Édition du
26 March 2017

Voici la Vidéo que le régime tente de faire disparaître du net!

Cliquer le lien suivant pour visionner: AL DJAZEERAINTERVIEW DE BOUTEFLIKA PAR AHMED MANSOUR

Visionnez cette vidéo, et tout particulièrement la dernière réponse du Président Bouteflika, où il affirme, le plus naturellement du monde, qu’il vit dans un Etat de Droit, et que si les allégations « mensongères » qui sont débitées contre lui étaient avérées, il serait derrière les barreaux!

Hallucinant.

Et admirez avec quel audace, il tente de détourner l’attention de sa personne, en se posant comme le défenseur de ….Boumediène.
C’est à la suite de cet interview que le bureau d’Al Djazeera à Alger a été fermé.

Cette vidéo est un document de valeur, parce qu’on y voit le vrai visage du régime. Dans toute sa laideur.


Nombre de lectures : 12951
20 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Mohamed S.
    29 octobre 2009 at 17 h 34 min - Reply

    En tant que journaliste , ancien correspondant d’une chaine TV arabe, je voudrais, si vous me le permettez, rétablir certains faits quant à la fermeture du bureau d’El Jazeera à Alger.
    Il est certain que l’accrochage verbal entre le « candidat indépendant » et le journaliste Ahmed Mansour y est pour quelque chose dans cette fermeture d’autant plus que l’émission à l’époque s’était terminée en queue de poisson, suite aux bombardements de l’OTAN sur la Serbie qui a amené la chaine à interrompre l’émission et à diffuser l’info sur le début de l’attaque sur Belgrade. Mais la goutte qui a fait déborder le vase a été l’émission El Itidjah El Mouaakis du mardi 22 juin 2004 où l’animateur Fayçal Kacem avait invité Mohamed Larbi Zitout, le Dr Salaheddine Sidhoum et le colonel Samraoui qui avaient ce jour-là fait une autopsie du régime et de ses crimes contre l’humanité. Dès le lendemain, la décision fut prise par le DRS et Bouteflika de fermer le bureau de la chaine. Bouteflika a eu ainsi sa revanche et a pu se venger de cet « affront » de 99. Nous noterons qu’il n’avait jamais et à ce jour accordé une seule interview à cette chaine, qui pourtant a une très grande audience dans le monde.
    Je vous livre également l’article du quotidien Le Monde de juillet 2004 relatif à la fermeture du bureau de la chaine.
    Bon courage et pleine réussite à ce quotidien du changement.

    _______________

    Le pouvoir algérien supprime l’accréditation d’Al-Jazira
    LE MONDE | 01.07.04
    Exaspérées par une émission, les autorités ont gelé l’activité du bureau de la chaîne à Alger.
    Alger correspondance

    Les autorités algériennes ont suspendu, mercredi 30 juin, l’accréditation accordée au correspondant de la chaîne de télévision qatarie Al-Jazira, Mohammed Daho, un ressortissant algérien. Le journaliste, ancien de la télévision d’Etat, affirme ignorer les raisons de cette mesure, présentée par le ministère de la communication comme une réorganisation du travail des correspondants étrangers à Alger. Depuis lundi, cependant, cette interdiction se laissait pressentir : pour envoyer ses correspondances à Doha, Mohammed Daho n’avait plus le droit d’utiliser les seuls moyens de transmission autorisés, ceux de la télévision publique algérienne.

    Al-Jazira ne doit pourtant pas ses ennuis avec les autorités algériennes au travail de son correspondant. Celui-ci assurait la couverture des événements avec beaucoup de prudence et sans faire de vagues. Elle les doit plutôt à « Contresens », une émission diffusée à partir du siège de la chaîne, à Doha, et qui a été consacrée, le 22 juin, à la situation en Algérie.

    Le principe de l’émission est de mettre face à face deux personnes que tout oppose, tandis que l’animateur, Fayçal Al-Qassem, se charge d’attiser la polémique. Au cours de ces dernières années de violences, de nombreuses émissions de ce type ont été organisées par la chaîne qatarie, au grand dam des autorités algériennes, qui y ont vu une tribune offerte aux islamistes, voire aux terroristes. La presse algérienne ne s’est pas privée, elle non plus, de dénoncer régulièrement Al-Jazira comme étant le porte-voix d’un intégrisme islamiste transnational.

    ENTRETIENS ACCUSATEURS

    Pour répondre à une demande émanant aussi bien de la population algérienne que du monde arabe, la chaîne qatarie a régulièrement sollicité les opposants algériens de tous bords, qu’ils soient démocrates ou islamistes. Même les militaires du Maol (le Mouvement algérien des officiers libres, basé à Madrid) ont eu droit de cité sur Al-Jazira. Certains, comme le colonel Mohammed Samraoui, ont accordé des entretiens fortement accusateurs pour la haute hiérarchie militaire algérienne.

    Très suivie par les Algériens jusqu’au début des années 2000, la chaîne a un peu perdu de son audience depuis deux ans. Après avoir concentré ses efforts sur l’Algérie pendant les années de terrorisme, elle les a davantage portés sur l’Afghanistan, puis sur l’Irak. C’est pourtant elle qu’Abassi Madani, l’ancien président du FIS, (Front islamique du salut), installé à Doha, a choisi pour annoncer, le 15 janvier 2004, une « initiative de paix », restée sans lendemain.

    Avec la campagne pour l’élection présidentielle d’avril 2004, les portes de l’Algérie se sont ouvertes à la chaîne d’information continue. Les opérations électorales ont été couvertes à partir d’Alger. Les choses semblaient donc rentrer dans l’ordre, jusqu’à ce « Contresens » du 22 juin.

    Ce jour-là, il y avait sur le plateau Larbi Zitout, un diplomate algérien qui a quitté, en 1994, son poste à Tripoli pour entrer dans l’opposition et s’installer à Londres, ainsi qu’un journaliste algérien établi aux Emirats, Omar Benguegua. L’émission, dominée en temps de parole et en vacarme par l’ancien diplomate, a tourné au procès des hauts gradés de l’armée algérienne. Le débat a été alimenté par des interventions téléphoniques de Mohammed Samraoui et d’un militant des droits de l’homme, Salah-Eddine Sidhoum.

    A la fin de l’émission, plus de 70 % des internautes connectés ont répondu « non » à la question de savoir si l’Algérie était « sortie de la crise ». C’en était trop, sans doute, pour le pouvoir algérien, qui accuse Al-Jazira de « continuer à ressasser la thèse du « qui tue qui » ».

    Dans son édition du 1er juillet, Le Quotidien d’Oran donne la parole à un responsable algérien, demeuré anonyme, qui indique qu’à ses yeux il est inutile de travailler avec Al-Jazira tant que cette chaîne n’aura pas une couverture « plus objective » et « plus équitable ». Il n’y a guère de doute : le bureau d’Alger paie aujourd’hui la facture du « Contresens » de Doha. Echourouk, journal arabophone algérien, fait cependant remarquer que le pouvoir algérien vient de commettre un autre contresens en prenant une mesure de rétorsion « irresponsable et injustifiée » contre une chaîne dont « nul ne peut se passer dans le monde arabe ».

    • ARTICLE PARU DANS L’EDITION DU 02.07.04




    0
  • karima
    29 octobre 2009 at 20 h 20 min - Reply

    Il y a pire que Bouteflica dans le monde arabe,pourquoi El djazira n’a pas fait pareil avec d’autres comme El assad,Elkadafi et j’en passe.En tout cas et en general la presse etrangere ou arabe n’a jamais servi nos interets.Alors l’une ou l’autre c’est du kif kif sauf que la presse arabe s’acharne sur le gouvernement algerien et la je me pose des questions d’autant plus que cette presse est loin d’etre independante.




    0
  • Kamil_jilali
    29 octobre 2009 at 20 h 54 min - Reply

    salam alikoum,

    j’ai cherché la vidéo de cette émission, mais je la trouve pas. quelqu’un pourrait nous orienter?

    Adm: Il faut cliquer sur le lien en bleu pour la visionner. Mais je dois signaler que, comme vous, j’ai mis deux jours pour la trouver. Cette vidéo a disparu de la plupart des chaines où elle figurait, comme par enchantement. Au point où j’ai appelé notre ami Hchicha pour m’aider à la retrouver. CQFD
    DB




    0
  • Abane
    29 octobre 2009 at 23 h 29 min - Reply

    Karima,

    Est ce que vous pouvez nous expliquer quel questions vous posez vous? C’est quoi exactement selon vous nos interets? Est ce que vous pensez que la reponse de Boutef et correct?

    Vous ne commentez meme pas la reponse de Boutef, le sujet, la reponse de Boutef, est ce que c’est une question valable etc…

    Merci




    0
  • Ammisaid
    30 octobre 2009 at 9 h 09 min - Reply

    Assalam, azul, bonjour
    Ils ne pourront rien disparaître. Tout ce qu’ils ont fait à l’Algérie est inscrit. Il est inscrit de notre mémoire, notre chair et notre coeur. Il est inscrit sur notre terre avec le sang des innocents qu’ils soient civiles ou militaires. Il est inscrit dans nos cimetières où sont enterrés les martyres d’aujourd’hui et ceux d’hier. Il est inscrit dans la pauvreté qui s’étale, qui progresse et ronge de plus en plus les familles de nos frères et nos soeurs.
    Il est inscrit sur les traces de ceux qui n’ont eu pour choix que celui de fuir et d’aller vivre ailleurs, très loin, de tout ce qui leur est cher: leur terre dont laquelle sont plongées leurs racines en profondeur . Leur terre dans laquelle, ils avaient respirer la première bouffée d’air. Leur terre au quelle, ils avaient espéré la prospérité et le bonheur. Leur terre où ils étaient nés et où ils avaient tant et tant, désiré, mourir.
    Il s’est inscrit dans nos souvenirs: de tous ces deuils impossibles à chasser de nos coeurs, de toutes ces révoltes et émeutes réprimées de façon violente et barbare, de toutes ces injustices terribles qui nous avions subis dans notre âme et notre chair et de cette arrogance qu’ils ne cessent d’afficher envers un peuple digne et qui ne cherche qu’à vivre libre et tranquille.
    Fraternellement




    0
  • Kara Fawzi
    30 octobre 2009 at 10 h 36 min - Reply
  • nightingale
    30 octobre 2009 at 10 h 54 min - Reply

    ce qui interessant dans la reponse de bouteflika est qu’il na pas nie les faits.. mais dans une reponse politicienne tres classique, il a laisse sous-entendre un « non » implicite mais sans un deni categorique..




    0
  • contre Boutef et les 40 generaux
    30 octobre 2009 at 11 h 22 min - Reply

    One day they are going to be rewarded these criminals wkilhoum Rabi




    0
  • rachid 2
    30 octobre 2009 at 14 h 39 min - Reply

    Merci mr Kara FAWZI pour ton imagination aussi grandiose …on s est vraiment marré et merci mille fois … et crois qu’on a versé les larmes de rire …la suite stp …




    0
  • rachid 2
    30 octobre 2009 at 15 h 08 min - Reply

    l interet de tous les algeriens c est de faire deguerpir ce repouvoir mafieux à tout prix et le plus rapidement possible … tous les moyens sont bons pour le faire partir que soit avec el djazeera ou un autre media pour denoncer la malgouvernance de notre pays et on s-en fout des autres dictatures




    0
  • Hmed Sidahmed
    30 octobre 2009 at 20 h 42 min - Reply
  • kamil_jilali
    30 octobre 2009 at 20 h 59 min - Reply

    salam alikoum,

    ce qui est encore plus bizarre c’est que la vidéo de toute l’émission n’existe nul part. c’est le premier extrait qui a fuit a l’embargo de ce Bouteflika.

    il faut chercher cette émission parce que le contenu est encore aussi savoureux que celui de cet extrait.

    encore une fois merci pour le partage et bon courage

    Kamil_jilali




    0
  • mohand ibn chahid
    30 octobre 2009 at 21 h 59 min - Reply

    @ Karima vous dites « Il y a pire que Bouteflica dans le monde arabe,pourquoi El djazira n’a pas fait pareil avec d’autres comme El assad,Elkadafi et j’en passe »
    C parceque ces dictateurs ne sont pas critiqués qu´il ne faut faire ca avec nos dirigeants car ceux la sont des anges????? Savez vous que les vrais dirigeants democratiques font tout pour le bien etre de leur peuple, mais malgres ca ils ne sont elus qu´a 35-40% alors que les notres non seulement ils font rien pour le peuple mais ils le detruisent, l’affame, le pille le tue vivant, les orphelins les veuves les pauvres les demunies, la jeunesse desespere les haraga etc etc Mais malgre ca ils sont elus a 99% et la participation est de 130 % ASSEZ ASSEZ FIKOU FIKOU YA CHAAB BARKANA DOLM.

    PUIS de quel interets vous parlez ???? Est ce que vous avez des interets vous??? Ha vous dire les interets de la mafia qui tiens meme votre vie la mienne et celle de tous les algeriens

    .




    0
  • karima
    31 octobre 2009 at 12 h 28 min - Reply

    Il n y a pas de partage d’idee dans la culture arabe et musulmane contemporaine et les honetes oulamas savent que c’est contraire a l’essence meme de la religion.Premier principe qui differencie l’Islam des autres religions et qu’il n y a apas d’intermediaire entre Dieu et sa creature.Ce que nous vivons et contraire a ca.On n’a pas le droit de penser et si le statu quo regne dans ces pays dits musulmans c’est parce que les peuples pensent qu’ils ne peuvent rien faire sans l’aval d’une autorite religieuse.En somme, on ne peut rien faire sans le ok des religieux et Dieu seul connait le niveau catastrophique que ces gens ont atteint.Nous avons appris a accepter les choses car elles viennent de Dieu ( Ellah ghaleb) mais en verite ces choses viennent de nous et nous pouvons y remedier.Je pense que Dieu nous a donnes la liberte de faconner et d’adapter et de nous adapter a notre environnement. Notre pensee au lieu d’evoluer a regresse et nous avons peur de questionner notre environnement , de nous questionner.Liberer le peuple de son hypocrisie religieuse et les choses s’equilibreront.La preuve, regardez notre societe droit et sans hesitation et analyser.Ce que nos dirigeants font ne m’etonne pas, cela se fait partout a a la seule difference et que dans les pays ou les gens ont droit a la pensee, l’impact est moindre.Chez nous, parce que nous avons casse la morale religieuse (la vraie) et les principes humains le mal a gangrene toute la societe.Donc il n y a pas que nos dirigeants, on ‘etaient predisposes culturellement a accepte cet etat de fait.Le paradoxe et que meme quand on essaie de s’ensortir, nous sommes entrain de retomber dans le meme piege.




