Édition du
21 July 2017

Annaba : 20 harraga sauvés d'une mort certaine

Harragas 2Le Soir d’Algérie

16 novembre 2009

Les éléments du groupement territorial des gardes-côtes d’Annaba ont intercepté, samedi vers 23h30, à 3 milles au large de la plage Chatt, dans la wilaya d’El- Tarf, 20 harraga, en situation de détresse, selon Zaïdi Abdelaziz, chef de la station maritime principale de cette ville.
Ayant pris le large à partir de cette même plage vers 22 h, dans un véritable rafiot (une petite barque artisanale usée), avec un moteur de 40 chevaux, qui commençait à prendre l’eau, les 20 harraga n’ont dû leur salut qu’à l’intervention des gardes-côtes, ajoute la même source. Ces derniers, à bord des unités 335 et 360 de la façade maritime est, ont rapidement localisés les candidats à l’émigration clandestine, avant de les ramener à la terre ferme. Choqués, mais en bonne santé, selon le médecin de la Protection civile qui les a examinés. Les vingt malheureux candidats à l’émigration clandestine, âgés de 17 à 29 ans, dont trois mineurs, sont tous originaires d’Annaba. Pour cette dangereuse traversée, ils ont payé à un passeur des sommes allant de 25 000 à 50 000 DA chacun. Après leur audition par les éléments de la station maritime principale, les 20 jeunes harraga ont été présentés dans l’après-midi hier devant le procureur de la République du tribunal d’Annaba qui aura à statuer sur leur cas.
A. Bouacha


Nombre de lectures : 882
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique