Édition du
23 July 2017

APPEL A TOUS LES ENSEIGNANTS

université d'AlgerA la suite de l’appel du Conseil National du CNES, le Bureau National du CNES appelle l’ensemble des Enseignants à observer la grève de QUINZE (15) JOURS RENOUVELABLE à partir du Dimanche 15 Novembre 2009 avec arrêt de toutes les activités pédagogiques et scientifiques.
Des Assemblées générales sont prévues partout dans les établissements universitaires du pays pour la discussion du mouvement de la grève et de la plate forme de revendications ci-jointe à ce message.

Soyez massif à suivre le mouvement de grève du CNES pour l’aboutissement de nos revendications justes et légitimes.

Pour la réussite de notre Mouvement, Faîtes circuler cette information auprès de tous les collègues.

LE BUREAU NATIONAL DU CNES


Nombre de lectures : 1386
9 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • CNES
    15 novembre 2009 at 17 h 36 min - Reply

    Plate forme de revendications DU CNES DU MOUVEMENT DE GRÈVE DU 15 NOVEMBRE 2009

    Le dossier du régime indemnitaire

    1.promulgation du régime indemnitaire.
    2.payement du régime indemnitaire avec effet rétroactif à partir du 1er janvier 2008.

    Le dossier du logement

    1- Annulation de l’instruction abrogeant le transfert de bail des 3000 logements.
    2- Régularisation du statut des 3000 logements des domaines et de l’OPIPES.
    3- Régulariser la situation des collègues ayant bénéficiés de logements type F1 et F2.
    4- Remettre des décisions de pré affectation des logements aux enseignants bénéficiaires.

    Gestion pédagogique et administrative

    1- Application du nouveau statut particulier à travers la promulgation de l’ensemble de ses textes d’application.
    2- La transparence de la gestion des stages de courtes durées, à travers l’affichage public de la liste des bénéficiaires
    3- Promulgation des deux décrets relatifs à la création d’une commission nationale indépendante d’évaluation de la gestion des universités sur les plans de la formation, et de la gouvernance, et d’une commission nationale indépendante d’évaluation de la recherche.
    4- Limitation des mandats des chefs d’établissements universitaires.
    5- Application rigoureuse de la réglementation relative à l’évaluation pédagogique et scientifique, à travers le respect des décisions souveraines des instances pédagogiques et scientifiques (jury de délibération, comités pédagogiques, comités et conseils scientifiques).
    6- Revoir la composante et le fonctionnement des conseils d’administration.

    Harcèlement administratif

    1.Arrêter le recours abusif à la justice pour le règlement des conflits d’ordre pédagogiques et / ou administratifs.
    2.Annuler toutes les poursuites judiciaires engagées à l’encontre de nombreux enseignants chercheurs.
    3.Mettre fin aux harcèlements administratifs multiformes des enseignants chercheurs et sanctionner tous les responsables de l’utilisation abusive de leurs prérogatives administratives.
    4.mettre en place des mécanismes pour protéger l’enseignant chercheur face aux prérogatives exorbitantes et sans limites de l’administration
    5.Réhabiliter les collègues suspendus de leurs fonctions dans toutes les universités du pays.
    6.Réhabiliter les mécanismes de discipline internes au lieu de recourir systématiquement à la justice pour tenter de soumettre les enseignants chercheurs et réduire les libertés syndicales.
    7.Mettre fin aux fonctions des responsables administratifs ayant été reconnus, preuves à l’appui, coupables de falsifications caractérisées de documents administratifs.




    0
  • karima
    15 novembre 2009 at 20 h 29 min - Reply

    Voila, tout simplement benbouzid, vous etes nul, demissionez.Allez vous avez assez d’argent dans le compte cedez la place un professionel.




    0
  • Université de Béjaia
    15 novembre 2009 at 21 h 25 min - Reply

    Les parents d’élèves et d’étudiants doivent soutenir les enseignants et ne pas céder aux manipulations du MEN qui instrumentalise des pseudo fédération des associations des parents d’élèves comme celle de Dalalou. On ne doit plus écouter la chanson insidieuse intitulée « nos enfants », car les enseignants ont aussi leurs enfants dans cette école / université sabotée par des types comme Benbouzidh et Ouhiha.




    0
  • karima
    16 novembre 2009 at 2 h 31 min - Reply

    Le gouvernement a besoin du peuple.Faites le bouger.Vous avez gagne deja une bataille ou mazale nchallah.Demandez la demission de benbouzid, il a trop dure, il ne peut rien rapporter a l’enseignement.
    Algerie debout, chouhadas ne sont pas morts pour rien.




    0
  • adam
    16 novembre 2009 at 13 h 48 min - Reply

    Vivement la réhabilitation du savoir et de ceux qui le portent pour redresser le pays avant son afghanisation.
    Ceci étant, comme tous les secteurs ce domaine a été gangréné par des imposteurs et vous devez (enseignants, chercheurs,…) réfléchir à des mécanismes pour assainir vos rangs.
    J’ai un gosse étudiant dans une ex.prestigieuse université que je ne citerai pas et croyez moi beaucoup de ses soit-disant profs sont totalement incompétents.




    0
  • kamel taureau
    18 novembre 2009 at 11 h 52 min - Reply

    je salut tous les enseignants et enseingnantes algériènnes pour leur courrage et je dit non a benbouzid arreter de traiter nos enfants comme des cobayes ,on est perdus par votre methode qui ne convient aucun de nos pauvres enfants,céder la place a un professionnel




    0
  • rachid 2
    18 novembre 2009 at 16 h 01 min - Reply

    un enseignant du secondaire qui n’arrive plus a subvenir aux besoins de sa petite famille de 4 personnes et qui continue à résider chez sa belle famille … non merci … ce régime est incapable de gérer un pays comme l’Algérie qu’il aille au diable on a des jeunes dévoués et compétents pour leur pays … ça y est monsieur Bouteflika c est fini , vous avez tous une hypotrophie cérébrale compte tenu de vos ages séniles … vous n’êtes plus en mesure de gouverner…




    0
  • Baghdadi
    20 novembre 2009 at 9 h 32 min - Reply

    Lors de la grève de 2003, le regretté Osmane Redouane avait eu la géniale idée de créer un Forum Social de solidarité avec les enseignants. Il était composé d’associations des parents d’élèves libres, de représentants de la classe politique et du mouvement associatif. Il faut reconstituer et redonner vie à ce Forum. C’est une tâche unitaire à laquelle tous les concernés devraient s’atteler au lieu de lancer chacun de son côté un appel au changement à et à l’unité. Prenons exemple sur le peuple uni dans un seul élan patriotique.




    0
  • arezki
    25 novembre 2009 at 17 h 22 min - Reply

    azul.courage les enseignants vous n’etes pas seuls.tout le peuple vous soutient.les enfants ainssi que leurs parents,dont moi en tete vous soutiennent.apprenez a nos enfants a vivre dans la dignite et l’honneur.nous voulons que nos enfants deviennent des hommes avec un grand « H »pas des bennis oui-oui.resistez vous etes tout pres du but.thanmirth.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique