraternité et le respect étaient le ciment qui unissait le sort de toute la société. Celles du temps où l’argent n’avait pas le pouvoir, la force et la capacité d’acheter les âmes des Algériens quelque soit la puissance de la misère qu’ils subissaient.
    Celles du temps où l’ignorant, le méchant, le traître, le pervers, le voleur, le menteur et l’hypocrite était de lui-même exclu de la communauté car la vertu, la sincérité, l’honnêteté, la pitié, la générosité, la justice, la vérité…étaient des traits de caractères que les pauvres et les riches possédaient.
    Celles du temps où la pudeur, la honte et la force de résister à la tentation sont enseignées dans le berceau, sont dites et agies, sont ancrées dans beaucoup d’esprit et sont sans cesse rappelées à ceux ou à celles qui avaient tendance à les oublier. Celles du temps où tout étaient clair, où chacun avait sa propre place, celle qu’il avait obtenu par le mérite, le travail et le sérieux, où chacun avait des droits et des devoirs bien définis et bien exécutés, où l’injustice est bannie et la justice toujours rétablie, où l’ennemi est connu et l’ami est toujours bien accueilli et où l’ivraie est absolument séparé de la graine pour ne pas la contaminer. Le mal existe dans toutes les sociétés. Il ne peut se diffuser, se propager et s’installer que si le bien a cessé de jouer le rôle pour lequel le créateur l’avait crée. Combattre le mal jusqu’à ce qu’il ne puisse plus nuire dans une société.
    Elzaïr am eth founas iffezen dhiszman, ats ezghen thoura widhakh our tsoukhlanen, itsi kathen, itsi khedh3anen, itsi tsakhren, itsi jarhen…L’Algérie est telle une vache qui avait été nourrie( qui avait ruminé) dans le passé et que tètent, maintenant, ceux qui ne le méritent pas, ceux qui la tabassent, la violent, la volent, la torturent, l’affament, l’humilient, la méprisent, la massacrent, la trahissent, la prostituent, la haïssent…
    Les colonisateurs avaient exploité son corps mais elle leurs avaient refusé sa vertu, elle n’avait pas accepté de leurs vendre son corps et elle n’avait pas accepté de soumettre son coeur à un autre que son seigneur. Elle était resté digne, patiente et elle avait élevé des hommes et des femmes qui avaient décidé de la libérer.
    Les néo-colonisteurs: la race des vautours et des charognards, ahel elfil, les pervers et les hypocrites, alfassidins, les traîtres de la noblesse, du courage et de la fierté, elkheda3ins, les riches avares, les voleurs de la misère, les envieux qui envient leurs frères et les menteurs, elketalins, les assassins de l’espoir, les kamikazes du savoir, les casseurs du miroir de notre unité et les voleurs qui jugent les innocents, les faibles et les victimes, essarakins, les semeurs de la peur, les tueurs de la confiance, les castrateurs des désirs et des rêves, les bêcheurs de l’horreur, les arroseurs de la hogra et de la débauche, alhessadins, algheyarins, almounafikins, alkeharins…ont juré de détruire l’Algérie, ses richesses, son peuple et ses valeurs. Comble de malheur, ils la détruisent en utilisant ses enfants, ses compétences, ses richesses, ses valeurs, son histoire, ses martyres, ses jeunes, ses femmes…
    L’horreur est le mot qui correspond à ce qu’ils ont fait à notre belle et naïve prostituée : L’Algérie. Aucune mesure n’est capable d’estimer réellement la souffrance et le malheur qu’ils infligent à notre pays. Il y a des dégâts qui échappent aux statiques et leurs méfaits sur l’Algérie et son peuple deviendront de plus en plus graves et visibles si rien ne vienne les arrêter. Et, rien ne les arrêtera si une élite sincère et honnête ne parvienne pas à créer une union aussi large que possible ayant un objectif noble: sauver l’Algérie de l’irréparable si personne ne réagit. L’Algérie avant tout dans le cadre d’un combat permanent, pacifique, très solidaire, déterminée, patient et sérieux, doit se mettre en place sans trop tarder. Le diagnostic est fait le traitement doit commencer !
    Fraternellement a toutes et à tous
    Saha Ftourkoum




    1
  • Mohsen
    11 septembre 2009 at 2 h 12 min - Reply

    Chaos constructeur:.
    Ce dont il s’agit, c’est de la mise en pratique de la théorie longuement murie du « chaos constructeur ». Selon les adeptes du philosophe Leo Strauss, dont la branche médiatique est connue sous la dénomination de « néo-conservateurs », le vrai pouvoir ne s’exerce pas dans l’immobilisme, mais au contraire par la destruction de toute forme de résistance. C’est en plongeant les masses dans le chaos que les élites peuvent aspirer à la stabilité de leur position.




    0
  • Babafikrane
    11 septembre 2009 at 5 h 19 min - Reply

    @ Mohsen
    L’école des néo-conservateur est celle de l’école de Chicago dont le Maitre a penser n’est autre que Leo Strauss et qui fut, en son temps, professeur au sein de cette institution. L’essence de la pensée de cette école, c’est que le monde est trop complexe pour le commun des mortels. La cite doit être dirigée par des « philosophes » qui en constitue l’élite, Ce sont les « philosophes » qui ont les facultés discriminatoires nécessaires pour diriger. Leo Strauss puise ses références chez les maitres de la philosophie islamique et judaïques que sont El-Farabi, Ibn Roshd et Maimonides.

    Les néo-conservateurs actuels sont beaucoup plus des agents d’inspiration trotskystes qui veulent exporter la démocratie dans le monde: le chaos du monde n’étant pas un prix exorbitant a payer pour le succès de leur révolution..

    Ce qui est intéressant surtout c’est que le théâtre de cet enjeux, n’est autre que le monde musulman. Mais ça c’est un autre sujet..

    Saha ftourkooum




    0
  • papousse
    11 septembre 2009 at 7 h 32 min - Reply

    – 6 millions de martyrs de 1830 à 1962.
    – 250 000 morts de 1991 à 2003 et c’est pas fini.
    – 100 000 veuves et orphelins.
    – 15 000 handicapés de terrorisme.
    – 60 000 morts en accidents de la route en 10 ans.
    – 2.5 millions de psychopathes et malades mentaux.
    – 5 millions de diabétiques de 1992 à nos jours.
    – 1.5 million de prostituées.
    – 5 millions de délinquants.
    – 1500 harrgas péris en mer.
    – + de 7 millions en exil
    – 50% de la population dans la précarité
    – + 2 millions qui mangent pas à leurs faim.
    – + 10 millions de chômeurs
    – 15 millions de toxicomanes

    Et pour finir : + de 1000 milliards en dollars dilapidés en corruption et pertes en médiocratie.

    Qui dit mieux : Le tableau est noir et alarmant, est ce qu’il restent des hommes debouts encore, je parle de ces ténors de la politique et des opposants et intellectuels qui temporisent et aggravent la situation.

    C’EST POUR QUAND CE FRONT DE CHANGEMENT NATIONAL…EN 2050 ? NON MERCI CE SERA TROP TARD, DÉJÀ QUE C’EST TROP TARD…EN PLUS, ON EST SUPPOSÉ ÊTRE UN PAYS MUSULMAN.
    DIEU NE REGARDERA JAMAIS UN PAYS COMME CELUI LÀ JE PENSE,JAMAIS ET QUI ME PARDONNE MON BLASPHÈME…JE RAGE !!!




    0
  • Tarik Ben Ziad
    11 septembre 2009 at 8 h 07 min - Reply

    c’est quoi la prostitution ?
    Entres autres definissions il ya :que prostitution est = à déshonneur (de quelque chose) consenti par intérêt (soutenu)
    Alors mise à part ces filles bedoinnes ados pour plupart et deportées en famille en fuyant la terreur, vendus malgré elles au dinar symbolique, des putes et les vraies , car elles le sont dans l’esprit et non dans la contrainte limite de survies ., piluent au sein de nos administrations et surtout les matrones sont dans des structures comme l’APN et … Exusez l’expression , mais des fois il ya des mots qui expriment les choses à leurs juste valeures : Louisa Hanoun a soutenu le viol de la constitution par l’equipe du president en engageont son parti , elle est finie politiquement pour la vie , est la pire des prostitutions !
    Moi je pleure ses filles ,meme si on dit que chaque pute a son histoire à raconter, car nous savons tous ce qu’elles vont raconter nos malheureuses soeurs .
    À bien entendeur
    M.B




    0
  • Ministre voleur
    11 septembre 2009 at 8 h 15 min - Reply

    DANS LA RÉPUBLIQUE BANANIERE
    C’EST NORMAL TANT QUE CEUX QUI GÈRENT LES AFFAIRES DE NOTRE RÉPUBLIQUE BANANIERE SE COMPORTENT EN ÉTRANGERS DE PASSAGE ET ILS NE SAVENT QUE DILAPIDER LES BIENS DU PEUPLE ALGÉRIEN POUR S’ENRICHIR AU DÉTRIMENT DES OPPRIMÉS, LE CHAUMAGE A DÉPASSÉ LES 35%, LE SALAIRE DES FONCTIONNAIRES N’EST QU’UNE BOURSE SCOLAIRE.
    TANT QUE NOTRE SYSTÈME PRATIQUE LA PROSTITUTION POLITIQUE , TOUT LE PAYS SE PROSTITUE POUR ÉTAT DE. (………) !




