Édition du
20 July 2017

Mbarek Mahiou

Mahiou 2«La sortie de l’impasse, nous la voyons à travers un compromis démocratique qui exige que les forces politiques tant dans l’opposition qu’au sein du pouvoir se rassemblent autour d’un Contrat national pour la démocratie »

Militant des droits de l’Homme et secrétaire national du FFS lâchement assassiné le 03 novembre 1995 et dont le crime n’a jamais été élucidé.


Nombre de lectures : 2526
4 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Oumariche Belaïd
    1 décembre 2009 at 19 h 58 min - Reply

    Mbarek Mahiou et Abdelkader Hachani, deux hommes politiques de la nouvelle génération, liquidés par ceux qui veulent faire perdurer le systéme sclérosé. Une véritable perte pour l’Algérie.




    0
  • Ammisaid
    2 décembre 2009 at 6 h 44 min - Reply

    Assaam, azul, bonjour
    Il faisait, allah irhmou, parti des hommes et des femmes qui étaient des épines qui faisaient, très mal, très mal aux pieds doux et tendres du pouvoir. Des épines qui empêchaient ces grands hommes du système de marcher tête haute et d’écraser avec leurs sabots en fer tout un peuple. Des épines qui les empêchaient de dormir tranquille, de courir vite pour aller déposer le butin qu’ils avaient volé dans les banques étrangères et de se tenir debout, longtemps, pour éructer des discours mensongers qui glorifiaient leur petitesse et anoblissaient leurs petites actions et qui embellissaient leurs petits projets. Des épines qui leur rappelaient leurs natures profondes, celles: du crime, de la ruse, de la corruption et de la falsification des titres (tous les titres). Des épines qu’ils avaient arraché, brutalement, en laissant leurs femmes veuve, leurs enfants orphelins et l’Algérie dans les griffes des prédateurs de plus en plus affamés, de plus en plus avides, de plus en plus féroces, de plus en plus haineux, en somme de plus en plus sauvages. Allah yarhmhoum koulhoum, toues ses femmes et tous hommes assassinés car ils et elles aimaient, sincèrement, l’Algérie et son peuple.
    Fraternellement




    0
  • omar
    7 décembre 2009 at 1 h 03 min - Reply

    allah irahmou,inna lilah wa inna alyhi radjioune




    0
  • Birek
    9 février 2010 at 7 h 46 min - Reply

    Tous les éléments « récupérables » qui se trouvaient à l’intérieur du système ont été écartés et remplacés par des corrompus. Le système ne peut plus être changé de l’intérieur. Nous sommes dans la même situation que celle qui prévalait la veille du 1er novembre 1954.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique