Édition du
25 March 2017

La laicité

LAICITE
Le Quotidien d’Algérie
par JNPLU

On lit souvent dans divers sites des gens qui réclament la laicité et à la séparation de l’Etat et de la religion à l’instar des pays européens comme si c’était une panacée pour nos maux. Je pose le problème au débat.

La laicité est un terme qui renvoie à la notion de différenciation entre deux personnes baptisées dans la chrétienneté, l’une occupant des fonctions ecclésiastiques appelée clerc et l’autre n’occupant pas de fonctions ecclésiastiques et appelée laic, terme dérivé du grec « laios ou laikos » et du latin « laicos ».

A la base, la laicité est une institution rattachée à la notion de chrétienneté et tient du fait que les chrétiens ont une église, une hiérarchie ecclésiatstique, qui à un moment donné de leur histoire détenait le pouvoir temporel. Le fait d’enlever le pouvoir temporel à l’église à été appelé laicité. Puis ce terme évolue encore et de nos jours il signifie dans les pays occidentaux, la séparation de l’état et de la religion.

Il s’agit d’une évolution historique liée au contexte des pays chrétiens qui a fait que cette notion à été élaborée puis a évolué. Les mots sont toujours porteurs d’une connotation civilisationnelles, on ne pense qu’en fonction de sa culture,

Dans les pays musulmans, aucune institution ecclésiatique n’existe . Chaque musulman est directement responsable devant Dieu de ses actes. Et chaque musulman doit dans ses actes quotidiens faire preuve de soumission à son seigneur et non pas à des intermédiaires.

Meme si l’imam fait des interprétations de la loi religieuse, elles ne sont que supplétives et on peut les suivre ou suivre d’autres interprétations contraires formulées par d’autres imams. En islam tous le monde est tenu de connaître sa religion et de s’en imprégner, il n’y a pas de laic et de religieux, tous sont égaux.

C’est pourquoi il n’y a pas lieu à séparation d’un pouvoir temporel d’un pouvoir spirituel, les deux se confondent.

Dieu dit à son prophète dans le Coran:’ « Non ils ne croiront point, jusqu’à ce qu’ils te feront juge de leurs différents et qu’ensuite ils ne trouvent auncune indisposition en eux mêmes en ce que tu auras statué et se soumettent totalement . »

Il en découle que pour être musulman il faut suivre les préceptes du prophète dans ce qu’il a ordonné et se soumettre totalement à Dieu dans ce qu’il a énoncé dans le Coran que les musulmans considèrent comme sa parole « descendue » sur terre, C’est l’un des sens du mot islam.

Or les dispositions du droit musulman englobent l’ensemble de la vie quotidienne. Elles réglementent aussi bien la relation de l’individu avec son seigneur que les relations de l’homme avec la nature et ses semblables et donc écologie, politique, éducation, organisation de la société sont concernés.

On ne peut se déclarer musulman et affirmer écarter l’application des principes de l’islam de sa vie et de la politique qui gère le déroulement de cette vie.

L’empreinte musulmane doit se retrouver dans la législation d’un pays qui se dit musulman. Sinon on peut plus dire que ce pays est musulman.S’il est un fait que le politicien ne doit pas justifier ses actes par des principes religieux, il n’est pas possible que des politiques qui régissent les musulmans soient dénuées de l’empreinte de cette religion.

L’ordre public dans un pays musulman diffère de celui qui existe sous d’autres cieux car l’ordre public est lié à une notion de morale qui varie en fonction du temps et de l’espace , en pays musulman cette notion est liée à la religion. Les besoins moraux d’une population musulmane sont différents des besoins d’une population non musulmane.

L’algérie, appartient a tous ses habitants certes. Mais la force d’orientation des politiques en Algérie doit être constituée par l’impulsion majoritaire islamique, dont on doit soustraire la force contraire constituée par l’impulsion contraire donnée par les minorités. C’est arithmétique,

Il est impensable que ce soit la minorité qui dicte ses lois à la majorité sous prétexte de démocratie. Même si l’agitation de la minorité est plus perceptible que les manifestations de volonté de la majorité.

Or dans le sillage de la campagne occidentale contre « le péril vert » certains se complaisent à venir chaque jour que Dieu fait nous fatiguer les yeux par des histoires de laïcité en Algérie, pour nous préserver de l’islamisme qui selon eux est un mal profond.

Qu’est ce donc que l’islamisme ?

C ‘est un terme importé, qui synthétise un vécu occidental et qui constitue un prisme avec lequel nous devons, nous, percevoir notre civilisation, fondamentalement différente. Il ne peut exister pareil termes en arabe, c’est la langue du Coran en lequel la majorité des Algériens croit.

De même que fondamentaliste pour un musulman ne veut rien dire car islam n’ayant pas été révisé est toujours présent dans sa version fondamentale c’est même une de ses caractéristiques essentielles, le fondamentaliste étant un conservateur qui refuse de changer les valeurs, tous les musulmans sont des conservateurs, car l’islam n’est pas susceptible d’être révisé. Dans le même sens tous les musulmans sont intégristes dans la mesure ou ils refusent de voir leur religion corrompue par des novations,

La religion musulmane à la différence des autres religions célestes n’a pas changé un iota à ses sources transmissibles, c’est également l’une de ses caractéristiques, il n’y a que l’interprétation qui puisse varier d’un pays à un autre et d’une période à une autre. Cette interprétation ne saurait toucher a ce qui est stipulé dans le Coran, dans la tradition du prophète ou dans le consensus des compagnons du prophète, c’est a dire aux fondements, Donc pratiquement rien n’a changé dans la religion musulmane depuis son avènement.

On admettant qu’on puisse donner un sens au mot islamiste que pourrait il signifier ? Quelqu’un qui introduit le religieux dans la politique ? A la base, le religieux en islam est dans la politique et la politique est dans le religieux. C’est donc qu’on utilise ce mot pour donner une justification à une tentative de réviser l’islam ? Pourquoi ne le dit on pas ouvertement ?

Ce serait plus honnête et plus facile à débattre, de dire que l’islam est dépassé et qu’il faut proscrire l’application de certaines de ses règles. Mais qui garantit de cette façon, que dans quelques siècles d’autres ne viendront pas qui proscriront d’autres règles et qu’il ne restera rien de l’islam. C’est pourquoi toute novation en islam est interdite expressément. Cela ne gênera bien sur que les musulmans, c’est à dire la majorité des gens de ce pays et c’est pour cela qu’ils ne doivent pas laisser faire.

Quant à ces gens que désigne le vocable d’islamistes et qui sont les extrémistes on veut confondre les deux sciemment, l’islam n’est pas responsable de leurs actes et ce n’est pas parce que des gens violent des règles religieuses, que ces règles deviennent obsolètes. Le prophète de l’islam que le salut soit sur lui a plusieurs traditions qui interdisent la surenchère en matière de religion, qui incitent au juste milieu dans les actes et les pensées , qui ordonnent d’éviter l’anarchie (al fitna),

Les règles de l’islam n’étant pas obsolètes, l’islam n’étant pas responsable des extrémistes, la majorité des Algériens étant musulmane, la laïcité est un produit exotique lié à une culture qui n’est pas notre, on ne voit pas très bien pourquoi on veut nous la greffer.

Quant à la démocratie, c’est un autre débat.


Nombre de lectures : 5715
92 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Makhlouf
    11 septembre 2009 at 15 h 42 min - Reply

    @JNPLU, ok c’est ta théorie !!!! mais j’espère que tu vas défendre, par exemple, les citoyens non jeuneurs pendant le ramadhan et qui sont condamnés à des peines de prison. J’espère que ce jour là , tu ne seras sur le terrain pour les libérer des commissariats ou de la prison d’El Harach. J’ai lu plusieurs de tes artciles où tu reviens sans cesse sur cette question de laîcité que tu refuse, mais malgré la démonstration historique que tu nous fait , ce terme n’est pas importé il signifie tout simplement séparation de la religion et de l’ETAT. Dans un pays laîque, la religion a amplement sa place. Elle peut éviter par exemple des injustices, des maltraitances et des condamnations « ayatholesques » à certains citoyens qui sont ALGERIENS au même titre que tout les autres et qui ont le droit de vivre librement chez eux. N’oublie pas surtout que c’est grâce à la laîcité que des musulmans ont eu droit à la construction de lieux de culte et de superbes mosquées dans les pays des KOFARS. Pourquoi chez toi la réciproque n’est pas vrai ????? ¨Mais , je crois que tu veux tenir le bâton que d’un seul bout. Mais bon, de toute façon dans les pays musulmans on ne peux rien proposé et on ne doit rien changer sinon c’est l’enfer d’office.




    0
  • IgorZumec
    11 septembre 2009 at 17 h 41 min - Reply

    Arrêtez de théoriser et de chercher à attraper le diable par la queue.Appelez-ça laicité ou trouvez un autre terme,par exemple en Algérie »Khtini ou Nkhetik » et laissez les gens vivre leur vie comme ils l’entendent.Cessez de nous agresser à longueur de journée via la télévision,l’ecole et les mosquées
    pour nous imposer un mode de vie aux oeillères et à la convenance de je ne sais quelle force occulte.La laicité c’est tout simplement libérer l’algérien.Toute autre considération est superflue.




    0
  • jnsplu
    11 septembre 2009 at 18 h 19 min - Reply

    Grippe porcine.

    Les virus biologiques vont ils suivre le système marketting des virus informatiques. Créer d’abord le virus et le diffuser pour vendre l’antivirus et accroitre ses recettes ?

    1-Lorsqu’on attrappe le virus de la grippe on n’a plus besoin du vaccin qui ne sert plus à rien.

    2- Le vaccin aurait des conséquences sur le système nerveux et sa nocivité serait importante.

    3- La grippe porcine n’est fatale que dans certains cas très rares,

    4- Selon l’OMS, à la date du 04 Septembre 2009 il y aurait 2837 morts de la grippe porcine dans le monde, c’est un chiffre courant pour toutes sortes de grippes.

    5- Le rapport de ce chiffre à la population mondiale est de 0,000000405 ce qui veut dire qu’en Algérie le nombre de décès devrait etre à l’heure actuelle de 15 personnes ce que pourrait provoquer n’importe quelle grippe, sauf qu’il faut compter avec notre négligence génétique bien sur.

    6- La question qui se pose: Pourquoi veut on nous faire peur ? Pourquoi ce tapage médiatique autour de la grippe porcine ?




    0
  • Akli Boughzer
    11 septembre 2009 at 18 h 29 min - Reply

    Je crois que la laïcité fait peur à tous ceux qui ont squatté l’Etat et la socièté dans le but de priver le peuple de sa liberté en invoquant l’au delà pour justifier le calvaire vécu ici bas par la faute le plus souvent de dirigeants frustrés et mégalomanes qui se réfugient dans la religion pour justifier leur incompétence et leur lâcheté en mettant tout sur la supposée volonté de Dieu.La République,la Démocratie,la Laîcité sont inséparables dans un Etat moderne et transparent.On ne peut avoir l’une sans les autres.




    0
  • jnsplu
    11 septembre 2009 at 19 h 03 min - Reply

    Bonjour à tous et Saha ftourkoum.

    @Makhlouf.

    1- Ce n’est pas « ma théorie » je n’ai fait qu’énoncer des faits avérés.

    2- Dans tous les pays du monde il y a ce que les juristes appellent l’ordre public. En vertu des principes de droit y afférents , les citoyens non jeuneurs ne doivent pas le troubler , autrement leur conviction leur appartient, ils sont libres de jeuner ou non, à condition de ne pas créer de problèmes moraux ou matériels aux autres citoyens. L’aspect moral en Islam est prépondérant sur l’aspect matériel.

    Dans un pays musulman l’ordre public diffère de celui d’un pays non musulman. Et que je sache les musulmans sont chez eux ici et l’obligation de respecter les règles de la majorité, avant d’être légale, est une obligation morale.

    En France, pays de la liberté, de la laicité, de la démocratie, des droits de l’homme, de la révolution et j’en passe, le foulard est interdit,,,par la loi. Leur ordre public ne le permets pas dans certains endroits.

    3- Tu prèfères ta démonstration à l’acquisition historique du sens par le mot laicité. Donc aucune discussion n’est possible la dessus. Car pour toi c’est comme ça et c’est tout. Typiquement Algérien. C’est une chèvre même si elle vole. Pourtant une petite recherche te prouverait comment cette notion est apparue, à évolué et s’est cristallisée. Mais tu défends l’indéfendable. Et tu me reproches de revenir sur ce sujet ?

    4- La construction des lieux de culte en Europe est autorisée par l’Etat sur deniers privés, collectés par des associations sous étroite surveillance. Dans un pays musulman l’Etat à le devoir de construire les lieux de culte aussi bien pour les musulmans que pour les chrétiens et juifs, sur deniers publics.

    Fais une pétition dans ce sens, je la signe sans hésiter et tous les vrais musulmans, tolérants par principe, le feront.

    Dernièrement Sarkozy a fait mine de vouloir financer les lieux de culte sur deniers publics, il lui a été opposé une résistance acharnée….

    5- On dirait que tu insinues que l’islam est source d’injustice s’il est associé au pouvoir, me tromperais-je. A moins que tu ne veuilles dire que les non musulmans peuvent instaurer la pagaille dans le pays, par des pratiques inadmissibles en islam et que les musulmans qui constituent la majorité écrasante de ce pays s’écrasent et ne disent rien ?
    Ne me dis pas que c’est pour ça que la laicité est indispensable, car c’est impensable !

    6- Je reviens souvent sur cette question de laicité parce que ses prétres sont omniprésents dans la presse et sur le net, alors que cette doctrine n’a l’assentiment que d’une faible minorité du peuple algérien, lequel s’en désinteresse.

    7- Tous les Algériens doivent avoir le droit de vivre librement chez eux, je te soutiens entièrement sur ce point. Mais la liberté par essence est un lien, une responsabilité, une entrave à l’égo. Les minorités ont tous les droits, certes et dans l’histoire de la civilisation musulmane les indiviidus chrétiens ou juifs sont légion à avoir atteint l’apogée, les minorités non musulmanes ont meme le droit de ne pas se faire enroler dans l’armée en cas d’agression contre le pays, mais elles ne peuvent y semer le trouble, ce ne serait pas juste, la majorité en patira,




    0
  • Akli Boughzer
    11 septembre 2009 at 19 h 05 min - Reply

    @JNPLU
    Un Etat moderne et résponsable ne peut être que laïque;démocratique et républicain.Tout le reste n’est que littérature déstinée à brouiller les ésprits.La religion est une spiritualité et une intime conviction individuelle trés loin des calculs politiciens chers aux adéptes des régimes totalitaires qui foisonnent dans nos contrées de plus en plus sous développées minées par la corruption;l’injustice et la malvie pendant que les dirigeants se remplissent les poches.




    0
  • depassage
    11 septembre 2009 at 19 h 34 min - Reply

    Dans les pays musulmans, aucune institution ecclésiatique n’existe . Chaque musulman est directement responsable devant Dieu de ses actes. Et chaque musulman doit dans ses actes quotidiens faire preuve de soumission à son seigneur et non pas à des intermédiaires.

    TOUT LE DRAME EST LA. LE PREMIER BARBU QUI VIENT S’autoproclame detenteur de la vertite vraie et commence a lancer des fatwas à tout va.La suite les algeriens la connaissent pour avoir vecu l’horreur 02 decennies durant.
    Alors SVP ARRETEZ DE NOUS BASSINER .LA LAICITE VEUT DIRE QU’AUCUN ETRE HUMAIN N’A LA DROIT D’IMPOSER SA VISION DE LA RELIGION A L’AUTRE .
    COMME PAR EXEMPLE NE PAS JEUNER , BOIRE DE L’ALCOOL , EMBRASSER SA PETITE AMIE .




    0
  • Mostefai Kamel
    11 septembre 2009 at 20 h 34 min - Reply

    Mr. Le rédacteur en chef de LQA,

    Franchement, il y a un sérieux problème. Je ne vois pas comment un commentaire de X peut devenir un article d’un quotidien qu’on n’arrive plus à déceler sa ligne éditoriale. À ma connaissance (peut-être que j’ai été leurré depuis le début) Tahia Bladi était un blog d’information et d’investigation qui avait mué dans le temps en tant que quotidien (façon de parler et de le nommer) faisant du « journalisme d’investigation » et d’information bien avant qu’internet soit vulgarisé en partie en Algérie. La diaspora algérienne à l’époque était et est jusqu’à date, une lectrice assidue.
    Mais en lisant un commentaire comme celui là aujourd‘hui, je pense que la dérive ne concerne plus juste le pays en tant que tel, mais aussi ces quelques espaces jadis de liberté intellectuelle, objective, laïc et responsable que fusse (je crois bien ) ce LQA basé en Europe par dessus le marché.

    @ Jnsplu n’avait rien demandé je présume, il exposait son point de vue que je respecte d’ailleurs pour un débat de fond, mais je ne comprends pas l’attitude du webmaster à le mettre en exergue, puisque pour décortiquer un point de vue « politico-religieux» dans un article, il faut être soit un spécialiste en la matière ou bien un journaliste chevronné de profession qui donne son analyse sur des bases et références vérifiables. Je déplore sincèrement ce manque d’éthique quant aux choix des commentaires qui se métamorphosent en articles ces derniers temps, si LQA veut avoir le loisir de procéder ainsi c’est son choix, mais svp arrêtons de faire la politique de l’autruche, puisque notre société a encore des séquelles toutes fraiches dû , entre autres, à des quiproquos de longue durée sanglants pour justement la mal compréhension spirituelle que politique, prôné par des gens à l’époque qui demandent pardon aujourd’hui. Et la saga n’est pas encore terminée ! Allah Yehdikoum !

    Je ne vais pas commenter ce « article-commentaire », mais je dirai la chose suivante : tant que les musulmans penseront toujours qu’ils ne seront pas habilités et capables à faire leur propre autocritique parce que « l’exégèse » l’interdit ou le déconseille, ils seront toujours taxés d’« islamistes ».
    Référez vous à la recherche du savoir conseillé dans le premier verset du coran révélé à l’humanité et nous sauverons cette même humanité de tout danger et de « fitna ».

    Et dire, que la première démocratie moderne de l’humanité fut jadis en l’an 880 grégorien, au sud de l’actuel Iran avec un mode de gouvernance collégial qui avait duré plus que 250 ans, sans parler de l’époque de Cordoue qui avait duré plus de 200 ans. Ce n’est nullement l’Islam qui pose un problème de compréhension, mais ce sont les musulmans qui tronquent souvent cette dernière pour on ne sait quel motif « spirituel », même du temps des khoulafas rachidoun. Le miracle du coran était tel, que le nombrilisme avait corrompu tous les poètes à l’époque. Évitons de refaire l’histoire, elle est là pour nous empêcher de refaire ces erreurs.

    Sans subjectivités, rancunes ou arrières pensées, juste la vérité.

    Saha Ftourkoum.

    Mostefai Kamel.




    0
  • BRAHIM
    11 septembre 2009 at 20 h 39 min - Reply

    @jnsplu , vous dîtes : « En France, pays de la liberté, de la laïcité, de la démocratie, des droits de l’homme, de la révolution et j’en passe, le foulard est interdit » . C’est faux !!!! vous dîtes une chose qui est fausse. Le foulard ou le voile islamique est interdit SEULEMENT dans les écoles et pour les fonctionnaires qui accueille les citoyens pour éviter les dérives secteurs, communautaires et racistes. L’Etat est neutre chez les Kofars , voilà les raisons de la laïcité comme gage de la cohésion et la paix sociale. Cher Monsieur @jnsplu, au bas de la tour Effel , dans les métros et dans toutes les rues de France les foulards et les voiles intégrales pullulent, foisonnent . Dans ce pays « raciste », IL Y A DES MOSQUEES DANS TOUTES LES VILLES ET BIENTOT LES VILLAGES. Ne dîtes n’importe quoi. Et comme le dis l’internaute @Makhlouf, sommes-nous capables de réciprocité en terre musulmane OUI ou NON ???? !!!!! Répondez à la question.




    0
  • Mostefai Kamel
    11 septembre 2009 at 21 h 02 min - Reply

    @ Jnsplu

    Là je m’adresse à vous, vous dites au point 6 en réponse à Makhlouf : « cette doctrine (laicité) n’a l’assentiment que d’une faible minorité du peuple algérien, lequel s’en désinteresse».

    Allah yerham waldik comme on dit chez nous, sur quel base vous affirmez un tel constat ? Est ce qu’on a eu déja des sondages d’opinions en Algérie à ce sujet ? Est ce qu’on a eu déja, au moins une fois, des éléctions propres et honnêtes ? Si c’est votre opinion ou point de vue, mentionnez-le, mais arrêtez d’assumer à la place des autres. c’est la moindre des choses. Être un bon musulman, c’est d’abord ne jamais assumer quoi que ce soit, autrement ce serait la « fitna »….nommons un chat, chat svp…Dieu est seul juge de tous ces humains, mais aucun humain n’est juge sur un autre en dehors de la loi républicaine.

    Salam.




    0
  • admin
    11 septembre 2009 at 21 h 11 min - Reply

    @Monsieur Mostefaï
    Nous avons jugé bon de publier certains articles sur notre page d’accueil et leur permettre une meilleure visibilité pour les raisons suivantes.
    La première est que cette formule permet une réelle interactivité. Les lecteurs ont ainsi le loisir de devenir des rédacteurs, et d’exprimer, par cette voie, leurs avis et leurs opinions.
    La seconde consiste à créer des forums, où tout un chacun peut s’exprimer, porter la contradiction ou suggérer d’autres pistes de discussion.
    Personnellement, je ne vois pas en quoi cette option, qui démocratise, en quelque sorte, l’information et son traitement, sur les sujets les plus brûlants qui touchent à notre pays, peut gêner en quoi que ce soit. Bien au contraire, à mon humble avis, puisque cela nous permet un échange vrai, à fortiori que nos amis que nous publions nous livrent des ecrits de qualité. Personnellement, je n’attache pas beaucoup d’importance à la syntaxe, ni même à l’orthographe, pourvu que le contenu soit interessant. Et, en l’occurence, ces texes de nos amis que nous publions sont autrement plus pénétrants, et plus passionnants que nombre de ceux de journalistes professionnels qui encombrent les colonnes de la presse algérienne
    Cela ne nnous empêche pas de continuer à publier une revue de celle-ci, parmi les articles que nos selectionnons pour nos internautes. Je vous signale, par ailleurs, que de nombreux articles de la presse algérienne et internationale nous sont recommandés par ceux qui ont fait de LQA leur espace de lecture et d’expression. Il sera dit que LQA, enplus d’être l’organe de l’Appel du 19 mars, sera le journal de ses propres lecteurs.
    Merci en tout cas pour votre avis Nous esperons que vous serez des nôtres
    Cordialemt
    DB




    0
  • Afrox
    11 septembre 2009 at 21 h 32 min - Reply

    Azul salam.
    Décidément, la décadence de l’islam a de beaux jours devant elle. Pour preuve, la perversion qui consiste à exprimer son intolérance envers tout ce qui n’est pas dans une certaine norme de l’islam (islamisme) ou encore tout ce qui n’est pas arabe . D’où cette citation que je retiens et ce n’est qu’un détail par rapport à tout ce qui a été dit dans cette article.
    « C ‘est un terme importé, qui synthétise un vécu occidental et qui constitue un prisme avec lequel nous devons, nous, percevoir notre civilisation, fondamentalement différente. Il ne peut exister pareil termes en arabe, c’est la langue du Coran en lequel la majorité des Algériens croit. » Je trouve cette affirmation d’une intolérance inouïe envers premièrement, toute une composante algérienne qui se dit (laïc) inexistante, selon l’auteur, et qui voit réellement en cette intolérance de islamisme et deuxièmement envers les autres langues aussi vivantes soient-elles. Donc ne pouvant exprimer une notion qui n’existrait pas en arabe. ben mon vieux! c’est cette catégorie de pensée qui fait que l’Islam de savoir, d’ouverture et de tolérance devienne un islamisme aveugle, sournois et intolérant.




    0
  • BRAHIM
    11 septembre 2009 at 21 h 47 min - Reply

    @jnsplu, , je n’ai pas fini , tu m’excuses , car tu ajoutes : « Dans un pays musulman l’Etat à le devoir de construire les lieux de culte aussi bien pour les musulmans que pour les chrétiens et juifs, sur deniers publics ». Ha ha ha ha , laisses moi rire dans tant de démagogie. Tu sais très bien que dans les pays musulmans l’Etat n’a le devoir que de construire des mosquées. Allah yehdik ya kho !




    0
  • jnsplu
    11 septembre 2009 at 21 h 48 min - Reply

    Tiens, un tir de barrage, d’emblée ! C’est comme s’il n’y avait que des partisans de la laicité dans ce pays. Je pourrais utiliser plusieurs pseudos et commencer à arroser cet article de commentaires le confortant,

    @IgorZumec

    1-Je ne cherche pas à théoriser ni a attrapper le diable par la queue, j’avance des arguments, avance en de contraires et démonte mon analyse de manière crédible et construite,

    2- Une chose restera toujours la meme meme si on l’appelle autrement. Et la laicité aussi.

    3- Si tu n’acceptes pas de te plier à la volonté de la majorité, comment peux tu prétendre que tu es démocrate ?

    4- La laicité signifie libérer l’Algérien de quoi ? De sa religion ? Est ce que vous pensez que c’est ce qu’il veut ?

    @Akli Boughzer

    1-Ceux qui ont squatté l’état et la société sont aussi loin de l’islam que de la laicité. Pour eux seul le Dieu argent compte. Si tu penses que j’en fais partie tu te trompes.

    2-Je voudrais savoir sur quoi tu te bases pour affirmer que : La République,la Démocratie,la Laîcité sont inséparables dans un Etat moderne et transparent et qu’on ne peut avoir l’une sans les autres.

    3-Je rèpète comme tu le fais, sur quoi tu te bases pour affirmer : qu’un Etat moderne et responsable ne peut être que laïque, démocratique et républicain.

    4- »Tout le reste n’est que littérature déstinée à brouiller les ésprits. » C’est un argument ? Alors pourquoi tu te fatigues à répondre, si c’est juste de la littérature ? Laisse ! Ne réagis pas !

    5- Oui la religion est une spiritualité et une intime conviction individuelle. Mais la religion musulmane est plus que cela, tous les musulmans le savent.

    @depassage

    1- Ce n’est pas parcequ’un barbu vient s’autoproclamer détenteur de la vraie vérité que l’islam est en cause. Il ne faut pas confondre les catégories. Maintenant si le barbu est en conformité avec l’islam, je ne vois pas ce qui m’empêche de le suivre si je suis musulman et qu’il me convainc. Si tu n’est pas musulman les précéptes de l’islam ne te concernent pas de meme que ce qui regarde la communauté musulmane majoritaire dans ce pays ne te regarde pas. Ce n’est pas sous prétexte de démocratie qu’une minorité meme ultra agissante agissante ira imposer à la majorité des choix que cette dernière ne souhaite pas,

    5- Je ne te bassine pas. Je sais ce que veut dire la laicité. Tu peux ne pas jeuner, boire de l’alcool, embrasser ta petite amie, ça te regarde si tu ne trouble pas l’ordre public, mais pas empecher la majorité de faire des lois en concordance avec ce qu’elle croit et apparemment c’est ce que vous essayez de faire, n’est ce pas ?

    @ BRAHIM

    Voilà ce que je dis Brahim:
    « En France, pays de la liberté, de la laicité, de la démocratie, des droits de l’homme, de la révolution et j’en passe, le foulard est interdit,,,par la loi. Leur ordre public ne le permets pas dans certains endroits. » Dans certains endroits ! Il n y a rien de faux ,

    J’ai répondu je crois à la question de Makhlouf, dans la mesure de mes modestes moyens.

    @Admin: Merci de votre confiance, j’essaierai d’etre à la hauteur à l’avenir en m’occupant plus sérieusement de mon orthographe et de ma syntaxe.

    @ Mostefai Kamel
    Je ne vais pas vous répondre sur le premier post dans lequel vous vous adressez au Webmestre, mais sur votre question directe ,

    Je vis dans des quartiers populaires et je fréquente des quartiers populaires. Mes sondages je les fais moi même et je m’en crois capable et je peux vous assurer qu’ils sont très fiables, vous verrez cela s’il y a un référendum inchallah sur la laicité,




    0
  • jnsplu
    11 septembre 2009 at 22 h 16 min - Reply

    @ Mr Mostefai.
    Je vous demande pardon, mon égo s’est manifesté à l’occasion de votre premier post je n’ai pas bien réfléchi avant de vous répondre sur le second. Il est vrai que mon analyse personnelle ne compte pas. Que mon affirmation reste à vérifier.




    0
  • dahou
    11 septembre 2009 at 22 h 17 min - Reply

    Le Lion contre la mouche

    11 septembre date fatidique
    Pour les etats unis d’amérique
    l’ecroulement du mythe chimérique
    de la toute puissance maléfique
    les jumelles c’est très magique
    2 châteaux de carte ou de plastique
    le pentagone une boite à chique
    Brisé en deux comme une brique
    New york washginton c’est la panique
    Du Holywood du fantastique
    Et la CIA ce myope de flic
    Qui n’a rien vu venir de si tragique
    Le cutter arme terifique
    Contre les jouets technologiques !
    L’histoire du Lion contre » la tique

    Le sherif Bush est menaçant
    Et derriére lui tous les marchands
    Pleurant en direct à même l’écran
    vite désigné c’est le musulman
    un vrai idiot que ce texan
    même pas d’enquête c’est le satan
    le protégé des talibans
    c’est Benladen et ses afghans
    Je vous noyerait tous dans le sang
    L’irak la syrie et même l’Iran
    Enfants et femmes point d’innocents
    C’est la croix contre le croissant

    Menteurs hypocrites les CNN
    Les médias iourtes nous font de la peine
    El djezira c’est bien la reine
    Elle ouvre les yeux aux indigénes
    Occupant les devants de la scène
    Fait des jaloux sur toutes chaînes
    « Matin » « liberté » et autres mécénes
    Tous au service de la grande chienne
    L’internationale marchande et les obscénes

    Nos roitelets Nos généraux
    Font dans leur froc tous des zero
    Pillards des peuples des vrais terros
    Tous des lâches aucun heros

    Adm: Tres franchement, les attentats du septembre, en plus des victimes innocentes qu’ll ont occasionné, n’est ni héroïque, ni intelligent. Encore que nous ne savons pas très bien par qui il a été fomenté, et par qui il a été programmé. D’une manière générale, ce sont ces attentats qui ont permis à Bush de perpetrer ses busheries
    DB




    0
  • mokdad
    11 septembre 2009 at 22 h 26 min - Reply

    Salam à tous
    Je remercie tout d’abord notre webmaster d’avoir mis en débat un sujet aussi important que la laïcité car c’est un problème idéologique de fond qu’il faut débattre. C’est un préalable
    Il est certain que chacun à le droit de choisir son idéologie qui renvoie à la science des visions du monde. Nous avons ainsi les visions du monde afférente aux messages célestes et de l’autre coté les visions du monde générée par le dualisme cartésien et « l’illumination rationnelle » comme le libéralisme la laïcité l’existentialisme etc.. ;
    Il ne faut pas oublier que Le monde moderne est le résultat de l’évacuation du mobile spirituelle e t de l’intronisation du mobile matériel au centre de l’existence. c’est le monde des marchands pour les marchands et par les marchands.




    0
  • Drogman
    11 septembre 2009 at 22 h 29 min - Reply

    bonjour
    La laïcité est gage de schizophrénie.. car c’est n’affirmer aucune conviction. Donc si l’on a des convictions, on doit les cacher dès qu’on est avec d’autres personnes dans un lieu public.
    Demander à ne pas avoir de signes ostensibles montrant ses convictions, c’est comme demander à un homme de retirer sa bague de mariage lorsqu’il va au boulot ! Il aime sa femme, il porte un témoignage de cet amour, il le défend (cet amour) quand on en dit du mal. C’est pareil pour Dieu..

    La laïcité est un principe pervers de plus qui diabolise la mosquée ou l’Eglise (en faisant passer le moindre témoignage en sa faveur pour un viol de la loi et un harcèlement moral des consciences neutres.. et vides.. bien souvent !

    Principe à la con qui oblige à faire un beau sourire hypocrite quand on est pas d’accord parce que on sait au fond de soi que la vérité est unique et donc que l’un ou l’autre à tort ou raison, mais pas les deux ! Seulement, cette loi nous bloque et fait passer ceux qui sont plus hardis pour des violeurs de conscience !

    LA LAÏCITE, C’EST L’HYPOCRISIE à GRANDE ECHELLE.

    la laïcité c’est aussi le règne du flou, de l’à peu près, dans le domaine des questions les plus importantes de la vie humaine.. surtout aucune réponse n’est affirmé, toutes les infos, vraies ou fausses sont mélangées, on fait picorer les gens (et surtout les enfants des écoles laïques) au hasard de façon à ce qu’il n’aient pas d’opinion ou alors une opinion vite faite basée sur une culture desorientée, anarchique..
    Du coup, aucune conviction, aucun axe de direction.. rien pour se repérer ! Les gens (surtout les jeunes) sont pommés ! et le meilleur moyen pour eux de lutter contre ce sentiment de néant, c’est de s’éclater et surtout de s’interdire de chercher plus loin ! Heureusement la pub et ce qu’elle propose y aide beaucoup !! 🙂

    Tu crois vraiment que cela forme des esprits structurés ? solides ? fiers de ce qu’ils pensent ! non. Et je constate cela depuis le lycée.. des amis qui me descendent parce que j’ai des convictions, parce que j’affirme quelque chose.. eux n’ont rien à m’opposer, rien ! Ils se marrent parce que sans rien ils se sentent libres ! Alors que la liberté s’obtient en connaissant la vérité.. principe philosophique de base !




    0
  • jnsplu
    11 septembre 2009 at 22 h 50 min - Reply

    Je vous demande pardon, mon égo s’est manifesté à l’occasion de votre premier post je n’ai pas bien réfléchi avant de vous répondre sur le second. Il est vrai que mon analyse personnelle ne compte pas. Que mon affirmation reste à vérifier.




    0
  • Mostefai Kamel
    11 septembre 2009 at 23 h 20 min - Reply

    @ Administration (D.B)

    Merci pour votre réponse rapide, je ne savais pas que LQA était devenu quelque chose d’inédit dans l’histoire du journalisme « online » algérien, si histoire y a ? Je ne savais pas que LQA faisait trois choses en même temps, entre autres, la reprise d’articles nationaux et internationaux, une « école » interactive de journalisme et le plus important à mes yeux, le porte parole de l’appel du 19 Mars. Je ne suis pas contre, bien au contraire, mais de grâce, reconfigurez votre site en conséquence, parce que l’appel du 19 Mars en question, concerne tous les algériens et algériennes et il est supposé être dénué de toute coloration politique ou doctrine religieuse, en d’autres termes si je ne m’abuse, il englobe tous les algériens ou algériennes de n’importe quelle confession, minorité ou ethnie avec tous les langues existantes et les tendances politiques qui y sont ou seront pratiquées dans le cadre d’une république démocratique. Alors svp, définissez les espaces requis pour ne pas entacher cet appel par n’importe quel excès de zèle – conscient ou inconscient – de la part d’un des nouveaux rédacteurs, lesquels en passant je salue leur courages et respecte leur points de vue. Une chose nouvelle est toujours pleine d’entrain et risque de dériver vers des malentendus avant de se stabiliser. La loi de la nouveauté !
    Pour moi personnellement LQA est la vitrine de l’appel citoyen du 19 mars que vous avez lancé et que cette vitrine doit rester propre. C’est dans ce sens que premier post trouve sa compréhension.
    Je vous remercie pour votre invitation à me faire participer en tant que nouveau rédacteur, d’ailleurs c’est la première fois pour moi que je place un commentaire, bien que j‘ai toujours été un lecteur assidu de tahia bladi, mais je pense pour le moment garder le statut de lecteur et d’observateur et de temps à autre, je ne me gênerai pas de placer un commentaire quand le sujet en question l’exige comme ce soir.
    Cordialement à vous.
    Kamel Mostefai.

    @ Jnsplu

    Je vous prie de m’excuser, mais vos arguments sont faibles par rapport à mes questions limpides, claires et précises.
    On ne peut juger le sentiment général de tout un pays à travers quelques quartiers, même si vos sondages segmentaires dans ces endroits peuvent être fiables et j‘en doute, mais ne représenteront jamais le sentiment majoritaire de presque 36 millions d’habitants, fut-ils tous musulmans majoritairement.
    Des référendums ? Oui, pourquoi pas, le peuple algérien ne demande que ça. Mais pour le moment, il faut dégager cette mafia au pouvoir. Et ce n’est pas avec des arguments faibles qu’on pourrait le faire, même si on doit « utiliser » l’Islam pour cela.

    Fraternellement.




    0
  • jnsplu
    12 septembre 2009 at 0 h 12 min - Reply

    @Brahim:

    Quand je dis dans un état musulman, je ne vise pas la pratique des musulmans je vise les principes de l’islam. Maintenant s’il n’y a pas de garantie de les appliquer qu’est ce qui garantit l’application des principes politiques autres que musulmans avec certitude ? Cela peut aussi n’etre que de la démagogie,

    Admettons que la laicité puisse être acceptée par notre société. Qu’est ce qui garantira que de petits malins ne vont pas s’en servir ? Yak nous sommes tous Algériens, musulmans ou pas et la mentalité diffère peu, sauf chez les membres de LQA qui cultivent en principe la sincérité et la tolérance,

    Puisque les Algériens sont tous pareils pourquoi faire confiance à ceux qui rejettent la religion et pas à ceux qui s’en prévalent ? Sur quelle base ?

    @Afrox: Un mot est une chose socialement vivante, qui véhicule des archétipes remontant très loin dans le temps et dans la conscience collective, Le mot islam est diretement issu du Coran révélé en arabe(Inna anzalnahou kour’anann 3arabyann). Tous les musulmans le savent. Ne me fais pas dire ce que je ne suis pas en train de dire.

    Le mot islamiste par contre contient un suffixe occidental qui lui donne une connotation péjorative reflétant une vision civilisatinnelle dont l’hostilité remonte aux croisades. Alors qui est intolérant ? Qui cherche la décadence de l’islam.

    Ce suffixe « iste » transforme l’islam en idéologie et a aucun moment il n’a été question dans l’Histoire de « Christianistes » ni de « juifistes »,

    Et comme dit Pascal: » vérité en deça des pyérénées, erreur au dela. Et nous sommes en Algérie, bien loin des pyérénées. »




    0
  • Lies
    12 septembre 2009 at 0 h 36 min - Reply

    Salutations à toutes et à tous.

    @ JNSPLU

    Ya khouya Jnsplu, si tu es confortable avec l’Islam pour réglementer ta vie, celle de ta famille et de tes enfants, grand bien te fasse.

    Lakine waalach ya hbibi tu veux l’imposer à tous les algériens.

    En disant que c’est la religion de tout le peuple, à supposer qu’elle a été acceptée de gré par le peuple, il faut aussi laisser à ce dernier la liberté de se remettre en cause, de pouvoir la renier, d’opter pour d’autres croyances, s’il en voit la nécessité.

    Je sais que Hadhik hiya neytak. Je te demande seulement d’analyser les effets de la religion sur le développement, sur la prospérité, sur l’harmonie, dans tous les pays musulmans à commencer par le notre.

    Ne pense pas qu’en disant cela je suis en train de défendre l’occident.
    Bien au contraire l’occident a une lourde dette envers nous autres.
    L’occident est hypocrite et n’est guidé que par ses seuls intérêts.
    Les valeurs universelles, il n’en a cure lorsqu’il s’agit des autres.

    Regarde par exemple le cas (parmi tant d’autres) de la France coloniale.

    Le prétexte qui a amené la colonisation de l’Algérie, était de chasser les turcs au pouvoir à Alger, qui pratiquait en méditerranée la piraterie et l’insécurité sur les personnes et leurs biens ainsi que sur le commerce entre nations.

    SOIT. On est d’accord. Ils ont chassé les turcs et le but a été amplement atteint.

    La règle veut que, quand on chasse quelqu’un du pouvoir on doit faire mieux que lui en terme de bien, sinon à quoi sert-il de remplacer la peste par le choléra ?

    Mais est ce qu’ils étaient meilleurs aux turcs dans les domaines de la justice, du droit, du développement de l’agriculture et du commerce?
    Ont-ils fait profiter les algériens de leurs valeurs occidentales? Que non !

    Ils se sont accaparés tout, ils ont ramené dans leurs bagages des miséreux qui n’étaient pas français.
    Des maltais, des siciliens, des corses, des espagnols, des alsaciens et d’autres qui étaient la lie et le rebut dans leurs sociétés respectives.

    Ils ont expropriés les algériens et les ont repoussés vers les montagnes et les terres arides, les transformant du coup en des loques humaines, misérables et analphabètes.

    On leur a même crée des marabouts et inventé des zaouïas pour les prendre spirituellement en charge, sachant que cette prise en charge ne peut être que stérile et obscurantiste, accentuant par là les superstitions et les croyances d’un autre âge, donc leur asservissement et leur appauvrissement.

    Je reproche à l’occident, (mieux que toutes les richesses qu’il a pillées et de tous les avantages et privilèges matériels qu’il s’est réservé), d’avoir laissé, voire favorisé l’obscurantisme des indigènes. Ses intentions à notre égard étaient malsaines.

    Les juifs quant à eux, vivaient parmi nous les berbères, depuis plusieurs siècles déjà. Les juifs ont fait des choix, ça les regardent.

    Revenons à notre sujet.

    Le problème pour les musulmans, c’est qu’ils ne sont tolérants que pour accéder au pouvoir, une fois ce pouvoir entre leurs mains ils imposent une dictature pleine et entière.

    Depuis toujours ça a été comme ça et nous venons de le vérifier récemment d’une manière amère avec le Fis.

    La laïcité, sans faire de démonstrations grandiloquentes et sans faire dans les explications de haute voltige comme vous venez de le faire, (avec tout mon respect pour votre personne, ici je m’attaque à vos arguments que je tends à réfuter) n’est rien d’autre que « Une séparation de l’État et de la religion » comme vient de le préciser plus haut notre ami internaute @Makhlouf, en d’autres termes  » la séparation du civil et du religieux ». C’est aussi simple.

    La justification de ce principe qui est valable sur toute la terre, pas uniquement pour les pays chrétiens comme vous venez de l’affirmer, est que, pour que l’État respecte toutes les croyances d’une manière égale, il ne doit en reconnaitre aucune.

    De ce fait l’État n’intervient pas dans la religion du citoyen, pas plus que la religion n’intervient dans le fonctionnement de l’État.

    La laïcité pose comme fondement la neutralité de l’État.

    La religion est une affaire de Foi, c’est personnelle, elle n’est ni héréditaire, ni collective.
    Deux frères peuvent avoir des religions différentes.

    C’est le principe de « Mimouna taaraf Rabi et Rabi yaaraf Mimouna ». C’est une relation individuelle intime et sincère de l’être humain avec Dieu, sans pressions sociales et sans contraintes législatives.

    Ceux qui n’adhèrent pas à ce principe de libre arbitre et de choix personnel, ne recherchent en fait que leurs intérêts d’hommes.

    Sous prétexte de défendre la religion et sous prétexte de vouloir le bien des gens, ils ne font que rechercher pouvoir, richesse, célébrité (gloire d’ici bas), domination et jouissances de toutes sortes.

    Au détriment des autres, bien sûr, qu’ils exploitent, qu’ils asservissent, qu’ils humilient.

    Donc, à ceux qui nous présentent la religion comme une connaissance et une sagesse complexes, inaccessibles au commun des mortels sans l’aide des oulémas, des éclairés et je ne sais quoi encore, je leur réponds simplement ceci (que j’emprunte à un grand homme du début du siècle): « Les préceptes sont simples par leur bon sens, et élémentaires par leur honnêteté ».

    Tout est affaire de bon sens et le bon sens est simple, et si quelqu’un complique ce qui est élémentaire (comme le bon sens) c’est que ce quelqu’un est malhonnête.

    J’y reviendrai au gré du débat.

    Pour moi la solution à l’Algérie c’est le triptyque: Bonne gouvernance/État de droit/Laïcité. Le tout est inséparable.

    Fraternellement.




    0
  • jnsplu
    12 septembre 2009 at 1 h 47 min - Reply

    @Dahou.
    Ces attentats ne peuvent etre l’oeuvre de musulmans imprégnés correctement de leur religion. La mort d’un homme quel qu’il soit est une atteinte à sa création . Alors faire un poeme, j trouve cela obscène, pardonnez moi le mot.

    @Kamel Mostefai.

    En somme , ce qui vous chagrine c’est le fait que mon commentaire en ma qualité de nouveau venu ou d’arriviste c’est comme vous voulez, puisse servir d’article non pas en raison uniquement de sa forme, parcequ’il manque de précision et ne cite pas les sources mais également par le fait qu’il rejette la laicité et de ce fait se trouve en porte à faux avec les axes du site tahia bladi que vous fréquentiez et qui s’est transformé en LQA pour acueilleir l’appel du 19 mars.

    Vous etes ancien, cela vous confère des droits, je l’admets, je suis nouveau, mes textes ne doivent pas être publiés suite à VOS raisons, ça je l’admets moins mais je peux ne plus revenir si tel est votre désir.

    Pour un musulman le prophète est toujours présent, par l’amour, par la tradition et par le Coran. Il constitue une assise suffisante.

    Vous vous adressez pour la deuxième fois au Webmaster au sujet de mon article, je n’ai pas voulu vous répondre la premiere fois pensant que c’est à lui de le faire. Mais vous récidivez. Voulez vous qu’il efface cet article, vous gène t il a ce point ? Alors ce qui vous gène, vous ne vous contentez pas de le critiquer ? Vous essayez de l’éradiquer ? Je décèle en vous une volonté farouche, une clarté dans les idées et un certain énervement concernant ma participation à LQA, vous devez ^etre habitué à etre obéi. .

    Vous dites que mes arguments sont faibles mais vous acceptez qu’un réfrendum puisse trancher cette question. Eh bien voilà, nous sommes arrivés à un consensus, c’est ce qu’on cherche je crois. Et pour arriver à un consensus, il faut discuter. Pour discuter il faut s’exprimer et laisser l’autre s’exprimer et lui en donner l’occasion en s’adressant à lui et non pas au webmaster pour s’insurger contre les publications qui ne nous agréent pas sous un prétexte ou un autre.

    Vous voulez que le site soit dénué de toute coloration politique ou religieuse…sauf la laicité que tout le monde peut scander sans que cela vous fasse réagir. Je ne vois pas de différence entre ce discours et celui du pouvoir.

    Vous estimez que mon article salit le site qui est la vitrine de l’appel du 19 mars, puisque vous dites que cette vitrine doit rester propre. Je suis sale ! que voulez vous ? Je parle de choses qui ne vous agréent pas, mais je ne peux dire qu’elles sont sales.

    Mes semblables et moi et je crois qu’ils sont les plus nombreux car ils se situent au milieu, nous voulons une Algérie sereine ou il fait bon vivre pour tout le monde et qui tienne compte à la fois de la modernité et des valeurs ancestrales, Parmi les valeurs ancestrales, l’islam possède une place prépondérante. Une Algérie ou la tolérance est de règle et ou la majorité dicte ses lois par les organes appropriés, sinon je ne vois pas ou serait la différence avec le pouvoir actuel. Une poignée détient le pays en otage.

    Me serais je trompé de site et de gens ?

    Votre réaction me laisse perplexe. Est ce avec un discours comme celui ci que vous comptez drainer les masses ? En leur disant « même s’il faut utiliser la religion » dans le sens où même s’il faut s’allier avec le diable ?

    Vous ne savez pas l’emprise de la religion sur le coeur des gens en Algérie. J’ai vécu (longtemps) à l’est et à l’ouest, au sud et au nord de l’Algérie et je peux vous assurer que le peuple Algérien tient à son islam, malgré les extrémistes, qu’ils soient musulmans ou autres et que rien ne le fera changer de voie.

    « On peut tromper les peuples. Mais on ne peut les corrompre ». JJ.Rousseau.




    0
  • Résigné
    12 septembre 2009 at 2 h 33 min - Reply

    J’ai vécu dans des quartiers populaires et j’ai fréquenté des quartiers populaires et je détiens moi aussi des résultats de sondages fiables  »Sortie de mosquées »
    L’échantillon couvre une population de 17 à 77 ans n’ayant subit aucune contrainte par rapport à sa pratique religieuse en Algérie. Presque la quasi totalité aimerait vivre en Occident, généralement laic, mais mourir en Algérie.

    L’institut de sondage JNSPLU a-t-il les mêmes résultat ou peut-il nous expliquer cette réalité amère.
    .




    0
  • admin
    12 septembre 2009 at 3 h 28 min - Reply

    Il serait utile que nous puissions exposer nos opinions respectives, sans nous sauter à la gorge. Le débat doit être un débat d’idées, et non une échaufourée. Aucune intervention, de quelque courant elle se réclame, ne sera bloquée, dans la mesure où elle ne s’attaque pas à à ceux qui s’expriment dans ce forum, juste parce qu’ils livrent leurs propres convictions.
    Merci
    DB




    0
  • Ammisaid
    12 septembre 2009 at 4 h 38 min - Reply

    Assalam, azul, bonjour
    Laissez-moi libre, je vivrais aisément et sereinement, dans n’importe quel système politique que vous allez me proposer ou m’imposer. Laissez-moi libre, libre de choisir(ce que je vais faire, penser, désirer, contempler, imaginer, croire, aimer) ce qui va me faire du bien, ce qui va faire du bien à ma famille, mon village, ma ville, mon pays et l’univers entier.
    La soumission a dieu signifie pour moi le fait de rester libre de tout ce qu’il a crée, donc, le fait d’avoir la liberté de choisir le bien et de rejeter le mal, quelques soient mes convictions et mes croyances. Le mal et le bien se font (et depuis la nuit des temps) au nom de tout les religions, de toutes les idéologies, de toutes les idées, de toutes les convictions, de tout les mots, de tout les désirs et parfois, même, au nom de toutes les folies.
    Je n’ai pas peur de la laïcité, ni d’état islamique, ni de tout autre système politique, si j’aurais, la certitude, de demeurer libre de faire ce que j’ai choisi, sans jamais, empiéter sur la liberté de mes semblables de faire ce qu’ils auraient choisis.
    Définir le pouvoir est une affaire très sérieuse, il ne faut rien négliger et il ne faut rien imposer par la violence sauvage ( massacres, assassinats, répressions de toute révolte…), les injustices criardes, les mensonges de tout ordre, les trahisons les plus dégueulasses, la corruption permanente, l’humiliation des faibles, le mépris des peuples, la rapine, la hogra…Et, tout ses maux ont été et continuent à être imposées aux peuples au nom de tout les systèmes politiques (démocratie, pays musulmans, pouvoir qui s’inspire des autres religions, socialisme, communisme…).
    Que de morts innocents à cause des mots et surtout à cause du sens que certains esprits malfaisants, leur offrent, afin de continuer à diriger, à voler, à tromper, à asservir, à tuer…ceux qui savent qu’ils étaient et qu’ils sont, encore, aujourd’hui.
    Que de morts innocents, depuis la nuit des temps, pour que certains hommes et parfois femmes, puissent devenir : Khalife, pape, président, roi, prince, héritier de tel ou tel, général, puissant, riche…au détriment des peuples à choisir leurs destinées.
    Laissons choisir les peuples et imposant au préalable le respect de toutes les minorités qui acceptent de vivre dans légalité et après, nous verrons, qui a ou qui ont, vraiment, raison.
    Le système politique le plus juste et le plus intéressant est celui qui: travail dans l’intérêt de la majorité, qui gère les richesses du pays dans la transparence et l’équité, qui permet au peuple de le changer s’il voit qu’il est trahi, qui respecte totalement les minorités, qui acceptent les diversités (linguistiques, culturelles, religieuses, politiques…), qui offre la liberté (d’expression, d’opinion, de s’opposer, de manifester…), qui laisse la justice indépendante pour juger en toute liberté et en se soumettant aux lois du pays….
    L’homme pieux, sérieux, sincère, juste, tolérant…seul, est capable, de vivre en harmonie dans tout type de société. Et, pour ma part, je nommerai cet homme: musulman, celui qui est soumis à l’unique, au seul, au vrai roi, sans rien lui associer. Wa Allahou A3lam
    Fraternellement à toutes et à tous
    Saha ftourkoum wa siamkoum




    0
  • Akli Boughzer
    12 septembre 2009 at 6 h 27 min - Reply

    @jnsplu
    Je vis en Algérie que je n’ai jamais quitté où l’islam est religion de l’Etat.Musulman par hérédité je trouve que le religieux étouffe la socièté et l’empêche de vivre,de penser et même de réspirer.Et dans toute chose tous les excès sont nocifs.Le miel est un excellent aliment mais quand on en mange trop on est malade.Le Coran lui même recommande la modération en tout.Alors a quoi riment ces hauts parleurs à fond des mosquèes à 3h du matin sans aucune pitié pour les malades,les nourrissons,les personnes âgèes etc..A quoi riment tous ces accoutrements bizaroïdes(hommes et femmes)pour exhiber sa religiosité et sa croyance.Puisque Dieu tout puissant voit tout;sait tout et on ne peut le tromper alors qui veut-on tromper?Ayons les pieds sur terre et imaginons un instant que la France pays majoritairement chrétien décide de faire du christianisme la religion de l’Etat comme le font les pays majoritairement musulmans et Israël.Vous voyez la catastrophe pour les adéptes des autres croyances.Ce n’est qu’un petit exemple mais qui montre que la laïcité protège toutes les croyances sans excéption.Le musulman vit sur la planète terre,ce n’est pas un extra terrestre il est obligé de se soumettre à la loi du nombre puisque nous ne représentons que 1/5e de la population mondiale et le monde est devenu un petit village avec internet,l’avion;le GSM etc.La laïcité est raisonnablement incontournable pour une harmonieuse coexistance de tous les humains vivants sur cette belle planéte bleue qu’est notre terre.A bon entendeur…la modération grandit l’homme.




    0
  • Mostefai Kamel
    12 septembre 2009 at 6 h 32 min - Reply

    Écoutez, je constate que vous êtes acerbe à mon encontre pourtant vous n’y étiez pour rien, à part ma première remarque concernant votre « sondage » de quartier, et vous avez reconnu que c’était votre ego qui parlait à votre place et je vous en suis reconnaissant pour cette sagesse et franchise.
    Mon reproche objectif en tant que citoyen neutre au débat visait, sans arrières pensées, le webmaster. Du moment que LQA avait choisi d’héberger l’appel du 19 Mars et continue d’être le porte-parole de cet appel citoyen, une mise au point s’imposait pour ne pas entacher cet appel de quelque article que ce soit à consonance subjective. L’appel concerne toute la nation avec toutes ses composantes. Cela va de soi, puisque LQA est la seule et unique plateforme du pays où toutes les opinions se mêlent et se mélangent dans le but d’enrichir un débat citoyen. Et croyez moi, elle (la plateforme) est lu et scrutée non seulement par des algériens, mais aussi par toutes les nationalités et nos ennemis, et de ce fait c’est notre vitrine à nous tous, comme notre pays, on doit la protéger, même si dès fois, il faut comprendre que l’erreur de jugement est humaine et que notre webmaster avait fait une bourde, bien que cela lui arrive rarement, j’en conviens, et c’est sa responsabilité envers nous tous de tolérer ce qu’il veut et ne veut pas, parce qu’après tout, c’est son site. En outre, Je trouve que l’idée est bonne de faire interagir nos concitoyens par leur propres articles, mais ce saurait été mieux dans une autre configuration du site, pas tel qu’il est. Si votre commentaire était resté commentaire, je ne serai jamais intervenu. Mais du moment qu’il est devenu article en exergue, la dérive à la cacophonie était prévisible et on y est déjà dedans. Cela n’est pas sage du tout, les préjugés s’alimentent d’eux même.
    D’ailleurs, je vous répète encore que c’est la première fois que j’intervenais depuis la création de tahia bladi. D’après ce que je vois, je pense que je n’aurais jamais du le faire, bien que mon avis était de l’ordre de la bienséance de l’ordre des choses et loin de là de s’immiscer dans le sujet de la laïcité qui pour moi personnellement est un sujet précoce par rapport à ce qu’on avait vécu et qui comme dirait le dicton c’est de placer la charrue avant les bœufs pour ce qui nous concerne en tant que résolution du problème politique algérien. L’algérien d’aujourd’hui pense tous les jours comment remplir son couffin pour nourrir ses enfants, un sujet tel quel est le dernier de ses soucis, enfin pour le moment. Quand on a le ventre vide, la tête ne peut désormais pas chanter et la religion aussi ne peut le rassasier, du moins spirituellement pour préparer son au-delà, mais pas plus que ça.
    Alors svp, gardons nos pieds sur terre et la tête froide pour réfléchir comment défaire ce pouvoir qui nous empoisonne la vie depuis 47 ans.
    Tous les avis ou articles sont bons à décortiquer ou à débattre, y compris le votre cher jnsplu, mais il y a des règles à respecter si nous voulons y aller de l’avant. Le plus important dans tous mes propos est de signifier d’éviter toute coloration ou doctrine politique de LQA, parce qu’il avait naquit ainsi, à moins que notre cher webmaster a changé depuis sa ligne éditoriale, et c’est son droit, alors l’honnêteté et l’éthique lui impose de nous le dire et comme ça chaque algérien et algérienne saurait s’en tenir.
    Moi aussi, je préfère la solution du juste milieu comme vous et ce dernier post rentre dans cette ligne de compte.

    Cordialement cher compatriote et sans aucune rancune.




    0
  • jnsplu
    12 septembre 2009 at 7 h 40 min - Reply

    @Admin.

    Il semble que ce soit un sujet sensible pour les habitués du site qui n’ont pas l’habitude d’un genre de vision différente des leurs.

    Pour déraciner ce pouvoir, seule l’union est capable de le faire. Mais nous avons nos différences et je trouve cela plus que normal. Nous n’allons pas rentrer dans un moule intellectuel pour ressortir tous pareils, cela ne se peut pas. Donc nous devons soit baisser les bras cultiver nos différences, les accentuer et aggrandir le fossé entre nous et laisser faire la gabegie ou bien nous rapprocher tant bien que mal, constituer un front jusqu’a ce que le peuple récupère sa souveraineté et désigne une Assemblée constituante en lui fixant les bases par un référendum.

    Je ne vois pas d’autre alternative

    Et pour constituer ce front nous devons faire des compromis.

    Normal que le débat soit chaud, le sujet traité est un sujet charnière. En ce qui me concerne je ne m’offusquerais pas, meme des insultes. Il n’y a que la mauvaise foi qui me gène et elle semble absente du débat. Les intervenants sont sincères, ils sont convaincus de leur point de vue, ils acceptent la discussion et l’argument contraire et l’analysent objectivement, c’est ce qui compte. Nous arriverons inchallah à un consensus sur les points importants.

    @ Liès.

    Lorsque tu dis que les « musulmans » ne sont tolérants que pour acceder au pouvoir, je te dis que les « Algériens » ne sont tolérants ou démocrates que pour accéder au pouvoir. Qui nous garantit que ceux la seront meilleurs que les autres ? Rien ! La tolérance est une culture à elle seule et nos enfants sont éduqués sur des bases intolérantes.C’EST ÇA QUI DOIT CHANGER.

    Oui je suis d’accord avec toi pour l’argument du fis. Mais qui me garantit que les autres seront meilleurs ? Les gens du fis ne sont pas venus de l’étranger que je sache. Ce sont des Algériens qui visaient le pouvoir.

    Je ne vois pas ou sont les explicaions grandiloquentes et de haute voltige que j’aurais faites sur la laicité je pense que nous parlons de la meme laicité, c’est à dire de celle qui expulse la religion de l’aire publique pour la cantonner dans l’aire privée, alors que l’islam est une religion qui touche à tous les aspects de la vie et pareille mesure équivaudrait à réviser l’Islam.

    J’ai dit dans le premier post que « ce serait plus honnête et plus facile à débattre, de dire que l’islam est dépassé et qu’il faut proscrire l’application de certaines de ses règles », Disons le, mais argumentons pour convaincre. En quoi il est dépassé et est ce qu’on ne pourrait pas le restaurer ?

    En définitive Liès, la justification du principe de la laicité, c’est que les minorités pourront imposer leur point de vue à la majorité pour pouvoir s’étendre et faire tache d’huile. Mais pourquoi ne pas inscrire ces questions pour les soumettre à un référendum à la première occasion ? Les gens ont le droit de choisir. Yek ?

    Tu veux que les forces laiques puissent faire en sorte que l’islam soit éradiqué de l’Algérie parceque introduit par la force et qui constitue un frein au développement. Ton honneteté intellectuelle te grandit.

    Mais d’une part il n’est pas prouvé que l’islam à été introduit par la force sauf opposition à son expansion et meme si c’est le cas cela fait beaucoup de siècles qu’il est là et la majorité s’en réclame, elle n’a demandé que je sache à personne d’agir pour l’en débarasser. Devons nous remplacer le pouvoir actuel pour faire des choix à la place du peuple de la manière qui nous arrange ?

    Et d’autre part il n’a jamais été établi que l’islam est un frein au développement, au contraire . Pour éviter de citer le passé, je sais que tu n’appréciera pas, je te cite le présent et l’avenir qui se construit dans le secteur financier, que ce soit dans les pays aussi bien musulmans qu’occidentaux et dans lequel les principes de l’islam sont en train d’insuffler une dynamique inégalée. Tu dois savoir que le secteur financier est à la base de toute évolution économique. Les produits hallal dans les banques occidentales sont en train de proliférer et ce ne sont pas uniquement les musulmans qui les choisissent mais tout le monde. Les banques traditionnelles occidentale ont toutes été touchées par la crise et les banques islamiques ont échappé au phénomène en raison de leur structure .

    La France n’est pas venue en Algérie pour chasser les turcs, les turcs représentaient le califat et cela ne posait de problème que sur le plan pratique aux Algériens mais pas sur le plan du principe, à l’époque la notion contemporaine de l’état Algérien n’était pas encore cristallisée bien que l’Algérie existat. Elle faisait simplement partie de l’empire Ottoman. La France devait huit milllions de dinars or à la régence d’Alger qui lui avait consenti des lignes de crédit pour achat de céreales et divers produits afin de l’aider dans sa guerre contre la prusse et à la fin de cette guerre, ne pouvant ou ne voulant rembourser, la France fit provoquer le régent d’Alger afin de se baser sur cet incident et envahir l’Algérie. A ce jour cette dette n’est pas payée.

    Les juifs. Quand on parle de juif on parle de religion ou de race mais on a tendance à confondre les deux. Dans l’antiquité, les berbères étaient soit animistes, soit juifs. A l’avènement de l’Islam, les animistes sont devenus ou juifs ou musulmans et les juifs sont restés juifs ou se sont convertis à l’islam. Ils vivaient parmi nous normalement et sans heurts. La loi crémieux posée puis enlevee puis reposée à créé un clivage entre eux, ils étaient je crois 70.000 et le reste des Algériens.

    La France coloniale a utilisé toutes les ficelles de machiavel pour diviser les Algériens, Les conséquences se ressentent jusqu’à maintenant, Il y a encore des juifs en Algérie mais l’intolérance ambiante cultivée par la France coloniale, puis par le pouvoir de 62 qui l’a remplacée puis par le fis qu’il a créé, fait qu’ils se cachent.

    Cette intolérance n’a rien à voir avec l’islam tel qu’il est, tel que l’ont connu nos parents, grands parents et ascendants.

    Je te remercie.




