Édition du
30 March 2017

Une victoire au goût si amèr! Faut-il pleurer ou se réjouir?

victoire-2Par Zehira HOUFANI

La poussière est tombée, les esprits se sont calmés, mais tellement de questions demeurent sur la tempête de délire qui a sévi en Algérie comme en Egypte autour d’un simple match de football. La démesure des actes posés, de part et d’autre, et la surenchère des propos haineux de certains acteurs et leaders d’opinion, ont dépassé l’entendement et frisé l’irresponsabilité. À tel point que la compétition sportive a pris des allures guerrières et ses espaces ont été transformés en arènes pour gladiateurs en mal de fierté. L’on se demande, dès lors, si les choses pourront-elles jamais redevenir comme elles étaient entre l’Algérie et l’Egypte?

Comment 2 peuples « frères » en sont-ils arrivés là? Pourquoi ont-ils livré au monde cette prestation si affligeante de leur état d’esprit, errant à contresens du civisme et de l’esprit sportif? Pour un match de foot!

Pour une malheureuse compétition sportive de ce niveau! Et même, quelle que soit son importance! Elle ne justifiera jamais cette débandade collective et irresponsable qui restera dans les annales comme témoin de notre indigence culturelle, politique et intellectuelle. Cette même indigence qui nous fait supporter ce sort d’opprimés dans nos pays respectifs. Car, il s’agit bien de cela. D’un défoulement qui pourrait être caractéristique des sociétés opprimées, quand s’ouvre une brèche dans la muraille qui l’emprisonne. Et cette compétition sportive n’a servi, en réalité, que de théâtre pour l’expression des multiples frustrations qui composent la vie quotidienne des populations algériennes et égyptiennes, les jeunes en particulier. Elle est une sorte d’exutoire « officiellement » tolérable puisque toute autre manifestation est interdite dans ces 2 pays, régis par l’état d’urgence, depuis des années.

Faut-il s’étonner que l’agressivité et la violence soient à fleur de peau chez nos populations, ou tout simplement conclure qu’elles sont le signe révélateur du grand désarroi que sont leurs vies. N’est-ce pas qu’il est difficile de composer avec la beauté du monde, si toute sa vie durant, on a composé avec sa noirceur. Oui, il y’a de quoi être triste pour un peuple comme le nôtre, que l’histoire avait placé si haut dans l’estime universelle; triste pour un pays comme l’Algérie, si beau et riche par la grâce de Dieu, et si misérable, faute de leaders pour l’honorer et le hisser à sa juste place. C’est pour ces raisons que notre orgueil est si mal placé; et qu’on fait porter le fardeau de nos défaillances à nos joueurs de football, histoire de renouer, un tant soi peu, avec ce sentiment de fierté qui a déserté nos vies. Leur victoire fera vibrer les cœurs et éclipsera, le temps d’une compétition, notre malaise général.

Puis, quand les feux de la rampe s’éteindront, en Algérie comme en Égypte, les populations replongeront dans leur océan de frustrations et les régimes scelleront les issues… jusqu’à la prochaine explosion. De quelle nature? Les peuples en décideront.


Nombre de lectures : 8128
69 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • MissTmourt
    19 novembre 2009 at 22 h 44 min - Reply

    Salam all,

    Comment auriez vous voulu que le peuple algerien réagisse face aux insultes des egyptiens ???

    SVP n’inversez pas les rôles et ne confondez pas l’agresseur et la victime…




    0
  • Dahmani
    19 novembre 2009 at 22 h 50 min - Reply

    Article peu objectif et assez intello.
    Pour décrire la réaction du peuple Algérien vis a vis du dernier match avant la qualification, certains reviennent souvent à la situation politique et sociale des deux peuples, Algériens et Égyptiens et la façon dont ils sont instrumentalisés par leur gouvernants ou régimes (un mot souvent utilisé et que je trouve assez ringard).
    Sans trop m’attarder je voudrais dire que la réaction du peuple Algériens est légitime et justifiée aussi bien dans l’expression de sa joie que dans les reproches adressés aux responsables Égyptiens qui ont, non seulement laissé faire l’agression des joueurs, pire encore ont soutenu la thèse du complot qui est d’une bétise incommensurable (les joueurs ont fabriqué cette attaque…etc).
    Les Algériens dans cet événement sportif ont montré leur maturité et ont bien agi que se soit dans la fête que dans la perspective de revoir leur attitude vis à vis d’un pays qui ne recule devant rien.
    Désomais les slogans d’autrefois et qui sont vides de sens tels que Pays frère laisseront leurs places à « respect et coopération entre nos pays » comme cela se fait dans les pays dits avancés.




    0
  • Tarik Benziad
    20 novembre 2009 at 0 h 35 min - Reply

    SALUT TOUT LE MONDE
    je suis un peu perdu par rapport aux changement de la page du cite des Fois on peut se perdre . Comme cette ouverture remplace l’article précédent dans le même sens alors je redis celà :
    D’une pierre deux coups
    La misère en Algérie , en Égypte dépasse les misérables de Victor Hugo et de loin. Mes frères cela fait le bonheur des deux ‘’ états’’. Vous savez la révolte de Diar achams a fait vibré le système et un avant gout d’une explosion Rabi yastar car c’est un instinct de survie naturel qui existe même chez un animal. Il faut prendre en compte que les jeunes qui sont nés depuis 1988 n’ont connus que révolte, sang, meurtre, humiliations et violence. C’est des mutants. Ils se jettent à la mère en bravant la mort. Ils agressent leurs sœurs et grands parents à coup de couteaux dans les jambes et les fesses pour un portable. Dans leurs esprits c’est considéré comme normal et la vue du sang ou la pratique de la violence sur un humain est banalisée chez ses jeunes là. Ils sont capables de tout. Tout ce cirque qui arrange les deux dictatures est le bienvenu et une aubaine. Qui a ramené Djezy en Algérie c’est ‘’l’équipe national ‘’ de Bouteflika on le sait tous. En Kabylie ils ont fait d’une pierre deux coup et sans violence : C`est de bruler leurs puces Djezzy Une arme nucléaire qui va ruiner les égyptiens et aussi leurs relais à Alger. Et si tout le monde suivait cette façon intelligente et pratique et qui ferra certainement mal et mouche
    M.B




    0
  • Manoj Kumar Ojha
    20 novembre 2009 at 0 h 57 min - Reply

    L’un toujours devrait garder dans mon esprit que tous sommes humains est alors pourquoi cette haine entre chaque d’autres. Son bon qui combat l’esprit devrait être là mais l’un devrait l’exercer dans le champ de Football et pas dehors. Je suis Indien et ne sais pas Translittération de français mais utilisation pour communiquer avec vous tout. Si j’ai écrit n’importe quoi trompe alors je demande pardon.




    0
  • Algerien
    20 novembre 2009 at 2 h 41 min - Reply

    @missTmourth : Ce qu’a écrit l’auteur est juste le reflet de la réalité, il n’inverse absolument rien du tout, mais je suis sur que tu es loin du compte et loin de comprendre les questions compliquées.




    0
  • jila
    20 novembre 2009 at 4 h 34 min - Reply

    ce qui est arrivé en 2004 en tunisie lors du match avec mort d’hommes confirmée et reconnue n’a pas empeché de par notre mémoire collective défaillante de continuer de deverser des flots d’euros chaque été par les algériens en mal de dépaysement
    L’affaire Belloumi temoigne aussi de « l’amitié des peuples »
    Quand comprendrons nous que notre bonheur est à nos pieds,dans notre cher pays , avec nos proches!?? alors cessons de le fouler!et oeuvrons car le régime doit tirer leçon de la symbiose qu’a créé un simple match entre les algériens




    0
  • adel
    20 novembre 2009 at 5 h 53 min - Reply

    vous êtes entrain de renvoyer dos à dos les bourreaux et les victimes.je ne veux pas politiser le problème et rentrer dans des considération extra sportives.(nous nous occuperons de nos dirigeants infames lors d’un autre débat),ici il s’agit d’être du coté du mahgour et du madloum.les Algériens,même si on leur reconnait un caractère bouillonant et chaud,n’ont jamais dépassé les limites du respect et de l’honneur du à leurs invités Égyptiens.Ces derniers ainsi que leur rares supporters ont été traités en toute fraternité(sauf la raclée footbalistique qu’ils ont reçu).trouvez vous normal qu’une délégation officielle d’un pays frère puisse être agréssée en toute impunité et avec la complicité des plus hautes autorités égyptienne.le monde entier nous est témoin et a affirmé sa sympathie aux Algériens.notre pays a été insulté,notre histoire a été souillée,nos martyrs villipendés,nos concitoyens et compatriotes traités de nain,d’ignorants incultes,violents,terroristes et j’en passe.recevoir autant de gifles sans réagir sous pretexte de civisme etc…)n’est que de la pure lacheté.quand on perd tout il ne nous reste que la dignité et l’honneur qui ne sont pas négociables et c’est exactement ce que le peuple Algérien défend et ne veut pas perdre malgré la mollesse de ses dirigeants inféodés aux arabes du caire.un proverbe Algérien dit:adarbo yaaraf mederbo.le dictateur à vie de oum edounia est entrain de préparer une riposte traitresse(comme d’habitude).je ne serai jamais celui qui sous pretexte d’oppositionisme à notre pouvoir génocidaire me mettrai contre mon pays en ce moment de vérité.taha eljazair.que la fraternité arabe aille au diable si cette fraternité est à ce prix.




    0
  • El Houari
    20 novembre 2009 at 6 h 30 min - Reply

    Si la situation des peuples d’Egypte et d’Algérie reprends quelques vérités, l’agresseur est quant a lui clairement bien identifié.

    Le gouvernement et la fédération Egyptienne sont responsabilités :
    – dans ce qui s’est passé en Egypte et qui selon des témoignages a fait des morts Algériens.
    – Dans ce qui s’est passé en Algérie a la suite des insultes des medias et personnalités du Egyptiennes

    Le gouvernement Algérien quant a lui à essayer de calmer les esprits pour sauver des vies Algériennes qui étaient en Egypte, et envoyer des supporteurs au soudan pour éviter de voir se renouveler le même scenario de tuerie d’Algériens supporteurs et joueur dans ce pays frère.

    Une minorité d’Egyptiens ont exprimé leurs suprématie sur le monde Arabe qu’ils veulent dominer cout que cout et jouer les leaders. Ceci est grave et doit être puni par les instances concernés. Le gouvernement Egyptien sanctionné pour avoir laissé faire, pire encore, ce gouvernement veut faire croire que l’AGRESSEUR c’est les supporteurs Algériens, et le responsable c’est le gouvernement Algérien, qu’elle honte.

    Le match est déjà fini, mais les dramatisations Egyptiennes ne seront jamais oubliées par tous les peuples Arabes et du monde.




    0
  • Naima
    20 novembre 2009 at 7 h 29 min - Reply

    Merci pour cet article.
    Votre analyse de la situation est correct. J’ai quitte l’Algerie il ya plus de 20 ans maintenant et vis au Canada anglais. Je constate que les choses se sont deteriorees au pays.
    Il est vrai que c’est plus facile aux regimes de detourner l’attention du peuple.
    Quel dommage que nous n’avons pas la meme passion pour defendre les interets de la communaute musulmane ou Palestinienne ou meme de se soulever contre la dictature des generaux qui gouvernent le pays. Tout cela pour un match de football.
    Quel dommage.




    0
  • Baghdadi
    20 novembre 2009 at 9 h 12 min - Reply

    Je ne pense pas que l’auteure de l’article inverse quoi que ce soit, parce que le vrai problème n’est nullement dans ces fausses querelles d’agresseur et d’agressé. Elle a mis en évidence le vrai problème qui est d’ordre politique : la relation dominants-dominés. Les deux peuples crient au changement, à une juste répartition des richesses et non à leur accaparement par des clans au pouvoir. D’un côté, en Egypte, ils disent « Kifayah » et du nôtre on dit baraket, comme nous l’avons dit au lendemain de l’indépendance  » Sebaâ s’nin barakat », pour conjurer la violence générée par les divisions claniques. Le vrai problème pour les forces qui se réclament du changement est de prendre exemple sur le peuple qui a produit une unité symbolique autour d’un enjeu non moins symbolique : faire partie du gotha mondial du foot pour oublier le temps d’un match ou du mondial les grandes misères faites par d’irresponsables politiciens à l’image du ministre de l’Education et de son premier ministre. Comme l’a dit l’auteure et comme le pensent beaucoup d’algériens le prochain tsunami patriotique sera dévastateur.




    0
  • silofane
    20 novembre 2009 at 11 h 04 min - Reply

    Les Champions en Moussalsalat sont en train d’inventer d’autres hallakate pour faire durer le spectale de la Mahzalat Misr. Les interventions d’un certain 3alaa à la télévision, celui-ci se déclarant fils de Moubarak Président Egyptien étant le Batal de la halaka s’est plaint que les algeriens « étaient armés et portaient des machettes »,et qu’il avait vu des « ta-irat Harbia » algeriennes (Avions de guerre), et qu’ils étaient très organisés dans des camps (C’est normal puisqu’il sont à Al Marrikh ou Mars), et qu’ils menaçaient les pauvres egyptiens, en majorité les suporters éyptiens étant des femmes sans défense. Mais à bien l’écouter je me suis permis de relever aussi que ce monsieur s’est plaint des autorités algeriennes en l’occurence des services des impots algeriens qui a profité du match pour signifier un redressemnt fiscal à Djezzy et de la supervision des transferts de bénéfices des entreprises étrangères ???? C’est à se demander si effectivemet ce 3ala, fils de Moubarak n’est pas actionnare d’ORASCOM Djezzy ? Et puis, pourquoi tout ce tapage contre leurs interets en Algerie? Ou bien que les Cherubins de Moubarak vont être éjéctés de la course à la présidence de l’Egypte à cause des algeriens ?, ou essaient-t-ils d’influencer les éventuelles décisions de la FIFA à propos des événemnts de Misr? Mais ils ne savent plus comment arreter cette campagne d’intoxication et que finalement ils n’arrivent à convaincre que ceux qui suivent les moussalsalat el misria (Les vieilles dames et les femmes au foyer des pays du machrak), alors que le monde entier a découvert la supercherie. Pour cela, je demande à qui de droit de poursuivre les démarches auprès de la FIFA, afin de se prononcer à propos des blessés de Misr, car pour l’Algerie, ce ne sera pas leur dernière halaka du calvaire, les egyptiens recidiveront.




    0
  • MTM
    20 novembre 2009 at 11 h 42 min - Reply

    Je ne sais pas si l’article de Mme Houfani a ete ecrit pour LQA. Si c’est bien le cas, c’est un honneur et un plaisir de la recevoir sur ce site. C’est une femme courageuse. Si ce n’est pas le cas, la source de l’article aiderait les interesses a aller la lire la ou elle a l’hbitude de publier.

    Comme il n’y a pas d’indication de la source comme dans le cas de le precedant article de Fahmi Houaydi, on reste dans le flou.




    0
  • baroudi
    20 novembre 2009 at 11 h 49 min - Reply

    Il a suffi qu ‘une minorité de privilegies (nouveaux riches,presse infeodé, fils de la nomenklatura incultes, tous les suceurs de sang,etc) soient mobilisés par un pouvoir aux abois pour que l’ algerie toute entiere soit la proie d’ une hysterie collective.Mobiliser des avions militaires et civils,envoyer un corps expeditionnaire au soudan ,prendre en charge totalement et financierement des milliers de personnes,etc, cela demontre la vraie nature de ce pouvoir immature capable du pire.ce peuple hypnotisé pour un banal match de foot ,qui n’ est qu’ un jeu ,rappelons le ,foule au pied les valeurs sportives , morales et fait l’ impasse sur les conditions primitives d ‘existence qui sont les siennes.Quand on pense que des appels à la mobilisation(ici en algerie, pas au soudan) pour un changement , pour une vie digne, pour tous , sont lances tres souvent dans le quotidien d ‘algerie et qui n’ ont pratiquement aucun echo de la part de ce peuple ,je suis vraiment desespéré,je me dis qu’ est ce que je fais au milieu.




    0
  • Abdou
    20 novembre 2009 at 12 h 50 min - Reply

    Tout ça pour un match de foot !
    En juillet 2009, lors du festival panafricain, des danseuses centrafricaines ont été agressées à coups de pierres, de bouteilles et d’œufs lancés des balcons et fenêtres à Draria. Les centrafricains nous ont-ils pour autant déclaré la guerre ? Il s’agissait d’un festival sans aucun enjeu sportif !
    Je suis particulièrement scandalisé par le fait que:
    1. Les autorités algériennes n’aient pas annulé la participation de l’EN au match du Caire après le caillassage du bus. « On » a préféré mettre en danger l’intégrité physique des joueurs et des supporters plutôt que de prendre le risque de perdre un match ! ! !
    2. Des égyptiens sont agressés à M’Sila, à Oggaz (Mascara) et dans d’autres villes
    3. Des locaux de sociétés égyptiennes soient saccagés et pillés sous l’oeil « impuissant » des forces de l’ordre. On s’étonne ensuite que les étrangers ne veuillent pas investir en Algérie
    4. Les autorités arrivent à mobiliser en un clin d’oeil près de 6 millions d’Euros pour transporter des milliers de supporters vers Khartoum (sans parler des billets gratuits pour le match), alors que des milliers de familles ont du mal à boucler leur fin du mois
    5. Un pont aérien est mis en place (une cinquantaine de vols) en pleine période du hadj. Je me demande si un tel pont aérien aurait été mis en oeuvre pour rapatrier des algériens en danger à l’étranger
    6. Le siège de l’OCO au stade du 5 juillet et l’aéroport d’Alger sont saccagés par des supporters
    7. On annonce un redressement fiscal d’Orascom juste pendant cette semaine terrible
    8. On annonce que l’Algérie n’accorde plus de visa de travail aux égyptiens, alors que ce ces mêmes travailleurs sont en train de construire le siège de la FAF !
    9. Des cris d’indignation dans la Presse s’élèvent quand des joueurs et des supporters sont agressés au Caire, mais juste quelques entrefilets dans la Presse quand un algérien de 69 ans est assassiné après un passage à tabac dans un commissariat français en juin 2009.




    0
  • Lalmani
    20 novembre 2009 at 14 h 20 min - Reply

    Le ministre de la Jeunesse et des Sports (Djiar, pour ne pas le nommer) s’est deplacé au Caire et au Soudan pour les deux derniers matchs de la Poule. Au Caire se trouvait déjà Medelci, le ministre des Affaires Etrangers Algeriennes, participant à une réunion. Hadjar, notre ambassadeur en Egypte, et neanmoins tombeur de Mehri, ex secretaire general du FLN, etait lui-aussi a l’hotel ou allaient résider les Verts au Caire. Aucun de ces ministres de la République Algérienne n’a osé emettre un commentaire ou une simple protestation quand nos footballeurs se sont fait « caillasser » par des supporters egyptiens. Aucun de nos ministres (sans ajouter a cette liste l’Unique, notre TV nationale qui a eu le culot de ne PAS montrer les images de Verts couverts de sang) n’a fait de commentaires ou de reprimandes quand les télés privées (Nile Sport, DreamTV entre autres) insultaient a longueur de journée les Algériens et notre pays et se permettent même de retransmettre les images montrant un groupe d’energumènes Egyptiens en train de mettre le feu a notre drapeau national… Ni quand la propagande egyptienne accusait nos joueurs d’avoir mis en scene eux-memes l’attaque du bus qui les amenaient a l’hotel… Quand nos supporters se sont fait bastonner apres le match en essayant de rejoindre leurs hotels respectifs et que beaucoup n’ont eu la vie sauve qu’en restant au stade jusqu’a une heure avancée de la matinee et ce en presence de son Excellence l’Ambassadeur d’Algerie au Caire (Hadjar) ou ceux agresses sur la route de l’aeroport du Caire pour rentrer en Algérie (dont faisait partie l’ex-ministre de la Jeunesse et des Sports, ex-entraineur national de la grande equipe de hand-ball algérienne Aziz Derouaz qui raconte comment il a eu la vie sauve par miracle pendant la traversee du Caire pour rejoindre l’aeroport [et meme dans l’enceinte de celui-ci ils furent agresses par des egyptiens]). Aucune personnalité du gouvernement n’a ne serait-ce que reprochés au gouvernement egyptien son manque de securité envers les visiteurs algeriens.
    Et vous vous demandez pourquoi le peuple algérien veut se faire justice lui-meme ? Se voyant abandonné par ses gouvernants dans les pires moments et ne pouvant compter sur lui, le peuple se défend tout seul. Et cela donne les resultats attendus. La bataille… Le geste de Bouteflika (piocher dans les caisses de l’Etat pour permettre aux supporters de voyager a moindre frais et payer les billets du stade) ne s’est fait que pour calmer la population en rage. S’il ne l’avait pas fait a ce moment-là le chaudron aurait explosé, et alors là Rabi Istar…
    Et en fin de compte Boutef a marqué des points importants en ces temps troubles en Algerie, le peuple lui etant sincerement reconnaissant pour ce geste. L’unique geste envers son peuple en dix années de dictature et on lui pardonne. Incroyable.




