Édition du
21 July 2017

Algérie: Aider à dénicher des groupuscules mafieux et à les dénoncer est une tache difficile, on le fait

corruption32 décembre, 2009

In Algérie-politique

Par Organisation des Bénévoles Anti-MAffia (O.B.A.M.A)

Il faut commencer par admettre que dire le droit et confondre les malfrats et les gangs divers n’est pas une question facile, en Algérie.
C’est le seul pays au monde, où vous allez déposer plainte, on refuse de vous écouter. C’est le seul pays où vous écrivez au Président ou à un quelconque personnage public, vous ne recevrez rien comme réponse. C’est le seul pays où vous dénoncez en donnant des preuves de malversations, au lieu d’agir pour confirmer ou infirmer, on cherche à vous contacter non pour compléter l’information donnée et la confirmer mais pour autre chose…? C’est le seul pays au monde où on donne des marchés illicites et les Organes compétents font semblant de ne pas savoir pour ne rien faire.

Quand cela concerne directement un membre proche du centre du pouvoir, vous pouvez prouver ce que vous voulez, aucune juge et aucun procureur ne donnera une suite juste. C’est le seul pays au monde où l’on juge avec parcimonie et pour des raisons partisanes et régionalistes. C’est le seul pays au monde où un fonctionnaire peut voler et se construire des palais, il ne sera jamais inquiété parce que ceux chargés de le contrôler sont parfois tout aussi impliqués dans des affaires d’argent que lui, ils préfèrent ne rien faire. N’oublions pas d’ajouter que c’est le seul pays au monde où des criminels ont commis des crimes de sang , et ils sont devenus des notables avec privilèges et avantages.

Comme vous voyez le constat que nous faisons est dramatique, mais nous nous décourageons pas, nous n’allons pas nous taire et laisser agir, sur des faits dont nous avons eu connaissance. C’est notre devoir civique, et c’est aussi une obligation de ne pas se taire quand on assiste ou on voit des faits et des délits se commettre en Algérie par des Algériens et par des Etrangers.
Si nous ne faisons rien nous aurions adopté la même attitude de ceux auxquels nous reprochons le laxisme. Laxisme qui encourage les mafias.

Le DRS, la Gendarmerie nationale, la Police nationale, l’IGF, les différents inspecteurs et inspecteurs généraux des ministères et des wilaya, des daira, les inspecteurs financiers de l’Etat, sans parler des magistrats, des procureurs, des walis, des ministres, des chefs de daira, des P/ APC, du Président de l’APN, du Conseil de la nation, du P/APW, la Présidence et son corps d’élite, les différents corps de contrôle dans les administrations et les entreprises publiques, la Douane nationale et pour terminer les citoyens responsables… tout ce beau monde se regarde et chacun attend de l’autre qu’il fasse.

Quand tout ce monde dont c’est la mission, beaucoup d’entre eux ont prêté serment de servir le pays, de défendre le droit contre toute atteinte, se réveillera pour faire leur travail, les choses iront plus vite.

Aider à dénicher des groupuscules mafieux et à les dénoncer est une tache difficile, on le fait.
On met l’action sur les étrangers qui ne respectent pas les règles universalement connues. Parce que les étrangers salissent le pays et l’ encrassent de mauvaises actions, et qu’ensuite entre copains ils le décrivent comme une jungle où pour avoir des marchés, (1) il faut connaître quelqu’un le plus proche possible du centre du Pouvoir, (2) payer des commissions…Nous avons pris le pari de démonter le système mafieux les concernant jusqu’au moment où les passe droits cesseront.

Nous sommes conscients que les organes de l’Etat ne sont pas mobilisés et consciencieux pour remettre en cause les projets mafieux et qui se renouvellent cycliquement. Cela nous convainc de le faire comme un sacerdoce bénévolement car les constats ce n’est pas suffisant même s’ils sont des indices révélateurs.Donnons des preuves et des faits précis. Il faut savoir qu’il y a des personnes qui refusent la compromission et ceux la sont marginalisées quelles que soient leurs compétences.
Tant qu’on encourage les nuls, parcequ’ils acceptent tout de leur mentor, l’Algérie ne se relevera jamais.

De plus si nous n’intervenons pas, nous serions comme les autres aussi préjudiciables. Il faut donc de notre point de vue ne rien laisser passer d’important, en parler clairement pour que les faits soient décrits de telle manière qu’ils pourront être vérifiés.

Si rien ne se fait rapidement parce que les autorités compétentes sont silencieuses et refusent d’agir, et bien les faits resteront et le moment venu ces gens rendront des comptes. On ne peut imaginer que les escrocs puissent s’en sortir aussi simplement.
Si Bouteflika ne veut pas de vagues, s’il ne veut pas s’attirer des ennuis en combattant les voleurs- il n’a pas le droit- mais c’est un fait, il a ses raisons . Elles seraient enfouies dans son subconscient .Ses raisons ont une telle importance et elles sont tellement grandes qu’il a oublié qu’il a prêté serment sur le Coran.
C’est rentré dans les moeurs de ce système on se tait et on agit pas chaque fois que l’un de son clan est soit touché soit concerné.
Ce n’est pas une politique si l’on veut le bien pour le pays, et pour cultiver la valeur de l’exemple.
Il existe même une catégorie d’ Algériens qui s’imaginent qu’ils peuvent voler, causer des injustices, etc… il leur suffit d’aller à la mecque , devenir hadj , et ils se lavent de tous les méfaits.
Voila la conscience des Algériens ces catégories d’Algériens qui sont la cause de la situation du pays , situation des plus lamentables sur le plan social notamment.

Ce sont tous ces gens qui sont responsables de ce statut quo et où des voleurs continuent de dilapider les biens publics impunément. On peut sans nous tromper dire que beaucoup de personnes n’ont qu’un but gagner de l’argent par n’importe quel moyen et les Etrangers l’ont bien compris.

Pour ce qui est du MTP, il est vrai que l’on est en droit de se poser des questions, comment de tels personnages ont pu avoir leur habilitation pour des postes supérieurs? Il appartient aux gens sensés et honnetes du MTP de donner une visibilité en parlant des hommes et des faits avérés.
Quant à l’affaire en justice, vous devez savoir que pendant l’instruction on ne peut se permettre d’avancer encore des faits , s’il faut le faire, il faut en donner la primeur au magistrat instructeur ,c’est ainsi , c’est la loi.

Vous connaissez probablement la formule celebre de Kennedy FG, ne demandez pas ce que le pays peut faire pour vous , posez vous la question de savoir ce que vous pouvez faire pour votre pays.

Combien de personnalités politiques algériennes et de citoyens se posent cette question ? sans doute pas beaucoup.

Quant à nous, nous avons parlé de beaucoup de cas et notamment de 3 sociétés qui volent l’Algérie avec la complicité d’Algériens avides d’argent sale. Les sociétés et les personnes concernées savent que tout ce qui a été écrit est la vérité. Les organes de contrôles internes et externes aussi. Si les commissions diverses et les divers organes ne font rien il y a des structures dans les pays de ces sociétés qui vont agir sur ces dossiers précis. La dissimulation, le trafic fiscal et la corruption est sévèrement puni dans leur pays respectif.Si les Algériens se désintéressent alors que c’est l’Algérie qui est saigné injustement, alors les organes de ces pays le feront aisément. C’est ce qui inquiète d’ailleurs les sociétés concernées. On saura qui, quoi et comment cela s’est fait. La-bas on s’embarrassera pas du tout de dire la vérité et pour chantier les corrupteurs et les corrompus.


Nombre de lectures : 1256
10 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • baroudi
    3 décembre 2009 at 14 h 07 min - Reply

    Mafia, corrompus, passe droits,privilegies,opportunistes,fortunes illicites,enrichissement sans cause,dilapidation des deniers publics,fuite des capitaux,evasion fiscale,etc ,etc ,ceux qui detiennent le pouvoir en algerie et par consequent qui sont les plus fortunés sont assures de l’ impunité, agissent en terrain conquis, personne n’ a le pouvoir de les inquieter meme » notre justice ».La preuve de la maturité (ou plutot de l’ immaturité) d’une grande partie des citoyens, nous a été révélé, si besoin est ,lors d’un minable match de football.Les maitres de l’ algerie peuvent dormir sur leur deux oreilles,ils sont assures de couler pendant des siecles ,eux et leur descendant, des jours heureux.




    0
  • Z. Houfani
    4 décembre 2009 at 0 h 13 min - Reply

    Il n’y a pas plus d’information que dans n’importe quel constat qui est fait à propos de la situation du pays. Il n’y a aucun renseignement sur le groupe de bénévoles OBAMA, ni sur ses objectifs à court et moyen termes. Bien que la pertinence d’une telle action est évidente, OBAMA devrait faire preuve de plus de transparence notamment en présentant sa structure et sa composante. Ceci permettra aux personnes intéressées d’appuyer l’initiative. D’autant plus que les compagnies étrangères qui opèrent dans le tiers-monde, particulièrement en Afrique, méritent amplement d’être sur le banc des accusés. Personnellement, je serai partie prenante pour leur dénonciation dans leur pays d’origine. Je suis convaincue qu’il y a de nombreux compatriotes qui s’intéresseraient à cette cause. Et contrairement à votre réponse quant à la citation de Kennedy, je dirais qu’ils sont fort nombreux à vouloir le faire.




    0
  • obama
    11 décembre 2009 at 22 h 50 min - Reply

    Qu’il nous soit permis de repondre à notre compatriote.

    On le remercie beaucoup pour sa mobilisation et son intention de combattre la corruption. S’il est convaincu de notre utilité et qu’il partage le but poursuivi , c’est déjà un point d’accord non négligeable.

    Cher ami, nous n’avons pas le monopole de l’action. plus on est nombreux à nous occuper de la défense de principes, plus l’ impact sur le fonctionnement sera grand. Faites donc, créez une cellule avec les Algériens dont vous affirmez qu’ils sont tous mobilisables pour le pays et par conséquent pour la cause nationale.

    OBAMA n’est pas une organisation politique qui ambitionne de faire parler d’elle, elle comprend des personnes, spécialistes en la matière, suffisamment formés pour juger des situations et de mettre en lumière certaines d’entre elles. Les cas dénoncés (relisez ce qui est dit vous comprendrez que les faits sont éloquents) expriment l’indigence de nos cadres ou l’irresponsabilité de leurs chefs qui les laissent commettre de actes, aux desseins malhonnêtes. Ces compétences nationales ne représentent au sein du groupe ni un Parti, ni une administration ,mais seulement un courant de pensées , bénévoles de surcroît. Ils n’ont pas de compte à régler avec quiconque. Ils refusent la vulgarisation et la banalisation des actes de corruption. Ils s’attaquent aux corrupteurs, et ceux qui ont été dénoncés très clairement sont des corrupteurs, car sans eux il ne peut y avoir de corruption.

    Il n’y a ni généralité ni généralisation, c’est un à un qu’il convient de les museler en commençant par ceux, tout près de nous qui se font petits pour ne pas éveiller notre courroux. Ils portent des coups fatales au morale des cadres directement concernés et à l’économie du pays, saigné à coup de millions d’€. Ils doivent donc payer leurs actes et les preuves existent. Les lois aussi. Les lois de leurs pays respectifs et de l’Algérie (lieu des différents forfaits) interdisent aux sociétés et aux gérants pénalement responsables de corrompre des fonctionnaires d’autres Etats sans oublier de parler en leur endroit les manipulations d’ordre fiscal dont ils sont comptables également.
    Le tiers monde ne nous interesserait éventuellement que lorsque dans notre pays nous aurions fait en sorte de balayer devant notre porte.

    Pour pouvoir le faire, ne faudrait-il pas commencer par parler de cette mafia qui agit dans l’impunité absolue, cette mafia qui ouvre toute grande les portes du makhzen parfois par vanité et par complexe du chef, « qui peut tout ». Tout autour, des malins embusqués ont compris vite le bonheur d’être tout proche pour agir le temps que khatam sidna solimane le leur permet tout.
    L’argent sale, l’orgueil d’être puissant et de parler de lui, font que nos hommes sont absorbés par leurs totalement par ces délits et rien ni personne ne les arrête en Algérie. Aussi,les faits avérés seront portés à la connaissance des organes habilités concernés, en France, en Belgique et la Tunise. Ces pays seront sans doute mieux que les notres nous prémunir des voleurs , puisque les nôtres les couvent comme des poules aux oeufs d’or. C’est ainsi qu’on interprete le silence complice de la multitude de structures de contrôle qui tous, auraient « un poil dans la main ».

    Nous n’avons aucune ambition particulière , et vous n’entendrez plus parler de nous lorsque si par bonheur :
    – Les déclarations de patrimoine des cadres et des hommes politiques seront faites sérieusement et gérées convenablement,
    – Les signes extérieurs de richesses seront contrôlés par le fisc pour les cadres supérieurs de l’Etat tout comme les milliardaires arrivistes et les citoyens richissimes trabendistes..
    – Lorsque les règles de conduite en affaires redeviennent, équitables comme partout dans le monde,
    – Lorsque les cadres conscients et compétents reprendront l’initiative et auront la lattitude de prendre les décisions sans interférence, ce qui les placerait de part leur poste devant leur responsabilité personnelle, ils seraient justiciables en cas de dépassement.
    – Lorsque les sociétés impliquées s’expliqueront sur leurs agissements et sur l’argent frauduleusement pris.
    – Lorsque les malfrats protégés, impunis, rendront des comptes.
    – Lorsque nos services spécialisés finiront par connaître tout de nos dirigeants et de leurs enfants, leurs comptes à l’étranger, leurs patrimoines, et leurs affaires saines et malsaines.

    – Lorsque les lois et les règles administratives s’appliqueront à tous uniformément.

    Alors vous n’entendrez plus parler de nous, nous disparaîtrons comme nous sommes venus, discrètement.

    En attendant laissez nous notre posture discrète, nous pensons être plus efficaces. Et puis c’est invraisemblable de nous demander qui nous sommes? Vous vous intéressez peu à ce que nous avons dit dans le passé récent.
    Qu’on s’appelle Said, Abderrahim, Nacer ou Mohamed, nous allons figurer sur des fiches, sans plus.
    Les sociétés concernées mobilisent des moyens pour réduire notre pouvoir de nuisance.

    Intéressons-nous à ce qui est combattu c’est plus important, quand aux combattants ils ne veulent être ni des héros ni des gens connus, ils refusent également d’être gratifiés ni remerciés pour un devoir civique.
    Sans rancune
    Obama




    0
  • saladin
    12 décembre 2009 at 13 h 43 min - Reply

    La delation , les lettres anonymes sont interdits dans notre pays bien sûr par ce qui s’adonnent a ce genre de délits , en plus Obama invite les algériens a dénoncer en sachant que cela ouvrirait des dénociations fantaisistes , dénuées de tout fondement , des reglements de comptes et ainsi noyer le poisson dans l’eau c’ead les véritables affaires .
    La seconde chose , c’est que les algériens mêmes courageux , honnetes qui veulent dénoncer , la riposte des ripoux est trés agréssives et la justice , manipulée , bien sur se retournera contre les dénonciateurs . Un grand pas a commencé en Algerie , grace a la lutte féroce des clans du pouvoir qui par presse interposée se déchirent , laissons les s’entretuer , le peuple s’informe et inévitablement un clan prendra le dessus sur l’autre et rendre compte commencera pour les mebres du clan perdant , affaire de l’autoroute est là pour confirmer mes dires .




    0
  • obama
    12 décembre 2009 at 20 h 55 min - Reply

    On ne sait pas où vous etes allé chercher ce raisonnement ?
    Avez vous lu nos textes pour vous permettre cette déduction que nous voulons noyer les véritables affaires ? A aucun moment vous trouverez dans nos interventions des raisonnements stereotypés comme celui que vous nous destinez . Qui parle de délation ,de lettres anonymes , de réglements de comptes , c’est vous même! Nous pas !
    Pensez vous vraiment que les clans se déchirent ? Ils ne font que ce partager le butin.
    Si on ne croit pas à l’éveil et au sens profond de la justice de nos juges, aucun espoir n’est permis. Nous, nous voulons débusquer les corrupteurs et nous les connaissons. Nous savons où frapper.
    Pendant ce temps attendez et regardez les loups se manger entre eux … ce serait la première fois.
    Il n’y a pas que l’affaire de l’autoroute, il y a aussi beaucoup d’autres qui ont été divulguées. Beaucoup en effet se focalise sur un dossier pour que l’on évite de parler de tous les autres.
    Les lettres anonymes sont interdites en Algérie vous dites et vous nous reprocher d’inviter les Algériens à dénoncer car, vous ajoutez : sachant que cela ouvrirait des dénonciations fantaisites et dénuées de tout fondement, des réglements de comptes … Pourquoi vous fermez le livre avant de l’avoir lu. Désolé, vous raisonnez en politicien, nous pensons droit. Ce qui nous préoccupe ce ne sont pas les coups tordus, mais les vrais dossiers. Et ceux que nous mettons en ligne en sont vraiment.
    Nous allons vous surprendre, cette affaire d’autoroute est tout à fait banale, il y a des affaires beaucoup plus graves. N’oublions pas qu’elle a éclatée parcequ’il y avait une dénonciation venue de là où on a pas l’habitude de les voir venir , les corrupteurs.
    Nous nous sommes pas sur la même longueur d’onde, l’inactivité et l’attentisme n’aménent pas le progrés , mais la régression après un attentisme relativement long. On ne vous demande pas de faire comme nous ni de nous aimer, détestez nous si vous préférez mais faisons que les corrupteurs et les corrompus cessent leurs activités génératrices de désordre et de non droit.
    Obama




    0
  • brahmi16
    13 décembre 2009 at 11 h 12 min - Reply

    Quelques demandes de renseignements à OBAMA 1)quelle est la procedure à adopter pour denoncer la corruption dans le pays d’ origine,sachant que le courrier et les appels telephoniques sont sous surveillance?Existe il une organisation internationale competente à laquelle nous pourrions transmettre des documents en toute securité? Respects.




    0
  • saladin
    15 décembre 2009 at 11 h 38 min - Reply

    Sur les objectifs , je suis d’accord et solidaire mais c’est sur la forme et les moyens que je suis spectique .
    Les décideurs ont tous les moyens et leviers pour diluer , créer , imposer que tel clan et/ou telle personne du systéme doit tomber sur la base d’un dossier bien sûr .La DRS est l’organe le plus approprié pour ce genres d’opérations et il est détenteur de tonnes et de tonnes d’informations susceptibles de créer un effêt dominos .Aujourdhui en dehors de cet organe régulateur , aucun moyen n’est possible pour mener les affaires de corruptions devant la justice , de faire en sorte que la justice fasse son travail sans ingérences et influences .
    Par contre OBAMA qui s’evertue a vouloir nous faire croire qu’elle mêne un combat contre les corrompus en Algerie , j’aimerais bien qu’elle sorte de l’anonyma , qu’elle se constitue comme partie civile dans des dossiers qu’elle détiendrait bien sûr . Elle peut le faire dans l’interêt du pays .




    0
  • obama
    15 décembre 2009 at 16 h 12 min - Reply

    On voit bien que vous etes dans votre logique.
    Le scepticisme que nous vous inspirons et les certitudes dont vous parez vos dires nous éclaire sur vos buts…
    Ne vous figez pas sur nous, citoyen ! d’autant que nous ne connaissez ni nos moyens de droit ni les formes que prendront nos actions.

    D’un coté vous affirmez que l’organe régulateur ( DRS) est le seul acteur « capable » avec ses tonnes de dossiers d’agir, puis vous finissez votre commentaire par demander de sortir de l’anonymat et que l’on se constitue partie civile dans des dossiers pour l’interet du pays ! Allons cher maitre ! doutez vous tout de même de la « grandeur » et la suprématie de l’organe entre les mains (comme vous dites) des décideurs?
    Commencez par sortir de l’anonymat et nous satisferons aussitot votre curiosité.
    Ce genre de dialogue est superflu entre gens de bonnes volontés et de moralité saine.
    On a l’habitude de dire à nos détracteurs, pensez ce que vous voulez de nous car on ne vous demande pas de nous aimer. Votre coeur est pris en quelque sorte.

    Obama




    0
  • obama
    17 décembre 2009 at 12 h 10 min - Reply

    A Brahim16.
    Nous suggèrons de donner une visibilité aux affaires que vous voulez dénoncer dans un premier temps, en les publiant sur internet (ce site et d’autres). Dans une second temps nous vous suggererons de les transmettre à des organes habilités, et opérationnels dans les principaux pays européens. Il n’y a pas de condition de recevabilité dans les cas de concurrence déloyale et de corruptions de fonctionnaires étrangers…

    Pour les pays Arabes exception faite du Maroc -(ce Pays a mis en place un système cohérent et complet de lutte contre la corruption intérieure.Cependant la liberte d’expression n’existant pratiquement pas, les effets sont minorés et les résultants improbables)- il conviendrait de se tourner vers les pays des mandants -maisons mères-. Toutes sont dans des pays de l’OCDE, plus la Chine qui a son propre sytème,efficace, de lutte contre la corruption.
    Salutations.
    Obama




