Édition du
27 July 2017

Ben Brik en danger de mort! Le président tunisien veut montrer qu'il est le seul maître de la Tunisie.

BENBRIK

30 novembre 2009
A l’instant même, je viens d’apprendre par un simple coup de téléphone que mon mari a été transféré à plus de 200 km loin de sa famille, dans la prison civile de Siliana. L’administration pénitentiaire a donc mis 11 jours pour m’informer du lieu exact de mon mari. Cette décision a été prise pour rendre la visite difficile pour ses avocats et sa famille. ..
Quelqu’un frappe à ma porte, il se présenté en tant que le commissaire de police d’El Manar. N’ayant pas confiance et de peur d’être tabassée, je refuse d’ouvrir la porte et j’ exige un document officiel. Le commissaire se met à blasphémer et m’insulter. Mes enfants et ma mère ont été terrorisés. Encore une fois, nous sommes devant un déni du droit élémentaire du prisonnier: droit d’être incarcéré dans une prison proche de sa famille.

Ben Ali a choisi cette prison intentionnellement pour l’éloigner de sa famille et de ses avocats, jugés trop nombreux. De toutes les façons, aucune loi dans ce pays ni ailleurs ne permet de transférer un prisonnier tant que le jugement n’est pas définitif, d’autant que nous avons informé de notre intention de faire appel à «la décision».
Dans une prison comme celle de Siliana, Taoufik Ben Brik ne mettra pas longtemps pour mourir et c’est ce que cherche Ben Ali, une mort sûre sans feu tout comme un coup d’état sans bain de sang. S’il venait à mourir, la responsabilité n’incombera pas seulement à El Dictator, mais à nous tous ceux qui ne sont pas suffisamment mobilisés pour le libérer.
SA FEMME AZZA ZARRA
SES ENFANTS ALI ET KHADIJA


Nombre de lectures : 1184
4 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • IDIR
    1 décembre 2009 at 9 h 12 min - Reply
  • AMNAS
    1 décembre 2009 at 10 h 43 min - Reply

    Ben Brik n’est pas seul. Il a le soutien de milliers de personnes dans le monde. Que peut un Ben Ali finissant (même au sens propre, puisqu’il est atteint de grippe A) contre la ténacité, le courage et la force d’un BEN BRIK?

    L’injustice c’est comme le neige. Tôt ou tard, l’astre solaire reluira à nouveau et la fera fondre (dixit Slimane Azem).

    Seule la lutte paie!




    0
  • siddiqine
    1 décembre 2009 at 22 h 38 min - Reply

    Il ne faut rien exagérer, BenBrik est bien seul ce soir et il n’y a pas foule devant sa Bastille!il y a erreur sur la personne.




    0
  • IDIR
    3 décembre 2009 at 20 h 57 min - Reply

    Prisonniers politiques chez le Pharaon de Carthage

    En psychologie, selon une définition récente et relativement consensuelle, le terme d’agression recouvre toute forme de comportement ayant pour but d’infliger un dommage. L’agression est donc : un comportement social intentionnel (acte dirigé intentionnellement contre une cible) ; élément d’une action pour faire du mal ou pour blesser (les conséquences de l’acte subi sont perçues par la victime comme étant une grande répugnance).

    Visionnez ces témoignages de femmes torturées par le roi de la crapulerie et ses sbires.

    Partie 1/6 : http://www.dailymotion.com/video/x1nz7n_prisonniers-politique-p01_news




    0
  • Congrès du Changement Démocratique