    0
  • MissTmourt
    20 novembre 2009 at 14 h 50 min - Reply

    @ Rédaction

    Je suis désolé mais dans cette affaire vous vous trompez sur beaucoup de choses.

    Le pouvoir algérien s’est retrouvé dépassé par les évènements et se moquait totalement du fait que les egyptiens nous humilie. La réaction algérienne, QUI N’EST PAS GRATUITE, face aux agissements des égyptiens est populaire, le peuple, et en particulier la jeunesse, s’est mobilisé seul, pas grâce à Boutef qui en vérité n’avait pas le choix, sinon il devenait la cible !!

    Je connais des gens qui n’ont jamais été intéressés par le football, et encore moins sensible aux paroles du pouvoir sur le nationalisme à deux sous, qui ont été choqués par ce qu’on fait les Egyptiens (guerre psychologique d’un mois en touchant à toutes nos valeurs et agression physique) et qui ne demandaient qu’à en découdre….

    NON je suis désolé, dans cette affaire, il y a un agresseur et une victime. Il était temps que ce pouvoir egyptien subisse une humiliation apres ce qu’il fait à son peuple et aux palestiniens.

    Concernant l’Algérie, il est évident que Boutef va récupérer cet élan populaire à son avantage et c’est là où j’en veux à des mouvements d’opposition comme le vôtre. En voulant, soit-disant éviter la démagogie, vous vous coupez du peuple pour nous servir une autre démagogie sur le thème « nous sommes frères, oublions cela »…..

    La réconciliation nationale que vous demandez en Algerie ne peut que se faire sur une base de Vérité, et bien sachez qu’il en est de même pour notre relation avec l’Egypte !!!

    Sincèrement, je suis amèrement déçu de votre prise de position, au lieu d’essayer de vous joindre à ce mouvement populaire pour essayer de l’encadrer et de gagner des adhérents à la cause de la libération de l’algerie, vous le condamnez !!!

    Franchement, ce pas demain la vieille que vous changerez quoique ce soit. J’ai beaucoup d’estime pour vous et votre combat mais là je crois que vous êtes hors sujet…

    N’oubliez pas: un intellectuel assis ira moins loin qu’un idiot qui marche…..

    ______________________________________

    Réponse:
    Nous ne sommes pas des adeptes du populisme et de la démagogie. Et nous ne sommes pas de ceux qui rejoignent les « mouvements populaires » téléguidés par les services de l’action psychologique de la police politique. Nous avons été hier aux côtés de notre peuple qui souffrait de la politique d’éradication des uns et de la folie meurtrière des aventuriers populistes des autres. Nous étions aux côtés de la population de Diar Echems qui dénonçait ses conditions de vie bestiales. Nous sommes aux côtés de nos enseignants en grève depuis plus de quinze jours et que tout le monde ignore. Voila les mouvements populaires que nous soutenons et auxquels nous appartenons. Ceux des profondeurs de l’Algérie meurtrie et non des bas-fonds des officines de Ghermoul et de Dely-Ibrahim.
    Oui, nous dénonçons le viol des consciences et la manipulation des foules pour asseoir les pouvoirs illégitimes du Caire et d’Alger. Ce que vous appelez le « mouvement populaire » n’est, pour reprendre notre sœur Zehira « qu’un défoulement de la société opprimée, quand s’ouvre une brèche dans la muraille qui l’emprisonne ». Il est vrai que toute vérité est amère à dire surtout dans un pays qui baigne depuis 62 dans un populisme crasseux et dans une honteuse imposture nationaliste. Ce ne sont pas les graves provocations de la poignée de « baltadjia » égyptiens contre nos enfants au Caire, ni celles des groupuscules algériens qui se sont attaqués aux agences de Djezzy dans certaines de nos villes, ni l’appel au meurtre contre nos ressortissants en Egypte lancé par un excité de la tv cairote qui vont détruire les relations entre deux peuples opprimés par des régimes sans foi ni loi. Et ce ne sont pas mes frères et amis du mouvement d’opposition égyptien « Kifaya » qui vont me démentir.
    Sachez, cher frère, que nous ne sommes pas de ceux qui caressent dans le sens du poil, encore moins des aventuriers ou des politicards chasseurs de voix qui trompent leur peuple. Notre seule aspiration est de participer modestement avec toutes les volontés sincères à construire l’Etat de Droit dirigé par l’intelligence courageuse et sincère et non par « l’indigence culturelle, politique et intellectuelle » érigée aujourd’hui en valeur patriotique.
    Je terminerais en vous disant que nous « contemplons » les résultats peu flatteurs, des « idiots qui marchent…. » depuis 62 !!!

    « من الناس رجال للبيع و الإيجار و في الناس رجال للتضحية و الإيثار «

    Fraternellement.
    Salah-Eddine




    0
  • Anti-DRS
    20 novembre 2009 at 15 h 35 min - Reply

    Ce match a révélé une chose très importante: le régime algérien est capable encore de manipuler nos jeunes, exactement comme il a fait pour manipuler les islamistes pour qu’ils montent au maquis et donner ainsi au régime l’alibi de déclencher une guerre contre le peuple algérien en général.

    Regardez le rôle que jouent les TV gouvernementales dans cette entreprise de manipulation des masses; le rôle est si important que le régime ne vaudra jamais privatiser ce secteur, ni le jeter en pâture à son terrorisme comme il fait de toute personnalité, de tout opposant, de tout parti, de toute institution qui le gênent dans son entreprise de démolition de l’Algérie.




    0
  • zak
    20 novembre 2009 at 17 h 06 min - Reply

    regarder cette video,il ya 22 video toute aux long de la soiree ,c’est un pur NAVET

    http://www.youtube.com/watch?v=7E8dJuh2_Rg
    a aucun moment ils n’ont reconnu leur agression comme etant la cause de toute ces hostilite ,poor people

    thrabdi wa bka ,sbakni ouchtka




    0
  • radjef said
    20 novembre 2009 at 17 h 25 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. Ou sont passés les régimes d’Alger et du Caire lorsue Israél égorgeait la population de Gaza? Bouteflika a-t-il songé a faire un pont aérien et a depenser des milliards de dinars pour secourir les populations de Gaza? Moubarek a -t-il prononcé un petit mot pour condamner la boucherie commise par le sionisme contre les populations désarmées a Gaza? Rien de cela ne s’est passé. Bouteflika et Moubarek se sont fait tout petits comme des caniches devant leurs maîtres de Tel Aviv.




    0
  • karima
    20 novembre 2009 at 18 h 32 min - Reply

    Certains points de cet article touchent la surface du probleme mais pas sans fond.Je pourrai etre d’accord avec un ou deux points, par contre je dirai que l’analyse faite par cet auteur est sans coeur et est vide de toute sans essence.J’etais parmi les premiers a avoir appele au calme et je l’ai fait partout, journaux, internet et j’ai envoye des messages pour calmer les esprits mais toujours est-il que les Egyptiens se sont tromper de cible car ils ont toujours penser et ils pensent que nous etions une proie facileet que simplement, nous sommes des barbares.Nous avons lutter et nous luttons pacifiquement contre le Francais qui essaye toujours de nous amoindrir et nous ferons pareil avec ceux qui se comporteront de la sorte, arabes, musulmans ou autres, car la c’est d’abord l’Algerie qui prime et sans arrogance.Savez- vous que quand le terrorisme battait sans plein, nous, on souffrait mais pour les arabes nous etions des egorgeurs et des barbares.A croire que les arabes nous attendaient au tournant.Je me pose la question suivante : est-ce parce que nous avons une revolution ou??????????????????????? Comme je fais confiance a l’esprit critique de mes concitoyens, j’attends des reponses.




    0
  • Z. Houfani
    20 novembre 2009 at 19 h 13 min - Reply

    @ aux Internautes qui ont pris le temps de me lire, merci.
    Pour plus de clarté, j’aimerais ajouter quelques éléments.

    Je ne parle ni d’agresseurs ni de victimes quand bien même je condamne l’attitude des « canardeurs » égyptiens qui ont mis le feu aux poudres au lieu d’apaiser les tensions.

    Ceci dit, mon propos n’a rien d’intellectuel et porte sur l’absence du « Bon sens » dans l’état d’esprit collectif des sociétés arabo-musulmanes. Et ce qui vient de se passer prouve qu’on est allé si loin dans la pratique du « Non sens » qu’on a perdu la mesure de nos actions. C’est le pire qui peut arriver à un peuple qui ne distingue plus l’essentiel de ce qui ne l’est pas. Et je ne m’explique pas autrement le délire provoqué par le ballon rond, indépendamment de mon respect pour nos joueurs, alors qu’on fait l’impasse sur des questions fondamentales qui font super mal à la dignité et au devenir de la nation algérienne.

    Comment, en effet, accepter sans remettre en question notre inconscience et notre sens du jugement quand notre chère capitale « Alger, jadis blanche » soit classée parmi les villes les plus sales du monde, bien après des pays mille fois plus pauvres en Hommes et en ressources. Et cela sans provoquer ni notre révolte, ni notre indignation d’en être arrivés là. C’est quand même incroyable d’avoir un pays comme l’Algérie et d’accepter de telles conditions de vie! Ce n’est qu’un petit exemple de nos nombreuses défaillances en terme d’orgueil et de fierté. Le monde ne finit pas de nous jeter au visage les records avilissants que nous collectionnons, corruption, injustice, absence de liberté, hogra et malversations en tout genre. Alors arrêtons de détourner nos regards et faire semblant de ne pas avoir mal au cœur face à nos actes et nos NON actes.

    Le bon sens va des plus petites choses comme nettoyer sa rue, embellir son quartier, vivre sa citoyenneté (en droits et obligations), aux plus grandes réalisations qui font la fierté d’un pays et la grandeur de son peuple. Le peuple Algérien a par le passé donné de bien belles preuves. Et je serai la dernière à dénigrer ou dévaloriser notre génie algérien, qui en d’autres lieux et d’autres circonstances, est capable des prouesses les plus extraordinaires. Et c’est là où le bat blesse, car ce génie se réalise sous d’autres cieux que celui de l’Algérie et profite à d’autres nations plus ouvertes plus (intelligentes?). Et Notre société admet et intègre cette situation comme une normalité. Quel gachis!

    Pour finir, j’adore mon pays et tous mes écrits s’y réfèrent directement ou indirectement. Et je rêve de le voir reconquérir son statut honorable au sein des nations.

    Merci à MTM. Le NET est une grande fenêtre où tout le monde est visible quel que soit son pseudo. Fraternellement.




    0
  • leila greffon
    20 novembre 2009 at 20 h 27 min - Reply

    bravo à notre équipe merci au peuple algeien et à notre président de république. L’histoire entre l’egypte et l’algerie est un probleme de langue…rt de culture pas aussi grave pour que nil sport nous gache notre joie bravo l’algeie leila greffon auteure j’rai en afrique du sud inchallah




    0
  • talbi
    20 novembre 2009 at 22 h 23 min - Reply

    Je crois que ce match à fait tomber beaucoup de masques en attendant d’autres occasions qui mettront à nue le concept de la « fraternité arabe ».Il a suffit d’un petit match de football ordinaire et banal pour presque tout le monde et,brusquement les médias de nos « frères » « intellectuels » a qui ont doit tout:Indépendance,instruction,émancipation,aide économique etc…se déchainent avant la rencontre du caire en distillant un petit venin contre l’Algerie. Après l’accueil chaleureux résérvé à nos joueurs et supporters et surtout le résultat de la rencontre qui n’arrange aucunement ni les affaires ni les desseins du fils et futur président de oum eddounia,la guerre est officiellement déclarée via toutes les chaines egyptiennes,les hommes politiques et les genies du cinéma,de la comédie,de la chanson, de la danse et du chi’r qui ont traité,et continuent de le faire,le peuple Algeriens,ses gouvernants et son armée de tous les noms, la diplomatie agit en parallèle en rappelant son ambassadeur et convoque le notre,tandis que la rue,chauffée sans raison justifiable,demande la rupture de toutes les relations avec notre pays. Voyez-vous,Messieurs,comment un président arabe balaie d’un seul revers de la main les liens qui nous unissent,depuis longtemps,au le peuple égyptien, prétextant « l’agression des supporters misri » au Soudan,alors que la vérité de cette guerre médiatico-diplomatique déclarée à l’Algerie est due simplement à l’élimination de l’equipe égyptienne du mondial qui signifie ELIMINATION du prétendant à la succéssion. Alors,il est temps Messieurs du lobby arabophone de mettre un terme final à cette fausse fraternité qui n’a été que source de malheurs à notre peuple.




    0
  • lucide
    20 novembre 2009 at 22 h 35 min - Reply

    Je ne suis ni un passionné de foot, ni un fan d’El Khadra.

    Juste quelques remarques :

    1- La joie du peuple algérien, en particulier sa jeunesse, était réelle et spontanée. Aucun comité n’a chauffé le bendir. Le peuple algérien a bien le droit de renouer avec la joie et une certaine «normalité». Voyons le côté positif : il y a une envie de bonheur et d’allégresse qui sont plutôt rassurants.

    2- Comme à l’accoutumée, les commentateurs de l’ENTV y sont allés de leur couplet en faveur d’Al Aziz 1er. Je n’ai nulle part remarqué les Algériens crier : «M`aac ya Bouteflika».

    3- Pourquoi s’étonner que le pouvoir en place essaie de profiter de l’occasion pour se refaire une virginité à bon compte ? C’est ce qu’il a toujours fait.

    4- Ne nous leurrons pas : la culture politique des Algériens d’après Octobre 88 n’a fait que décliner pour avoisiner le zéro aujourd’hui. Il y a beaucoup de travail à faire…




    0
  • yuva
    20 novembre 2009 at 23 h 23 min - Reply

    qu’ont on vois le soutiens de nos freres marocains dans les moment difficile ,et meme le soutien des tunisiens cela prouve qu’au fond de nous meme nous sommes des nord africains des amazighs ,et que nous n’avons rien avoir avec les orientaux,la preuve est qu’ont des des occidentaux « maghreb,ouest »,la ville de tlemecen est plus occidentale que paris sur le méridien greenwich.




    0
  • kebe
    21 novembre 2009 at 0 h 07 min - Reply

    salam,c est malheureux,mais c est comme ça,et puis ces egyptiens n ont montré que leur réalité,ce qu ils sont et comment ils sont,avec nous c est toujours les memes histoires,ils savent qu on est plus fort qu eux ,alors cela ne les rassure pas,et c est l occasion ou jamais de se defouler sur nous,mais ils n ont pas mesuré l impact que ç a allait donner en fin des comptes .




    0
  • galili
    21 novembre 2009 at 5 h 41 min - Reply

    On compte aussi cette qualificaion des jeunes au mondial parmi INDAZATES FAKHAMATOUHOU.
    l’UN ET L’AUTRE CHERCHE A SAUVER SA PEAU,les psychodictatures misent sur les sensibilites des pauvres peuples.le soulevement populaire commencait en algerie par DIAR EDHLAM et autres regions biensur suivi pa la greve du secteur de l’education et les autres qui se preparainet……stop.L’egypte se prepare a la djmloukia…..a suivre.




    0
  • galili
    21 novembre 2009 at 6 h 06 min - Reply

    Mes freres ,ON AJOUTENT LA QUALIFICATION DES JEUNES AU INDJAZAT FAKHAMATOUHOU .SI LES JEUNES REMPORTENT LA COUPE DU MONDE CA FERA PARTIE MIN INDJAZATIHI ! nos psychdictatures savent bien gerer les situations.ils tablent sur les files sensibles des populations.Le soulevement a pris de l’empleur en algerie .DIAR EDHALAM,LA GREVES DES ENDEGNANTS,LES AUTRES SECTEURS ALLAIENT JOINDRENT STOP LE MATCH MISE POUR RETARDER APRES LA COUPE DU MONDE.L’AUTRE SE PREPARE POUR LA DJAMLOUKIA ,LA CHANCE N’EST PAS EN SA FAVEUR,MAIS Y A BCP DE SOLUTIONS,NE VOUS INQUIETER PAS .




    0
  • L. Leila
    21 novembre 2009 at 9 h 06 min - Reply

    En ces jours, ô combien douloureux pour les huit familles en deuil, je suis de tout coeur avec elles, rahima Allah les victimes d’un pouvoir lâche qui ne pense qu’à ses interêts personnels.Ce n’est qu’après les faits qu’on convoque l’ambassadeur égyptien! Et pourquoi faire? Ne pouvait-on pas faire cesser la déferlante campagne médiatique égyptienne dès son départ? Comme c’est triste et révoltant.




    0
  • Daddy
    21 novembre 2009 at 10 h 16 min - Reply

    En s’attaquant à Jezzy, les algériens se tirent une balle dans le pied, parce que on a tout juste oublié que c’est grâce à cette société que des milliers d’emplois on été crées, et c’est grâce également à elle, que le portable est devenu accessible à la classe la plus pauvre du pays.
    Et, comme par hasard et comme un malheur ne vient pas seul, un redressement fiscal de 600 millions de dollar a été infligé à Orascom, juste avant le match décisif de 18.

    Que fait la police et la sécurité devant les 5000 personnes qui partent à l’assaut de l’agence d’Air Egypte ? Rien ! elles ne font que constater les dégâts !!!

    Voilà, quant la politique et le sport se mêlent !!!

    Et quant j’entends des appels au boycottage des produits égyptiens, ça me fait vraiment marré !!!

    Pourquoi, rare sont les quotidiens algériens qui révèlent ce que s’est passé en France après les deux matchs joués au Caire et à El-khartoum ? Des voitures brûlées, des magasins saccagées, … Si on gagne on brûle, si on perd on brûle !!! Mais, franchement, on a affaire à quel espèce ?

    Quant je lis Echourouk, j’ai envie de vomir. Ces pseudo journalistes qui ne cessent d’allumer chaque fois la mèche, rien que pour augmenter leur nombre de tirage par des fausses déclarations, veulent-t-ils vraiment amener notre pays au k.o.???

    Il y a vraiment de quoi faire réjouir la classe politique des deux pays.

    Quels gâchis, Malheureusement, une fête au goût amer !!!