    0
  • Mohsen
    12 septembre 2009 at 8 h 23 min - Reply

    @Liès
    ILS ONT DIT AU SUJET DES  » INDIGENES  » :

    **** Malgré toutes les craintes que les médias projettent sur le grand public, le monde musulman a été suffisamment affaibli en raison de leur propre corruption interne, en plus des activités subversives des puissances occidentales qui, par la première guerre mondiale, les Alliés ont réussi à balayer les forces de l’empire ottoman qui, à ce moment là, s’est écroulé.
    Depuis le monde musulman( 1 ) a été en plein désarroi, incapable de réunir ou même de représenter l’Islam et encore moins de défendre sa cause.
    Ce fait a été reconnu par Zbignew Brzezinsky lui-même. Quant à savoir si un tel phénomène est une menace, pour le monde d’aujourd’hui, il a répondu :

    «L’Islam est le premier de la religion avec 1,5 milliards d’adeptes. Mais qu’est-ce qui est le point commun commun entre l’Arabie saoudite fondamentaliste, le Maroc modéré, le Pakistan militariste, l’Egypte pro-occidentale ou l’Asie centrale laïc ? Rien de plus que ce qui unit les pays occidentaux. Par conséquent, afin de tromper les masses du monde occidental contre l’Islam, il a été nécessaire de susciter artificiellement le militantisme dans le monde musulman, en créant des groupes terroristes afin de créer l’illusion de l’Islam de la concurrence avec la «démocratie» occidentale.»




    0
  • Makhlouf
    12 septembre 2009 at 10 h 15 min - Reply

    @Drogman , dans la laîcité c’est l’ETAT qui est laîque pas la SOCIETE. Voilà ce qu’il faut comprendre de la notion de laîcité. Dans un pays où l’ETAT est laîque les citoyens vivent le plus normalement du monde leur religion (ou sa non religion évidemment) en toute liberté. Dans un ETAT laîque, tu accomplira les preceptes sacrés de l’islam en toute plénitude. Mais cela permet aussi aux non jeuneurs, par exemple, de ne pas être mis en prison au motif qu’il n’ont pas fait le Ramadhan. Si un mécréant veut aller en enfer c’est son problème ce n’est pas l’affaire de l’ETAT




    0
  • Makhlouf
    12 septembre 2009 at 10 h 45 min - Reply

    Chers amis internautes @Drogman ,@jnsplu , pour faire court demander à nos frères algériens qui vivent leur religion dans les pays laïques du monde s’ils en tirent avantage au non ?? Demandez-leur s’ils ne vivent pas bien leur religion dans ces pays (en dehors bien sûr des actes racistes qui touchent par ailleurs toutes les communautés de temps à autres). Les musulmans qui vivent à l’étranger dans les pays de Kofars ne trouvent rien à redire de la laïcité, bien au contraire. Maintenant, pour notre pays l’Algérie je n’en sais rien car je n’ai pas d’organisme de sondage. Pour la question du référendum sur la laïcité, il n’est pas improbable que les citoyens vont voter en majorité pour un refus. Les raisons ? L’internaute @Lies t’en a donné quelques raisons historiques très pertinentes. Quand à moi j’ajouterai que c’est très possible qu’il y ait une majorité « contre » car : 1/- l’enseignement est de plus en plus idéologisé et cela est voulu. 2/- les dirigeants arabes savent très bien que l’instauration d’un Etat laïque est un suicide politique pour eux car ils vont perdre l’un de leurs meilleurs leviers de dictature : la religion. De ce fait, s’il y a un référendum, la machine électorale va jouer au même titre que pour l’élection du Zaîm.




    0
  • Afrox
    12 septembre 2009 at 11 h 00 min - Reply

    Azul salam.
    je voudrais m’expliquer au sujet de mon commentaire précédant au quel j’ai eu une repense que je trouve, plutôt, étroite comme vision.
    Il est évident que l’article ne peut pas exprimer autre que la vision, plus ou moins, étroite d’une personne qui ne conçoit pas une vision autre que celle qui est la sienne. Cela n’est pas grave puisque il y a pire. Comme il se peut qu’il y ait mieux cela dépend de la volonté de chacun de nous d’avancer dans ce débat.
    Pour revenir à mon propos. Je voudrais bien savoir comment il faut appeler ces criminels qui, au nom de l’Islam, tuent, volent et exhibent leur intolérance à la face du monde. Je ne voudrais surtout pas les appeler musulmans. il faudra reconnaitre qu’il y a ce qu’on appèle communément les imperfections de la langue et n’allez surtout pas confondre la langue Arabe et le Coran, tant c’est une propension très récurrente chez les « islamistes ».
    Franchement, la décadence pour moi réside en le fait que l’Islam n’arrive toujours pas à trouver ces marques dans monde moderne.
    Pour terminer, je me dit musulman, laïc je suis algérien je vis en Algérie j’existe donc. Je vous laisse le loisir de changer le terme « laïc » mais, il faut savoir qu’il me distingue des autres qui ne le sont pas qu’ils soient musulmans tout-cour ou islamistes et là aussi je vous laisse le soin de changer le mot « islamistes » tout en sachant, aussi qu’il les distingue des autres.
    Et c’est justement là, c’est à dire en politique, que les différence prend tout son sens car en religion cela ne relève pas de nos complaisances.




    0
  • Chavez_Kabyle
    12 septembre 2009 at 11 h 24 min - Reply

    Depuis 250 ans que les pays qui s’autoproclament démocratiques massacrent des millions d’êtres humains et pillent leurs richesses.On a vu la belle « démon crassie » américaine comment a transformé démoncratiquement l’Irak en cendre,l’Afghanistan,etc.

    Alors leurs supercheries démocratie,droits de l’homme(sionistes),et tout le toutim on le voit chaque jour que Dieu fait les méfaits de ces balivernes.
    Démocratie ce n’est qu’un vernis et pretexte pour attaquer et spolier d’autres peuples.
    C’est de la pourriture.Maintenant on le comprend parfaitement.




    0
  • mahfoud
    12 septembre 2009 at 13 h 00 min - Reply

    la laicite est un concept maçonnique .. Les francs-maçons et la loi de 1905

    La Révolution Française ouvre la voie à un siècle de combats émancipateurs. Une partie des conflits se cristallisera autour de la place de L’Eglise dans la société. Les révolutionnaires adoptent des mesures de séparation de l’Etat et des cultes dès 1795, elles seront abolies par le Concordat de 1801 après le coup d’état de Brumaire 99.La franc-maçonnerie a joué un rôle majeur dans ces évolutions, d’abord en promouvant une sociabilité nouvelle qui ,réunit athées, déistes, catholiques, juifs, protestants et musulmans sans autre obligation que d’être « des hommes de bien et loyaux », puis dans l’élaboration et la mise application d’un projet laïque et républicain. Le triomphe de la République, après la chute du Second Empire, attise la haine entre les « deux France », qui cherchent à garder ou à prendre le contrôle des esprits et des âmes. Les enjeux se situent autour de l’éducation, de l’enregistrement des actes civils et de la définition – théocratique ou démocratique – de ce qui fonde le lien civique. La mise en application du principe de laïcité, clé de voûte de l’édifice républicain, va trouver sa concrétisation dans la loi de Séparation des Eglises et de l’Etat.

    L’Affaire Dreyfus, qui défraie la chronique de 1896 à 1899, est un catalyseur. Une grande partie des catholiques ayant été antidreyfusards et l’Eglise s’étend abstenue de se prononcer, les impératifs de vérité et de justice trouvent définitivement leur légitimité dans le camp républicain, qui se sent fondé à réduire les deux derniers bastions de la réaction : l’Armée et l’Eglise. Emile Combes, président du conseil sénateur radical de Charente Inférieure et franc-maçon supprime en 1901 2500 écoles religieuses et interdit d’enseignement les congréganistes en 1904. La loi de 1905 apparaît comme le parachèvement de ces mesures. Au terme de plusieurs années d’action politique et parlementaire, la loi, projet d’Aristide Briand, est votée le 5 décembre 1905 par le ministère Ranvier. Sa mise en application par Clémenceau, en 1906, se traduit par la mise en œuvre des décrets concernant l’inventaire des biens des églises, inventaire émaillé de nombreux incidents.

    L’action des francs-maçons sur les plans national et nantais.
    Cette suite d’épisodes législatifs autour de l’instauration de la République et de la sécularisation de la France a totalement mobilisé la franc-maçonnerie de l’époque. Institution à caractère philosophique, siège d’une sociabilité fraternelle forte et originale, la Maçonnerie est héritière de cadres corporatifs, réorientés dans un sens spéculatif inter-religieux, humaniste et tolérant, au début du 18e siècle. Fille des Lumières, elle est devenue peu à peu au 19e siècle, un proto-parti politique républicain, une religion laïque substituée, une instance vouée à la fois à la formation personnelle de ses membres et au progrès social.

    Pour cette raison, nous retrouvons l’influence maçonnique ou l’action des francs-maçons dans les divers épisodes qui culminent dans la loi de 1905. La création des premières écoles « libres » (laïques) est l’œuvre des loges et c’est un franc-maçon, Jean Macé, qui crée la Ligue de l’Enseignement en 1864. Les lois scolaires des années 1880 sont votées sur l’initiative du frère Jules Ferry. Les années suivantes, la plupart de ceux qui oeuvrent à l’adoption des lois laïques sont francs-maçons : L. Gambetta, C. Pelletan, L. Bourgeois, P. Bert, E.Combes. La majorité des ministres du cabinet Ranvier de 1905 sont francs-maçons, ainsi qu’une bonne partie des conseillers, préfets et administrateurs de la Troisième République qui seront souvent, au moment des Inventaires en 1906, les protagonistes des agitateurs extrémistes catholiques qui tentent d’empêcher l’application de la loi.

    Nantes se trouve être en 1905 un îlot républicain dans un département royaliste. Les francs-maçons nantais se regroupent dans la loge « Libre Conscience », créée en 1869, socialisante et farouchement anticléricale, et dans la loge qui, depuis 1900, unit les deux loges historiques nées respectivement en 1776 et en 1800, « Paix et Union, Mars et les Arts Réunis ». Ces ateliers animent de nombreuses associations, en particulier la Ligue des Droits de l’Homme, la Ligue de l’Enseignement, la Libre Pensée, le jeune Parti Radical (né en 1901), des journaux comme « Le Populaire », des syndicats, diverses mutuelles, cercles de lecture, associations de locataires, etc. La majorité des grands républicains nantais se retrouvent dans cette mouvance : les maires de Nantes (E. Normand, Colombelle, A. Riom…), de Chantenay (P. Griveaud), de Rezé, de St-Nazaire, les préfets (notamment Cleiftie), Charles Brunellières et Désiré Collombe, fondateurs de la Bourse du Travail, Sallières et Schwob, directeurs du Populaire et du Phare de la Loire, le jeune Auguste Pageot, l’industriel Amieux, etc.
    Bien entendu, l’engagement de la franc-maçonnerie est à la hauteur de la diabolisation entretenue par ses ennemis, souvent avec une touche d’hostilité envers les communautés israélites (histoire de donner corps à la thèse du complot antimaçonnique ! En 1903, un libraire nantais n’a-t-il pas placardé dans sa vitrine une liste de juifs et de francs maçons, avec leur adresse ?) et envers les communautés protestantes, elles aussi acquises à la cause républicaine. Les loges interviendront publiquement à plusieurs reprises lors des grands débats autour de l’Affaire Dreyfus, de la loi de 1901 sur les congrégations, des démêlés avec le Vatican et, bien entendu, de la loi de 1905 et des Inventaires de 1906. Louise Michel, initiée dans la jeune obédience mixte « Le Droit Humain » fondée en 1893 vint à Nantes en 1903. Le 19 décembre 1906, une grande manifestation hostile à la Loi de Séparation est organisée à Nantes, place de la Bourse… devant les loges.




    0
  • ELHARAG
    12 septembre 2009 at 14 h 17 min - Reply

    @jnsplu tu dis en répondant à @Liés : » Tu veux que les forces laïques puissent faire en sorte que l’islam soit éradiqué de l’Algérie parce que, introduit par la force » . Aucun laïc n’est dans cette stratégie qui n’existe que dans ta tête. Mais bon Dieu ! dit-nous par quel mécanisme diabolique un laïc va éradiquer l’islam dans un pays musulman. Explique-nous !!!! Pourquoi as-tu peur ? De quoi as-tu peur ? Pour qui as-tu peur ???? Quel est le machiavélisme des laïcs ???? Ont-ils pris le maquis ?? Ont-ils des armes ???? Pourquoi as-tu peur qu’un algérien ne soit pas musulman mais que tu es très content que des non musulmans se convertissent à l’islam ?? Pourquoi as-tu peur quand un musulman veut devenir athée ?? Soit cool tout le monde a sa place sur cette planète et ….. même en terre….. d’islam. L’islam est une religion parmi tant d’autres. Il n’y a pas de hiérarchie en religion. La religion a le même but : la paix dans l’âme des êtres humains, pas plus. Dieu n’a pas délégué des êtres humains pour le protéger. Il n’a pas besoin de cela car il est Dieu. Dieu est une affaire privé. La religion n’a encore rien démontré en terme d’existence de Dieu mais elle est tellement nécessaire pour l’âme humaine. Mais l’homme est aussi doué de raison, ne vous en déplaise : il agit en fonction de son l’intelligence et de sa rationalité. Pourquoi, toi tu crois en Dieu et pas d’autres ? Doit-on tous penser la même chose au nom de je ne sais quelle « sacralité » ? Il y a des personnes qui croient en un Dieu, force surnaturelle, mais qui ne croient pas aux livres. Ces personnes pensent que les livres sont des créations humaines. Ils en a d’autres qui ont tellement la foi en eux qu’ils sentent et entendent Dieu leur parler. Voilà tout ! Alors vis ta religion tranquillement et normalement, tu auras la paix dans l’âme. Dieu, s’il existe, ne peut être de toute façon qu’amour car même les athées qui n’ont pas commis d’actes répréhensibles ou criminels ne doivent pas être refusé au Paradis. Si il les envoie en enfer, il n’est plus Dieu au sens où l’entendent ceux qui croient en lui. Mais au fond une grande question cher ami internautes @jnsplu , : comment Dieu, suprême juge juste et impartial, peut-il, dans sa grande mansuétude, réglait la question des nons musulmans (chrétiens, juifs, déistes) mais qui ,néanmoins, croient en lui? Je n’ai pas de réponse mais il va avoir du mal à régler cette question, je pense !!!!!




    0
  • jnsplu
    12 septembre 2009 at 15 h 03 min - Reply

    @Afrox

    1-Quel débat ! tu appelles cela un débat de me traiter de personne à la vision étroite ? C’est moi qui suis maintenant l’objet du débat ? Et avec ça c’est moi qui ai la vision étroite? Merci, Ais je personnalisé mes interventions pour mériter cela en retour ? Ou bien tu supplée à la force de l’argument la force du verbe ? Mais bah ! Sans rancune, ça doit etre le ramadhan.

    2-Les criminels s’appellent les criminels, DANS TOUTES LES LANGUES.

    3-Je ne confonds pas la langue arabe et le Coran merci. Mais le Coran dit « Nous avons fait descendre le Coran en arabe » donc la meilleure interprétation qu’on puisse en faire c’est dans sa langue d’origine. Et comme le moyen de réaliser l’obligation devient une obligation sinon la réalisation de l’obligation n’est pas possible…on peut en déduire:

    a- qu’il ne faut pas apprendre l’arabe et délaisser le Coran alors que c’est une obligation religieuse que de le lire.

    b-ou au contraire apprendre l’arabe pour mieux comprendre le Coran.

    4-Entièrement d’accord avec toi que la décadence réside en le fait que l’Islam n’arrive toujours pas à trouver ses marques avec les musulmans modernes qui préfèrent réviser leur foi pour l’adapter à leur comportement, plutot que de réviser leur comportement pour l’adapter à leur foi. Il y a des extrémistes de part et d’autre et cette religion du « juste milieu » est attaquée de toutes parts.

    Avant de pouvoir porter un jugement sur l’Islam, il faut le comprendre. Or quelle voie royale pour le comprendre que l’arabe ?




    0
  • jnsplu
    12 septembre 2009 at 18 h 30 min - Reply

    @Ammisaid:

    «  »Le système politique le plus juste et le plus intéressant est celui qui: travail dans l’intérêt de la majorité, qui gère les richesses du pays dans la transparence et l’équité, qui permet au peuple de le changer s’il voit qu’il est trahi, qui respecte totalement les minorités, qui acceptent les diversités (linguistiques, culturelles, religieuses, politiques…), qui offre la liberté (d’expression, d’opinion, de s’opposer, de manifester…), qui laisse la justice indépendante pour juger en toute liberté et en se soumettant aux lois du pays….
    L’homme pieux, sérieux, sincère, juste, tolérant…seul, est capable, de vivre en harmonie dans tout type de société. Et, pour ma part, je nommerai cet homme: musulman, celui qui est soumis à l’unique, au seul, au vrai roi, sans rien lui associer » »

    Je souscris totalement !!!

    Mais quelles sont les garanties ? Chat échaudé craint l’eau froide.

    Cela me rappelle une blague que je vais vous raconter pour faire baisser un peu la tension que semble générer ce topic.

    Un fou qui se prenait pour un grain d’orge et qui dès qu’il voit une poule se sauve est sur le point d’etre libéré de l’asile .
    Le médecin discute avec lui un moment, l’évalue puis le questionne: » Tu ne penses plus etre un grain d’orge n’est ce pas ? » Et le fou de répondre « Oui. Docteur, Bien s^ur que je ne suis pas un grain d’orge « . Alors le Docteur commence à remplir les fiches et lui dit: » je vais donc te libérer, tu va pouvoir rentrer chez toi » Et le fou de paniquer et de poser une question au Docteur: »Mais dites moi Docteur. Les poules savent elles que je ne suis pas un grain d’orge? « .




    0
  • jnsplu
    12 septembre 2009 at 18 h 39 min - Reply

    faute de frappe: Ammisaid. Pardon.




    0
  • jnsplu
    12 septembre 2009 at 20 h 21 min - Reply

    @Mostefai Kamel.

    Vous rappelez vous avoir écrit ça au webmestre ?

    «  »Alors svp, définissez les espaces requis pour ne pas entacher cet appel par n’importe quel excès de zèle – conscient ou inconscient – de la part d’un des nouveaux rédacteurs, lesquels en passant je salue leur courages et respecte leur points de vue. Une chose nouvelle est toujours pleine d’entrain et risque de dériver vers des malentendus avant de se stabiliser. La loi de la nouveauté !
    Pour moi personnellement LQA est la vitrine de l’appel citoyen du 19 mars que vous avez lancé et que cette vitrine doit rester propre. »

    Je fait l’inventaire des mots, de la comptabilité:

    1-entacher cet appel.
    2-l’un des nouveaux rédacteurs (ailleurs vous parlez d’école de journalisme).
    3-cette vitrine doit rester propre.

    Ces trois expressions m’ont semblé dirigées contre le fait que je suis apparu avec des idées qui ne vous conviennent pas.

    Si « la vitrine doit rester propre » c’est que j’ai « entaché l’appel » de quelque chose qui le souille.

    Votre manière de rédiger dénote une maitrise de la langue française donc vous avez du choisir vos mots.

    Que vous vous adressiez au Webmestre pour lui reprocher mon intervention est une autre question, la première fois cela pouvait passer, d’ailleurs je ne suis pas intervenu. Mais la seconde fois puisque c’était de moi qu’il s’agissait, sans que je puisse me défendre, j’étais étranger au dialogue qui me concernait n’est ce pas, je me suis un peu
    senti frustré, surtout que vous semblez avoir la maitrise sur vos pensées et sur vos actes, donc ce n’est pas un comportement irrationnel qu’on peut laisser passer. L’auteur est conscient et a meme une conscience aigue des choses.
    Si vous voulez qu’on continue cette discussion en privé voici une adresse email qui sera valide un jour ou deux le temps que je vous donne ma véritable adresse.

    laic@laicite.tk

    Vous remarquerez que je peux etre laic un jour ou deux sans grand dommage.

    Sans rancune.




    0
  • mahfoud
    12 septembre 2009 at 20 h 52 min - Reply

    pendant que vous vous sautez a la gorge le pouvoir illegitime en place qui a ferme les yeux sur le prosylitisme evangeliste durant des annees !!! ( et qui compte bien instaurer la laicité ) est entrain de promouvoir le soufisme vous n’avez qu’a regarder le journal televisé du 20h !! je decouvre qu’il y’a meme des gens qui ont un probleme avec l’arabe sur ce site c’est malheueux wallah … voici un lien sur l »instrumentalisation du soufisme par les sionistes pour detruire l’islam :

    http://www.alterinfo.net/Les-Neo-conservateurs-et-les-Sionistes-veulent-utiliser-le-Soufisme-pour-detruire-l-Islam_a23795.html

    pourquoi l’islam derange t’il tant ???? pourquoi cette diabolisation quasi planetaire de l’islam ??

    qui a interet a nous eloigner de notre religion ……….

    saha shourkoum




    0
  • Mohsen
    12 septembre 2009 at 21 h 43 min - Reply

    LA LAICITE EST-ELLE NEUTRE ? A PROPOS DE LA TOLERANCE.

    Ecoutons le « p’tit père Combes » Président du Conseil dans son discours à l’Assemblée nationale en 1904 sur la séparation des églises et de l’Etat .
    Extraits :

     » Messieurs,
    ***le système politique ( la laicité ) en question consiste dans la SUBORDINATION (1 ) de tous les corps, de toutes les institutions, quelles qu’elles soient, à la suprématie de l’Etat républicain et laïque.

    ***Il a pour base, en thèse générale, le principe fondamental de la Révolution ( 2 ), la souveraineté nationale, pour formule dernière et pour conclusion, la SECULARISATION ( 3 ) COMPLETE DE LA SOCIETE.

    ***Le Ministère actuel entend que la République de nos jours l’affranchisse absolument de toute dépendance, quelle qu’elle soit, à l’égard du pouvoir religieux.

    ***Tous ses actes depuis son avènement au pouvoir ont été calculés vers ce but.

    ***Nous avons proposé et fait voter par les Chambres la SUPRESSION des congrégations (religieuses) enseignantes.

    ***Conformément à ce vote, nous avons fermé ( ! ) aussitôt leurs établissements, partout où nos écoles communales disposaient de locaux assez vastes pour recevoir leurs élèves.
    Car il nous tarde plus qu’à qui que ce soit de pouvoir dire en toute vérité qu’en France l’enseignement congréganiste a vécu.
    (Bravos)

    ***….et s’occuper d’abord des établissements d’enseignements, les plus dangereux ( ! ) sans contredit pour l’avenir de la République.

    ***A l’heure actuelle, sur 16 904 établissements d’enseignement congréganiste, 13 904 , près de 14 000, ont été fermés. Nous nous proposons d’utiliser les crédits inscrits au budget de 1905 pour prononcer 500 fermetures nouvelles sur 3 000 établissements qui restent à supprimer.
    (Vifs applaudissements.)

    ***Les insolences de la Papauté Messieurs, c’est beaucoup, on en conviendra, pour un Ministère forcé de combattre à tout instant pour son existence propre, d’être parvenu à EXPULSER de notre France les ordres religieux qui aspiraient à la subjuguer.

    ***Je n’ajoute pas, remarquez-le, pour cause d’incompatibilité d’humeur. Car il ne saurait être question, dans l’espèce, d’accès d’irritation et de mauvaise humeur. Il s’agit d’une chose bien autrement SERIEUSE et GRAVE ; il s’agit d’une INCOMPATIBILITE RADICALE de PRINCIPES.
    (rires et applaudissements)

    FIN de l’extrait.
    ———————————————

    — L’Affaire des Fiches: sous la tyrannie antichrétienne de la IIIe République, des centaines d’officiers ont été chassés de l’armée, bloqués dans leur avancement, parfois réduits à la misère la plus noire pour le seul crime d’être catholique ou d’avoir une femme se rendant à la messe… Ce fichage supervisé parle général André, ministre de la Guerre dans le gouvernement d’Émile Combes,provoquera la démission de ce dernier !

    — Plus près de nous, en France, l’ affaire dite  » des foulards  » qui a vu le lynchage médiatique et l’exclusion de jeunes Musulmanes françaises de l’enseignement donc du droit constitutionnel au savoir, illustre bien le terrorisme intellectuel et l’intolérance qui frappent les « citoyens » à qui l’on veut interdire le libre exercice de leur culte religieux tel que le définit la « déclaration des droits de l’homme ».
    En revanche, l’exibition publique d’hommes et de femmes à demi-nus et aux comportements obscènes lors des scandaleuses  » gay-pride » à Paris, est célébré officiellement et même …subventionnée par les pouvoirs publics !

    Notes :
    ( 1 ) SUBORDINATION = Situation de dépendance.
    aliénation, allégeance, asservissement, assujettissement, inféodation, obédience, obéissance, soumission
    -littéraire : servitude, sujétion.
    Biffer les mentions inutiles.

    ( 2 ) Il s’agit de la Révolution française se 1789.

    ( 3 ) SECULARISATION = confère une dimension strictement humaine à l’action publique, excluant toute référence à une norme transcendante.




    0
  • admin
    12 septembre 2009 at 23 h 35 min - Reply

    Ce sujet de la laïcité doit être discuté sans complexe aucun.
    A partir du moment que nous convenons que la décision sur l’orientation de notre nation, et de notre projet de société, doit revenir au peuple souverain, les citoyens, tous les citoyens, quel que soit leur ancrage politique, doivent s’exprimer sur cette question, tenter de convaincre les autres du bien fondé de leurs convictions, et non pas les leur assener au nom d’un dogme.
    Je crois que la laïcité est un choix qui s’est imposé à une société donnée, dans un contexte politique et social particulier, et des vicissitudes historiques vécues par ce peuple même qui a fini par l’adopter comme principe majeur de gouvernance.
    La laïcité a procédé d’un changement radical de la structure de la société française, elle a révolutionné l’organisation sociopolitique de l’Etat et permis au peuple de recouvrer sa souveraineté pleine et entière, dans la dynamique révolutionnaire qui a mis fin à une monarchie qui tenait sa légitimité de Dieu lui-même, par l’entremise d’une Eglise qui profitait de ses attributs pour s’accaparer elle-même une large part de privilèges.
    Faut-il pour cela que nous importions ce concept, en l’état, comme un kit adaptable à notre propre vécu historique ? Comme un aboutissement historique naturel ?
    C’est ce que fit Mustapha Kamel lorsqu’il fonda la nouvelle république turque, poussant sa logique jusqu’à vouloir effacer de la mémoire de son peuple le moindre attribut, fut-il vestimentaire, qui avait fait des turcs les musulmans plus puissants du monde. Ebloui par les progrès de la civilisation occidentale, il fit interdire le port du fez, du voile, les écoles coraniques, l’alphabet arabe. Il imposa le port du chapeau, de la casquette, des caractères latins.
    Les résistances à son projet furent noyées dans le sang. Mais son œuvre était vouée à l’échec. Les Turcs ployèrent, mais entrèrent dans une résistance subtile. Les paysans turcs portaient la casquette à l’envers, visière surla nuque, pour que leurs fronts puissent toucher la terre, lorsqu’ils se prosternaient devant leur Dieu. Ce fut comme un signe de ralliement.
    La pratique de l’islam se travestit ainsi des habits du « ketmène », et en devint encore plus intense, plus spirituelle.
    Mustapha Kamel Attaturk , qui voulait donner de son système l’image d’une véritable démocratie, autorisa la liberté de la presse et d’expression, mais non de pensée. Mais il dut vite se résoudre à de reprendre le bâton, en proclamant l’Etat de siège et la suppression de la liberté de la presse.
    Des révoltes de Turcs qui refusaient d’abdiquer leur personnalité séculaire, et de singer, sans nuances, un occident triomphant, avaient éclaté, dès 1930, dans plusieurs régions du pays. A Menemen, à Konya, à Bursa. Tout un corps d’armée chargée de la répression refusa de tirer sur la foule.
    La répression fut terrible. Mais Mustapha Kamel comprit que le peuple turc refusait l’assimilation massive. Il n’eut d’autre recours que la force brutale et une politique sournoise de ségrégation à l’encontre de tous ceux qui continuaient de se réclamer de leur identité profonde. Les portes de l’administation, de l’armée et de toutes les promotions sociales leur furent fermées.
    Le  » ketmène » devint une attitude sociale, et l’âme turque, profondément attachée aux valeurs musulmanes, resta vive au sein des masses, comme des braises ardentes sous la cendre.
    Mustapha Kamel, excédé par l’attitude de ce peuple qui refusait d’abdiquer son âme, en échange d’un chapeau mou, avait eu cette phrase : « Que le peuple ne s’occupe pas de politique pour le moment. Qu’il se consacre à l’agriculture, au commerce et à l’industrie. Il faut que je gouverne ce pays pendant dix ou quinze ans encore. Après cela, nous verrons s’il est capable de se diriger lui-même… ».
    Mais l’attachement des Turcs à leur identité ne se démentit jamais. Le concept de laïcité, importé en l’état, fardé de mimetismes vestimentaires et sociaux ridicules, resta un corps étranger.
    Ironie du sort, ou juste retour de l’histoire, en 1996, un parti islamiste, le Refah Partisi , de Necmettin Erkaban, fut porté au pouvoir.
    Aujourd’hui, la Turquie ne reste laïque que par la force des baïonnettes, parce que les généraux turcs, issus d’une rigoureuse sélection sociale et idéologique mise en place par Mustapha Kamel, ont tracé une ligne rouge à la démocratie.
    Nous en déduisons que la Turquie est aujourd’hui une république laïque par la force. Mais non pas une Démocratie.
    A nous d’en tirer les leçons qui s’imposent.
    Je pense personnellement qu’il existe des concepts politiques, et même des schémas structurels, comme autant de valeurs universellement admises, que nous pouvons adopter sans complexe, comme le partage des pouvoirs, le suffrage universel, la liberté de la presse, la liberté de pensée, l’égalité de tous devant la loi, l’égalité des hommes et des femmes, la proscription des châtiments corporels, la solidarité sociale, la liberté du culte.
    Mais vouloir imposer, y compris par la force, la laïcité comme seul modèle politique susceptible de régler tous nos problèmes, est à mon avis une erreur d’appréciation.
    Les Etats Unis d’Amérique, dont personne ne contestera qu’ils sont une démocratie, et dont les tres complexes institutions en font une nation soucieuse, malgré tout, de démocratie sourcilleuse, n’a pas estimé nécessaire d’adopter la laïcité. Elle ne s’en porte pas plus mal.
    Mais cela ne veut pas dire que nous ne devons pas réfléchir à un système politique, qui tout en permettant à l’islamisme politique d’avoir droit de cité, doit nous mettre à l’abri d’une utilisation excessive de la religion.
    S’il est admis que l’islam peut être une source d’inspiration de la législation, il ne doit pas être un outil entre les mains d’opportunistes qui s’en servent à des fins d’accaparement du pouvoir, et encore moins le prétexte de contraindre les libertés individuelles dans ce qu’elles portent de noblesse et d’émancipation.
    Nous avons le droit de refuser que des illuminés, dont la lecture de la chariaa est restrictive et obscurantiste, viennent nous imposer un projet de société claqué sur un passé multiséculaire.
    Certains parmi ceux-ci affirment mordicus que la shariaa est intemporelle, qu’elle est valable en tous temps et en tous les lieux, et qu’il est impératif de l’appliquer, dans toute sa rigueur, à son sens le plus littéral.
    Mon avis personnel est que la shariaa n’est pas intemporelle. Certains de ses commandements, de ce qu’elle permet, ou de qu’elle proscrit, ne peuvent plus être appliqués de nos jours.
    Nos oulémas, qui préfèrent s’adonner à des interprétations byzantines sur des choses insignifiantes, se refusent à ouvrir la porte de l’Ijtihad. Pourtant, la société musulmane, dans son ensemble, et de façon quasi consensuelle, à procédé d’elle-même à un Ijtihad méritoire.
    Prenons quelques exemples :
    Qui de nous accepterait aujourd’hui de marier sa fille, alors qu’elle n’est encore qu’un enfant ?
    Qui pourrait concevoir qu’il puisse encore y avoir des esclaves ?
    Qui accepterait de marier sa fille à un homme qui a déjà plusieurs épouses ?
    Qui pourrait admettre que nos lois puissent prévoir des châtiments corporels, que les adultères soient lapidés, que les voleurs soient amputés, que les élinquants soient flagellés ou décapités sur la place publique ?
    Qui pourrait admettre qu’un musulman qui ne fait pas la prière soit tué, que l’autre qui a apostasié soit tué ?
    Qui admettrait la proscription de vivre et de prosperer sur les terres des « mécréants » ?
    D’innombrables cas de ce genre ne font plus débat au sein de la communauté musulmane, parce qu’un consensus né du progrès, et de l’humanisation des rapports humain, a réglé définitivement tout ce qui déroge à l’idée que nous nous faisons naturellement de la société, et de la portée du texte divin, dont nous saisissons l’esprit plutôt que la littéralité.
    Donc, si nous concevons que certains commandements de la Chariaa ne sont plus adaptés à notre mode de vie, nous pouvons considérer qu’il est de notre droit de considérer que le projet de société des intégristes islamistes les plus extrémistes, qui veulent appliquer la chariaa à la lettre, n’est pas acceptable.
    Mais au lieu de permettre à des chefs de guerre, voleurs et criminels, de nous protéger contre un tel schéma, nous devons plutôt créer un climat social propice au débat et à la libre contestation. Pour que tout le peuple soit conscient de la lourde responsabilité qui pèsera sur son choix, lorsqu’il sera dans le secret de l’isoloir. Il choisira, mais en pleine connaissance de cause. Et nul démocrate à dimension variable ne le tiendra pour un mineur dont la volonté doit être bridée.
    Et si malgré cela, le peuple décide de choisir le projet de ceux là qui n’ont retenu de l’islam que ce qui était normal il y a des siècles de cela, et qui n’a plus de sens aujourd’hui, alors inclinons nous devant son choix, puisque nous nous disons démocrates, et laissons le temps faire œuvre utile.
    DB

    Note: Ce commentaire n’engage que ma personne. C’est ma propre vision des choses et je tenais à la partager ici, simplement.




    0
  • Mohsen
    13 septembre 2009 at 2 h 27 min - Reply

    @Djamel Benchenouf.

    Je suis en phase avec votre commentaire, excepté ce passage relatif à la « démocratie » des Etats unis Amérique qui m’interpelle. Je ne vous suivrai certainement pas sur votre affirmation que « personne ne contestera qu’elle est une démocratie ». S’ il ne reste qu’un contestataire, je serai celui là !

    Vous affirmez :
     » Les Etats Unis d’Amérique, dont personne ne contestera qu’elle est une démocratie, et dont les très complexes institutions en font une nation soucieuse, malgré tout, de démocratie, n’a pas estimé nécessaire d’adopter la laïcité. Elle ne s’en porte pas plus mal  »

    Je vous réponds :
     » J’ accuse les Etas-Unis d’être en état permanent de crimes contre l’humanité ! « . Ce n’est pas de moi, mais j’y souscris entièrement d’autant que je suis anti administration américaine d’une manière définitive..
    L’histoire de ce pays, issu d’un génocide implacable des Amérindiens, a la particularité d’avoir existé sans lois ( outlaws) plus de deux siècles et, où la seule et unique justice en vigueur, était celle du plus fort et du colt . Il me serait fastidieux de vous dresser la liste (non exhaustive) des terribles crimes de guerre et de forfaits en tous genres dont s’est rendu et continue de se rendre responsable et coupable cet impérialisme planétaire. Je ne retiendrai cependant que la vitrification des villes de Nagasaki et d’Hiroshima, le bombardement de Tokyo, de Dresde (terror bombings), le blocus inhumain de plus de trente ans de Cuba, celui de dix ans de l’Irak et son anéantissement en cours d’achèvement, les ravages actuels des misérables populations sans défense afghanes . Le cas de la Palestine Martyr est trop cruel dans sa longévité, sa barbarie moderne et où, les USA ont une écrasante responsabilité !

    Le système politique bicéphale ( démocrates-républicains) est un leurre car, il a comme particularité d’être financé par de très puissants intérêts privés et où, les principaux acteurs politiques sont issus de la haute finance ou leurs obligés. Le fait nouveau et unique dans l’histoire de l’humanité, c’est que nous avons à subir une hyperpuissance hégémonique sans égale, qui veut nous imposer coûte que coûte, sa « démagocratie » aéroportée ,appauvrie à l’uranium et colorée au phosphore blanc . Les écrans de nos télévisions sont quotidiennement éclaboussées du sang des innocents qui sont exécutés même en levant les bras au ciel ou en agitant un misérable et dérisoire chiffon blanc.
    Je vous écris ce commentaire sous l’emprise d’une sourde colère et d’ un sentiment de révolte et d’indignation sans noms. Permettez moi donc de me retirez et de me consacrer à ma douleur que ces écrits me procurent. Paix aux âmes mortes assassinées pour simplement s’être vues refuser le droit d’exister.
    Mohsen.




    0
  • Kamel Mostefai
    13 septembre 2009 at 3 h 58 min - Reply

    @ Administration (D.B)

    On dit souvent que de la discussion jaillit la lumière, et le rayon de celle ci émis par votre dernier post personnel m’inspire chaleureusement à vous féliciter et à vous dire un grand BRAVO !
    Vu que vous êtes « l’âme » principale de LQA, je me permets de retirer mes appréhensions voilées que j’avais en parti émises lors de mes derniers commentaires à l’encontre de la ligne éditoriale et de la configuration de votre espace de liberté. Cet espace lequel j’espère de tout cœur demeurera indemne de tout prosélytisme d’une quelconque doctrine. De ce fait, j’ajouterai ce dernier court commentaire concernant la définition de l’ijtihad en Islam et de son constat jusqu’à aujourd’hui:

    L’ijtihad, origine du mot de moujtahid qui veut dire “ savant “, “ penseur “ ou “érudit “, est un complément d’effort consistant à toujours renouveler l’interprétation des préceptes de l’Islam et leur nécessaire adaptation au monde en marche évolutive. Une exégèse continue coranique en vue d’appréhender la dimension temporelle du message divin.
    Cet effort de compréhension supplémentaire ainsi que les inévitables réajustements qu’il entraine auraient été refoulés dès le IIIe siècle de l’Hégire. En réalité la problématique de l’ijtihad n’est pas contemporaine et ne date pas hélas d’aujourd’hui.
    En effet, les grands courants de la dogmatique islamique (madahib) ayant été achevés, il ne restait plus que des discussions de détail sur telle ou telle disposition du livre saint.
    La régression d’ensemble de la pensée islamique, qui a commencé dès le Xe – XIe siècle, avait entrainé une crispation de l’ijtihad, au profit d’une attitude – qui persiste malheureusement jusqu’à date – condamnée par l’Islam lui même, en l’occurrence, “ le taqlid “ lequel veut dire tout simplement et d’une manière aveugle, “ le suivisme “. Une attitude laquelle hélas est une monnaie courante au sein du bassin de toute l’oumma islamique, incluant l’Algérie avec ses propres problèmes sociopolitiques « intrinsèques ».

    En faisant abstraction de la laïcité pour le moment et en ce qui concerne notre pays, je reprends un passage d’un paragraphe cité dans une analyse hautement intelligente parue dans cette espace, de notre compatriote et ami Mr. Abdelwahab Benyelles que je salue en passant, et lequel dit en substance : « Par rapport au point de vue de l’anthropologie de l’imaginaire, la représentation du politique en terre arabe passe d’abord par ceux qui l’incarnent. Ici plus qu’ailleurs, l’incidence individuelle sur la marche des affaires publiques est très grande. Les pays arabo-musulmans ont certes connu des périodes où régnait une certaine abstraction de l’État, avec des dispositifs de lois communes pouvant servir de référent supérieur, mais dans leur globalité, de tout temps, les régimes qui gouvernèrent la nation arabe étaient soit des monarchies à généalogie religieuse, soit des systèmes despotiques à caractère militaro-gérontocratique. C’est un « mixte » des deux systèmes qui se distingua le plus, tant par la durée de son fonctionnement (pratiquement du VII au XX siècle), que par son incidence sur l’imaginaire collectif ».

    Cependant, tout débat ou discussion d’avenir sur le mode de gouvernance et de sa laïcité de notre pays doit passer impérativement par le consensus (Ijmâa), ce fameux accord unanime tant attendu des érudits, de l’élite musulmane et scientifique algérienne dans un cadre démocratique et une assemblée politique constituante fédérale.

    Cordialement.
    Mostefai Kamel.




    0
  • c’estmoi
    13 septembre 2009 at 5 h 17 min - Reply

    @admin.

    Pourquoi avez vous supprimer mon commentaire? Ai je dit qqch. de mauvais?

    Sahit.
    Adm: Je vous avais ecrit sur votre mail personnel pour vous expliquer pourquoi j’avais bloqué votre commentaire. C’est juste pour éviter que les gens qui font preuve de bonne volonté et qui partagent leur opinions avec nous, ne soient inutilement blessés. Sahit.
    DB




    0
  • admin
    13 septembre 2009 at 5 h 38 min - Reply

    @Mohsen
    Je savais, au moment même où j’ecrivais ce passage que cela allait susciter des incompréhensions. Si vous avez lu certains de mes écrits, au cours de ces dernieres années, sur Tahia bladi, que vous pourriez consulter sur http://www.electionsalgie.com, sur LQA, Le Grand Soir, Agoravox, Algeria Watch, Mecanopolis et autres espaces, vous aurez certainement constaté que je suis totalement d’accord avec votre vision de cette Amérique arrogante, hégémonique et particulièrement odieuse à l’endroit de peuples entiers.
    Dans mon commentaire, je parlais du modèle américain, de sa structuration, de ses Institutions, et du fonctionnement de celles-ci. Oui, sur un plan moral, les USA, dans leur action sur la marche du monde, et même dans leur sytème de lobbies qui reglent l’orientation de cette puissance en fonction d’interets sordides, sont une nation qui incarne le mal et l’oppression des peuples. Oui, les USA sont le principal soutien de presque tous les despotes du monde, oui les USA soutiennent les oppresseurs contre les opprimés, comme ils le font pour Israël. Oui, au sein même des USA, des pans ntiers de la population sont livrés à leur propre sort, au nom d’un libéralisme qui n’est pas sans rappeller la jungle.
    Mais ne soyons pas manichéens au point de ne pas voir l’autre face de l’Amérique, celle dont la forme institutionnele de la nation fait une démocratie remarquable, même si elle st relative et discutable.
    Ce n’est pas dans ce pays que Bush aurait pu amender la Constitution pour se représenter une troisième fois. Un de ses présidents a été destitué parce qu’il a violé le Droit, et des révélations sur des pratiques illégales sont souvent livrées à l’opinion, même si elles dérangent des interets colossaux. Oui la presse obeit à des logiques d’argent, mais elle ne s’en prive pas moins de rester critique contre la politique américaine, même en pleine guerre.
    L’Américain moyen est peut être une brute épaisse, ignorant des vrais forces qui tiennent son pays, mais ce n’est pas en Amérique que des « forces de sécurité peuvent enlever des citoyens, les sequestrer, les torturer et les exécuter sur le bord des routes. Je ne suis pas très au fait des Institutions américaines, ni du mode de leur fonctionnement, mais je sais que malgré l’omniprésence de groupes de pression dans la conduite des affaires politiques, des équilibres existent qui les refrennent et les neutralisent.
    C’est de cette face de la démocratie américaine que j’évoquais, pour rappeller que ce pays n’a pas pour autant adopté la laïcité dans son système politique.
    Désolé de vous avoir choqué.
    DB




    0
  • Babafikrane
    13 septembre 2009 at 6 h 03 min - Reply

    Salam

    Allah yahdi el moumnin. Chaque article dans la presse étrangère nous concernant nous fait sortir de nos gongs et nous alarme. Rien n’empêche personne de manipuler qui il veut et si les néo-conservateurs veulent changer le monde, ils en ont les moyens et ils s’y appliquent. Alors quand vous nous annoncer qu’ils veulent « instrumentaliser le soufisme », quel est le message que vous voulez faire passer? Qu’il faut éliminer le tassawuf et ses adeptes pour qu’ils ne soient plus manipulables, ou quoi, je n’ai pas compris?

    Ce qui est formidable chez nous c’est que tout le monde a un bouc émissaire, une fois c’est les salafistes, une fois c’est les laïques, une fois c’est les chrétiens, une fois c’est les juifs et bientôt on va y ajouter les chinois et maintenant c’est le tassawuf. Pourriez-vous nous expliquer le monde dans lequel on vit et comment on va s’en sortir sans faire un déluge de sang.

    Quand vous observez nos concitoyens individuellement, chacun est: mufti qui peut en deux temps trois mouvement vous dire qui va aller en enfer ou au paradis, vous expliquer pourquoi vous devez hériter de votre arrière grande tante qui n’a pas eu d’enfants, juge capable d’intercéder dans toute situation quelque soit sa complexité, médecin (expert en pharmacologie) qui peut diagnostiquer n’importe quel maux que vous avez et vous prescrire une thérapie basée sur les médecines modernes ou traditionnelles, entraineur et stratège de football capable de diagnostiquer la performance du Réal de Madrid et politicien de génie capable de sauver le monde.

    Les réactions du style: pourquoi ils nous font ça? ne servent a rien, absolument a rien. Les premiers coupables c’est nous mêmes. et le seul remède c’est une remise en cause totale de qui on pense être et comment on perçoit l’autre et surtout dire « Allah a’lem » ou « je ne sais pas » quand on atteint son niveau d’incompétence. Sans cette condition préalable a tout débat nous n’arriverons jamais a dépasser la condition qui nous caractérise.

    Saha ftourkoum ou Ramadhan moubarek
    Salam




    0
  • BRAHIM
    13 septembre 2009 at 12 h 46 min - Reply

    @administrateur DB, je vous félicite pour l’administration de ce blog. Vous savez que certains internautes pensent que vous êtes pour « X » ou pour « Y », ne les écoutez pas. Vous aussi , vous avez besoin de vous exprimez heureusement. et c’est tout à fait normal. Ce que vous faîtes pour le débat démocratique pour notre pays n’est pas mesurable car il est immense. Les internautes se jettent peut-être des « mots » à la figure mais çà fait tellement de bien à l’ALGERIE même si chaque internautes pensent qu’il détient la vérité. Cher Monsieur DB , sachez que la VERITE dans tout çà , ce n’est pas la laïcité , l’islamisme, le régionalisme , l’athéisme etc… . C’est la victoire de la PEDAGOGIE POUR L’INSTAURATION DE LA DEMOCRATIE, de la liberté d’opinion, de la liberté de parole, de la liberté philosophique qu’on bourrera dans le crâne des théocrates, des prédateurs galonées des Tagarins, des voleurs de l’histoire de notre pays. Merci infiniment.




    0
  • jnsplu
    13 septembre 2009 at 14 h 20 min - Reply

    @ Admin.

    Merci de cet éclairage.

    Sans un Etat solide tout s’effrite dans la société. C’est ce qui nous arrive,

    Afin qu’un Etat puisse être solide, ses trois composantes doivent être en harmonie

    1- Le pouvoir doit :

    Obeir au principe de séparation et d’équilibre des forces.
    Etre légitimement élu ,
    Représenter réellement les aspirations des citoyens,
    Proscrire toute forme de discrimination entre eux,
    en raison du sexe (femme ou homme)
    de la religion
    de la région d’appartenance
    de la couleur politique
    Promouvoir le libre arbitre dans l’aire privée (nos amis laics vont adorer).
    Donc là je pourrais ne pas être d’accord avec vous car je
    prend votre exemple si une personne veut donner sa fille à un
    homme qui en a plusieurs et que cette fille accepte,c’est son libre
    arbitre. L’Etat ne peut intervenir que pour s’assurer de
    la manifestation réelle de volonté dans ce cas, mais pas limiter cette
    volonté. Il ne peut se poser en tuteur.

    Etre garant de l’ordre public . Il est inadmissible pour la majorité des
    Algériens de voir sous leur fenetre certaines scènes, que certains
    sur ce topic réclament comme gage de laicité.

    Promouvoir la recherche Historique et la culture nationale sous toutes ses
    formes.
    Tenir compte des valeurs civilisationnelles et les intégrer dans sa législation en
    prenant en considération les spécifités modernes.
    Promouvoir la véritable compétence dans tous les domaines,
    Assurer une justice rélle et efficace ,
    Assurer un enseinement qui favorise la tolérance, l’ouverture sur la
    modernité, mais également renforce nos valeurs nationales .

    2- La deuxième composante qui est le peuple doit s’impliquer dans les mécanismes de gestion de la chose publique et se sentir responsable, engagée et partie prenante, la promotion de ces aspects est à la charge du pouvoir qui doit s’interdire de museler les aspirations et l’expression populaires.

    3-La troisième composante qui est le territoire regorge de richesses et dont la distribuition par le pouvoir doit se faire avec justice et profiter également à tous les citoyens selon leur niveau d’apport à la communauté nationale.

    Ce qui nous interesse c’est :

    -Comment nous faire entrer dans la modernité sans perdre pour autant nos ancrages ancestraux.
    -Que ce soit la majorité qui prenne les décisions.
    -Qu’il n’y ai pas de tuteur sur le peuple souverain.
    -Que le peuple s’implique massivement dans la gestion politique de ses affaires,

    Maintenant que le peuple décide d’adopter la laicité, l’islam, ou de les rejeter tous les deux, il agit en souverain et que ne vienne pas un groupe de putchistes annuler sa décision ou un autre groupe qui va combattre les putchistes et mettre le feu aux poudrieres et embraser l’Algérie .




    0
  • mahfoud
    13 septembre 2009 at 14 h 56 min - Reply

    @ Babafikrane je n’ai aucun message a faire passer et je suis loin d’etre un mufti sanguinaire c’est un lien d’un site non arabe qui fonctionne toujours et interessant a consulter maintenant si cette reunion a eu lieu ou non je ne suis pas dans les secrets des dieux !! que vous soyez soufi c’est votre droit le plus fondamentale ma devise est que chacun fasse de sa vie ce qu »il en veut « koul wahed hour fi nafssou » vous vous permettez de me juger d’une maniere pas tres polie agressive meme en plein mois sacré qu’est le ramadhan!! je ne me permettrais pas de vous juger je mettrais cela sur le compte de la colere et de l’incomprehension vous dressez un veritable tableau pathogéne des algeriens je vous reponderais par ceci je ne suis pas parano encore moins narcissique et que les algeriens sont des etres humains comme les autres !!! arretons de nous voir avec nos tares apprenons a mieux nous connnaitre venons en au faits je suis musulman sunnite non pratiquant et le je suis d’accord avec vous rabbi yahdini » pour el salat » vous voyez je suis loin d’etre un mufti integriste qui a trouve un bouc emissaire pour l’eliminer dans un deluge de sang par contre je peux vous dire que je suis un vrai passioné de football et qu’il m’est arrive de pronostiquer des scores a l’avance sans avoir recours a aucune forme d’esoterisme !!! je disais donc je suis musulman sunnite et je trouve que durant ce mois de ramadhan le soufisme a ete trop mediatise par la television algerienne on ne parle que de zaouias ?? je suis peut etre dans l’ignorance mais je suis contre l’islam des zaouias le seul etre qu’on doit invoquer est allah et non pas sidi …ou sidi !! beaucoup de choses on eté dite sur les divers courants du soufisme mes connaissances sont faibles pour argumenter sur la chose mon devoir est d’etre prudent et de me demarquer de quelque chose que je cautionne pas sans influer les autres j’espere jouir de cette liberté!! meme si … … alors je me contenterais de vous dire le soufisme a plusieurs courants tariqa tidjania et tariqa alawiya pour les plus connues d’entre elles confréries signifie (turuq pluriel de tarîqa) en arabe et voici un hadith du prophete (asw)
    « Ma nation se divisera en 73 sectes, toutes iront en enfer sauf une ». Les Compagnons ont demandé « Quel est la secte sauvée ?». Il (saw) a répondu « Ceux qui adhère à ma Sunna et celle de mes Compagnons » ( Ahmad-Abu Dawud)
    l’islam pour moi c’est al kitab wal sunnah c’est un peu simpliste comme raisonnement tiré par les cheveux peut etre wa allah ala3m
    saha ramdanek ou saha ftourek khouya




    0
  • Lies
    13 septembre 2009 at 19 h 04 min - Reply

    Bonjour.

    Monsieur Benchenouf, est ce que je peux me permettre de vous demander de mettre votre post sur la Laicité, comme article à debattre sur ce site.

    Vous avez dit beaucoup de choses en une seule fois et cela merite qu’on decortique tout ça et qu’on apporte les reponses qui nous sembleront appropriées.

    Par ailleurs cela permettra à notre ami JNSPLU que je salue pour ses reactions empruntes d’humilité, de bonté et d’ouverture à savourer le repos, parceque desormais c’est vous qui allez être pris pour cible. (rire fraternel).

    Salutations.




    0
  • nomade
    13 septembre 2009 at 19 h 55 min - Reply

    cette laïcité abolissante de la religion dans les affaires de l’état fait du deux poids et deux mesures en occident , trouvez-moi un musulman et donnez-moi le nombre de sionistes participants aux affaires de ces états.
    cette Europe si laïque refuse d’accepter la Turquie musulmane .
    la laïcité n’est qu’un paravent pour infiltrer le monde musulman déjà domine, écrase.
    je suis pour une laïcité en Algérie a une condition : tout gouvernant ou commis de l’état ne doit être un non-musulman.est-ce-que nos laïques vont accepter cette condition?
    c’est très simple et sans trop de philosophie , une laïcité avec des gouvernants tous et toujours musulmans .et s’il le faut on l’inventera cette nouvelle forme de laïcité.
    19 millions de sionistes dominent 6 milliards d’être humains , devinez grâce a quoi?




    0
  • depassage
    13 septembre 2009 at 19 h 58 min - Reply

    @ jnsplu
    dans votre reponse à l’adm ,vous ajouter à chacune de vos propositions « …. dans le cadre de nos valeurs civilisationnelles » etc…
    Je ne sais pas ou plutot je ne vois pas ce qui vous manque .

    1)L’ecole s’epanouit et se developpe dans le cadre de nos valeurs civilisationnelles
    2) La justice et le droit sont largement inspirés de nos valeurs civilisationnelles et ancestrales.La chasse aux couples , aux mangeurs de careme et aux chretiens est ouverte.
    3) Grace à Dieu le peuple est representé par des valeurs sûres qui defendent nos valeurs civilisationnelle et la profondeur historique de cette nation benie .
    4)Dieu dans son immense mesiricorde nous à pourvu de richesse naturelles , gaz , petrole etcc.
    5)une presse independante d’une soixantaine de titres qui invitent et ouvre ses colones aux plus grands allama de notre epoque je cite el kardaoui , el korni et autres brillants salafistes pour nous eclairer et renforcer notre foi et notre attachement indefectibles a nos valeurs et a notre sphere civilisationnelle de laquelle veulent nous detacher les laico- assimilisionistes.
    saha ftourek kho




    0
  • Ammisaid
    13 septembre 2009 at 20 h 21 min - Reply

    Assalam, azul, bonsoir
    Chers frères et soeurs qui peuvent me répondre: est-ce qu’il existe quelque chose sur terre qui ne s’était pas inspiré des livres que dieu avait envoyé aux humains ? Est-ce que la science (toutes les sciences), la politique, l’économie, la sociologie, la psychologie…ne sont pas toutes issues de la religion ? La création est achevée, tout est là et l’humain ne découvre que ce qu’elle recèle, évidemment, en utilisant ses facultés intellectuelles, sa raison, son coeur, la morale…Le fond des choses ne diffère pas, c’est la façon de les utiliser, de les sentir, de les vivre, de les partager…qui différent d’une sociétés à une autre. L’humain est capable d’utiliser ce qui est bon pour faire du mal comme il peut en évitant du mal faire du bien. L’homme Algérien doit se reformer si nous voulons aboutir, un jour, à une paix sociale et une existence utile pour nous et pour les autres.
    Fraternellement
    Saha ftourkoum




    0
  • jnsplu
    13 septembre 2009 at 20 h 36 min - Reply

    Bonjour et saha ftourkou.

    depassage:

    Pour la forme:
    Chacune de mes propositions ? il y a combien d’itérations puisque tu as fait le décompte ? Je n’en ai trouvé qu’une pour ma part.
    Au fond:
    J’ai une question a te poser et réponds moi sincèrement. Veux tu élaguer nos valeurs civilisationnelles, qu’on devienne comme les européens ? Qui acceptera que sa soeur, sa femme ou sa mère se lève le matin, s’habille et s’en va faire une séance de film porno ?




    0
  • jnsplu
    13 septembre 2009 at 20 h 42 min - Reply

    @liès.

    Merci de ta sollicitude et je vous félicite pour votre sens politique aigu.




    0
  • jnsplu
    13 septembre 2009 at 20 h 45 min - Reply

    @lies:
    Merci de ta sollicitude et je te félicite pour ton sens politique aigu.




    0
  • Ammisaid
    13 septembre 2009 at 21 h 02 min - Reply

    Assalam, azul, bonsoir
    Lettre d’un zawali à ses frères qui désirent le pouvoir quelque soit la place à laquelle ils aspirent.
    L’Algérie est un pays qui possède des frontières, un peuple et la richesse de ce dernier et du sol et du ciel de la terre qui le constituent. Votre histoire est comme toutes les histoires et les aspirations de votre peuple sont les mêmes que celles de tous les peuplent qui vivent sur la planète terre.

    Beaucoup d’hommes comme les nôtres, ceux qui nous gouvernent, avaient dans l’histoire utilisé et abusé de la violence, du crime, de la manipulation et parfois même de la barbarie pour se maintenir au pouvoir et profiter des privilèges mal acquis qu’il leur offre, sans qu’ils soient touchés par la honte, la culpabilité, les regrets, les remords.

    Les privilèges éphémères et illicites de tout pouvoir despotique et cruel ne peuvent exister, ni prospérer que sous certaines conditions, obligatoires: – La trahison qui consiste à mettre en confiance ses frères sincères et puis à se retourner contre eux une fois qu’ils aient atteints les hauteurs: assassinats froids et étouffements de l’affaire par tout les moyens, résidence surveillée, exil, prison, calomnies, menaces, intimidations, appauvrissement..
    – Détournement et utilisation de l’état (sa justice et ses lois, son armée et ses soldats, sa police, sa gendarmerie, son administration et ses richesses) contre le peuple et les intérêts essentiels du pays. L’état doit réprimer toute révolte et toute opposition, censurer tout ceux qui éveillent les consciences, terroriser le peuple par tout les moyens(guerre, massacre, liquidations physiques, tortures, humiliations, viols, déni de justice, disparitions forcées, condamnations injustes et sévères…) pour le rendre faible, fragile, soumis, terrorisé et facile à manipuler, à dominer et à diriger

    – Semer dans la société tout les maux qui maintiennent le peuple dans la division, la pauvreté, la souffrance, le fatalisme, le renoncement, l’ignorance, le deuil, la méfiance, le désespoir, la peur, le déshonneur…

    – Falsifier l’histoire, transformer les héros en traîtres et vice-versa et Créer la fitna, l’attiser et la rendre incontrôlable par les belligérants et ensuite, l’heure venue, en tirer tout les dividendes. Dissimuler la vérité et rendre le mensonge aussi vrai qu’elle. Fermer toutes les issues et bloquer toutes les compétences incorruptibles et honnêtes. Encourager la corruption, la servitude, la flatterie, la soumission, la délation, la prostitution, le chômage, la drogue, la folie et ses conséquences, l‘alcool, le célibat, les maux et les soucis du quotidien…Contrôler totalement les médias et diffuser des slogans creux, les fausses promesses et les faux projets, enfler les petites réussites, camoufler les grands échecs, dénigrer les justes et les sincères et inventer des légendes et une gloire aux criminels, aux voleurs, aux traîtres, aux ignares, aux incapables, aux peureux, aux hypocrites, aux menteurs et aux pervers. Voter de lois sévères contre les faibles, les victimes et les innocents et les utiliser pour protéger les bourreaux, les commanditaires des crimes et des massacres, les orgueilleux, les profiteurs, les sans dignité et les sans honneur, les jaloux et les haineux, les bandits et violeurs, les méchants et les sans honte, les voleurs et les gaspilleurs…

    – Se montrer proche du peuple et soucieux de ses maux et tenir des discours qui anesthésient les esprits. Se montrer défenseurs des valeurs, des constantes et des intérêts du pays tout en faisant le contraire.

    – Castrer les idées, les désirs et les rêves des gens pour les rendre impuissant à agir sur leur sort en devenant de plus en plus dépendant de ceux qui les méprisent et les haïssent gratuitement.

    – S’entourer de gens capables d’exécuter ses ordres les plus abjects et les plus diaboliques, même, en risquant leurs vies, leurs honneurs et l’avenir de leurs familles.

    – S’associer à tout les dirigeants du monde qui couvrent leurs méfaits et qui les protègent en cas de difficultés en échange de contrats qui favoriseront leurs pays. Payer gracieusement tout ceux qui les aideront à rester au pouvoir et à devenir puissant et indispensables pour s’occuper des affaires du pays pour toujours.

    – Éliminer tout celles et tout ceux qui peuvent menacer leur pouvoir, leurs privilèges et leurs domination exclusive sur les élites et le peuple.

    – Mettre à leur service toutes les idéologies, toutes les croyances, toutes les convictions et tout les outils nécessaires pour gouverner d’une façon tranquille, sans contestation et à de la manière la plus profitable à leurs intérêts personnels.

    Ces conditions suscités et certaines d’autres que je ne connais pas et que vous connaissez peut être, vont les dominer toute leurs vies, si par malchance, ils restent longtemps au pouvoir, s‘ils ont perdu toute morale et s‘ils ont peur de perdre la gloire et les honneurs. Alors comment faire pour les affaiblir, les faire douter, les pousser à céder des droits de la majorité, qu’ils gardent emprisonner et qu’ils surveillent par les militaires, les policiers, les gendarmes, les services de sécurités, les journalistes et les juges qu’ils utilisent et qu’ils manipulent pour tromper ce qui auraient du les élire et les changer s’ils le désirent ? Le moyen le moins pénible et le moins tragique est de s’unir et ensuite de se battre, pacifiquement et sans jamais fléchir, jusqu’à la victoire finale. La victoire de la liberté, de la justice, de la vérité, de la tolérance, de la solidarité, de l’égalité et de la prospérité dans la société d’un façon globale et totale.

    Le chemin peut être long, les obstacles peuvent être durs et les erreurs peuvent ne pas être rare mais l’espoir doit rester dans tout les cœurs qui désirent vivre comme des frères qui se respectent sans, pour cela, faire un effort.

    La politique n’est pas l’art du renoncement des que les opposants recevaient un coup dur. La politique c’est l’art du possible tant les raisons de faire de la politique demeurent. La politique n’est pas, uniquement, un outil qui doit être utilisé pour accéder au pouvoir et ensuite de faire comme ou pire, le pouvoir dont on vient de se diffère.

    Faites confiance au peuple, laissez le offrir à son pays son énergie et son amour et aidez le à produire, à construire et à choisir. Un peuple est comme un enfant, il faut le rassurer, le protéger et le respecter pour qu’il puisse faire de vous, un pouvoir puissant, juste, honnête et sincère. Sinon, toutes les dérives, sont possibles mes frères et mes sœurs. Sinon sera l’éternelle recommencement, la loi du fort et le règne du mensonge, de la corruption, du vol, de la violence et de la perversité dans toute sa rigueur et sa splendeur. N’Est-ce pas, la réalité de nos vies jusqu’à ce jour ?
    Fraternellement
    Saha Ftourkoum

    Petite divaguation sans conséquences:
    Il n’y a pas, avec l’aide de Dieu, une idée qui ne pourra pas se matérialiser : de la plus barbare à la plus pacifique, de la plus laide à la plus moche, de la plus misérable à la plus prospère, de la plus juste à la plus injuste, de la plus noble à la plus sale, de la plus utile à la plus destructrice….

    N’oublions pas les petits, ils sont l’avenir de notre pays

    Les Enfants de mon enfance !

    Les enfants sont d’or
    Ils ont un cœur doux et pur
    Ils n’ont qu’un seul désir
    Grandir dans un climat de bonheur

    Ils veulent avoir un père et une mère
    Qui s’aiment d’un amour sincère
    Cela, lui permettra de mûrir
    Pour devenir un adulte bon et sur

    Ils ont une âme qui sait choisir
    Ce qui va la rendre paisible et clair
    Ils ne sont pas exigeants, ils ne sont pas durs
    Ils demandent des câlins et des sourires

    Qui peuvent chasser les idées noires
    Qui ôtent la sérénité et l’espoir
    Qui doivent offrir la joie et la lumière
    Dans les foyers ou ne manque pas le nécessaire

    Les enfants de toute la terre
    Déteste les marchands de la misère
    Ceux qui inventent des guerres meurtrières
    Dont le but de s’enrichir pour jouir

    Les adultes qui sont chargés de mauvais souvenirs
    Ne profitent pas de tout les instants de plaisir
    Que leurs offrent à chaque seconde et à chaque heure
    Cet ange qui ne cesse pas d’émerveiller leurs regards

    Les enfants sont les habitants du future
    Nous ne devons pas les obliger à agir
    Pour recopier les peurs et les erreurs
    De leurs parent qui n’avaient pas le droit de choisir

    Les enfants doivent tout recevoir
    De l’amour qui protège et qui rassure
    De l’attention qui encourage et qui perdure
    Et, de la joie qui tranquillise et qui espère




    0
  • depassage
    14 septembre 2009 at 0 h 34 min - Reply

    @ jnsplu
    ainsi donc les femmes qui ne partagent pas ta vision des choses ne seraient bonne que pour les fils porno.
    Comme ça au moins tout est plus clair.Il est ecrit dans ce meme journal que 1,2 millions d’algeriennes se prostituent pour vivre, et faire vivre leur famille. VOILA LE VRAI DANGER CAMARADE. Une societé qui a tourné le dos à la modernité , à la science , a la democratie et qui se refugie dans une religiosité de pacotille ne connaitra jamais le bonheur ni ici bas ni dans l’au delà.
    ce que vous defendez sur ce forum se fait par la presse independante ( echourouk ennahar etc..) à des centaines de milliers d’exemplaires. ne vous en faites pas la cathedrale est bien gardée .Au fond je me doutais bien que votre disposition à debattre etait toute feinte .votre allusion sur les femmes est un signe de faiblesse et de manque de sang froid. JE suis desolé mais c’est vous qui avait ouvert la boite de pandore .
    a moi de vous poser une question.Dans quel pays d’entre la norvege et l’arabie seoudite croyez vous qu’il y’ait plus d’agression sexuelle sur mineur?
    ce n’est pas l’objet du sujet mais c’est pour vous rappeler qu’on peut effectivement s’accrocher vaille que vaille aux archaismes au risque de perdre sur les 02 tableaux.
    je vous tranquilise , je fais mes ciq prieres depuis l’age de 15 ans et j’ai 03 filles qui sont à l’université et je ne veux pas que demain elle soient trainer devant les tribunaux pour port de pantalon , si vous voyez ce que je veux dire.
    Moi cher ami je suis de la generation des batisseurs anonymes de ce pays et ça m’attriste de le voir aller de regression en regression . Ma conviction profonde est que c’est l’introduction de la religion en politique et la mainmise des courants retrogrades sur l’ecole qui en sont la cause.

    sans rancunes




    0
  • Azzedine
    14 septembre 2009 at 6 h 13 min - Reply

    Quand je vois la tournure du débat, spécialement dans ce sujet de la laicité, je constate des propos des uns qui sont objectivement acceptables et qui ont du sens de la critique, par contre les autres, je les trouve arcaiques et vraiment ténébreux, spécifiquement le propos sur la femme en général . Si une femme occidentale ou musulmane ou n’importe quelle confession qui veut faire du porno c’est son droit le plus absolu. Pourquoi s’immiscer dans la vie privée des gens ? Ce n’est pas une question de laicité, mais de civisme et du respect du voeu d’autrui…du moment que l’ordre publique n.est pas dérangé, où est le problème ?
    Non seulement, il y a une soif de liberté de la politique en Algérie, mais il faut dire aussi, quand on entend ce genre de propos, que la frustration sexuelle est à son paroxysme, un jour ou l’autre il faut casse ces tabous qui cachent la véritable forêt et en discuter….tout compte fait, c’est bien fait pour notre gueule que le pouvoir actuel et de toujours agit de la sorte, nous ne sommes ni civilisés, ni matures ni rien…même le régne animal est mieux que nous dans la collectivité… il y a de quoi avoir des « crises d’intelligences » à entendre des propos tel quel….tant que la femme est réduit à ce qu’elle est dans des pays comme l,algérie…nous n,allons pas avancer d’un iota dans la vie…et je crois que c’est notre destinée…subissez la et fermez les rideaux comme d’habitude, tout est en catimini chez nous.




    0
  • jnsplu
    14 septembre 2009 at 7 h 55 min - Reply

    Bonjour à tous et saha ftourkoum.

    @dépassage.

    Voila ce que j’ai dit.

    « J’ai une question a te poser et réponds moi sincèrement. Veux tu élaguer nos valeurs civilisationnelles, qu’on devienne comme les européens ? Qui acceptera que sa soeur, sa femme ou sa mère se lève le matin, s’habille et s’en va faire une séance de film porno ? »

    Et voila ce que tu me reproches entre autres:

    « ainsi donc les femmes qui ne partagent pas ta vision des choses ne seraient bonne que pour les films porno. »

    1- ce que tu dis ne réponds pas aux questions que j’ai posées dans mes deux posts précédents qui t’étaient destinés..

    2- tu me fais encore un procès d’intention.

    3- je ne reproche pas aux Algériennes MAINTENANT de faire des faire des films porno mais lorsque la laicité aura corrompu le pays et fait perdre à nos femmes leurs valeurs civilisationnelles, qu’elles penseront européen. Qu’est ce qui les empechera de faire ça. ça sera normal, ou sera le problème ? ça sera leur choix sans fausse pudeur et sans contraintes d’aucune sorteet il sera respecté, comme celui des femmes occidentales qui le font est respecté.

    4-Quant au modèle de l’arabie saoudite, j’ai parlé de « NOS » valeurs civilisationnelles pas de celles de l’arabie saoudite. Et petite précision l’Algérie est malékite, tandis que l’arabie saoudite est hambalite et encore Wahabite, donc encore plus extrémiste. Je pense que tu sais ce que cela signifie ALORS POURQUOI LES AMALGAMES ?

    5- Je n’ai pas manqué de sang froid, j’ai juste posé des questions mais peut etre que de ton coté tu l’a perdu? J’espère que non .

    6-Ce qui est écrit pour ce pays l’est déjà depuis l’eternité et les hommes ne font qu’agir sur les causes finales, mais les causes premières leurs échappent. Alors pourquoi perdrais je mon sang froid ?

    7- Le musulman a une obligation de patience et de mesure dans les discussions, j’essaie de m’y soumettre, puisque tu m’obliges à parler de moi.

    8- Ne me fait pas croire qu’il n’y a pas qu’une Algérie, mais une pluralité d’Algéries qui peuvent etre irréductibles. Car alors l’avenir s’annonce vraiment sombre pour nous tous.

    9-J’évite de personnaliser le débat et donc je ne réponds pas à certaines de tes affirmations. Je considère que nous sommes là pour débattre, pas pour nous faire des procès d’intention et nous insulter les uns les autres.

    10-La laicité, qu’on le veuille ou non, outre le fait que c’est une philosophie de vie, un modèle politique est un processus de sécularisation. Celui ci érode le sentiment religieux et la morale qu’il véhicule de meme qu’il renforce le sentiment individualiste dans la société. Il détruit l’emprise morale sociale sur l’individu qui devient livré à lui meme, Si je n’étais pas musulman, je dirais c’est bien ! Mais l’emprise sociale morale de la société sur l’individu est à la base de la morale individuelle. Sans emprise morale sociale l’individu se voit tout permis. Et le droit ne peut régenter certains aspects de la vie qui sont délégués à la morale et à la religion, surtout dans un systeme politiquement laic.

    Comme dit notre prophète  » Si tu n’a pas de pudeur, fait ce que tu veux » (je ne m’adresse pas à toi personnellement en citant ce hadith) , lorsque l’emprise sociale disparait, la pudeur la suit. Voila !

    Ce qui se passe chez nous c’est justement qu’on a touché aux constituantes des valeurs morales, un pouvoir basé sur le mensonge, la tromperie, la gabegie a tellement manipulé les gens et les systèmes qui les gouvernent qu’ils se sont déréglés et perdu leurs repères.

    Quand quelque chose se dérègle , on la répare on ne va pas la remplacer sans nécessité par quelque chose d’une autre qualité qui ne va pas nécessairement remplir les memes fonctions et qui va influer sur tout le système.

    Quand le moteur de sa voiture tombe en panne, la personne ne va pas lui mettre un moteur de camion qui n’est pas conçu pour elle, meme s’il est plus puissant, qu’il a donné ses preuves dans un camion…

    Sans rancune, c’est en confrontant nos idées de manière objective, sereine et sincère qu’on arrivera à des compomis. Compromis car il est impossible qu’on puisse croire à une chose pendant des années et puis subitement de se laisser convaincre de son contraire. L’inertie est une loi de la nature. On ne peut que rapprocher les vues, on ne peut jamais les faire coincider totalement. Peut etre chez les vrais jumeaux ? (Sourire).




    0
  • Babafikrane
    14 septembre 2009 at 7 h 59 min - Reply

    @ Mahfoud

    Relisez mon commentaire, je ne vous ai pas jugé du tout. Et si vous avez considéré mes propos agressifs, je m’en excuse. Je vous ai posé deux questions que je résume ici:

    1- Pourquoi pensez-vous que tout le monde en veut aux musulmans ? vous dites : « pourquoi l’islam dérange t’il tant ???? pourquoi cette diabolisation quasi planétaire de l’islam ?? »

    2- Pourquoi les musulmans s’attaquent à d’autres musulmans (soufis entre autres) quand ils pensent être menacés par des tiers (dans le cas précis de cette discussion par les sionistes.)

    Ce qui m’a interpelé dans votre court message c’est son format. En deux phrases vous avez sommairement proclamé une sentence sur le soufisme et vous l’avez documentée d’un hyperlien vers un document qui ressemble beaucoup plus à une preuve a charge qu’a une information.

    Je ne vais pas argumenter sur vos convictions, elles sont les vôtres, mais j’aimerais vous interpeller sur les faits et sur la méthode (ne prenez surtout pas ce que je vais écrire comme un jugement de valeur ou comme une insulte en fait c’est une constatation personnelle que je partage avec vous et avec les lecteurs).

    Les faits sont les suivants :

    1- Le Monde est un endroit beaucoup plus complexe que nous ne l’envisageons a priori;
    2- Le Monde ne va pas changer par simples déclarations a cet effet;
    3- La haine, le mépris, la classification de l’autre et l’ignorance ne sont pas de bonnes compagnes a l’intelligence;
    4- Au lieu de cultiver ce qui nous est commun, nous renforçons nos différences avérées ou perçues;
    5- Nous parlons et engageons des débats sur des sujets qui demandent des connaissances profondes sans que nous prenions le temps de les rechercher ou de nous en informer;
    6- Nos références en matière de religion (fiqh, morale, djihad, etc.) sont des exégètes formés moyennant des méthodes qui datent du temps de Mouawiyah et qui sont incapables de comprendre le monde dans sa complexité humaine, technologique, scientifique, dans sa diversité et qui sont incapable d’ apprécier la vulnérabilité des musulmans de ce monde.
    7- Notre perception de la citoyenneté est un méli-mélo à géométrie variable qui révèle une prédisposition dangereuse a la colonialisabilité physique et intellectuelle;

    Les faits par rapport à votre réponse sont les suivants :

    1- Pour avoir essaye d’étayer les prémisses d’un raisonnement sur le soufisme que j’ai jugé expéditif de votre part, vous m’avez identifie a un soufi, chose que je ne suis pas et chose qui n’existe pas car le soufisme est une voie (tariq) donc un processus et pas un état. C’est la voie de la perfection de l’âme et de l’intellectualité.

    2- Vous avez cite un hadith que vous attribuez a Ahmad-Abu Dawud. En fait ce hadith est rapporte par Abd Allah Ibn Omar fils de Omar Ibn el Khatab er consigné dans le Musnad d’Ahmed Ibn Hanbal. Les 73 sectes sont :
    a. Ahl el Souna wa el Djama’a : 1secte
    b. Les Kharidjites 15 sectes
    c. Les Mu’tazilites, 6 sectes
    d. Les Murjites : 12 sectes
    e. Les Chiites : 32 sectes
    f. El Mushabbihas : 3 sectes
    g. Les Jahmiyas, les Najjariyah, les Dirariyyas et les Kullabiyyas : 4 sectes

    Comme vous pouvez le constater el Sofiyas ne sont pas mentionnes comme une secte car le tassawuf est la voie de la Chari’a et les Mutassawifin font partie de Ahl el Souna wa el Djama’a.

    Pour ce qui est de la méthode, il faut savoir exercer beaucoup d’humilité et de prudence quand on porte un jugement sur une personne ou sur une communauté quelle que soit sa confession ou sa croyance et particulièrement quand elle est musulmane. Car nous vivons des temps dangereux.
    La curiosité intellectuelle et la raison doivent être des outils incontournables et l’esprit critique doit être systématiquement aux aguets. Si nous commençons a agir en connaissance de cause, alors nous seront plus a même a privilégier ce qui nous rapproche et a mieux négocier nos différences.

    Wa Allah a’lem
    Saha s’hourek
    Fraternellement
    Babafikrane




    0
  • Afrox
    14 septembre 2009 at 12 h 35 min - Reply

    Azul salam.
    Je me permet introduire cet écrit de feu Rabah Stambouli à mon commentaire que j’espère arrivera à exprimer le mieux possible une vision, qui mienne, plus-ou-moins différente de celle de l’article en question.
    Et plus que cela, montrer que les horizons en l’Islam sont plus larges qu’on ne le dit.

    L’islam et la Rationnalité
    Écrit par Rabah Stambouli

    Il y a dans le Coran l’explication détaillée du rôle de l’Islam et de sa vocation . Il y
    est dit que les montagnes et la terre avaient refusé de prendre en main leur
    propre destinée. L’homme quant à lui, a accepté de le faire parce que Dieu l’a
    crée digne. Adam, le premier homme, a désobéi à Dieu. Il fut envoyé sur terre
    avec des prophètes qui sont venus par la suite le conseiller pour lui éviter de se
    tromper, plutôt que de retomber dans la même erreur de désobéissance à Dieu.
    Abraham, Moïse, Jésus, pour ne citer qu’eux, se sont succédé sur
    Terre pour instruire les hommes. Les juifs d’après l’Islam, ont dévié de
    la voie de Dieu en se considérant comme peuple élu. Les Chrétiens
    aussi se sont écartés de la voie divine en adorant le Christ à la place de
    Dieu.
    C’est alors que la miséricorde divine envoya un dernier messager : Mohammed sceau des prophètes. Il fut porteur d’un message promis à la protection divine : le Coran.
    Telle est la thèse de l’Islam. Lorsque le Coran fut révélé,le temps des miracles spectaculaires était révolu. Finie la canne de Moïse qui se transforme en serpent, fini le
    réveil des morts et des bébés qui parlent dans leurs berceaux comme des adultes.

    Le miracle de l’Islam, de Mohammed (sas), n’est pas perceptible par les sens, mais par l’esprit et la raison. Les hommes doivent se délivrer de l’ignorance pour y avoir accès : c’est le Coran inimitable qui propose une idéologie complète qui englobe les affaires d’ici-bas et celle de l‘Au-delà. Avant la révélation du Coran, seuls les Romains avaient proposé au monde une législation de la dimension de celle de l’Islam.
    Celui-ci finit par la supplanter avec l’écroulement de leur empire. Voilà pour le monde ancien.
    Pour ce qui concerne le monde moderne, seul le marxisme a lancé, comme L’Islam un sérieux défi aux civilisations.

    On peut dire, sans exagération, que la révélation du Coran est un point de rupture avec les modes de pensée pré-islamiques du monde.
    Avec l’Islam, c’est l’avènement de la rationalité qui va mener aux grandes découvertes, dans le domaine scientifique et technique. C’est là, le véritable miracle de l’Islam qui a été bénéfique à l’humanité entière. Mais lorsque les apologètes musulmans glorifient leur passé, ils s’y attardent tellement, qu’il oublient de voir l’avenir et de réfléchir sur les moyens de le construire plus grand que le passé.

    On est tenté de leur conseiller de laisser aux poètes et aux romantiques
    le soin de pleurer sur les ruines des ancêtres.
    Nous refusons de les suivre, ni dans la nostalgie du passé perdu, ni dans la solution de la paresse qu’ils proposent pour faire sortir le monde musulman de son sous-développement : l’application bête et disciplinée de la Chaâria comme remède miracle aux problèmes de l’heure. Les oulémas, les fouqahas, les jurisconsultes d’hier, ne peuvent plus gérer les problèmes du monde moderne. Il faut une nouvelle approche des problèmes de la société actuelle.
    On ne peut plus du reste être un bon musulman et tout ignorer des questions économiques, sociales, et politiques de la société dans laquelle on vit. Le Coran ne peut
    servir sans la science et c’est le Prophète(sas) lui-même qui le dit.
    On rapporte que le Prophète Mohammed (sas)avait interdit la fécondation artificielle et
    manuelle des palmiers-dattiers. Il conseilla de laisser faire la nature. La récolte fut catastrophique.
    Le Prophète (sas) décida alorsde lever l’interdiction en ajoutant cette phrase très significative : ‘’ Vous êtes plus savant dans les affaires d’ici-bas’ ’. Ce hadith du Prophète est très significatif. Il veut montrer que l’expérience est très utile dans ce monde et qu’il ne faut pas mélanger la religion à la gestion technique et économique du monde.
    Il a été donné au Prophète Mohammed de mettre de côté ses propres plans de bataille
    pour adopter ceux des Compagnons (celui de Khalid Ibn Walid, le grand stratège musulman) lorsque leurs plans lui paraissaient plus efficaces que le sien.
    Du reste, lorsque Khalid Ibn Walid était du côté des infidèles, le Prophète (sas) a vite compris que pour mettre fin aux revers militaires qu’il infligeait à l’armée musulmane, il fallait à tout prix le convertir à L’Islam. Et ce fut par la sagesse et la bonne parole que le Prophète (sas) gagna le cœur de Khalid Ibn Walid. L’attitude très significative du Prophète (sas) a le mérite de prouver aux croyants que la doctrine religieuse ne contient pas de solutions miracles aux

    problèmes économiques, sociaux, politiques du monde. Leur solution, c’est la science qui est le premier mot révélé dans le Coran, et le travail :’’Travaillez, Dieu , son Envoyé et les Croyants verront alors votre travail’’.




    0
  • A.By
    14 septembre 2009 at 15 h 35 min - Reply

    @ Afrox
    Merci beaucoup pour cet écrit de Rabah Stambouli,
    j’espère qu’il lèvera certaines équivoques au débat en cours
    et à l’avenir avec la sagesse et le bon sens.




    0
  • Mabrouk
    14 septembre 2009 at 15 h 44 min - Reply

    cher internaute @nomade, au vu de ton questionnement (je suis pour une laïcité en Algérie a une condition : tout gouvernant ou commis de l’état ne doit être un non-musulman. Est-ce-que nos laïques vont accepter cette condition?), je pense que tu n’as la bonne définition de la laîcité. L’Etat laîc est celui qui garanti la liberté de religion chez les individus qu’ils soient gouvernants ou citoyens.




    0
  • mahfoud
    14 septembre 2009 at 17 h 28 min - Reply

    @ Babafikrane salam alikoum tout d’abord

    mon message est clair comme l’eau de roche et a chaque fois que nous debattons des choses de la religion une polemique s’en suit car une personne s’est sentie visée ou attaquée? pour ensuite tomber dans un reflexe de repli suivi de sursauts et longues argumentations nuancés accompagné de quelques leçons de morale a peine voilées!! il est vrai qu’avant d’etre des musulmans nous sommes des etres humains !!!! avec notre orgueil vanité et fierté!!! les choses de la religion ne peuvent etre debattus sans passion et la passion peut alterer le jugement de tout un chacun meme si dans votre long requisitoire vous vous permettez de me juger d’une maniere on va dire plus subtile !! (libre a vous cretaure de dieu) ce meme requisitoire et ce magnifique travail de recherche contient des contradictions je vous invite a vous relire et plus particulierment votre question n 2 !!! et dans une partie de votre reponse n 1 sans citer les autres attaques nuances!!peut etre par passion et inadvertance ! je suis ici avec mes faibles connaissances pour debattre et essayer d’apporter ma petite pierre a l’edifice avec mes concitoyens et sans aucune arriere pensee et non pour polemiquer sur des sujets cruciaux ou meme les oulemas divergent depuis la nuit des temps !!! j’ai une tres mauvaise opinion du soufisme je ne m’en cache pas !! non pas en tant que concept de base le tasawwuf authentique s’inscrit dans un cadre sunnite sain c’est une realite mais pour ce qu’il est devenu a travers les siecles les rites et rituels les deviations superstitieuses (transe ,extase,le coté mystique,le culte des saints encouragé par la france coloniale etc.) qu’il a engendré et le role omnipresent des zaouias et je me repete encore une fois al « ibada lillah » et non pas a un wali mort!!!car la mosquee est la maison de dieu ou doivent se rassembler tous les musulmans et prier d’une façon directe et non pas par l’intermediaire du corps sans ame d’un saint! l’affaire khaled bentounes qu’on presente comme l’un des chefs spirituel de la Tariqa alawiya et son livre polémique contenant les images du prophete mohamed « asw » ???? et de l’Emir Abdelkader enchâssée dans l’étoile de David ??? et ses declarations sur le hijab m’ont renforcé dans mes aprehensions envers le soufisme et si sur un plan methodologique je n’avais pas su exercer avec un minimum de prudence je serais tombé dans le piege du takfir en qualifiant le soufisme d’apostats et kouffars! comme l’ont fait certains oulemas!! en refusant cela j’ai refuser de porter un jugement definitif et sans equivoque sur une confession musulmane dont je n’epouse la methodologie!! j’espere avoir cette liberte de penser d’agir d’un etre humain comme les autres qui peut faillir a tout moment !! je n’ai jamais agi en conaissance de cause loin de moi cette pretention je pourrais m’etaler encore plus avec plus d’arguments ou profiter des divergeances entre les differentes confreries tariqa qadiriya qui s’en est pris a ce mr khaled bentounes!! mais cela ne menera a rien!! je prefere me retirer de ce debat qui a demarré sur la laicite et qui a pris une toute autre tournure !! avec du recul et a tete repose et en bon musulman que vous etes je n’en doute pas un seul instant vous vous rendrez compte que vous vous etes permis plus de jugements a mon egard que je ne l’ai fait!! je ne suis pas la pour sauver le monde je suis la juste pour essayer de le comprendre ! voila le chapitre est clos wa allah ala3m

    saha ramdanek et saha aidek khouya




    0
  • jnsplu
    14 septembre 2009 at 18 h 48 min - Reply

    Bonsoir et saha ftourkoum.

