Édition du
22 July 2017

"Allez, dégage sale Arabe. On peut vous tabasser comme on veut"

bougnoule

LEMONDE.FR | 24.11.09 | 20h05

Anyss est Français, étudiant à Science Po Paris et se décrit lui-même comme un « honnête citoyen » et un « Français d’origine marocaine ». Une qualification qui lui a valu, raconte-t-il, insultes et violences policières. Son histoire, qui date du 18 novembre, fait la « une » de Libération du mardi 24 novembre. Le journal retranscrit le témoignage du jeune homme, qui s’est retrouvé, le soir de la qualification de l’équipe de foot d’Algérie pour le Mondial 2010, au milieu d’une « guerre franco-française ».

Ce soir-là, avec un ami, il monte dans une voiture immatriculée 93 [Seine Saint-Denis] « dans le seul but d’assister à un évènement exceptionnel » et se retrouve sur les Champs-Elysées. Face au rassemblement qui dégénère et aux « casseurs », les amis décident de rentrer chez eux, à Bondy.

« A la porte Maillot, nous découvrons, au milieu de bouchons, un Paris – non – une France en guerre contre une partie de ses citoyens (…). J’ai vu des pères de famille stationnés sur le bas-côté matraqués et humiliés devant leurs enfants. J’ai vu des jeunes qui fêtaient la victoire sans aucune violence, mais avec la spontanéité et l’enthousiasme des 20 ans, se faire rouer de coups jusqu’au sang (…). Quelques hectomètres avant l’entrée du périphérique, je regarde, effaré, un CRS fracturer le nez – d’un coup de matraque net et précis – d’un jeune en voiture », raconte-t-il sur sa page Facebook. A Libération, il ajoute : « Ils instaurent un climat de terreur. La logique est manifestement de faire peur à tout le monde ».

« ON PEUT VOUS TABASSER COMME ON VEUT »

« Un CRS vient alors vers nous en demandant ce que l’on regardait. Je réponds que l’on regarde simplement devant nous. Un ‘ferme ta gueule’ qu’il lance alors doit couper court à l’échange. Mais quand je réponds – encore – que l’on est correct avec lui et qu’il n’a pas à user d’un tel langage, la sanction est immédiate : il me pulvérisa d’un gel lacrymogène, dans les yeux, et à bout portant. (…) La respiration coupée, j’ai cru mourir étouffé. Pour moi, c’était la première agression de ce type et… je ne l’oublierai pas. Jamais (…). Révolté, j’ai quand même demandé des explications à un CRS en repli, ou tout du moins tenté de le faire : ‘Allez, dégage sale Arabe, aujourd’hui c’est la fête pour vous mais surtout pour nous. On peut vous tabasser comme on veut.' »

« Je ne suis pas dans la victimisation, précise-t-il. Je me suis toujours battu pour atteindre mes objectifs en utilisant l’offre qui est faite à tout citoyen. Je veux juste témoigner des dérives auxquelles j’ai assisté. Des gens se sont battus pour avoir des droits dans ce pays, je ne veux pas que, plus tard, mes enfant subissent encore ce genre d’injustices. »

Auprès de France 24 il précise que le directeur de Sciences Po, Richard Descoings, l’a poussé à raconter ce qu’il lui était arrivé. « Il m’a dit que je ne devais pas laisser passer cela et qu’il était capital de relayer ce genre d’informations. C’est mon devoir d’en parler parce que je suis à Sciences Po. Il faut remettre ça dans la perspective du débat sur l’identité nationale. »

« EN FINIR AVEC LES CONTRÔLES AU FACIÈS »

Ce témoignage « confirme la discrimination au faciès que subissent quotidiennement des milliers de Français ou de présumés étrangers, lors des contrôles de police », a estimé mardi dans un communiqué le collectif « Police + Citoyens », qui rassemble la Ligue des droits de l’homme (LDH), le Conseil représentatif des associations noires (CRAN), Banlieue active, Hui Ji, AC le feu et la branche française du réseau européen contre le racisme (ENAR).

« Nous sommes profondément attachés à la police républicaine et c’est au nom de ce lien, indestructible, qui doit exister entre la police et ses administrés, quels que soient leur âge, leur religion, leur mode de vie ou leur couleur de peau, que nous appelons à agir, pour en finir avec les contrôles au faciès », ont souligné les associations.

Le Monde.fr


Nombre de lectures : 3183
16 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • nomade
    25 novembre 2009 at 18 h 57 min - Reply

    du racisme pur et dur.un bougnoule restera toujours un bougnoule pour eux ,meme s’il est de la dixieme generation.
    si un juif se fait tabasser en france par un policier le ciel tombera et le policier sera envoye au penitencier de cayenne.
    »kountoum khairou oumatine oukhrijet liness »
    apres maintes reflexions et vu ce que subissent les musulmans et les arabes , je suis arrive a la conclusion que ce passage coranique vise les juifs et non pas les musulmans.




    0
  • sharif hussein
    25 novembre 2009 at 20 h 20 min - Reply

    Les nord-Africains ne seront jamais des europèens,ils ne deviendront non plus des Arabes. Arretons pour de bon de courir derrière des gens qui ne veulent pas de nous.Retournons à nos origines Amazighs.Nous n’avons rien à envier à personne.Soyons DIGNES.




    0
  • kifkif
    25 novembre 2009 at 20 h 21 min - Reply

    allez dégage !!
    khmedj !!
    marakich fi bladek,
    ces mot sont prononcé par un juge algerien, pas un policier, a une authentic algerienne.
    He !! pas a une francaise.




    0
  • karima
    25 novembre 2009 at 20 h 39 min - Reply

    Quand un president traite certains jeunes ( il visait bien les jeunes de la cite) de racaille, on ne peut pas esperer a un meilleur comportement de ces jeunes.A mon avis, la vraie racaille la c’est bien la police francaise.Les fleaux sociaux ne sont que le reflet d’une politique negative.La France tremble car elle perd les enfants de la troisieme generation, surtout les Algeriens.On ne parle pas d’identite comme sujet d’actualite en France comme par hasard.La France est menacee par la perte de ces jeunes qui ont compris et qui vomissent la haine qu’ils vivent chaque jour.Enfants de l’Algerie, votre terre vous aime, aimez la aussi.Vive la jeunesse et vive notre jeunesse partout dans le monde.




    0
  • nightingale
    26 novembre 2009 at 0 h 26 min - Reply

    Ton frère est tabassé, insulté; et ton commentaire c’est quoi? on n’est pas arabes.

    A ce point vos cœurs sont devenus malades?! hasbiya allahu wa ni’ma al-wakeel.

    Il ya des années quand je vivais en France, un fonctionnaire d’état d’origine algérienne parlait a une foule en colère dans une place publique. Quelqu’un dans la foule lui cria : sale arabe! Qu’est ce dirigeant local lui répond? « Je ne suis pas Arabe, je suis Kabyle »! Un français musulman (converti)etait tellement choqué par le petitesse de cet algérien et écœuré par sa réponse mesquine que depuis il ne lui a jamais adressé la parole.

    Mais votre réaction est encore pire. C’était déjà visible que votre chauvinisme ethnique, obsession idéologique et auto-endoctrinement vous ont privé de votre intelligence de base; maintenant je constate que vous n’avez pas de cœur non plus.

    Quelle misère! Quelle vie pathétique! Une existence plate ténébreuse froide et absurde : vous voyez l’univers a travers la dichotomie Arabe-Berbère. Incapable d’avoir une autre idée, et incapable d’émotion humaine et incapable d’avoir un moment de profondeur ou de générosité. C’est pathétique.

    Ayu jahiliya hadihi ? a3udu billah min hadihi atta’asa wa min hadihi al-hayat ashaqiya !




    0
  • Yiwen
    26 novembre 2009 at 13 h 33 min - Reply

    Azoul, @nightingale je vois pas avec quelle logique tu vois les choses ??!!mais le gars a raison dans une chose certes qu’ils est pas arabes , mais il fallu qu’il revendique son Amazighite et non pas kabyle, si-tout. car c’est l’amazighite qui nous rassemble nous Imazighen.et le français ne parlait pas de musulman car les musulmans sont de toutes races,(meme francais) alors pls ne pas mixer les choses.




    0
  • sharif hussein
    26 novembre 2009 at 19 h 04 min - Reply

    Moi je ne suis pas hisorien,il n’empeche que je suis passioné de l’Histoire,et surtout l’Hisoire de l’afrique du nord.90% de cette Histoire avait pour protagonistes les Amazighs depuis Massinissa jusqu’à abdelkim lkhattabi,passant par les dynasties Almoravides,Almoahades,Merinides et autres moins prestigieuses,toutes Amazighs.Les Nords-africains,qu’ils sont arabisés ou qu’ils parles encore la Tamzight sont à 90% les descndants des tribus Amazighs comme les Chaouias,les znatas,Meknassas,Houaras,Snhajas,Masmoudas et autres Mozabis.c’est pourqoui, moi qui parle pas laTamazight,etant de mere,soit disant »Arabes »,je ne vois du tous l’univers à travers la dichtomie Arabes-Amazighs.Pour moi les Arabes se trouvent àl’Est de L’egypte,et les Egyptiens ne sont pas des Arabes.Ils parlaient l’egyptien avant la conquete islamique,et pour les livres de l’histoire ils n’ont commencés à s’arabiser-perdant progressivement la langue de leurs ancetres- qu’à partir du 3ième siecle àpres cette conquete.Il est qu’on s’apprprie notre Histoire,la vraie sans arrières pensèes ideologiques.




    0
  • jnsplu
    27 novembre 2009 at 10 h 50 min - Reply

    Aid Moubarak à tous et que l’année prochaine soit meilleure pour l’Algérie.

    Il y a dans le texte de l’appel du 19 Mars une affirmation qui me semble dans les débats du site se voir remettre en cause à tout bout de champ. C’est celle ci:

    « Les valeurs civilisationnelles de la Nation Algérienne (Islamité, Amazighité et Arabité), fondements de notre ALGERIANITE. Ces derniers sont le socle de notre unité nationale, qui ne doivent nullement être instrumentalisés ni être le monopole d’aucun parti ou tendance politique. »

    Si donc l’amorce du dialogue entre Algériens, offerte par ce site, pour permettre de comprendre quelle action entreprendre, pour quels buts et comment l’entreprendre, n’est pas bien appréciée par nous, comment voulons nous que cette amorce puisse déboucher sur quelque chose de concret ?

    Quand les appréciations des uns et des autres se font dans des contextes hétérogènes, partisans et confinés dans une vision qui n’accepte pas l’autre, ne lui permet pas d’exister ou au contraire dicte de s’enfermer dans un cadre que tout le monde ne partage pas mais que nous voulons imposer à tout le monde, ou encore que nous tentions de soustraire à l’Algérie des pans entiers pour les amener à épouser les formes et les idées que nous leur préconisons avec tout ce que cela englobe comme danger de déchirure pour le tissu social et de danger pour la société.

    Toute société quelle qu’elle soit est constituée de sous groupes. Il y a deux façons de gérer cette situation: ou on attise les différences, pour finir par casser cette société, c’est ce que jadis les colonisateurs ont fait et c’est ce que les pouvoirs dictatoriaux font. La raison en est simple c’est qu’une société homogène finit par avoir conscience de son être et réagit à l’injustice, Novembre est là pour nous le rappeler.

    D’ou il n’est pas de l’intêrêt des usurpateurs de la laisser devenir homogène et d’acquérir la conscience de son existence en tant que telle et donc ils attisent ses différences et créent des clivages en son sein.

    La deuxième alternative consiste au contraire à faire accepter les différences comme étant normales et non susceptibles d’altérer l’appartenance à la société et parallèlement de cultiver ce qui est commun, de le soustraire aux manigances, aux interprétations tendancieuses, aux tractations, à la gabegie.

    Dans ces circonstances, quelle est la différence entre nous et le pouvoir actuel ?

    Je dirais que dans ce cas le pouvoir actuel est plus intelligent dans la mesure ou ses tenants agissent au moins pour des interets matériels qui leur profitent personnellement, tandis que nous autres, du moins j’ose encore le croire, nous voulons juste faire prévaloir des idées que nous pensons valables, mais que tout le monde ne partage pas avec nous et cela risque d’etre plus dangereux encore.

    Je me suis vu à maintes reprises sur le site me cristalliser sur cette thèse de l’appel que beaucoup semblent rejeter, par des écrits clairs et sans équivoque, en me disant que le dialogue finira par nous faire dépasser cette vision des choses et permettra de passer outre et d’arriver à un consensus. Mais cela semble s’aggraver au fil du temps.

    Apparemment ce ne peut être le cas, certains viennnent non pas pour adhérer à un projet existant et qui constitue la charte du site, mais pour faire de l’appel du 19 Mars leur chose et leur tremplin pour des desseins qu’ils souhaitent et pour lesquels ils veulent un lectorat qu’ils n’ont pas trouvé ailleurs, alors même que l’initiateur principal de ce projet clame haut et fort que cet appel appartient à tous ceux qui y adhèrent. Prêche t il dans le désert ?

    Cela veut dire pour moi que le débat sur l’appel lui même n’est pas encore terminé et qu’il faut remettre l’ouvrage sur la table et que donc nous ne sommes pas pas murs pour cet appel en définitive,il reste encore un long chemin à patauger dans la fange.

    Bonne fete à tous.

    ________________________
    Nous ne sommes pas nés de la dernière pluie pour croire que certaines interventions malintentionnées sur la question identitaire viennent pour « enrichir » le débat. Ce sont des techniques éculées et bien connues pour détourner les gens du vrai débat sur les questions de fond qui se posent à notre pays. Vous et moi qui sommes sur le terrain et qui vivons au milieu de notre peuple, connaissons la réalité du terrain. Les citoyens d’une manière générale et les véritables politiques et intellectuels d’une manière particulière, discutent des voies et moyens de se débarrasser de cette voyoucratie, de sa hogra, de ses injustices criardes et de sa corruption. Ils discutent des voies et moyens de construire l’Etat de Droit qui puisse leur assurer un emploi, un toit, pour vivre dignement. Ils savent qui ils sont et d’où ils viennent. Et ils n’ont pas besoin de politicards pour leur expliquer leur identité et pour entretenir la division et la fitna. Donc, mon cher Mohamed, ne t’inquiétes pas. Ce ne sont pas ces infimes minorités de tous bords, spécialisées dans l’agitation stérile, faute d’assise populaire, qui vont empêcher le train du changement de démarrer et d’atteindre sa vitesse de croisière. La minorité des labos ne pourra rien contre la majorité populaire bien ancrée dans ses valeurs millénaires. Les officines bien rodées de la France coloniale ont lamentablement échoué durant plus d’un siècle. Ce ne sont pas ses résidus indigènes qui réussiront.
    Salah-Eddine




    0
  • jnsplu
    27 novembre 2009 at 13 h 10 min - Reply

    Il devient évident que certains intervenants,ceux que vous appellez « les résidus indigènes » croient trouver sur ce site des brebis égarées à convertir à leur « vérités » définitivement empaquetées qu’ils brandissent régulièrement comme le summum de la pensée humaine et la quintessence de notre patrimoine que nous devons tous adopter en exclusivité si nous avons un grain d’once de résidu de conscience et d’intelligence.

    Certains se croient investis d’une mission divine afin de faire le prosylétisme de telle ou telle composante nationale pour en élargir la base ou la rétrécir. Il y en a qui veulent gommer notre berbérité, d’autres notre arabité et d’autres enfin notre islamité en voulant les fagocyter par l’une ou l’autre des composantes. Et des discussions byzantines ont lieu sur ces sujets définitifs et clos,sur lesquels on focalise les débats.

    Imprégné de valeurs que je partage indiscutablement avec les initiateurs de ce site, j’ai oublié une donnée fondamentale de l’internet : ce qu’on appelle communément « les trolls » sur les forums. Ce sont ceux,changeant de pseudo à chaque discussion, qui viennent provoquer les gens et s’amuser des réponses qu’ils suscitent.

    La regle admise sur le net en pareil cas c’est de les ignorer en lançant aux autres le rappel que c’est « un troll ».J’ai failli à maintes reprises à cette règle.

    Finalement je comprends, avec le temps, ce sage homme à la vision pénétrante, qu’est Monsieur Abdelkader DEHBI, lorsqu’il réclamait de dévoiler nos identités. Il n’avait pas tort. Même si nous ne sommes que d’illustres inconnus,discuter en connaissant le nom de son contradicteur aide à se sortir de cette jungle de l’anonymat qui permet de dire toutes les bétises.

    Une identité déclinée,c’est aussi une responsabilité morale acceptée, ce qui n’est pas toujours vrai lorsqu’on est derrière un pseudo surtout s’il est changeant.

    Mohamed.




    0
  • Rbaoui
    27 novembre 2009 at 17 h 48 min - Reply

    تقبل الله منكم وكل عام وأنتم بخير ويارب لا يأتي العام القادم إلا والمسلمون قد توحدوا وألف الله بين قلوبهم .. كل عام وكل جزائري بألف خير




    0
  • jnsplu
    28 novembre 2009 at 11 h 34 min - Reply

    Merci Rbaoui, à toi de meme mon frère.




    0
  • Ammisaid
    28 novembre 2009 at 14 h 37 min - Reply

    Assalam, azul, bonjour
    Le pseudo ne peut pas cacher un coeur qui a pour berceau l’ignorance (eldjahel). L’ignorance est sourde à la vérité, muette pour la dire et aveugle pour la voir. Allah ghaleb ! L’ignorance est l’épouse soumise de l’orgueil. Elle est un comme un virus hautement toxique. Elle fait douter le sage, elle angoisse le patient et elle égare celui qui possède une foi déterminée et solide. Elle s’introduit calmement et pacifiquement là où la fraternité vit sans voile, là où la tolérance respire la joie de vivre, là où l’unité se construit sur des bases franches et aspire à ériger un état de droit qui travaillera dans l’intérêt général, pour la prospérité de toutes et de tous et qui aura pour objectif noble: l’instauration d’une justice qui s’appliquera à toutes et à tous d’une manière JUSTE ET EGALE. L’ignorance, frère Mohamed, quand elle met ses guirlandes, ses parures et son maquillage outrancière paraît de loin comme la lumière divine mais quand, elle se voit au réveil, elle paraît comme le visage de la laideur et des ténèbres les plus noires. Notre lumière, elle n’est pas crée pour illuminer l’univers, les foyers et les avenues, ni pour remplir les couffins et les frigidaires, ni pour habiller les squelettes des avares, des pervers, des avides et des âmes érudits qui ne se préoccupent que par la satisfaction de leurs passions agitées et exigeantes et de leurs instincts les plus primitifs, ni pour féliciter et enrichir les scientifiques qui ne savent pas que leur savoir vient du savant absolu et du créateur de l’univers e de ce qu’il contient. Elle est, plutôt, crée pour illuminer les coeurs pour qu’ils se rappellent du chemin qui mène tout droit à celui vers lequel tout retournera un jour ou l’autre, évitons de douter au moins de ça. Les épidemies de la FITNA ne cessent d’attaquer le peuple Algérien, le virus est de nous, il n’est pas importé, il veut régner sur nous et nous transformer comme il le désire, il veut nous diviser alors que nos racines sont, profondément, ancrées sur terre bénie par le sang des martyres, des innocents et des plus humbles de nous. Restons vigilants et laissons al3ankabout tisser sa toile dans le vide, nous ne sommes pas des insectes, nous n’avons qu’à regarder notre histoire. Soyons fiers de notre identité, de notre passé et de nos racines, toutes nos racines et avançons têtes hautes, nous ne sommes ni des criminels, ni des voleurs, ni des menteurs. Nous avons payer cher leurs technologies et leurs lumières. Nous les avons consommer et nous nous sommes plonger dans les ténèbres. Ouvrons les livres de nos savants croyants et humbles et cherchons dans leurs pensées la lumière qu’ils nous ont légué pour nous ne serons jamais les suiveurs de cette science qui glorifie la vie et qui nie la soumission à notre seigneur. Prenons en charge notre diversité dans sa totalité et offrons lui un cadre serein et propre pour qu’elle puisse grandir, mûrir et ensuite nous donner des fruits qui nous nourrirons et qui qui nourrirons les générations futures. Que Dieu protège et soutien ceux qui désirent une Algérie libre, juste, tolérante, fraternelle, solidaire, ouverte au monde,fière de son identité entière, de son histoire malgré ses échec et de tous ses enfants.
    Fraternellement à toutes et à tous
    Aïdkoum moubark Wa koul a3am antoum bilkhayer




    0
  • nightingale
    29 novembre 2009 at 1 h 06 min - Reply

    une belle chanson et une piece de notre histoire. j’ai voulu partager cette video de youtube mais je ne savais pas ou mettre le lien alors je lai mis ici
    c’est je temps ou le hajj etait un vrai hajj, et que la persone qu’il a fait vraiment merite le titre « si al-haaj »

    http://www.youtube.com/watch?v=kDAgPRIEwyQ




    0
  • lucide
    29 novembre 2009 at 4 h 05 min - Reply

    Bonjour à tous. Eid Moubarak.

    J’aimerais si vous le permettez donner mon point de vue sur la question des règles à suivre dans nos débats.

    Je ne pense pas que nous ayons intérêt à ce que ce site devienne une sorte de secte où tous parlent le même langage. Ce qui nous unit, c’est notre amour de l’Algérie. Pour le reste, toutes les idées peuvent être discutées, même si elles sont parfois exprimées dans un style un peu rude et choquant. C’est un débat, pas un sermon. Il ne s’agit pas de convertir les lecteurs à notre point de vue, mais de provoquer la réflexion sur des questions que nous estimons être importantes. En ce qui me concerne, ma seule règle est de parler de problèmes réels, que je vois dans la société, et d’en parler avec le plus de sincérité et d’objectivité possible. L’Algérie de 2009 a malheureusement beaucoup d’insuffisances. Tel un mauvais élève, qui a raté tous ses examens, elle doit passer en revue toutes ses lacunes et élaborer un plan d’action afin de les combler. Le débat sert aussi à faire ressortir nos insuffisances dans tous les domaines. Comment savoir a priori si un point de vue (exemple : nous ne sommes pas des Arabes) mérite d’être discuté ou non ? Je ne vois pas d’autre méthode que… la discussion. Chacun avance ses arguments et le lecteur jugera. Si on estime qu’un sujet ne mérite pas d’être discuté, on ne participe pas à la discussion ou on essaie de la réorienter dans le bon sens (selon nous). Quant au pseudo, je pense qu’il n’a aucune importance. Ce qui importe, ce sont les idées.

    Je crois comprendre que l’objectif de l’appel du 19 mars est de dépasser les divisions du passé afin de susciter un large mouvement citoyen dont le but ultime est la construction de l’Etat de droit. Pour dépasser nos divisions, nous devons discuter afin de voir ce qui nous unit et ce qui nous divise. Nous devons aussi comprendre clairement ce qu’est l’Etat de droit. Chacun a sa petite idée là-dessus et il est impératif que nous accordions nos violons.

    Il importe que nous comprenions tous, cependant, que le projet de rassembler le maximum d’Algériens autour d’une plate-forme commune, comme tout autre projet, ne peut réussir que si nous nous assignions des objectifs clairs, avec un échéancier, si possible, et que nous établissions des bilans périodiques, afin d’évaluer le chemin parcouru.




    0
  • kimahouma
    29 novembre 2009 at 10 h 39 min - Reply

    Je voudrais réagir à ce fait de racisme anti-Maghrébin.
    Pour les Algériens France, devons arriver à faire plusieurs choses.D’abord, il faut arrêter de nous percevoir comme Arabe, Kabyle… etc pour se démarquer quand le racisme se banalise en France.
    Sarkozy+Hortefeux+Besson,vont continuer à faire des dégâts,C’est donc l’affaire de tous . Ensuite, la situation des Algériens ou de Français d’origine Algérienne a tout de même evolué ces dix dernières années, ils ne sont plus ces immigrés des années 60 ou 70 qui vivait dans des bidonvilles et qui se faisait exploiter sans piper.Beaucoup de Français s’accroche à cette image
    A présent, on peut dire que les Algériens sont partout, dans le show biz, les deux personnages les plus populaires en France sont d’origine Algérienne, Kad Merad et dany Boon, dans le sport, Zidane entre autre, meilleur joueur Français de foot ball de toute l’histoire du foot ball Français, dans la politique, dans la fonction publique dans les affaires , dans la recherche etc, c’est donc une image qu’il faut changer et imposer. Par ailleurs, par rapport au pays d’origine, le fait que la France qui est le premier partenaire economique de l’Algérie,n’est pas un fait anodin.Les Français, là aussi minimise, ce rapport, il faudrait le présenter à sa juste valeur.
    Maintenant, mais là il faudrait arriver à une meilleure solidarité entre Algériens, trouver les voix pour faire accepter des autocritiques au sein de la communauté même notamment en se démarquant clairement des individus , casseurs, islamistes anti-démocrates. Je ne vois pas pourquoi je devrais être solidaire d’un dealer ou d’un casseur ou d’un trafiquant du simple fait qu’il est d’origine Algérienne ou Maghrébine.En revanche, savoir se mobiliser immédiatement, avec avocats, …etc, comme le font les Juifs de France, a quand il s’agit d’un Algérien ou d’un Maghrébin intégre
    En conclusion, les Algériens, ont de quoi être fiers, et ont un apport certain au pays d’accueil. Il faut se décomplexer,Les Algériens et les Maghrébins, sont des élécteurs, des consommateurs, il est temps de le faire rappeler aux Français.
    La France, ne pourra jamais se passer du Maghreb, c’est dans l’histoire.




    0
  • BENHAROUNE
    29 novembre 2009 at 18 h 15 min - Reply

    VRAIMENT DÉGUEULASSE CHAQUE FOIS LA MÊME HISTOIRE D’ALGERIEN EN FRANCE LE COMPLEXE EST LA , IL PARTIRA APRES QUE LES SARKO-HORTEFEUX ET CO NE GOUVERNE CE PAYS QUI PEINE A ACCEPTE CES CITOYENS




    0
  • Congrès du Changement Démocratique