    0
  • Kara Fawzi
    31 octobre 2009 at 20 h 22 min - Reply

    @Rachid2: tu as lu l’acte 2 et 3? Si tu n’en as pas, tu as juste tirer la barre latérale vers le bas et tu verras le reste, c-à-d l’acte 2 (au jugement dernier) et l’acte 3 (en enfer) 🙂




    0
  • Kara Fawzi
    1 novembre 2009 at 8 h 40 min - Reply

    Le pouvoir algérien veut que Al-Jazeera soit à l’image de l’ENTV, ce qui est hautement ridicule. En d’autres mots, le DRS veut instrumentaliser, et à défaut museler, Al-Jazeera, car elle diffuse trop de vérité sur la nature du régime algérien qui se passe via son ENTV pour un ange au service de la nation algérienne.

    Personnellement, je vomis toutes les fois que je tombe par hasard sur une des « chaînes » du DRS et je me sens de nouveau très très bien quand je retrouve Al-Jazeera et sa diversité de thème et le professionnalisme de ses journalistes.

    Je viens de lire sur un quotidien national qu’Alger projette de créer 5 autres chaînes !! Mais pour qui prennent-ils les Algériens ces imbéciles du DRS ? Wallah même si vous créez 100 chaînes, vous ne pourrez plus jamais avoir du crédit et les Algériens sauront choisir le bon grain de l’ivraie. Fini l’ère de la manipulation; tous vos méfaits seront divulgués et ce peuple que vous méprisez se révoltera un jour pour effacer jusqu’à votre puanteur sur la face de ce sol algérien arrosé du sang des martyrs.

    http://www.scribd.com/doc/17254063/Algerie-Humour-Politique-2




    0
  • karima
    1 novembre 2009 at 8 h 43 min - Reply

    Je corrige une erreur: honnetes et non pas honetes, merci. Kara Fawzi, a defaut de ne pas pouvoir faire queque chose nous -memes ( les humains) nous nous mettons a imaginer Dieu entrain de faire sa justice .Le hic est que sur terre rien n’est absolument vrai et que tout est relatif.En somme ma verite complete la tienne et ainsi de suite, alors en intelligents en devrait apprendre a partager, cohabiter,coexister, co…….etc.




    0
  • kamil_jilali
    1 novembre 2009 at 12 h 59 min - Reply

    salam alikoum,

    effecivement, il y’a une volonté claire a faire disparaitre toute trace de cette emission de l’existence. j’ai remonté jusqu’a 1999 dans les archives de la chaine Aljazeera de l’emission BILA HOUDOUD du journaliste Ahmed Mansour. ce dernier a realisé tour a tour des emissions avec chacun des candidats a la presidence en Algerie de Avril 1999. fait bizarre, les videos des autres candidats se trouvent dans les archives, alors que celle de Bouteflika qui vient en dernier est inexistence.

    pour ne pas attirer l’attention, le site de la chaine Aljazeera a dupliqué l’emission de Hamrouche pour ecarter celle de Bouteflika. et dire que la cette chaine est independante et ne joue pas le jeu du pouvoir criminel.

    pour constater ce que je viens de vous dire, veuillez consulter le lien des archives de cette emission:

    http://www.aljazeera.net/Channel/Aspx/archiveSearchResults.aspx?FRAMELESS=false&NRNODEGUID={947D640C-C7E5-4F15-973C-420D233C98AF}&NRORIGINALURL=/&NRCACHEHINT=Guest&search=1&temp=1&year=1999&subStr=&progGuid={FCF40DE8-9D47-4652-BD10-CD542025D11C}&sloc=3&pagesize=16&group=1

    Kamil_jilali




    0
  • mourad
    1 novembre 2009 at 23 h 42 min - Reply

    kamil jilali un morçeaux de la video est sur le forum de rachad

    amicalement fouzimourad




    0
  • ..salah.
    23 janvier 2010 at 8 h 30 min - Reply

    À mon avis et se n’est qu’un avis en ce temps l’Algérie était en feu et la chaîne el djazira en rajouter de l’huile en tous cas c’est ce que j’ai ressenti a cette malheureuse époque




    0
  • Congrès du Changement Démocratique