    0
  • rachid 2
    21 novembre 2009 at 11 h 18 min - Reply

    La victoire de l’équipe nationale a été ternie par un pouvoir manipulateur et les voyous casseurs en france …




    0
  • Amrouche
    21 novembre 2009 at 12 h 46 min - Reply

    Il n’y a ni agresseur ni victime, ni vainqueur ni vaincu. il y a juste deux régimes dictatoriaux qui sont prêts à tout pour garder le pouvoir, en manipulant les émotions quasi animales de peuples en majorité incultes et crédules et qui ont trouvé dans le foot le seul moyen permis par leur régime respectif pour exprimer leurs frustrations et ressentir un sentiment de fierté. C’est de la folie. Ce n’est surtout pas fait pour améliorer notre image dans le monde (je parle auprès des autres peuples, pas auprès des hommes politiques ou des d’affaires). c’est triste … malgré la joie d’aller en coupe du monde!




    0
  • Tayeb
    21 novembre 2009 at 13 h 45 min - Reply

    La crise actuelle que vivent les deux pays Egypte et Algérie et le reflet, l’image miroire de ce que pensent réciproquement les pays arabes d’eux même. tous les pays arabes dits « frére » ce vouent une haine immence et démeusurée. Ce que pensaient les égyptiens des algériens d’une manière discrete a été dit à haute voix et droit dans les yeux. Tant mieux… cela poussera les algériens à ce poser la question de leur identité.
    Être algérien c’est assumé son coté bérbéres (thamazirth), même si on parles pas la longue de nos ennceitres. Pour quoi le pouvoire Algérien trouve t-il autant d’objections à ce que un peuple parle sa langue? pourquoi ettoufe t-il une culture si riche?
    la réponse se trouve dans la réaction et dans l’acharnement médiatique de nos voisins égyptiens,car on est pas frére cela est évident…




    0
  • IDIR
    21 novembre 2009 at 15 h 43 min - Reply

    Chers Compatriotes,

    Indice de perception de la corruption de transparency international :

    L’Algérie parmi les pays les plus corrompus au monde. L’Algérie régresse à grands pas de géant. L’indice de perception de la corruption (IPC) 2009 rendu public, à Doha par Transparency International, démontre que l’Algérie a perdu 20 places par rapport à l’année 2008. Elle est à la 111e place sur 180 pays classés. Sa note est très mauvaise : 2,8 sur 10. Selon l’IPC, plus la note est basse, plus la corruption est développée. La note inférieure à 3 signifie selon les initiateurs l’existence d’un « haut niveau de corruption au sein des institutions de l’Etat ».

    Monsieur BOUTELIKA,

    La lutte contre la corruption est un levier essentiel pour une économie au service du peuple algérien et la réhabilitation de la politique.

    Sur la base de LA LOI, l’Etat est tenu de prendre les mesures nécessaires afin que les comportements constituant des actes de corruption passive ou active de fonctionnaires soient pénalement sanctionnables.

    Lutter contre la corruption et la fraude au sein des institutions algériennes est une priorité absolue pour l’Algérie.

    La corruption permet aussi aux pays riches de s’approprier la main d’œuvre, les ressources naturelles, voire des portions entières des territoires des pays en achetant leurs dirigeants.

    La corruption anéantit les efforts pour le développement d’une économie durable. La combattre apparaît vite comme une priorité.

    Comment ? En l’attaquant à sa source, là où naissent les moyens d’offre des « pots de vin » dans les pays développés.

    Le Peuple algérien est un peuple d’honneur.

    Montrez-nous votre honneur sans perdre de temps, -la situation est grave-, en appliquant la loi, en luttant contre la corruption pour l’année 2009-2010 et tout le peuple vous soutiendra.

    C’est une bassesse et une répugnance de rester dans le rang des cancres de la lutte contre la corruption, 111e place, tel que le régime de l’Egypte.

    Rejoignons, au minimum, le rang de nos frères Qataris à la 22e place sur 180 avec une note de 7/10.
    Fraternellement
    IDIR

    Football et mondialisation

    Par Pascale BONIFACE

    http://www.bibliomonde.com/livre/football-mondialisation–6580.html




    0
  • Radjef Saïd
    21 novembre 2009 at 17 h 33 min - Reply

    En rire ou en pleurer ?

    Au coup de sifflet final de la rencontre Algérie Egypte pour le compte de la qualification à la phase finale de la coupe du monde 2010, qui s’est déroulée au Soudan mercredi dernier,la Kabylie a fêté la victoire de l’EN comme elle l’a fait en juillet1962 lorsque le pays a accédé à son indépendance.

    Deux nuits consécutives déchirées par les cris de joie de centaines de milliers de supporters kabyles. Durant ces deux nuits, on peut entendre la joie de Sa Majesté le Djurdjura résonner dans la peine et les larmes des pyramides. Tard dans la nuit, sur le chemin qui lie la vallée du Djurdjura à la haute Kabylie, des youyous stridents déchirent la poitrine des femmes. Elles aussi, ont tenu à être de la fête. Le onze national a tout de même bien traduit l’imaginaire viril du peuple algérien au terme d’une rencontre qui a largement dépassé son cadre sportif. La route nationale 30 d’habitude infréquentable à partir de 18 heures, regorge à pressent de monde. Pas de BMPJ. Pas de militaires. Pas de faux barrages du GSPC. Il est plus de minuit Du haut de la main juif, des cortèges interminables de voitures descendent et traversent Takhoukht pour rejoindre la ville des Genets. Les chants à la gloire de l’EN et de Bouteflika, se prolongent dans la nuit. Au bout de quelques minutes seulement, la ville de Tizi-ouzou rassemble tous les villages du Djurdjura, symbole du combat identitaire et de la revendication démocratique.

    Bouteflika n’est plus cet ennemi tant décrié par la région. L’ennemi à présent c’est l’Egypte. Ce pays ou jadis le peuple algérien a trouvé considération, respect et soutien à sa cause. Pendant plusieurs semaines, la Kabylie était mobilisée derrière les « 22 » algériens contre les pharaons. Dans les places publiques, lors d’interminables conversations, les kabyles passent au crible toutes les « trahisons » de la sœur jumelle l’Egypte. « Pouvoir assassin, les aârouchs, la Kabylie chrétienne et séparatiste, l’autonomie » et toutes les autres ignominies que le pouvoir de Bouteflika faisaient circuler au sujet des kabyles, ont été balayées d’un revers de la main comme si elles n’ont jamais existé. La Kabylie se reconnaît pleinement dans le discours officiel et l’idée nationale, largement reliés par la presse. Après tout, on est toujours fier d’appartenir à une communauté qui gagne. Même lorsque elle gagne des gens à qui on ressemble tragiquement. Surtout ne posez pas de questions et ne cherchez pas à comprendre comment cette victoire a fait perdre au Djurdjura ses esprits. Vous risquez de vous faire lyncher par les foules déchaînées. La conscience d’une identité nationale propre aux algériens, peut attendre. Pour le moment, il y a des priorités et des urgences. La priorité pour l’instant la fierté nationale, le sang des chouhadas. L’urgence, il y a nous il y a l’autre, l’ennemi commun qui veut nous humilier.

    Par une étrange et mystérieuse manipulation dont seuls les régimes totalitaires ont le secret, la Kabylie est presque devenue aveugle et paranoïaque. Bouteflika , le DRS, les généraux, les terroristes, la mafia politico-financiere ne sont plus « eux ».Eux sont les pauvres populations égyptiennes avec qui le peuple compte plus de 14 siècles de liens et de solidarité. Mais c’est fou ce que le sport peut servir les dictatures et diviser les peuples.




    0
  • baroudi
    21 novembre 2009 at 18 h 08 min - Reply

    vous avez bien raison IDIR,HOUFANI , DJAMAL EDDINE et bien d ‘autres.Quand on parle de notre classement tres elogieux des pays les plus corrompus de la planete(111 eme)je me dis ou sont passés les milliers de supporteurs qui aiment leur pays? Pourquoi ne sortent ils pas pour manifester leur mecontentement par nationalisme, par patriotisme.pourquoi la « presse » algerienne n’ a pas fait de manchette à la une pour denoncer ce deshonneur?Jesus a dit » si on te gifle tends l’autre joue »Tous ces va-t- en guerre de pacotille devraient s’en inspirer. »la violence est le dernier refuge de l’ incompetence ». »la non violence est la loi de notre espece tout comme la violence est la loi de l’ animal »(citations)à mediter c ‘est gratuit.




    0
  • Allel
    21 novembre 2009 at 18 h 14 min - Reply

    Arretez pour une fois de melanger la politique et le sport et rejouissons nous toutes et tous de cette tres belle victoire de notre chere equipe nationale de football qui nous a fait l’honneur de se qualifier pour la phase finale de la CAF et aussi pour la coupe du monde.

    Des millions d’Algeriennes et d’Algeriens sont tellement heureux et content apres tant de soufrances et de malheurs.

    L’Algerie, le seul pays de l’Afrique du nord, s’est qualifie avec tous les honneurs et nous a redonne la fierte. Donc, oublions un peu la DRS, Bouteflika etc et remercions ces joueurs qui se sont tellement battus pour rendre notre peuple tellement heureux.




    0
  • Abdou
    21 novembre 2009 at 18 h 23 min - Reply

    La Presse annonce aujourd’hui que 18 personnes ont rouvé la mort et que 312 autres ont été blessées pendant les « festivités » ayant marqué la victoire de l’EN…

    A croire que les Soudanais sont mieux capables que les autorités algériennes de protéger les algériens…




    0
  • MissTmourt
    21 novembre 2009 at 19 h 43 min - Reply

    @ da Salah-Eddine

    merci pour vos clarifications et surtout pour votre phrase : nous « contemplons » les résultats peu flatteurs, des « idiots qui marchent…. » depuis 62 !!!

    Vous m’avez bien fait rire !!!

    Sur le fond, je partage votre point de vue. Ma frustration vient plutôt de votre manque de réaction face aux agressions verbales égyptiennes et à cette minable manipulation du régime de Moubarak.

    Vous auriez pu, par exemple, essayé de prendre contact avec cette intelligentsia d’egypte qui refuse le petit jeu malsain de leur régime et publiciser à l’attention du public algerien, grâce justement à internet, que non, tout le monde en egypte, ne veut pas manger de l’algerien. Que tous ceci est une vulgaire mascarade.

    C’est sur internet et par le bouche à oreille que le peuple algerien s’est mobilisé. L’ENTV ne disait rien et le petite roitelet Boutef semblait dormir et maintenant il essaye de se faire passer pour un heros….

    En bref, je comprends votre réaction d’homme sage mais je pense que vous auriez pu faire mieux que de dire Boutef, Moubarak c’est kif-kif….ne tombons pas dans leur piège….une interview avec des membres de « kifaya » ou des « Ikhwans » qui refusent cette propagande aurait été beaucoup plus approprié et efficace…

    En tous cas, merci pour vos efforts. Ce que vous faites est déjà énorme et un jour, inch’allah, le peuple algerien (qui dans sa majorité ne vous connait pas encore malheureusement) saura vous rendre honneur, je n’ai aucun doute à ce sujet.

    Merci à Da Salah, l’intellectuel qui marche !!!

    _______________________
    Mon Cher frère,
    Une poignée d’intellectuels algériens – ramant à contre-courant de cette minable récupération politicienne d’un événement sportif par deux régimes illégitimes – a dit NON au chauvinisme et au nationalisme frelaté, lançant un appel à la conscience et à la raison (voir le communiqué sur le site en arabe et en français). Des intellectuels égyptiens et du Machrek ont soutenu cet appel. C’est un début. Après cette campagne faussement nationaliste concoctée par les officines d’Alger et du Caire, la décantation se fera, car le mensonge ne dure qu’un temps. En politique (et non en boulitique), il faut toujours agir avec sa raison, jamais avec passion, quelques soient les situations.
    Fraternellement.
    Salah-Eddine




    0
  • l.leila
    21 novembre 2009 at 20 h 29 min - Reply

    @ Abdou,
    Et pourquoi cette presse n’a t-elle pas le courage d’annoncer le nombre de nos compatriotes morts en Egypte?




    0
  • IDIR
    21 novembre 2009 at 22 h 59 min - Reply

    Caroline Fourest. « Journaliste et écrivain » dans les colonnes du journal El Watan du 21.11.09 est une erreur grossière de la part du Quotidien.

    ___________________
    Je n’ai pas saisi le sens de votre commentaire, mon cher Idir.
    Salah-Eddine




    0
  • Si Tchad
    21 novembre 2009 at 23 h 56 min - Reply

    Pour ceux qui voudraient voir la version DZ de la Djahilia au 21 ieme siecle, ils n’ont qu’à lire et surtout conserver le pdf Chourouk de ce Samedi: c’est une anthologie, un cas d’ecole. La pire chose qu’il m’est jamais ete donné de lire (30 pages en tout, et je n’ai parcouru que qlq paragraphes)…Il n’y a aucune nuance, c’est l’Egyptien l’ennemi mortel à ecraser, un point c’est tout.

    « al fitnatou naaimatoun, la3ana Allahou men ahyahaa »
    (Hadith)

    La discorde est endormie, que Dieu maudisse ceux la reveillent »

    Si Tchad




    0
  • yuva
    22 novembre 2009 at 0 h 48 min - Reply

    avec l’argent dépenser pour aller et revenir du soudan, il aurait pu faire un pont aérien vers les habitants de diars echems qui vivent dans des taudis,d’ailleur ce n’est meme pas un pont une petite « passerelle » d’1 kilometre d’el mouradia a salambier.
    mais ce peuple ne veut pas se réveiller,a croire que c’est une patte à modeler.




    0
  • Abdou
    22 novembre 2009 at 7 h 41 min - Reply

    A L. Leila
    Je n’ai fait que rapporter les infos publiées par la presse algérienne et les communiqués officiels.
    Merci de communiquer aux lecteurs la liste des algériens morts au Caire.




    0
  • Tarik Ben Ziad
    22 novembre 2009 at 9 h 00 min - Reply

    La qestion au million

    Les medias egyptiens ont dit et sans retenue que:
    les algeriens sont des terroristes qui deciment enfants et femmes un village de leures fréres et en délarant ouvertement que l’armée algerienne est complice et partie prenante. Je ne fais que oser le reprendre et le dire içi car c’est grave et revelateur dans le sens qu’il n’ya pas de réaction officielle. c’est pire que le qui tu qui non ?!
    Vrai ou faux ?




    0
  • Dzdelyon
    22 novembre 2009 at 10 h 55 min - Reply

    C’est la meilleurs
    nous avons reçus les égyptiens avec des fleurs et surtout avec hospitalité et tous le respect afin qu ils soient a leur aisent pour préparer la rencontre,et eux comment ont ils acceuillis notre equipe national et les supporters avec des pierres, des insultes, en brulant le drapeau sans que pour cela la FIFA n’est sanctionne l’Égypte.Faut arrêter les égyptiens qui se croivent les meilleurs du monde
    arabes qui se prennent pour le centre du monde arabe.Si de tel evenement se serai produit en Algérie la
    FIFA aurait sanctionne l’algerie par le match perdu. Quand au égyptien je trouve normal qu’ils récoltent se qu’ils ont semer.A l’auteur de cette article je dis n’inverser pas les rôles pour nous algériens ce n’étaient qu’un match de football entre 2 équipes frères eux l’ont transformée en guerre aussi bien entre peuple et maintenant politique.Ce sont eux les responsables le monde en a été témoin et ils cherche maintenant a passer pour les victimes.Vive l’ALGERIE vive les ALGERIENS et un MERCI au gouvernement d’avoir permis aux supporter de pouvoir de déplacer en masse supporter notre équipe.




    0
  • kimahouma
    22 novembre 2009 at 12 h 51 min - Reply

    Il faudrait, dans ces événements dans lesquelles on trouve une grande part d’irrationnel, distinguer deux choses.L’une est la réaction naturelle des Algériens à l’agression physique des joueurs de l’EN.Je dirais qu’elle est légitime, il faut admettre que sans faire de populisme ou quoi que ce soit que c’est révoltant et inadmissible .La seconde est le pari qu’on fait Moubarak d’un côté et Bouteflika de l’autre . Ce dernier, qui semble n’a pas pris à temps toute la mesure par de ce que pouvait être derrière la campagne hostile médiatique Egyptienne d’avant les matchs, il a dû donc s’adapter, et prudent,a anticipé une défaite et l’hypothèse d’une réaction violente des populations Algériennes, a renforcé et mis en alerte les services de sécurité,dans cette perspective. Moubarak en revanche a fait l’erreur d’estimer que la victoire de l’équipe Egyptienne était quasiment acquise, d’où un certain désemparement qui en suivi en Egypte.
    On en tire plusieurs enseignements de ces faits, du côté Algérien, d’abord, alors que les Algériens s’excitaient sur les pronostics, l’équipe au pouvoir analysait la situation comme potentiellement porteuse de réels dangers.La rue a fait peur.Des rumeurs de départs à l’étranger de familles de responsables ont circulé un moment.Les Algériens, peut être un des points positifs,l’avenir nous le dira, ont eu un aperçu de l’effet impressionnant de leur force potentielle , quand il y’a un mouvement de réapropriation de l’espace public.L’agitation de la presse Egyptienne et les réactions diverses dans la presse arabe et mondiale et internet, a révélé par ailleurs aux Algériens l’image qu’on se fait d’eux à l’étranger, image sommes toute positive,à neutre Disons qu’enfin on parle de nous autrement que des terroristes, et le mérite ne revient pas à l’Etat
    Mais il y’a aussi le fait que cette image est différente de celle forgée officiellement entre amis et ennemis de l’Algérie, la realpolitik, grâce aux Egyptiens ramène les choses à leur juste valeurs,le malheureusement chacun pour soi.
    enfin après plus de deux décennies nous participons à nouveau à une grande manifestation internationale.
    Mais cette qualification est l’arbre qui cache la forêt. Passons sur le peu de poids d’un ministre des sports en Algérie qui en dit long sur ce secteur du développement, Les sommes faramineuses qui vont être consacrée à la construction d’une mosquée de prestige. pourraient mieux être utilisées entre autre au développement sportif.
    Sinon, on a pu constater l’amateurisme,l’incompétence voire la couaradise des responsables diplomatiques (et footballistiques) et leur indigence dans le domaine de la communication internationale.
    Les Algériens ont raison de se réjouir de cette qualification, pourquoi s’en priver? Mais ils ne sont-ils dupes pour autant? les jeunes Algériens que toutes les télévisions du monde ont montré, ont pour la plupart pas connu 5 octobre 1988, ni évidemment 1962,ils sont nés et vécus et savent de leurs pays que des valeurs , depuis 20 ans,de l’ordre de la violence, le chacun pour soi,la corruption, l’argent roi, les harragas, le non droit, l’arbitraire, la bureaucratie, ils ont eu pour une première fois l’occasion de vivre un sentiment d’appartenance à un pays, le leur.Espérons que c’est là les graines d’une conscience politique.




    0
  • yuva
    22 novembre 2009 at 12 h 55 min - Reply

    les peuples arabes devraient savoir pourquoi ils n’arrivent pas a faire la paix avec israel,pourquoi les peuples arabes sont souvent humiliés, car elle sont toute dominés par des gérontocratie et des républiques monarchiques qui transmettent ,qui viole leurs propre constitution qui certaines entretiennent pour certains des relations ouverte avec israel pour d’autres c’est sous la table discretement,les peuples arabes devraient faire leur auto-critique si elles veulent avancer et non pas se jeter sur des morceaux de viande que leur dictature leur lance comme ce match de foot.
    les peuples arabes devraient savoir que c’est le peuple palestinien qui paye les pots cassés de cette politique qui va contre leur aspirations.
    nous algeriens devrons tirer BEAUCOUP de conclusion politique de ce match de foot. Aujourd’hui toute les chaines egyptienne traite les médias algeriens de sioniste soit « l’arroseur arroser »,la fuite en avant.




    0
  • l.leila
    22 novembre 2009 at 18 h 05 min - Reply

    @ Abdou
    Je visais la presse. Quant à la liste de nos huit compatriotes rahimahoum Allah, il appartient aux autorités du pays de la communiquer, au lieu d’en fabriquer une à la ratatouille.
    Fraternellement




    0
  • IDIR
    22 novembre 2009 at 20 h 06 min - Reply

    Cher frère Salah-Eddine,

    Permettez-moi de vous orienter vers ces liens pour comprendre le sens de mon commentaire concernant la -pseudo- journaliste Caroline Fourest, une femme déréglée, une spécialiste de la provocation et du mensonge public.
    Fraternellement
    IDIR

    Caroline Fourest – Procès des caricatures

    http://www.youtube.com/watch?v=3YDQ5Auivqo
    Réponse de Habib Souaïdia à Caroline Fourest à propos de Mohamed Sifaoui

    http://www.algeria-watch.org/fr/article/tribune/reponse_souaidia_fourest_sifaoui.htm
    ______________________
    J’avais mal saisi le sens de votre message. Mais là, je partage entièrement votre point de vue concernant cette personne, islamophobe primaire, de la « trempe » des Schemla, BHL, Glucksman et Finkelkraut. Des références pour nos intellectuels francomanes (à ne pas confondre avec les francophones).
    Fraternellement.
    Salah-Eddine.




    0
  • Abdul
    22 novembre 2009 at 20 h 24 min - Reply

    Moubarak a ordonne a ses larbins de creer une sorte d’union sacree contre l’Algerie pour avoir humiliee l’Égypte,mobiliser le peuple et mettre le pays en état de guerre.Et qui dit union sacree dit unanimisme de fait ,sous peine de passer pour un traitre a la nation,donc plus d’opposition,plus de critiques,plus personne pour s’opposer a la succession de son rejeton.La qulif de l’Égypte pour le Mondial était prévue pour lui mettre le pieds a l’étrier mais il est tombe sur un os.Voila donc ou en sont les Arabes pour engendrer des dynasties régnantes qui remplaceront celles que les révolutions ont chassées.




    0
  • IDIR
    23 novembre 2009 at 18 h 34 min - Reply

    Chers compatriotes,

    Nous ne devons, en aucun cas, mettre notre petit doigt sur la dignité du peuple égyptien.
    Notre cible doit être Hosni Moubarak, le dictateur, dénuder le Pharaon de la nouvelle Égypte.
    Fraternellement

    L’Égypte ou le symptôme de l’éléphantiasis diplomatique

    Par René Naba

    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=12178




    0
  • Si Tchad
    23 novembre 2009 at 22 h 49 min - Reply

    Pour les Djamahir El Kadiha (c-a-d ezzawaliyya wal ghawagha qui dancent le ventre creux au Caire et à Alger): les raisons de ce dechainment de haine orchestré par les 2 pouvoirs assassins commencent à se faire savoir:

    http://www.alshaab.com/news.php?i=21013

    Voici un partie

    *****
    من جهة ثانية أكدت مصادر مطلعة ان الخلافات ما بين الأسرتين الحاكمتين بمصر والجزائر تفجرت بسبب صفقة طائرات تقدر قيمتها بمليار دولار كان من المفترض إبرامها قبيل ثلاثة شهور ما بين وكيل شركة « لوكهيد مارتن  » الأمريكية بالقاهرة « علاء مبارك « نجل الرئيس المصري الأكبر وبين الدوائر الجزائرية.

    وقال موقع جبهة إنقاذ مصري الذي يرأس تحريره الناشط أسامة رشدي، أن  » علاء  » كان يأمل الحصول علي عمولة تقدر بمائة مليون دولار، ومع اقتراب إتمام الصفقة بين علاء كممثل للشركة بالمنطقة وبين الجزائريين تدخل « سعيد بو تفليقة  » شقيق الرئيس الجزائري والحالم بوراثته هو الآخر وتعاقد مع وكيل فرنسي لتوريد تلك الصفقة الضخمة لبلاده وأخذ العمولة لنفسه والتي كان من المفترض ان يحصل عليها علاء مبارك لو كان قد ورد الصفقة .

    وأضاف : »قد ترتب علي تلك الفعلة تدهور كبير في علاقات البلدين حيث تدخل القذافي لتنقية الأجواء ورتب لقاء في طرابلس الغرب بين الرئيس المصري « حسني مبارك  » ونظيره الجزائري  » عبد العزيز بوتفليقة  » إلا ان نيران الحقد داخل مبارك وأسرته استمرت مستعرة إلا ان جاءت مباراة الجزائر حيث وجدها الطرفان فرصة لتصفية خلافاتهما وتوظيف الشعبين فيها ».

    وبحسب موقع جبهة إنقاذ مصر حرص علاء وجمال معا ان يشعلا نيران الفتنة ووجدنا علاء مبارك يخرج لأول مرة ويتصل بالفضائيات والإعلام ويحرض علي ضرب الجزائريين بالجزمة متسترا وراء كرة القدم كما وجدنا أبوه حسني مبارك يجمع أركان حربه ويدق طبول الحرب وقطع العلاقات مع الجزائر، ويركب الموجة باعتباره مدافعا عن كرامة المصريين رغم أن الأحداث هي أحداث شغب وفتنة ساهم فيها الطرفان ولا علاقة لكرامة مصر والمصريين بها لأننا لا نتحدث عن أعداء.

    وتابع موقع الجبهة : » بناء عليه قام بهذه الحملات الإعلامية الجبارة لتحريض شبابنا وأبنائنا في مصر والجزائر ضد بعضهما البعض وتضخيم الفتنة بين الشعبين الشقيقين أصحاب التاريخ والمصير المشترك رغم أنف آل مبارك وآل بوتفليقة.
    *******************

    En grande partie donc: Tout cela est à cause d’une enorme commission sur des avions Lokheed (Tchippa 100 millions USD) à destination d’Alger et que Said Boutef a raflée à Alaa Mubarak qui est l’intermediaire de Lokheed au Moyen Orient…A lire et poster Messieurs du QA!

    Vous comprendrez pourquoi Alaa « Lokheed » Mubarak et Said « Orascom » Boutef etaient sur le pied de guerre à Khartoum pour assurer « la gloire » de la nation…

    Si Tchad

    ________________________
    Nous avons publié l’article en totalité dans la rubrique ACTUEL (1) cet après-midi.
    Merci.




    0
  • adam
    24 novembre 2009 at 9 h 41 min - Reply

    Merci pour la censure. Et pourtant je n’ai rien dit qui ne soit évoqué dans les autres commentaires, à savoir que cette dérive a été orchestrée d’abord par les égyptiens (officiels puis supporters chauffés à blanc)et que la rue algérienne et quelques titres (notamment echourouk)n’ont fait que riposter. Je n’ai pas omis de mentionner, bien sûr, que le pouvoir algérien à jouer sur du velours pour récupérer la situation. Deux vérités têtus et certainement regrettables.




    0
  • IDIR
    24 novembre 2009 at 14 h 17 min - Reply

    Aux médias algériens, n’ôtez pas la dignité du peuple algérien pour la mettre dans un ballon de foot à l’exemple des Égyptiens. Les citoyens algériens ont manifesté leur joie, principalement, pour effacer leur colère suite à l’agression de nos sportifs innocents.

    Tournons la page de Misr Oum ad Dounia, Luttons ensemble contre la corruption pour retrouver la dignité de nos ancêtres et celle de novembre 1954.

    Qui est derrière, l’écran de fumée du foot, en Égypte, Hosni Moubarak, la vache qui rit, le Pharaon de la corruption, ses enfants, les médias, l’argent, les femmes, le sexe, le pouvoir, les Murdoch des chaines satellitaires, entre autres, Rotana -et son propriétaire le prince Walid Ben Talal-, dont le « métier » consiste à vendre du loisir et de la distraction à la jeunesse arabe, un énorme gisement avec près de 40 % de la population qui n’a pas 15 ans (rapport UNDP 2002) ?

    Nous, Algériens et Algériennes, notre objectif pour 2009-2010 ne sera pas le foot des pharaons mais plutôt la lutte contre la corruption pour nettoyer nos institutions à commencer par le parlement.

    Nous devons savoir qu’il n’y aura jamais d’investissements étrangers si l’Algérie demeure à la 111e place des pays corrompus.
    Fraternellement
    IDIR

    Visite d’un ancien Boeing du Prince Al Walid Bin Talal

    http://www.youtube.com/watch?v=mknCzPI7I2s&feature=related




    0
  • Si Tchad
    24 novembre 2009 at 16 h 23 min - Reply

    Parmi les supporters de l’EN à Khartoum, il y avait quelqu’un qui tenait absolument à ce qu’on le voit à la télé, tellement il se secouait comme un ado dans les tribunes: Bouguerra Soltani…

    Je dirais que El Bachir a mal joué la chose. Il aurait du le remettre aux Suisses qui le recherchent contre un peu d’indulgence avec le TPI. Je ne sais pas comment cela, ou celui-là, lui a echappé….

    Si Tchad




    0
  • tariq
    25 novembre 2009 at 12 h 34 min - Reply

    Les masques sont tombes;la politique de l’inbetah du president moubarek est devoile a la oumma el eslamia et tout ce trallala mediatique juste pour anesthesier le peuple egyptien qui croit que son equqipe nationale invincible; donc moubarek invincible.Donc on peut dire que ce sera une victoire des peuples contre les tyrans in chaa allah




    0
  • adel
    26 novembre 2009 at 3 h 54 min - Reply

    encore une fois nos décalés,recalés partis khobzistes qui ne représentent qu’eux même,font le dos rond et jouent au cireur de bottes.au moment ou le peuple Algérien dans son immense majorité fait face à la plus lache campagne de salissage de la part des egyptiens qui onr été jusqu’à le déclarer impropre à jouir de son idendité Arabe,nos fossoyeurs arabo-islamo-conservateurs,au pouvoir tournent le dos au peuple et tendent leurs joues à leurs maitres de zoubiate eddounia.lire l’article et les réactions.inchallah que cette ferveur et cette énergie soit canalisée dans le bon sens pour nettoyer définitivement notre pays de cette vermine.

    RUPTURE DES RELATIONS DIPLOMATIQUES AVEC L’EGYPTE
    Les partis politiques disent «non»
    26 Novembre 2009 – Page : 3
    Lu 877 fois

    La classe politique algérienne ne veut pas mélanger la chose sportive et les relations politiques entre Etats.

    Non. Les partis politiques algériens ne souhaitent pas la rupture des relations diplomatiques avec l’Egypte. Hormis le FNA de Moussa Touati, les autres partis, contactés par L’Expression, ne veulent pas mélanger les torchons et les serviettes. Pour ces derniers, un match de football doit rester dans son cadre sportif, tandis que les relations politiques entre les deux pays, dépassent une rencontre de 90 minutes. C’est l’idée défendue par le FLN. Saïd Bouhadja, porte-parole du Front de libération nationale, a estimé que les attaques égyptiennes contre tout ce qui est algérien «ne proviennent pas de l’Egypte officielle». «Un match de football ne peut déterminer les relations politiques d’un Etat. Chaque chose à sa place. Le foot reste le foot, mais la politique c’est plus important que le foot», a déclaré, M.Bouhadja. Et d’ajouter: «Certes, il a y une certaine contradiction dans les déclarations anti-Algérie. Ce sont les deux fils du président Moubarak qui ont mené cette campagne, mais ils ne représentent, réellement, pas l’Egypte officielle.» Le porte-parole du FLN explique que la campagne médiatique égyptienne contre l’Algérie est destinée à la consommation interne. «La campagne menée par les télévisions égyptiennes est destinée à régler les problèmes égypto-égyptiens. Juste pour calmer le peuple égyptien. Le pouvoir en place a misé sur une victoire pour concrétiser son agenda politique, mais il a échoué. C’est un coup dur qu’il n’arrive pas à digérer», a-t-il expliqué. Le RND, parti du Premier ministre Ahmed Ouyahia, estime de son côté que «l’Algérie construit ses relations sur des bases solides. Il faut bien séparer la chose sportive et la politique», a déclaré Abdessalem Bouchouareb, membre du bureau national du parti. Et d’ajouter: «Le peuple algérien se fait respecter à travers le monde. La Révolution algérienne est universelle. Ce n’est pas une déclaration de presse qui peut remettre en cause les symboles de l’Algérie.» Même discours au MSP de Bouguerra Soltani. «Le MSP ne s’est jamais inscrit dans la ligne de ceux qui demandent la rupture des relations avec les pays avec lesquels nous avons des relations historiques et économiques», a répondu Abderahmane Saïdi, président du conseil consultatif du MSP. Et de préciser que cette question relève des Affaires étrangères et du président de la République, seul habilité à se prononcer sur cette question. «Nous dénonçons fermement cette campagne menée par la presse égyptienne visant à diaboliser l’image de l’Algérie.» M.Djoudi, porte-parole du Parti des travailleurs, de Louisa Hanoune, estime que son parti ne souhaite pas une telle démarche. «Les déclarations des journalistes égyptiens n’engagent que ces derniers. Elles ne sont pas celles de tous les Egyptiens ni celles de l’Egypte en tant qu’Etat. Je pense qu’on ne doit pas se rabaisser à ces déclarations des chaînes de télévision», a préconisé M.Djoudi. Des avis que ne partage pas le FNA de Moussa Touati, qui demande la rupture des relations avec l’Egypte. «Nous étions les premiers à demander la rupture des relations avec l’Egypte. Nous maintenons notre demande», a déclaré M.Touati hier à L’Expression. Et de s’interroger: «A quoi bon entretenir des relations avec un pays qui continue à porter atteinte à notre révolution, à nos martyrs et aux symboles de notre pays?». Bref, on maintient les relations diplomatiques avec l’Egypte. Mais que faut-il faire devant cette campagne médiatique égyptienne contre l’Algérie? Les avis sont divers. Les partis politiques sont divisés. Le FLN de Abdelaziz Belkhadem demande des poursuites judiciaires. «Il est impératif de porter plainte auprès des instances juridiques internationales, à l’image de la Ligue arabe et la Cour pénale internationale», a souhaité M.Bouhadja. Et de souligner: «Cette campagne ne doit pas passer sous silence». Au RND, «nous soutenons toutes les actions que prendra notre Etat» sur cette question. M.Bouchouareb précise que «le peuple est libre d’agir comme il le souhaite». Pour M.Saïdi, l’Algérie peut dénoncer cette campagne au sein de la Ligue arabe ou l’Union africaine. Et de préciser que l’Egypte «doit s’excuser officiellement pour avoir porté atteinte à la dignité des Algériens». Sur ce point, le PT, de l’avis de M.Djoudi, estime que la position de «mépris» adoptée par l’Algérie est la meilleure réponse. «L’Etat algérien est sage. On ne doit pas se rabaisser au niveau des insultes égyptiennes», a-t-il conclu.

    Tahar FATTANI




    0
  • lolita
    26 novembre 2009 at 11 h 49 min - Reply

    c’est honteux! cette réaction complétement hystérique de la part des Egyptiens…
    je pense qu’au delà du match de foot c’est la frustration de l’Egypte qui éclate au grand jour: celle de n’avoir pas réussi à avoir le leader cheap sur l’Algérie!
    on fait de l’ombre à beaucoup de « frères »… c’est pas nouveau…




    0
  • OUINa
    26 novembre 2009 at 21 h 54 min - Reply

    C’est bien connu les loups ne se mangent pas entre nous , quand au journal « l’expression » qui eu la lumineuse idée d’aller demander « aux partis de l’alliance  » leur avis il participe egalement de la manipulation il est clair que c’est pour permettre aux deux « Présidents algerien et egyptien  » de sortir auréolés de cette confrontation voulue et organisée par eux .Maintenant que les jeux sont faits ils retournerons tranquillement a leur magouilles etant donné que leur peuples respectifs ont désormais du pain sur la planche ( guene avalaid tassirth )thezzadh »
    Parties politiques avez vous dit !! ah ah ah s’ils representaient vraiment leur bases ils reflichiraient deux fois avant de commenter ce « match » car il n’y a pas plus de 100 algeriens qui souhaiteraient aujourd’hui entretenir des relations avec les egyptiens
    Mais c’est vrai qu’il ne faut pas melanger le « busnes avec sport il y’a beaucoup trop d’interets en jeux n’est ce pas messieurs du FLN, RND et autre PT MSP?
    one two tree viva l’algerie
    un simple coup de pied vient miraculesement nous faire oublier la hogra la corruption, l’harraga etc…




    0
  • ilem
    28 novembre 2009 at 18 h 22 min - Reply

    à la recherche de la légitimité par un ballon de caoutchouc.




    0
  • mohamed
    29 novembre 2009 at 11 h 16 min - Reply

    L`image est claire et les faits sont la, demandez a nos soeurs et freres Algeriens qui reviennent du pays « frere » qu`est l`Egypte de Moubarak.
    Les Algeriens sont toujours sujets a des agressions, humiliations et violences de la part des terroristes Egyptiens. Cessons de dedramatiser la situation et demandons des comptes aux autorites de ce pays, car ce n`est plus du match de football dont il s`agit mais bel et bien d`une agression premeditee contre nos compatriotes. Et ce n`est pas des messages de felicitations de la part des hypocrites Egyptiens qui vont changer les choses car les blessures sont bien plus profondes.




    0
  • adel
    30 novembre 2009 at 1 h 01 min - Reply

    il s’agit d’une dérive extremement dangereuse pour nos compatriotes qui vivent encore en égypte.à ce que je sache il ne s’agit pas de maçons,ou d’ouvriers partis à la quête d’un bout de pain,mais d’étudiants envoyés par le gouvernement Algérien.c’est la jeune élite Algérienne qui est en danger de mort.Au même moment,les partis politiques (champions defendeurs du nationalisme de pacotille),le gouvernement,l’entv,sont bouche cousue.le FLN s’inquiète plus de la carrière de son militant diplomate-amabassadeur que de défendre l’Algérie,son drapeau,ses chouhadas,son histoire,ses symboles et ses concitoyens otages des egyptiens.
    devant ce silence criminel j’appelle tous les Algériens de l’étranger à se constituer dans leur pays de résidence(nous commençons au canada) partie civile au niveau de leurs tribunaux,contre les responsables egyptiens,en l’occurence les 2 fils mubarak,les journalistes,les artistes,pour incitation à la haine,racisme,agressions,coups et blessures volontaires,destruction de biens d’autrui.de même nous déposerons plainte auprès d’interpool.nous allons les confiner dans leur trou à rat pour le restant de leur vie.c’est la meilleure réplique que nous pourrons opposer à ces criminels barbares.




    0
  • karima
    30 novembre 2009 at 8 h 04 min - Reply

    Soltani, qu’est ce que vous faisiez au Soudan,tres franchement on pouvait se passer de votre tete d’opportuniste.




    0
  • kader1960
    1 décembre 2009 at 7 h 41 min - Reply

    que peut- on attendre d’un dictateur comme moubarak si ce n’est occulter le peuple egyptien par des histoires a dormir debout pour cacher une gestion catastrophique de son pays.ce qui serait bien c’est le rappel en urgence de tout nos concitoyens habitant l’egypte et ne plus avoir aucun contact avec ce pays tant qu’il y aura des moubarak and family qui dirigeront le pays.




    0
  • IDIR
    1 décembre 2009 at 19 h 55 min - Reply
  • IDIR
    2 décembre 2009 at 23 h 11 min - Reply
  • Z. Houfani
    4 décembre 2009 at 0 h 17 min - Reply

    Que nous faut-il de plus?




    0
  • ahlem
    11 décembre 2009 at 19 h 33 min - Reply

    je suis trés etonné que l’histoire du match de football s’ait tourné autour des insultes des moukhabarates egyptiennes. Comment voulez vous que les autres nations nous respectent alors que le president lui même ne cesse d’insulter les algeriens. C’est lui même qui a dit que ce n’est pas le peuple algerien qui a fait la revolution mais bel et bien une élite. Bien sur tout en se considérant membre de cette élite.Sans parler de son mépris illimité à l’égard des disparus. Dommage les gens oublient vite.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique