Édition du
21 July 2017

Tripoli annonce son soutien à « la marocanité » du Sahara

APA- Rabat (Maroc) La Libye a annoncé, par la voix de son chef de l’exécutif, Al-Baghdadi Ali Al-Mahmoudi, son soutien à « l’unité territoriale » du Maroc et à « la marocanité du Sahara », a appris APA dimanche à Rabat.

La déclaration du secrétaire du Comité populaire général libyen, faite au journal arabe « Asharq Ala awsat « (Proche orient) a constitué le moment fort de sa visite officielle au Maroc, à l’occasion des travaux de la 8ème session de la haute commission mixte maroco-libyenne.

« Notre position est claire et sans ambages. Nous sommes avec l’unité territoriale du Royaume du Maroc », a dit l’autorité libyenne, dans une sortie médiatique largement reprise.

Cette annonce coupe avec une certaine démarcation officielle de Tripoli vis-à-vis de ce conflit, principale pierre d’achoppement de la construction de l’Union du Maghreb arabe ( UMA) dont la Libye fait partie depuis sa mise en place en 1989.

En septembre dernier, les relations entre Rabat et Tripoli étaient passées par une brouille diplomatique suite à la présence d’une délégation du Polisario dans les festivités du 1er septembre.

Tripoli avait regretté cet incident qu’il avait imputé à la participation du Polisario, qui conteste la souveraineté marocaine sur le Sahara, au « sommet de l’Union Africaine, dont la « RASD » est membre.

« Les Etats qui ont été invités à participer à ces festivités ont été conviés à y prendre part par des délégations officielles au niveau des chefs d’Etat ou leurs hauts représentants, par des unités militaires et des troupes artistiques, ce qui n’a pas été le cas de la « RASD », conformément à notre engagement de respecter les garanties données à nos frères du Royaume du Maroc », avait tenu à expliquer la diplomatie libyenne pour mettre un terme à « un incident » qui allait « envenimer » les rapports politiques entre les deux capitales.

Rabat avait proposé en 2007 un plan d’autonomie au Sahara pour sortir de l’impasse, vieille de 34 ans, ce que le Polisario rejette réclamant un référendum d’autodétermination jugé « inapplicable » par le Maroc, soutenu par une bonne partie de la Communauté internationale.

En juin 2007, un processus de négociations a été enclenché, sous l’égide de l’ONU, sur le sol américain mais il peine à trouver un terrain d’entente entre les deux principaux protagonistes, le Maroc et le Polisario, appuyé par l’Algérie.

Le cinquième round des négociations devrait être fixé de commun accord entre le Maroc et le Polisario.

Tripoli était parmi les principaux alliés du Front Polisario jusqu’au début des années 80.

Le Maroc et la Libye avaient scellé vendredi dernier à Rabat leur coopération par un engagement officiel à jeter les jalons d’une concertation politique et d’une coopération économique plus conséquente.

L’engagement des deux pays maghrébins a marqué les travaux de la 8-ème session de la haute commission mixte maroco-libyenne, couronnée par une série d’accords suscitant « grande satisfaction » des officiels des deux pays.

Un mémorandum d’entente portant sur la mise en place d’un mécanisme de concertation politique, « pour le développement et la consolidation des relations de fraternité et d’amitié entre les deux pays » a constitué un des moments forts de cette réunion annuelle présidée par les chefs de gouvernements des deux pays.

Plus de 250.000 Marocains résident en Libye, qui figure, de surcroît, parmi les  » plus gros » investisseurs arabes au Maroc bien que les échanges tournent autour de 1.5 milliard de dirhams, soit près de 200 millions de dollars.

YB/of/APA
25-10-2009


Nombre de lectures : 1328
9 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Salah Bouzid
    26 octobre 2009 at 22 h 34 min - Reply

    Qu’est-il préférable pour les Sahraouis? Faire partie d’un pays, le Maroc, déjà établi, ou construire un régime qui finirait, si jamais il voit le jour, à imiter cette Algérie que nous voulons justement changer.

    Donc, qu’ils deviennent indépendants ou Marocains, la situation est la même, puisque dans les deux cas, leur véritable souveraineté serait usurpée, soit dans une dans une dictature militaire, soit dans un système monarchique.

    Si nous soutenons les Sahraouis à avoir leur état, il faudrait donc aussi soutenir un Kosovo indépendant. Oui? Non? Peut-être?




    0
  • karima
    27 octobre 2009 at 12 h 50 min - Reply

    C’est aux Saharaouis de decider.Moi je dirai plutot qu’on devrait etre fermes avec ce guignole de El kadafi surtout par rapport a ses reactions betes quand il s’agit de l’Algerie.Au faite est- ce que nous avons imposer la taxe aux Libyens comme sa petitesse l’a fait aux Algeriens.L’Algerie doit se reveiller et faire face aux attaques mesquines de certains pays dits Arabes et musulmans.J’ai toujours dit que l’Algerie doit changer de politique et voir que les concepts de fraternite et islamite n’ont pas la meme signification partout.Je soutiens la cause palestienne car elle est vraie et juste et Dieu nous demande d’etre vrais et justes sans plus.L’amour est un interet, donc la fraternite l’est aussi alors Algeriens cessez ‘detre plus Arabes que les Arabes, soyez juste justes ( humainement, sans plus)




    0
  • saladin
    27 octobre 2009 at 17 h 31 min - Reply

    Cela démontre la perte de notre puissance diplomatique dans le monde , cela démontre que Khadafi a en face de lui , des responsable Algériens , pour lesquels il n’a aucun respect . Ce mégalomane est le genre de personne qu’il ne faut jamais tenter d’amouder sur les bases de principes conformistes c’est quelqu’un qui ne connait que le langage de la force et soyez en sûr qu’il ne s’empechera pas un jour de vouloir dompter l’Algérie qui a su lui tenir t^te a l’époque du grand homme qui etait Feu Boumedienne.
    Je me souviens trés bien de la HOGRA que faisait les Lybiens sur les tunisiens dans leurs propres pays quand il ya avait Bourguiba.
    Pour les Sahraouis , ils savent qu’ils font l’objet de manipulations et qu’ils ne seraient jamais indépendants même si le maroc accedait a leur demande , ils seront de suite pris en charge par les algériens .




    0
  • rachid 2
    27 octobre 2009 at 17 h 54 min - Reply

    tant que ces polisarios soient le produit de ce regime illegitime qu’ils aillent au diable … encore un pretexe à ces bandits au pouvoir pour se donner une legitimité revolutionnaire et nous faire oublier notre propre misére … et c est kadhafi qui nous a fourré dans ce petrin du sahara … une niece a été mise a la porte de la cité universitaire et remplacée par une sahraouie pour soit disant que le domicile de ses parents etait moins de 30 km …




    0
  • Mohamed
    28 octobre 2009 at 9 h 51 min - Reply

    Il ne s’agit pas pour nous de décider ou de chercher à savoir s’il est mieux pour les Sahraouis d’etre dans le Maroc ou sous la houlette du régime Algérien, il s’agit de savoir s’ils ont un droit à l’autodétermination et si ce droit est juste et qu’il faut le soutenir, ou au contraire qu’ils n’ont pas de droit et que c’est le Maroc alors qui est sur la voie de la justice et qui est à soutenir.

    D’après les principes internationaux intangibles, tout territoire qui accède à la décolonisation à le droit de s’autodéterminer, ce qu’on refuse au Sahraouis depuis un temps déjà suffisament long et qui risque de s’allonger. L’Algérie n’a rien à y voir, m^eme si le pouvoir s’en mèle pour d’autres considérations que de justice, mais la n’est pas le centre du problème.

    Les Sahraouis ayant été décolonisés par l’Espagne qui s’est retirée ont vu leur lutte continuer à l’égard d’autres agresseurs venus du nord. Pourquoi le Maroc n’avait pas avant le retrait de l’espagne ses soldats en sol Sahraouis aider leurs « compatriotes » puisque’il les déclare Marocains. Ce n’est que quand les marrons sont cuits qu’il les réclame à corps et à cris.

    Des disaines de résolutions de l’ONU consacrent le droit du peuple Sahraoui à l’autodétermination, laquelle ne peut avoir lieu car un agresseur occupe le terrain par la force et l’empeche. Laissons aux Sahraoui le droit de s’audeterminer et s’ils veulent l’esclavage et la domination de celui ci ou de celui la ce sera eux qui auront choisi.

    La Cour internationale de Justice s’est prononcée en faveur du Polisario et à rejeté les prétentions du Maroc sur ces terres.

    Que la Lybie cette girouette diplomatique connue pour l’instabilité de ses principes revient dans le gron du Maroc ne change rien à la donne, sa diplomatie, si on peut appeler ça comme ça dénote du niveau politique atteint dans ce pays ou effectivement seule la force est une constante et une loi et cela dénote du niveau civilisationnel instauré dans ce pauvre pays en 40 ans de dictature et de culte de la personnalité.

    Que reste t il ? Qu’un petit peuple décolonisé par les occidentaux est recolonisé par ses propres frères de sang qui se disputent ses terres comme se disputent les hyènes une charogne. Certains le font ouvertement en réclamant ces terres comme les leurs à l’instar du Maroc, d’autres comme l’Algérie en offrant une aide non désintéressée et d’autres enfin naviguant sur plusieurs sellettes afin de s’en offrir un morceau le moment venu.




    0
  • MTM
    28 octobre 2009 at 20 h 26 min - Reply

    Le soutien qu’apporte la Libye au Maroc sur la question du Sahara occidental est, effectivement, un indice fort sur la déchéance de notre pays sur la scène internationale et régionale. Pourtant, celui qui fut l’artisan de la reconnaissance internationale de la cause sahraouie n’est autre que le locataire d’El Mouradia. Ce dernier a perdu de sa verve et moins lourd que lorsqu’il était ministre des Affaires étrangères à l’époque de Boumediene. L’affaiblissement continu du rôle de l’Algérie démontre que Bouteflika n’était pas vraiment à l’origine du succès de la diplomatie algérienne dans les années 60 et 70, mais de la grandeur d’un peuple qui venait de se débarrasser du carcan du colonialisme et dans une moindre mesure de la stature de son défunt président que le monde bipolaire de l’époque l’autorisait à faire preuve d’audace et de prendre une liberté de ton révolutionnaire par rapport aux questions internationales.




    0
  • général
    31 octobre 2009 at 17 h 24 min - Reply

    Que pesent el kadafi et tous les arabes reunis sur l’échiquier mondial : RIEN. Alors ne vous en faites pas les decisions ( quand elles seront prises ) ce sont les occidentaux qui les prendront , pour le moment ils ne semblent pas pressés pour le faire. les arabes el kadafi boutef ou les sultans arabes continueront à chanter comme bon leur semble pour faire croire à leur peuple qu ils sont important. Alors chanter continuez à mr el kadafi.




    0
  • Hilal
    2 novembre 2009 at 16 h 40 min - Reply

    Le polisario c’est la securite militaire Algerienne qui l’entretient. Avant de demander l’autodetermination des Sahraouis, j’aimerais bien qu’on fasse l’autodetremination des Algeriens quant a la Mafia qui controle le pouvoir, la seule Mafia au Monde avec une armée!




    0
  • rachid 2
    4 novembre 2009 at 10 h 40 min - Reply

    j ai comme une impression que cette histoire d’un soutien aveugle et inconditionnel du polisario par un un regime irresponsable et immature politiquement va nous couter tres chere à commencer par ce surarmement … de dieu nous protege de ce pouvoir archaique et obsolete qui fait la plitique de l’autruche …




    0
  • Congrès du Changement Démocratique