    0
  • elbordji
    11 septembre 2009 at 12 h 22 min - Reply

    Après avoir pris connaissance de l’article explosif et des sages commentaires de mes compatriotes, j’aurais du me contenter de méditer leurs sages paroles qui viennent du cœur, un cœur brisé par tant d’injustice, de misère et de malheurs qui frappent notre pays aujourd’hui otage d’une secte aux desseins peu scrupuleux, d’une junte assoiffée de pouvoir et de notoriété qui refuse de lâcher prise pour ne pas à avoir à répondre des crimes abominables qu’ils ont infligé à tout un peuple orgueilleux et combatif mis sous l’éteignoir et poussé à se défaire de sa fierté mais qui refuse de leur donner ce plaisir malsain de savourer une victoire, eux les lâches qui ne brillent que par leur traitrise et leur félonie légendaire. Je ne vous cache pas, mes chers compatriotes, que cet article m’a complètement bouleversé. De par le message qu’il transmet, ma haine n’a fait que croître et enfler envers ceux qui éprouvent un malin plaisir à nous sacrifier sur l’autel de l’injustice et à nous assassiner à petit feu pour étancher leur inextinguible soif du pouvoir et de supériorité. Ils savent qu’ils sont hais et maudits par tout un peuple hormis leurs fidèles laquais et c’est pourquoi ils redoutent qu’un jour nous nous révoltions contre eux pour les chasser. Ils craignent pour leur survie et c’est pourquoi ils jouent sur la carte de la paupérisation et du « diviser pour régner. » pour perpétuer leur hégémonie tyrannique sur un pays et son peuple. Ils savent pertinemment que leurs jours sont comptés et c’est pourquoi ils se cloitrent dans leur « cité interdite » juste pour ne pas entendre les rugissements de la foule qui gronde sourdement et qui ne leur pardonnera jamais d’avoir agi en traitres et en tyrans impitoyables. Ils nous craignent et ils ne dorment que d’un œil malgré toutes les précautions qu’ils ont prises et tous les moyens matériels et humains, des milliers de policiers armés jusqu’aux dents, des milliers d’agents de sécurité, des milliers de gendarmes, des milliers de militaires, des milliers de gardes du corps prêts à se sacrifier pour leurs seigneurs, tous à leur service ; et qu’ils ont mis en place pour assurer leur protection et leurs arrières en cas de pépins. Ils ne perdent rien pour attendre car les jours de l’injustice et de la Hogra sont comptés.
    « L’histoire doit arriver à connaître les institutions, les croyances, les mœurs, la vie entière d’une société, sa manière de penser, les intérêts qui l’agitent, les idées qui la dirigent. » D’après FUSTEL de COULANGES. Voici donc un exergue que je destine à la meute d’ignorants et d’incultes qui ont décidé de s’autoproclamer nos « maîtres » absolus pour l’éternité et les « gestionnaires de la cité » comme le dit si bien Monsieur Mohamed TOUATI dans l’article détonnant qu’il vient de nous concocter alors qu’ils sont incapables de garder un troupeau de cochons. (Sauf votre honneur, mes chers amis internautes !) Je ne vous cache pas, mes chers compatriotes épris de justice et de morale, que la haine, la rancune, et le mépris que je ressens envers ces sangliers de Janviéristes et leurs valets thuriféraires n’a d’égale que mon désir de les voir se balancer au bout d’une corde ou griller sur un bûcher. Oui, je serai ravi de les voir griller sur un bûcher ! Et si le fait d’abhorrer l’injustice peut être qualifié de sadisme ou d’extrémisme, alors j’en prends acte et j’assume mes idées et ma prise de position qui reste dictée par des principes moraux sacrés que personne n’a le droit de souiller ou de dénaturer en toute liberté. Souffrez, mes frères et sœurs que ce qui arrive à nos enfants n’est rien d’autre que le résultat de la gestion hasardeuse des affaires du pays par une meute d’incompétents et de bricoleurs attitrés qui, par leur faute, a fini par plonger dans la débauche et la luxure. Pour avoir osé pousser nos enfants à la dépravation et au vice, ils ne méritent que d’être sévèrement châtiés ou lapidés. Parce qu’ils ne sont qu’une meute de sadiques libertins, débauchés, pervers, libidineux et impudiques, ils n’ont pas hésité pour œuvrer sciemment à transformer le pays en un bouge à ciel ouvert juste pour se venger sur ce peuple placide, imperturbable, paisible et fier mais qui continue de souffrir en silence et qui refuse obstinément de céder au chantage et à la tentation. L’histoire retiendra bien que c’est sous le règne des Janviéristes que la société algérienne a subi les pires atteintes à la morale et aux bonnes mœurs. Maudits soient-ils !
    De prime abord, il faut reconnaître que l’article de l’Express sous la plume de notre compatriote Mohamed TOUATI n’a pas besoin d’être commenté du moment que les autorité du bled n’auraient même pas osé apporter un démenti de forme pour la simple raison qu’il leur aurait été très difficile voire impossible d’éclipser le soleil à l’aide d’un tamis comme le dit si bien cet aphorisme du terroir. Je ne vous cache, mes chers compatriotes, que j’ai plaisir sadique de voir la réaction des pontes du pouvoir face à une telle gifle que vient de leur asséner cet article édifiant par les chiffres qu’il véhicule et cinglant par la vérité crue qu’il contient. Le message qu’il véhicule s’adresse en priorité à ceux qui ont été la cause principale de tous les maux et de tous les vices qui ont dénaturé et totalement défiguré la prude société algérienne pudibonde et chaste qui était, autrefois, très scrupuleuse et très pudique et qui n’acceptait pas que les mœurs et les coutumes ancestrales soient souillés ou trainés dans la boue. Aujourd’hui, ils sont apparus sous leur vrai visage hideux et ignoble, celui de SATAN. Par miracle et grâce à cet article de presse, un pan du voile qui cachait la face hideuse de la junte au pouvoir vient d’être levé pour la faire apparaître sous son vrai visage de bête immonde venue des abysses de la Géhenne.
    L’institut ABASSA qui vient de rendre public les résultats d‘un sondage au sujet des pratiques illicites de la prostitution dans notre pays, il vient de jeter un gros pavé dans la marre. L’article de presse nous apporte les preuves tangibles comme quoi la société algérienne est en train de se noyer dans les méandres de la honte. L’article de presse que personne n’a osé infirmer ou contester est plus qu’édifiant. Il est d’une éloquence que personne n’osera occulter au risque de se voir ridiculisé et cloué au pilori et c’est pourquoi personne n’a osé souffler mot parmi la nomenklatura du club des lapins. Voici des chiffres qui vous font dresser les cheveux sur la tête : Titre de l’article : « L’Algérie compte 1,2 million de prostituées clandestines. Chacune faisant vivre autour d’elle 3 personnes » et on y lit un peu plus loin dans le cœur de l’article de presse : «Les Algériens qui vivent directement ou indirectement de la prostitution sont 4 millions et sont âgés de 16 ans et plus». À lire ces données statistiques, on comprend vite que la société est entrain de plonger littéralement dans la débauche et la luxure. Et l’auteur de l’article ne s’arrête pas là puisse qu’il pousse le bouchon encore plus loin en écrivant, je le cite : « 4 millions d’Algériens tirent leurs ressources de ce type d’activité alors que 3 millions vivent de délinquance et autres métiers illicites. Une sombre image de l’Algérie indépendante. » Voici les signes évidents de la déliquescence de toute une société qui fout le camp. Il ne manque rien pour que des vacanciers viennent faire du tourisme sexuel en Algérie comme ils le font dans certains pays que je n’oserai pas nommer par pudeur et pour ne pas avoir à répondre de mes propos. Et comme si cela ne suffisait pas, le Journaliste ajoute qu’il y aurait plus DEUX millions de « déchets » humains dont les données ne sont pas apparues dans l’article de l’Express. Quant à la conclusion de l’article, un véritable coup de massue sur la tête de tout algérien digne de ce nom : « l’Algérie marginale, révoltée ou consentante, est bien plus importante en nombre et en priorités d’agir que l’Algérie officielle telle qu’elle apparaît dans les bilans et les rapports cycliques et récurrents que présentent les gestionnaires de la cité…», je crois qu’elle se passe tout simplement de tout commentaire.
    Dans le même ordre d’idées et toujours au sujet de ce qu’on appelle le plus vieux métier du monde et que j’appellerai le monde de la perversion, il ya seulement quelques jours, j’ai pu lire sur le site « Hogra Centerblog » trois articles très bien documentés sous le titre révélateur : « Étude sur le travail du sexe en Algérie I-II et III». (Pourtant, ce n’est certainement pas le moment, le mois de Jeûne, de lire de pareils articles, je le reconnais volontiers. Je vous conseille de les lire après le F’TOUR !) Et je ne vous cache pas, mes chers frères, que j’étais sidéré par les révélations apportées par les trois articles. Puis, ce qui m’a choqué le plus, c’est lorsque j’y ai lu, toujours sur le même site, que dans la Wilaya de Sétif la police était intervenue pour mettre fin à ce que je considère comme une partouze en pleine nuit ramadhanesque. L’auteur de l’article, Monsieur Khalil HEDNA rapporte ce qui suit, je le cite : « … ce qui a permis l’arrestation de 180 personnes dont 12 femmes, pour motif de prostitution organisée et exploitation de débits de boissons alcoolisées. 31 personnes (12 femmes et 15 hommes dont le propriétaire du restaurant) ont été mises sous mandat de dépôt en attendant la tenue du procès dans les jours qui viennent au tribunal de Sétif. Quant aux 150 autres, qualifiés de « spectateurs » à ces actes de libertinage qui agressent les habitués du parc d’attraction, notamment les familles, ils ont été relâchés pour être convoqués ultérieurement. » (Fin de citation) Stupéfiant, n’est-ce pas ? Est-il besoin de commenter un fait divers aussi dégradant en ce mois sacré du ramadhan ? Concernant cet article du compatriote Khalil HEDNA, moi j’appelle ça de l’agression caractérisée et de l’outrage à nation et à peuple musulman. Il se peut que des amis internautes vont trouver que je suis un peu alarmiste ou puritain sur les bords mais je leur dis qu’il ya des limites à tout et on ne peut pas tout se permettre sous le sceau des libertés individuelles. Il faut que nous sachions respecter la règle qui dit : « Ta liberté s’arrête là où commence celle de l’autre. »
    Ce qui nous arrive, mes chers frères et sœurs, est tout simplement dramatique et poignant pour un peuple qui souffre le martyre sous la dynastie de Bouteflika ; mais surtout honteux, scandaleux, dégradant et déshonorant pour tous ceux qui nous gouvernent. Quant à celles qui sont obligées de « se vendre » pour assurer la survie de leurs enfants ou de leur famille parfois, je ne peux que les plaindre pour avoir accepté de vendre leur honneur et celui de toute leur famille pour survivre. Que la malédiction et l‘exécration soient sur ceux qui nous gouvernent. Je souhaite que le Tout Puissant, en cette journée sacrée du Vendredi, exauce mes prières et qu’IL punisse les ennemis du peuple de Son châtiment suprême. Amen. Mes sincères salutations et mon respect à tous mes compatriotes. SAHA SIAMKOUM ! Votre frère, l’éternel révolté contre les forces du mal, Elbordji.




    0
  • mahfoud
    11 septembre 2009 at 12 h 29 min - Reply

    entierement d’accord avec AS les harkis sont entrain de se venger sur le peuple algerien ..

    @ MOHSEN bonjour les startegies de domination de la masse sont multiples je vous recommande ce

    site: http://www.syti.net/SilentWeapons.html

    cette strategie est mondiale et notre pays n’y échappe pas car une partie du pouvoir a fait allegeance au sionisme mondiale les degats infligés a notre societe le demontrent .. sinon comment expliquer le chiffre effarant de 1,2 million de prostituées !!!??? dans un pays musulman ??? pour ne parler que de cela … nous sommes peut etre la masse .. mais je ne vois pas d’elite en dessus !! je ne vois que des walous comme l’a dit mr sidhoum que des beggaras nouveaux debarqués puant encore el « GORT » hachakoum des khobzistes de la pire espece qui peuvent se contenter d’un simple bon d’essence ou de »fraiches jeunes filles  » pour passer a leur sale besogne l’algerie est un pays sionisé………

    saha ftourkoum




    0
  • kanaka
    11 septembre 2009 at 18 h 56 min - Reply

    aux armes citoyens




    0
  • BENHALLOU
    11 septembre 2009 at 19 h 26 min - Reply

    le chffre de 10%est insignifiantpar rapport a la population totale qui englobe les moins de seize ans et les personnes ageesla situation l est beaucoup plus dramatique quand on pense au sida et aux mst . Le pourcentage des prostituees 1,2 millIons par rapport a lapopulatuon feminine adulte est effarant bonjour les degats meme du temps de la colonisation il n y avait pas ce chiffre




    0
  • MTM
    11 septembre 2009 at 20 h 43 min - Reply

    Il y a quelque chose de cocasse dans ce « sondage ». J’imagine mal un sondeur poser aux femmes algériennes une question du genre « êtes-vous une prostituée ? » ou « y’a-t-il une prostituée dans votre famille ? ». En arabe de telles questions sont encore plus drôles…C’est des gifles qu’il va comptabiliser…

    Je ne pense pas que l’étude soit établie via un sondage, mais de recensement auprès des services de police et des services sociaux. Le chiffre me paraît excessif même si la prostitution est devenue un phénomène inquiétant en Algérie.

    Les violeurs de l’Algérie et leurs suppôts n’auront la conscience tranquille que lorsque la dépravation et la perfidie seront partout érigées une vertu. Ils ne seront contents de leur sale besogne que lorsque le chiffre de prostituée dépassera celui des Chouhada. C’est la défiguration suprême de l’histoire glorieuse de l’Algérie.




    0
  • Mohsen
    11 septembre 2009 at 21 h 06 min - Reply

    @Babafikrane + Mahfoud
    Merci pour vos infos.

    J’allais oublier de vous recommander  » un viel ami  » , Sum Tzu, stratège de son état . Une belle « ordure » mais néanmoins toujours d’actualité dans les écoles de guerre . Concernant les populations civiles, voila ce qu’il préconise. Tout un « art  » de la guerre psychologique :

    La tactique décrite par Sum Tzu (490 avant Jésus-Christ) dans l’Art de la Guerre, tactique applicable à l’ennemi :
    “Tout ce qui est estimable chez l’ennemi, doit être brisé et détruit… Coopérez seulement avec les tarés et les filous. Provoquez conflits et haines entre les citoyens… Avilissez les traditions de l’ennemi, balayez son histoire, truffez la société d’espions etc. »

    Il semble bien que nos barons-pillards en képi ou en col blanc , ont pris de la graine.
    Wa saha siyamekoum.




    0
  • nomade
    11 septembre 2009 at 21 h 07 min - Reply

    les putains, les vraies ce sont celles qui te font payer pas avant mais …. après.
    la promotion lacoste nous fait payer son illégitimité , sa forfaiture.ils se vengent sur ce peuple en cassant toutes les valeurs ou du moins ce qui en reste.les vraies putes sont les DAFISTES harkis , leur familles et tous ceux qui les soutiennent dans l’apocalypse algerienne.les barons du pouvoir , les sauveurs de la république du péril vert se prostituent jours et nuits devant le mossad et le sionisme international.
    le repos hebdomadaire jeudi -vendredi , instaure par feu BOUMEDIENNE vérité qu’il ne faut pas occulter , a été déplacé au vendredi -samedi dans quelques années se sera
    samedi-dimanche avec avec l’avènement de la laïcité si chère a certains algériens assoiffes de beuveries et de débauches. ce changement s’opère sous le règne de celui qui veut construire une mosquée a coups de milliards alors que les algériennes se donnent aux plus offrants.
    ERRASSOUL lui même est contre les dépenses extravaguantes,passant devant une maison
    construite en coupoles, il a fait la remarque suivante : pourquoi tant de gaspillage.
    et il y a plus de raison dans un pays ou les femmes vendent leur dignité pour survivre.




    0
  • MAHACHOUMINHA
    12 septembre 2009 at 1 h 44 min - Reply

    La prostitution n’est pas l’apanage des femmes. si vous posez la question aux proxenetes de l’algerie ils vous retorqueront que c’est une economie informelle, comme le trabendo, sans sourciller. Avant, la societe condamnait moralement les femmes de moeurs legeres; aujourd’hui qui oserait juste lever le regard sur ces femmes la? connaissant l’etat de detresse de la moitie de la population, personne!
    Cette pourriture qui gere l’Algerie est en train de reussir dans son entreprise. Apres avoir elimine 200 000 Algeriens en qlq annees, ils ont mis le reste de la population dans la misere et la misere est le plus court chemin vers tous les vices : prostitution, drogue, banditismes etc…




    0
  • Brahim YOUNESSI
    12 septembre 2009 at 2 h 41 min - Reply

    Bonjour,

    Le travail philosophique (philosophie politique) de Léo Strauss est d’une très grande complexité. Il ne peut, à mon avis, être réduit au neo-conservatisme de Paul Wolffowitz, de William et Irving Kristol, Richard Perle, ou d’autres encore qui furent ses élèves.
    Léo Strauss a une approche théologique de la politique et c’est ce qui le rend intéressant à mes yeux. Pardon d’être aussi bref, l’oeuvre de Léo Strauss est immense et sa réflexion sur la modernité, les Anciens et les Modernes notamment mérite plus qu’une réaction rapide.
    BY




    0
  • dez maahoum
    12 septembre 2009 at 5 h 00 min - Reply

    boutef avait dit dans son programme electoral qu il allait creer
    4000.000 postes d emplois ,son projet commence a seconcretiser
    puisque il vinet de crere 1.2 milion de postes
    il reste 2.8 millions pour achever son oeuvre




    0
  • mahfoud
    12 septembre 2009 at 13 h 52 min - Reply

    @ Mohsen merci a toi aussi j’ai le livre en format pdf je ne l’ai pas encore lu dégouté et révulsé que je suis par la nature humaine!! l’homme est foncierement mauvais l’histoire de l’humanité nous l’a appris je voudrais etudier la nature humaine avec plus de profondeur s’il ya des livres references je suis preneur
    j’ai trouvé ce site que je trouve interessant a prime abord

    http://comprendretout.blogspot.com/2008/12/guerres.html

    saha ramdanek et saha syamek khouya




    0
  • Ighzer waali
    12 septembre 2009 at 17 h 29 min - Reply

    Le pays est entre les mains de Harkis, de la progénéture des caids et bachaghas et autres supplétifs de la France coloniale. Cette racaille avait le privilège d’aller à l’école contrairement à nos parents illettrés et bergers .
    Connaissant un échantillon de familles de Caid, je vous assure qu’après 50 ans du départ de leurs maitres, ils méprisent encore le peuple algérien qu’ils considèrent comme sous-etres humains. Ils ne pardonneront jamais la perte de leurs privilèges. Comment expliquer qu’ils ont des liens très étroits avec la secte au pouvoir?




    0
  • M. Farah 35
    12 septembre 2009 at 19 h 29 min - Reply

    Bonsoire à toute et à tous,

    Croyez- moi mes chers comptatiotes, moi, je n’arrive pas à trouver de calificatif à ce régime, je ne vois pas comment ce pays, beau à crever les yeus, riche à nourrir les ventres de la planète peut se redresser un jour. Le temps n’est pas aux bonnes phrases aux bonnes paroles, il est dans l’action. Ce régime au royaume de la corruption et de la rente doit disparaître, il n’est plus de notre temps, Nous ne sommes pas Saoudiens, nous ne sommes pas Afgans, Nous ne sommes pas PAkistanais, Nous ne sommes pas Irakiens, encore moins Iraniens. NOUS SOMMES ALGERIENS, NOTRE PAYS ET NOS COMPATRIOTES SOUFFRES, NOUS SOUFFRONS DE TOUS LES MAUX. NOUS SOMMES RESPONSABLES DE NOTRE MALHEUR.




    0
  • M. Farah 35
    12 septembre 2009 at 19 h 50 min - Reply

    BONSOIR A TOUTES ET A TOUS,
    JE NE PENSE PAS QUE CE SITE RESPECTE TOUTES LES OPINIONS. UNE REPONSE MERCI.

    Reponse: C’est le Docteur Salah Eddine Sidhoum qui modère habituellement les commentaires. En ce moment, il n’a pas de connexion et c’est donc moi qui le fait. Mais lui, comme moi, avons pour principe de ne bloquer aucune intervention, fut-elle à l’opposé de nos propres convictions, à la seule condition, néanmoins, qu’elle s’inscrive dans le cadre requis par notre charte éditoriale que vous trouverez enbas de la page d’accueil, etqe je reproduis ici:

    « Le Quotidien d’Algérie se veut un espace d’information sur notre pays, libre de toute entrave et de tout objectif idéologique ou partisan. Nous voulons donner aux lecteurs qui nous font confiance, une lecture en même temps objective et décalée de l’évènement. Objective en ce sens que nous ne la modulons pas en fonction des intérêts des uns et des autres et décalée parce que nous tenterons, dans les limites de nos propres capacités, de l’assaisonner à l’épice du sarcasme et de la dérision.

