Édition du
23 March 2017

Dr Lamine KHENE

Lamine Khene 2En 62, une seule chose préoccupait les dirigeants, c’était qui allait occuper la première place ? Personnellement, je fais porter la responsabilité la plus entière à M. Ben Bella qui, à tripoli, a rompu le consensus national. Pendant toute la guerre, il y avait eu compétition entre les chefs mais les dirigeants qui étaient à l’extérieur n’ont jamais dépassé une certaine limite, à partir de laquelle, on aurait basculé dans le chaos et l’anarchie. Le reflexe nationaliste leur avait permis de préserver une certaine homogénéité de la direction, un certain consensus qui a fait qu’ils ont pu amener le navire à bon port. Mais une fois le navire rentré au port, là il y a eu la bataille, et Ben Bella dans la mesure où il a servit de couverture aux ambitions des gens de l’Etat-major, a créé la situation que nous connaissons depuis.
Depuis 62, tous ceux qui se sont succédés à la tête de l’Etat, – ils ne sont pas nombreux, ils sont trois – l’ont fait au moins au nom de l’armée qui a dirigé, le FLN pour moi n’était qu’un théâtre d’ombres dont les acteurs étaient bien réels, eux, ont tiré avantage de la situation. Mais, ce n’est pas le FLN qui dirigeait, ceux qui dirigeaient, le faisaient au nom de l’armée et ça continue.

Dr Lamine Khene.
Ancien officier de l’ALN wilaya 2

Interview « Le Jeudi d’Algérie » du 28 mai 1992.


Nombre de lectures : 2965
3 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • lamia khene
    28 mars 2012 at 12 h 10 min - Reply

    un homme au sens propre du mot un homme de classe voir son histoire ça en dit long




    0
    • MAJORORO
      28 mars 2012 at 14 h 21 min - Reply

      Lequel? A qui faites vous référence ?
      Dr Khene ou bien le BB de triste mémoire.
      Il faudra bien un jour arriver à une liste de héros de cette nation sur la base des conseils des historiens et les vœux des populations algériennes.




      0
      • LAMIA KHENE
        29 mars 2012 at 13 h 01 min - Reply

        AU DR KHENE LAMINE




        0

    Congrès du Changement Démocratique