Édition du
21 July 2017

كفى من الحرب الاعلامية بين مصر و الجزائر

stop1

كفاية

منذ لقاءاتهما الریاضية الأخيرة للتنافس لنهائيات كأس العالم 2010 و العلاقات بين مصر و الجزائر في تدهور خطير ٳلی حد أصبح من واجبنا جميعا العمل فورا لوقف هذا المشهد المحزن و المۇسف.

مشهد محزن لما يبدو هذا الشجار تافها بالمقارنة لما يجري في فلسطين عموما و في غزة علی وجه الخصوص.

مشهد مۇسف لٲن ما يجمع البلدين من: تاريخ و ثقافة و لغة و دين و حضارة، و مصير مشترك ، … أكبرمن ٲبواق الفتنة.

لنقوم جميعا و نصرخ بٲعلی أصواتنا كفاية من هذا التصعيد و نسكت وسائل الٳعلام و

الفضائيات المسيسة التي تصب الزيت علی النار

____________________________________________________

ASSEZ !

Depuis leurs dernières confrontations sportives, dans le cadre des qualifications au mondial de football 2010, les relations entre l’Egypte et l’Algérie se sont détériorées au point qu’il devient de notre devoir à tous d’œuvrer urgemment à l’arrêt de ce spectacle triste et honteux.
Triste, car vue de Palestine et plus particulièrement de Gaza, cette « querelle » paraît tellement dérisoire et ridicule.
Honteux que deux pays unis par tant de liens d’histoire, de culture, de langue, de religion, de civilisation, de destin commun, … cèdent aux sirènes de la discorde.
Que celles et ceux qui veulent se lever pour crier haut et fort ASSEZ de cette escalade et faire taire ces médias et chaînes satellitaires instrumentalisés qui l’entretiennent signent cette pétition.

http://5686.lapetition.be/


Nombre de lectures : 900
UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Ammisaid
    30 novembre 2009 at 0 h 22 min - Reply

    Assalam, azul, bonsoir
    Comment faire taire la voix du mensonge et de l’hypocrisie, quand l’oreille de la misère croit avoir trouvé son ennemi et que la langue mille fois censurée se croit libre de crier sa colère même si elle est dirigée ailleurs que là où il doit diriger?
    L’indépendance, ils l’ont confisqué.
    L’histoire, ils l’ont falsifié.
    Les hommes capables de nous diriger, ils les ont remplacé.
    Le pétrole et le gaz, ils les ont volé. Ceux qui pouvaient et qui peuvent les combattre loyalement et les vaincre certainement, ils les ont assassiné, pousser à l’exil et censurer.
    Ceux qu’ils pouvaient et qu’ils peuvent acheter, ils les ont, gracieusement, payé.
    L’armée, la police,la gendarmerie, l’administration et les entreprises productives, ils les ont noyauté et ils ont utilisé pour servir, uniquement et éternellement, leurs propres intérêts.
    Tous les lieux qui éveillent les consciences, qui construisent des fortes personnalités et qui forment des hommes et des femmes dignes et fiers leurs identités, ils les ont détruit, fermé ou maintenu dans la médiocrité, l’ignorance et la facilité.
    Tous les lieux qui font propager la fitna, la peur, le mensonge, l’illicite, la corruption, la destructuration de nos personnalités, la haine la méfiance…,ils les ont multiplié, bien doté et largement soutenu.
    Ils ont dilapidé nos richesses respectives, ils ont vendu notre honneur, ils ont massacré nos écoles, ils ont refroidi nos espoirs, ils ont bouché nos horizons, ils ont détruits no valeurs, ils ont écrasé notre nif, ils ont fragilisé nos familles…mais, ils sont toujours là.
    Ils nous ont refusé toute émancipation individuelle et collective, ils nous empêcher de devenir des individus responsables, libres et autonomes, ils organisés des guerres fratricides dures et très meurtrières, ils nous ont trahis mainte et mainte fois, ils nous ont obligé à devenir des mendiants de nos propres biens, ils nous ont humilié dans nos berceaux, ils nous ont enterré vivants…mais, ils sont toujours, de plus en plus forts et de plus en plus arrogants.
    Ils ont refusé de nous écouter, ils ont été et ils sont toujours impitoyables contre nos révoltes et nos revendications justes et réelles, ils ont ignoré nos rêves les plus simples et les plus humains, ils nous ont fait détester nos vies, nos familles et nos pays…, mais, ils sont toujours là, superbes, magnifiques et certains qu’ils sont indispensables et innocents de nos soucis et de no malheurs.
    Soubhan Allah, pour un banal match de foot, tout est devenu grave et essentiel. Les démons anciens se sont tous réveillés. Ils crient vengeance, ils exigent que justice soit faite, ils leur faut un coupable et ils refusent le pardon. Pour trois matchs durant la coupe du monde, les deux peuples respectifs sont devenus unis et en phase parfaite avec leurs gouvernements. Les ennemis de tous les temps sont, soudainement, devenus des amis. Nos soucis d’un siècle se sont envolés. Nos misères globales se sont rassasiés. Nos blessures se sont suturés sont laissés de cicatrices. Nos disparus sont revenus sains et saufs dans nos foyers. Nos terreurs se sont muées en un courage même pour se faire la guerre. Nos morts innocents peuvent, enfin, dormir, tranquillement sous terre. Nos maux à la peau dure ne sont que des mauvais souvenirs. La drogue ronde nous a guéri en deux heures. L’égypte s’est notre tortionnaire et nous sommes leur tortionnaire. Nous sommes passés des ténèbres à la lumière sont avoir fait e moindre effort. Nous, en chantant et en dansant et les égyptiens en se plaignant et en insultant. Sans ce match, il est certain que nous serions, toujours, des frères. Avec, ce match, les deux pouvoirs peuvent, encore, espérer rester maîtres de nos malheurs. Le frère succédera à son frère grâce à notre victoire et le fils succédera à son père pour effacer la défaite de nos frères.
    Fraternellement




    0
  • Congrès du Changement Démocratique