Édition du
27 July 2017

DIAR ECHEMS S’EMBRASE !

URGENT : jeudi 22 octobre 2009. 12H. Très vive tension à Diar Echems. Des centaines de jeunes se sont rassemblés dans la cité. La situation risque de déraper d’une minute à l’autre.

Diar EchemsDe notre correspondant local à Alger. Mardi 20 octobre 2009.

VIDEO 1

VIDEO 2

VIDEO 3

VIDEO 4

VIDEO 5

Après une nuit d’accalmie où les services de la voirie d’Alger ont été mobilisés pour faire disparaitre toute trace des émeutes de l’après-midi d’hier, les jeunes de la cité de Diar Echems ont repris aujourd’hui aux environs de 13h 30 leur mouvement de contestation en bombardant la route nationale de Bir Mourad Raïs, au niveau du siège de l’EEPAD, de blocs de pierre et de bouteilles en verre, provoquant une panique chez les automobilistes qui essayaient par tous les moyens de rebrousser chemin et créant ainsi un embouteillage monstre sur cette route nationale de Bir Mourad Raïs. L’arrivée des brigades anti-émeutes stationnées depuis la matinée devant la daïra, provoquera l’embrasement de la cité. La route nationale est alors fermée à la circulation. De la cité s’élèvent les youyous des femmes et les clameurs de désespoir des jeunes. Les affrontements sont plus violents que ceux d’hier après-midi. Aux bombes lacrymogènes des agents des brigades anti-émeutes, répondent les blocs de pierre et les cocktails Molotov des jeunes manifestants, des centaines, postés sur les balcons et les toits des bâtiments. De nombreuses arrestations ont été opérées et on note également de nombreux blessés de part et d’autre. Selon des informations non confirmées, des policiers auraient été brûlés par les cocktails Molotov.
Arrivée massive de renforts de brigades anti-émeutes. Des dizaines de camions occupent la route nationale de Bir Mourad Raïs. D’autres camions bloquent les issues à El Mouradia, plus principalement au niveau de la rue du 8 novembre, provoquant un embouteillage monstre dans les ruelles d’El Mouradia, embouteillage qui s’étendra jusqu’au Golf, paralysant ainsi El Mouradia, El Madania, Diar Essaada et Diar El Mahçoul, quartiers mitoyens de la cité Diar Echems .
Tous les accès à la cité sont bloqués par des blindés de la police. Face à eux se dressent les barricades des manifestants.
A 19 h, l’Imam de la mosquée de la cité lance, à travers les haut-parleurs, un appel au calme et au dialogue.
Poursuite des affrontements à l’heure où nous rédigeons ce compte-rendu (19h 36). L’Imam réitère en ce moment-même son appel au calme, suppliant les jeunes à rentrer chez eux. Mais sans succès.


Nombre de lectures : 1232
10 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • ALI
    21 octobre 2009 at 5 h 38 min - Reply

    JE SOUHAITE QUE TOUS LES ALGÉRIENS SUR LE TERRITOIRE NATIONAL SE MANIFESTENT PAREIL POUR SE DÉBARRASSER DU POUVOIR ILLÉGITIME EN PLACE.




    0
  • Salah Bouzid
    21 octobre 2009 at 12 h 23 min - Reply

    La colère légitime du peuple sera exploitée, comme en Octobre 88, par un clan du pouvoir contre l’autre.

    Il faut encadrer notre peuple de plus près et lui apprendre à canaliser cette énergie de façon plus intelligente, plus constructive. Ce n’est pas façile. Mais il faut enclencher cette dynamique très vite, sinon nous serons pris de vitesse par les charognards qui sont toujours aux aguets.




    0
  • Chams
    21 octobre 2009 at 14 h 31 min - Reply

    L’incompétence de ce regime est personnalisé par le wali délégué. Un diplômé de ENA des plus médiocres de sa promotion. Son accession fulgurante et surprenante est à chercher ailleurs. Le gâchis perdure.




    0
  • saladin
    21 octobre 2009 at 16 h 44 min - Reply

    Cette situation malheureuse , résultante de la mauvaise gestion des affaires du pays , mauvaise gestion qui est entrain de gangrener le pays d’ouvrir les portes de la corruption , de l’anarchie et de la nomination des médiocres dans des postes stratégiques pour peu qu’ils soient des danceuses du ventre . Aujourdhui nous assistons a un soulement d’une population a tort ou a raison mais qui veut béneficier d’un mieux vivre sauf que les clans qui se battent et qui se préparent a l’aprés bouteflika se déchirent et cette situation arrange un clan ou des clans associés contre le clan ou associés actuels qui tiennent le pouvoir . Le président est out , sinon il aurait déjà intervenu pour mener une enquête sérieuse sur la distribution des logements de la discorde et prendre des sanctions contre les responsables actuels . l’histoire nous apprend comment le 5 octobre 88 a été fomentée et comment il a permis a Chadli de se débarasser de deux hauts responsables de l’état a savoir Messadia et Lakhal Ayat . Maintenant moi , je suis pour l’ordre et les habitants de Diar echams devront s’arreter , leur méssage est passé .




    0
  • arezki
    21 octobre 2009 at 19 h 12 min - Reply

    il ne faut surtout pas s’arreter,il faut leur montrer que le peuple s’est reveillé de son long sommeil de 21 ans,rapellez vous le 05 octobre 1988,il faut que ça fasse effet boule de neige mais sans las islamistes nous ne voulons pas d’eux non plus,nous sommes musulmans ,mais sans le régime d’extremistes ni celui de voleurs de liberté et d’indépendance « les oujdistes »je voulais dire.
    le peuple doit désigner lui meme qui le representera,pas des guignoles pareils qui nous fouttent la honte,
    Il faut que ça pète pour qu’ils comprennent que nous ne sommes plus des agneaux qu’on peut guider comme bon leur semble et tout ça avec l’aide de leur fameux état de siège,20 ans ou va t on comme ça,la france comprendra que ses chiens ne pourrons plus rien en algerie,ni leurs caporaux de lacoste ni les oujdistes,y’en a marre de la guerre de ces deux clans dont le seul otage n’est que le peuple algerien




    0
  • Salah Bouzid
    22 octobre 2009 at 2 h 00 min - Reply
  • rachid 2
    22 octobre 2009 at 16 h 38 min - Reply

    bon courage les gars on est solidaire avec vous meme si on n’ est pas sur place … la libertè ça s’arrache ça ne se legue pas …




    0
  • karima
    22 octobre 2009 at 17 h 21 min - Reply

    Merci Arezki, entierement d’accord.




    0
  • Ammisaid
    22 octobre 2009 at 20 h 39 min - Reply

    Les vieux jouisseurs aux épaules pleines d’étoiles sont cachés dans leurs villas luxueux pendant que des jeunes Algériens s’étripent et se battent à mort (émeutiers et policiers). 5O milliards de dollars des 150 milliards de dollars qui profitent aux occidentaux nous permettra à chacun d’avoir une villa. Mais, ils nous destinent à la tombe, c’est moins coûteux en argent et en mètres carrés.




    0
  • kamel
    15 novembre 2009 at 14 h 12 min - Reply

    Si les quelques 20 millions d’algériens qui ont brandi le drapeau à l’occasion du match ALG EGY, s’unissent et manifestent leur colère envers ce régime je vous assure que ce dernier ne tient pas en place plus d’une journée




    0
  • Congrès du Changement Démocratique