    Il faut éviter à tout prix de tomber dans le piège des personalisations. Une idée ne nous plait pas, nous devons la critiquer elle et non pas son auteur. Argumenter de façon à le convaincre qu’il est dans l’erreur et s’il persiste c’est qu’il y a un fossé qui ne peut etre surmonté. Alors à quoi bon à ce moment continuer puisqu’on ne va pas pouvoir arriver à un accord ? Si on discute ici c’est pour essayer de confronter nos idées, lesquelles, si on réfléchit ensemble et de façon dépassionnée, peuvent prendre un cheminement tel qu’une voie pour sortir de l’impasse ou es l’Algérie peut se présenter à nous.

    Aucun de nous n’est plus intelligent que les autres meme si de temps en temps son égo le lui sussure. En principe ceux qui sont sur ce forum n’aspirent qu’a une chose qui est de créer un noyau de résistance pacifique à meme de changer la donne politique en Algérie.

    Dans ce but nous devons tous faire abstraction d’un peu de notre façon habituelle de voir pour nous rapprocher de l’autre. Certains plus que d’autres car les écarts sont différents dans l’intelligence et la compréhension des problèmes. Nous devons faire preuve de tolérance non pas pour montrer aux autres que nous sommes tolérants mais parceque c’est un devoir afin de maintenir la cohésion au sein de LQA.

    Je déplore quant à moi d’avoir eu à réagir à certaines phrases que j’ai senties dirigées contre moi et je m’excuse à l’egard de tous ceux que j’ai pu heurter. Je ne le ferai plus meme devant une attaque frontale.

    Merci à tous.




    0
  • c’estmoi
    14 septembre 2009 at 19 h 56 min - Reply

    @admin.

    Vous avez raison je ne voulais surtout pas porter atteinte à la dignité de l’auteur. Je voulais seulement le provoquer pour pousser encore le débat dans un sens plus profond. Mais je vois que le débat se poursuit dans un sens très très intéressant. Un régal mais et en même temps grande amertume et grande tristesse de voir tant d’idées gaspillées sur le net. On aurait souhaité voir tout ce monde débattre en toute sérénité à la télé algérienne, dans les amphis des universités, les places d’Alger, de Constantine, d’Oran, d’Annaba…, pour toucher le fins fonds du pays…enfin il y a de quoi se tirer une balle dans la tête.

    Je donne ma langue au chat, censure méritée.

    bisous et demi.




    0
  • BRAHIM
    14 septembre 2009 at 21 h 29 min - Reply

    cher internaute @nomade, je vais te prouver concrètement ce qu’est l’importance de la laïcité dans une société en générale. Je ne vais pas te citer la question des condamnations à des peines de prisons (et plus) de certains citoyens pour un port de pantalon, d’une prise de bière ou du non respect du jeun dans certains pays islamiques. Non, je ne vais pas te citer ces incongruités, tu me prendras pour un anti-islam. Je vais juste te citer une déclaration de « notre Zaim Boutef » à l’occasion de ses soirées « ramdhanesques » avec ses ministres. Voilà ce qu’il leur dit : «La maîtrise de la régulation du marché, NOTAMMENT A L’OCCASION DU MOIS DE RAMADHAN, a révélé ses limites, face aux effets de la libéralisation incontrôlée des circuits de distribution, aggravés conjoncturellement surtout, par des pratiques spéculatives et parasitaires au détriment des citoyens et à l’ENCONTRE SPIRITUELLE DU MOIS DE RAMADHAN ». Irham babek que vient voir la « spiritualité de l’islam » dans un marché de l’offre et de la demande. L’hypocrisie, elle est où ? Le « Président » fait croire aux citoyens que les commerçants ne sont pas d’honnêtes musulmans car il profite du ramadhan pour faire des super profits. Alors que c’est une règle économique. Dans un pays laïc, la religion n’est mêlée à tout bout de champs et tout ne s’explique pas par des références à la religion. Mais çà on le trouve que surtout chez les dirigeants arabo-musulmans où tout s’explique par le biais de la religion. Beaucoup de lecteur dans ce blog font référence aux Etas Unis en matière de conservatisme religieux. Certes ! Mais un président américain ne fera jamais référence à la Bible pour expliquer des mécanismes économiques. La bible(ou le coran) a certes son importance mais la loi du marché n’a rien à voir avec les « vertues » de la religion. Si les prix augmentent durant le ramadhan, c’est normal car la demande de certains produits est plus forte. Mais « notre grand Zaim » explique ce mécanisme économique par le manque de « piété » des commerçants. Voilà comment les dirigeants arabo-musulmans, arrive par la manipulation coranique à se disculper de leur incapacité à gérer leur économie (pour ne parler que de cet aspect). Alors, doit-on mêlé la religion à tout bout de champ ???Ne faut-il pas protéger la religion de la prédation des politiques ? Ne doit-on pas leur enlever ce faire valoir qui les maintient au pouvoir « ad vitam aeternam » (c’est une expression latine qui veut dire : « jusqu’à la fin des jours », « à jamais », « pour la vie éternelle ») . Si tu acceptes cela et bien grand bien te fasse à toi et à eux!




    0
  • jnsplu
    14 septembre 2009 at 22 h 48 min - Reply

    @Brahim

    Sur le dollar américain il y a inscrit : » Nous croyons en Dieu ». Le dollar fait il partie de l’économie des USA ?




    0
  • jnsplu
    14 septembre 2009 at 22 h 51 min - Reply

    Ceci dit je crois qu’on a tendance à confondre entre démocraatie et laicité.




    0
  • nomade
    15 septembre 2009 at 5 h 01 min - Reply

    cher compatriote @BRAHIM, bouteflika ne représente pas le peuple algérien encore moins l’islam , il s’est maintenu au pouvoir par la fraude et la force deux formes de corruptions et s’il était un musulman
    il devrait sévir parmi ses proches collaborateurs(el-moukarrabines).
    dans les années 80 il y avait une série islamique a la T.V. DZ : un groupe de gens sont venu proposer le pouvoir a un cheikh , ce dernier refusa a maintes reprises , après tant d’insistances il accepta avec une condition : qu’ils seront les premiers a être juger dans les affaires de l’état.
    chez nous c’est tout a fait le contraire , laissez moi le koursi et faites ce que bon vous semble.
    donc nos dirigeants n’ont rien de musulman, leur seule religion c’est le pillage a outrance et contre la montre avant le soulèvement imminent du peuple.
    pour les commerçants qui s’enrichissent pendant le ramadan sur le dos de la population ,
    il a un passage dans le CORAN qui les concerne: OUA MEN YACHTARI THAMANEN QALIL BI EDDIN.
    ces commerçants , TAJER … FAJER ,sont arrives a vendre la viande d’ânes a leurs concitoyens sans remords , tu vois tartufe a fait beaucoup de petits dans ce bled.

    la laïcité ce troisième fond de commerce après la révolution et l’islamisme n’est qu’une nouvelle brèche
    dans le tissu algérien pour des non -nationaux pour ne pas dire les sionistes. puisque demain , de nouveaux enrico macias emménageront sur les plateaux de T.V. et aux micros de radios nationales et privées ,les fox-news et cnn algériennes qui distilleront leur venins .
    les fruits de la laïcité se cueilleront a long terme dans les cents ans ou deux ans a venir quand nous auront des natanyahou et des sharon au sommet de l’état puisque la laïcité le leur permet.

    en Algérie la consommation d’alcool n’a jamais était un deli ni porter un pantalon serre .l’état produit du vin par le biais de l’oncv et servi dans les restaurants, bars et hôtels.




    0
  • jnsplu
    15 septembre 2009 at 11 h 01 min - Reply
  • ELHARAG
    16 septembre 2009 at 11 h 59 min - Reply

    Cher internaute @nomade , dans ta réponse à @BRAHIM tu dis « en Algérie la consommation d’alcool n’a jamais était un deli ni porter un pantalon serre .l’état produit du vin par le biais de l’oncv et servi dans les restaurants, bars et hôtels. » Je suis entièrement d’acoord avec toi d’accord avec toi que l’Algérie n’est pas encore le SOUDAN mais ce n’est qu’une question de temps !




    0
  • BRAHIM
    16 septembre 2009 at 14 h 05 min - Reply

    Internaute @jnsplu , tu dis que « sur le dollar américain il y a inscrit : » Nous croyons en Dieu ». Le dollar fait- il partie de l’économie des USA ? Je te réponds Oui ! le dollar fait partie de l’économie américaine évidemment, OUI les Usa est LE PAYS LE PLUS CONSERVATEUR ET LE PLUS RELIGEUX DU MONDE, mais cher @jnsplu tu n’es pas sans ignorer que sa constitution , SES INSTITUTIONS et sa JUSTICE font que toutes les religions sont pratiquées d’une manière LIBRE sur l’ensemble du territoire. Il existe des églises, des synagogues, des temples hindous, des mormans, des « je ne sais quoi » et personne n’est persécuté au motif qu’il porte atteinte à la BIBLE. Peux-tu comprendre ENFIN le gouffre qu’il y a entre un pays arabo-musulman qui ne tolère rien en dehors « des principes islamiques » et la plus grande démocratie du monde combien même les questions de colonialisme, d’impérialisme et d’hégémonisme économiques sur la planète ne sont pas à éluder. On est sur la question de libertés des citoyens. Peux-tu me citer un seul exemple de ce type dans les pays arabo-musulmans ? Merci de me répondre.




    0
  • Makhlouf
    16 septembre 2009 at 14 h 18 min - Reply

    @Mohsen , tu cites par des paragraphes bien choisis le discours du Président du Conseil dans son discours à l’Assemblée nationale en 1904 sur la séparation des églises et de l’Etat , mais tu éludes sciemment les massacres atroces commis par les chrétiens (donc des religieux) avant l’avènement de la laîcité. Tu as biaisé sciemment la chronologie de l »histoire . Ce n’est pas neutre !!!!




    0
  • Makhlouf
    16 septembre 2009 at 14 h 53 min - Reply

    Voici un questionnement auquel je souhaite une réponse : Permetez-moi de demander aux nouveaux démocrates musulmans qui revendique une « Algérie non laïque » et donc une Algérie dans le « cadre des principes islamiques » pourquoi les islamistes préfèrent s’exiler dans les pays des Kofars (France, Grande Bretagne, Canada, Usa etc…) plutôt que dans un pays arabo-islamiques où ils peuvent vivre en toute plénitude leur religiosité et leur dévotion. En principe plus on se rapproche de la Mecque, plus on se rapproche de la pureté et donc de Dieu. Les nouveaux « démocrates à la musulmane » devraient y réfléchir sérieusement à cette énigme !!!! C’est une question que j’ai posté sur différents articles sur la laîcité !!! Je souhaite une réponse s possible , merci !




    0
  • jnsplu
    17 septembre 2009 at 1 h 02 min - Reply
  • jnsplu
    17 septembre 2009 at 1 h 05 min - Reply

    signification. A chacun donc sa religion, son chemin, sa voie.




    0
  • jnsplu
    17 septembre 2009 at 1 h 08 min - Reply

    signification. A chacun donc sa religion, son chemin, sa voie.
    @brahim c’est cette démocratie américaine si démocratique qui a massacré les « peaux rouges » pour occuper leur espace.




    0
  • nomade
    18 septembre 2009 at 7 h 09 min - Reply

    …… et c’est cette democratie americaine construite sur le dos des noirs , le massacre des vietnamiens, afghans, irakiens , l’assassinat du chilien alliende , le vol du petrole irakien … etc
    la laicite europeenne construite sur le village du continent africain depuis 1800 jusqu’a nos jours.




    0
  • nomade
    18 septembre 2009 at 7 h 10 min - Reply

    pillage … au lieu de village




    0
  • Résigné
    18 septembre 2009 at 16 h 07 min - Reply

    On veut une démocratie à l’américaine mais sans tuer ni massacrer personne.
    On veut une séparation du politique et du religieux sans humilier personne.
    On veut la liberté mais pas à géométrie variable.




    0
  • arezki
    22 septembre 2009 at 17 h 53 min - Reply

    azul.chez nous a mekla, wilaya de tizi-ouzou,l’etat algerienne a demoli une eglise,pour implanter a la place une mosquee.c’etait dans les annees 1970,1971,ou 1972.c’est l’article 2 de la constitution,l’islam religion de l’etat.et c’est aussi la laicite musulmane.thanmirth.




    0
  • arezki
    22 septembre 2009 at 18 h 15 min - Reply

    azul.chez nous a mekla, wilaya de tizi-ouzou,l’etat algerienne a demoli une eglise,pour implanter a la place une mosquee.c’etait dans les annees 1970,1971,ou 1972.c’est l’article 2 de la constitution,l’islam religion de l’etat.et c’est aussi la laicite musulmane.thanmirth.c’est comme ca que l’etat algerien entretien les lieux de cultes non musulmans.mes convictions,c’est que pour beaucoups de  » savants « en islam,les libertes sont le seul danger pour l’islam.d’ou leurs absence dans tous les pays musulmans ou islamiques.ils se comportent comme si le bon dieu n’existe pas.




    0
  • sde
    24 septembre 2009 at 2 h 57 min - Reply

    Ca y est, cette page a fait déborder mon vase pour votre journal. Je ne le lirai plus. Peu à peu, ce que je pressentais s’est confirmé. C’est Sant Eugidio ! Haddam à qui vous offrez une nouvelle virginité alors qu’il est responsable avec d’autres du meurtre de nos frères et soeurs. vous montrez votre soutien aux fascistes criminels du fis et autres. Vous soutenez les criminels islamistes alors que je croyais naivement que vous étiez dans le camp des democrates. L’islamisme est insoluble dans la démocratie. La preuve l’auteur de cet article qui suinte la violence verbale, intellectuelle et physique de tous ses pores. Il se prend pour le peuple et assène que toute innovation est hram et prône le statut quo eternel. C’est ça votre poulain politique pout l’avenir de notre pays ? Je suis déçu à mort. La haine du pouvoir (que nous partageons tous) ne doit pas vous aveugler au point de pactiser avec les obscrantistes aux desseins meurtriers (même envers vous / attendez seulement qu’ils soient au pouvoir). Dommage, dommage. N’aurons-nous jamais le choix qu’entre la peste et le choléra? Même après des fleuves de sang, nous ne retenons aucune leçon. Adieu !




    0
  • djamel
    28 septembre 2009 at 11 h 03 min - Reply

    OU VA L’ALGERIE ?????????????




    0
  • jnsplu
    4 octobre 2009 at 17 h 58 min - Reply

    @ sde

    Citation: La preuve l’auteur de cet article qui suinte la violence verbale, intellectuelle et physique de tous ses pores. Il se prend pour le peuple et assène que toute innovation est hram et prône le statut quo eternel. C’est ça votre poulain politique pout l’avenir de notre pays ? Je suis déçu à mort. La haine du pouvoir (que nous partageons tous) ne doit pas vous aveugler au point de pactiser avec les obscrantistes aux desseins meurtriers (même envers vous / attendez seulement qu’ils soient au pouvoir). Dommage, dommage. N’aurons-nous jamais le choix qu’entre la peste et le choléra? Même après des fleuves de sang, nous ne retenons aucune leçon. Adieu !.

    En réalité, cette appostrophe ne mérite pas de réponse. Mais ce soir je n’ai rien à faire, alors je vais « suinter la violence verbale, intellectuelle et physique de toutes mes pores. Bien que je me fusse interdit expréssément de répondre aux attaques personnelles, mais je vais le faire pour te faire plaisir car le silence ne devrait pas te plaire. Je vais le faire de toute façon de manière plus polie, plus explicitée et argumentée que la tienne qui ne repose sur aucun fondement.

    1- Je n’ai jamais déclaré que quoi que ce fusse est « hram », c’est toi qui le dis.

    2- Si toi tu perçois cette violence verbale, voici un autre témoignage de l’internaute « Liès » qui dit:… à notre ami JNSPLU que je salue pour ses reactions empruntes d’humilité, de bonté et d’ouverture…. On ne peut pas le suspecter de connivence avec moi, si tu suis ce qui se dit sur le forum avec attention, nous sommes aux antipodes sauf que nous sommes tous deux honnetes, comme beaucoup d’autres sur le forum. Je prèfère etre ce que je suis.

    3- Celui qui ne partage pas tes idées, tu le traites de tous les noms à ce que je vois, sous prétexte que toi tu es démocrate et laic ,ceux qui ne partagent pas tes idées sont des obscurantistes. Jugement définitif. Qui est extrémiste ici ?

    4-Tu me traites d’obscurantiste meurtrier alors que tu ne me connais meme pas. Je te pardonne l’offense.

    5- Je n’ai jamais fait de politique et je n’en ferai pas sois tranquille, je ne serai jamais le poulain de qui que ce soit, j’ai juste mon avis à donner et si un vote réellement sérieux à lieu, peut etre que je voterai pour la première fois, chose que je n’ai jamais faite.

    6- Ces gens que tu pointes du doigt, ces extrémistes, je n’en ferai jamais partie, je t’en donne ma parole et m’assimiler à eux me fait une peine immense. Je ne vois pas sur quoi tu te bases pour porter un jugement de valeur sur ma personne. Tu peux discuter mes écits, je suis disposé à te répondre, mais porter la discussion sur ma personne meme et sans me connaitre et déblatérer de façon à me rabaisser au rang de peste ou de choléra, Je crois que tu dépasses toutes les bornes…Que Dieu te pardonne. Tu dois avoir d’autres raisons de m’en vouloir qui n’ont rien a voir avec moi.




    0
  • jnsplu
    4 octobre 2009 at 21 h 58 min - Reply

    Concernant mon point 1 ci dessus, je crois que tu te rèfères au fait que j’ai dit que « c’est pourquoi toute novation est interdite expréssément en islam ».
    Ce n’est pas moi qui le dit, c’est le prophète de l’islam: »Toute novation est erreur, et toute erreur en enfer » (Koullou bid3atin dhalala, oua koullou dhalalatin fin annar).
    Si tu es musulman, tu ne peux rejeter les ordres de ton prophète et si tu ne l’est pas tu n’a pas de jugement à porter sur l’islam, ne serait ce que par respect pour les musulmans et par correction et politesse.




    0
  • water water
    1 mars 2017 at 19 h 39 min - Reply

    L’orgueil et la haine font bon ménage.
    Ne pas savoir de quoi on parle est un privilège dont il faut savoir abuser.
    Salafiste veut dire en arabe ancien, l’Europe a adopté la pensée du salaf greque, d’autres adoptent le salaf coranique.
    Sur l’axe des temps, l’ancien coranique est plus jeune que l’ancien greque.
    La déesse république et sa laicité confondent statut social et statut biologique, en adoptant le principe de comparison.
    Le statut social existe pour tout etre humain, l’intelligence n’a pas de sexe.
    Le statut biologique est dicté par le principe de la création, principe de complémentarité, male femelle valable pour toutes les créatures.
    La déesse république, qui impose à la mort d’etre une fin, est jalouse du dieu d’Abram et son au dela qui fait de la mort un passage.
    Les medias à travers le monde déforment l’Islam comme la chaleur déforme la lumière pour former un mirage.
    Je ne sais pas.




    0
  • water water
    10 mars 2017 at 9 h 18 min - Reply

    Il y a un problème, un foutu problème, l’évangile occidentale porte un caché latin et compris selon les salafiste greque et leur déesse de l’amour, à l’exception d’une église en orient qui a garder son origine aramiennne avec la meme priere que les musulmans.

    La loi 1905, l’église doit s’adapter au monde , cette loi porte le caché du salafiste greque.

    Madame Marine Le Pen veut appliquer cette loi vatican 1905 au coran.
    Le salef coranique ne croit pas à la déesse de l’amour ,ni en jupiter.

    La république, cette pensée humaine est le résultat d’une révolte de pain, si le dey d’Alger avait alimenter la France sur son compte, la déesse république n’aurait jamais vu le jour.

    Les juifs savent tout et ne font rien.
    Les chrétiens ne savent rien et font tous.
    Les musulmans, cette nation incencée, subissent.
    Merci




    0
  • Congrès du Changement Démocratique