    Mais LQA a aussi la prétention de susciter un rassemblement de nos compatriotes, et de nos amis étrangers, autour d’elle. Une franche camaraderie, plutôt qu’un club, où nous nous retrouverons pour parler de l’Algérie, du régime qui l’a prise en otage, des évènements cruciaux qui s’y déroulent mais surtout des actions que nous devrons entreprendre ensemble afin d’éviter à notre jeune nation de sombrer dans le chaos où nous conduisent les bandits qui ont séquestré notre volonté. »

    Cette charte avait été rédigée avant que LQA ne devienne l’organe de l’Appel du 19 mars.
    Je veux ajouter, par ailleurs, que nous sommes ravis par la aute tenue de la plupart des interventions, pleines de sens et de raison, et tout à fait soucieuses du respect d’autrui.
    Merci.
    DB




    0
  • saladin
    13 septembre 2009 at 16 h 48 min - Reply

    La prostitution ne concerne pas l’Algerie unisquement ; ni motivée par la misére , c’est faux .Les femmes honorables qui sont des milliers et des milliers et qui vivent dans une misére noire preférent aller faire les femmes de ménages , vendre dans les marchés , mendier mas pas se prostituer .
    Aujourdhui les prostituées en Algerie vivent dans le luxe , elles ont des voitures neuves , s’habillent a la mode , loue des appartements ect on est loin de la prostituée qui le fait a contre coeur pour se nourrir ou nourrir sa famille . Soyons justes et pragmatiques mes amis , les prostituées sont comme les jeunes algériens des grandes villes qui ne veulent pas travailer s’adonnent a divers trafics . Si les services de police , ceux des moeurs faisaient des enquêtes approfondies sur les prostituées épinglées vous verrez qu’on est trés loin de la vérité .
    J’entend parler des femmes , qui ont un boulot , qui leur rapporte de quoi bien vivre mais elles disent « que fait cette paye alors que le parfum x coute tant , que la culotte y coute tant  »
    C’est ce qu’on appele vivre au dessus de ses moyens et cela concerne les femmes comme les hommes .




    0
  • Seddiki -Kaci
    20 septembre 2009 at 19 h 13 min - Reply

    Chers amis,
    D’abord,Aid koum moubarek et Dieu Fasse que l’Algérie ne sombre pas,bien que tous les indicateurs montrent bien que le chemin est déjà pris,au grand plaisir de la France officielle,du Maroc et de la Tunisie (frères,oserais-je dire),car le plan portant dépèçage de notre pauvre pays est plus que jamais d’actualité,d’autant plus que les algériens sont à présent tellement divisés .
    Les sergents de semaine,devenus – par la grace de tante Fafa- des généraux ,fort généreux vis à vis de l’ancienne puissance – encore tutrice- vont passer à l’acte trés bientôt, en profitant des circonstances présentes: une part au Maroc ,une autre à la Tunisie ( qui verront ainsi leur rêve se réaliser) et le grand Sud sera érigé en entité distincte.
    Ils laisseront ensuite le Nord (trés demandé par la population algérienne) aux autochtones pour qu’ils finissent – en s’entre tuant – la sale besogne et ainsi, l’Algérie aura vécu ! A Dieu ne plaise. K.S.




    0
  • MOURAD
    27 septembre 2009 at 11 h 54 min - Reply

    bonjour

    vivement une école de journalisme,

    si je compte 1.200.000 prostituées, sur la base de la population feminine en age de pratiquer cela fait fait un sérieux pourcentages donc …% des algériennes sont des P…….
    un grand philosophe: toutes les femmes sont des …….SAUF maman et seulement par respect

    faut que je fasse gaffe chez moi,

    eclairer nous ! sinon je vais dans la café maure du coin c’est plus balaise et argumenté , ech-chorouk online (fr) va vous bouffer ,
    qu’estce qu’ils ont les jounalistes francophones même à la radio c’est au ras des paquerettes




    0
  • arrbaoui
    28 septembre 2009 at 19 h 20 min - Reply

     » Des chiffres, encore des chiffres. Les Algériens sont gavés de statistiques souvent contradictoires et très peu crédibles …. »

    Certainement un probleme de zero




    0
  • Congrès du Changement Démocratique