    0
  • obama
    12 janvier 2010 at 17 h 55 min - Reply

    Les cris d’Algériens on veut les étouffer pour qu’ils ne réveillent pas leurs frères endormis. Nous sommes ébahis devant tant d’actes injustes et illégaux, serviles et inhumains. Réveillons nous pour dire les vérités à ceux qui pavoisent. Pour leur dire qu’ils devraient se faire petits, aussi petits que leurs résultats au lieu de remplir leurs journaux de mensonges et de louanges.
    Les Algériens pourtant ont, à un moment, été sensibles aux discours et ils ont attendu. Ils ont cru et ont espéré que l’argent dépensé engendrerait du travail pour les chômeurs, plus de vie, plus de logements et des rues propres et saines etc.
    200 milliards de dollars dépensés en 4 ans. Ces 200 milliards ils ont servis à quoi ? 12 pour l’autoroute Est- Ouest, un peu plus pour l’eau, et autant pour le secteur du transport, les chiffres pour la sante et l’éducation sont inconnus tout comme beaucoup d’autres secteurs …
    On ne peut donc apprécier les résultats car les comptes ne sont pas faits et les assainissements ne sont pas demandés.
    On a des yeux pour voir on voit que les bidonvilles sont tout autant qu’au début des années 2000. La misère, elle, s’installe de plus en plus, les riches continuent de s’enrichir et les citoyens et les ouvriers se terrent de ne pouvoir vivre décemment. C’est en tout cas ce que nous voyons comme résultats à côté d’une longue autoroute qui serpente le pays et qui être payante comme l’a suggéré au Gouvernement FMI.
    Dans ce silence qu’engendre le manque d’activité, les manifestations des travailleurs de Rouïba nous rappelle que malgré tout il y a des hommes qui bougent et ils ne sont pas dupes des traficotages des Responsables de l’UGTA avec Louh et les quelques arrivistes habituels dans des tripartites où ils font tous que prendre note des décisions prises par d’autres et ailleurs que djanane el mithak , cadre privilégié de piques assiettes.
    Avec 7 % du montant total du programme de relance soit 14 milliards de Dollars il aurait été possible de construire un million de logements sociaux.
    Avons-nous vraiment besoin d’EEMAR pour investir dans des grattes ciel. Nous voulons rester terre à terre, car notre sol est vaste.
    En dehors des hydrocarbures et du Gaz, les investissements publics en moyens de production sont nuls, les infrastructures économiques et sociales aussi … mais à quoi donc on a consacré autant d’argent ? La question est posée.
    Peut être que les retraités du CNES ou du Senat vont ils s’expliquer. On aurait voulu lire les avis et recommandations des experts de la Cour des comptes, eux ils pourraient peut être énoncé des vérités. Ces vérités absentes des journaux, de l’APN et des partis « alibis », car il est temps de qualifier la mauvaise gestion des deniers publics, qui a atteint un degré que l’on ne peut imaginer.
    Même Sonatrach est épinglé par Transparency International pour l’opacité de sa gestion. Il figure dans la liste noire comprenant 30 entreprises dont les comptes ne sont pas transparents.
    Tous les cris des Algériens n’y font rien, les « chargés » des affaires, ceux qui conçoivent et ceux qui appliquent font comme si nous n’existons pas et que l’Algérie leur appartiendrait en propre. Bien malin celui qui pourra nous dire où va l’Algérie avec ce système de gestion. Après avoir partagé entre eux le patrimoine immobilier public disponible, après avoir, avec une fougue d’exécutant suivi les décisions impopulaires et injustes de la haute finance internationale, en fermant les entreprises publiques, après avoir réduits les ambitions les plus affirmées en espoirs déçus, ils continuent ! Ils ne s’intéressent à l’Algérie que si elles engendraient pour eux des avantages et des gains immédiats.
    Revoyez la course au Senat ? Ils ont oublié pendant tout le temps les problèmes des Algériens notamment la santé publique, ils étaient obnubilés par le fauteuil pour devenir membre du club.
    La situation nous amène à penser que les idées de certains de reprendre du service ne sont pas mauvaises dans la situation actuelle que traverse le pays. L’Algérie a besoin d’un réel pouvoir, d’une autorité et de personnes qui n’ont pas peur de faire ni de dire et qui agissent en leader en clarifiant leur politique dans tous les domaines et non en se taisant et agissant comme un bien propre, les Algériens on élu un Président d’une République, il découvre que leur élu ne rend compte à personne, fait ce qu’il veut et quand il veut , il est sensible aux préoccupations du peuple.
    On a assez des magouilleurs, des dissimulateurs, des diplomates autodidactes, et des révolutionnaires de pantoufles, en Algérie, on a besoin d’hommes qui disent « basta » quand ça ne marche plus, qui savent ce qu’ils font et le disent.
    On n’a pas besoin d’un Gouvernement qui en 10 ans de pouvoir n’a pas fait évoluer les situations dans le sens voulu par les Algériens. Ces hommes usés, obsolètes, ne servent pas l’Algérie ils se servent de l’Algérie. Il faut les réformer à défaut de les reformer. Qu’ils prennent leur retraite et qu’ils dépensent l’argent volé … ça ne fait rien on les laisse partir mais qu’ils partent et vite ! Qu’ils comprennent que l’Algérie n’est pas à eux, regardez les ce sont des vieillards et ils s’accrochent à des avantages matériels, ils oublient Dieu, quand bien même pour la forme ils font un tour « touristique » à la Mecque. Même cet acte cache mal leur nature, ils font ce voyage devenu un rite pour acheter une notoriété que les gens refusent de leur concéder. Un homme pieux et juste ne fait pas de politique et s’il en fait par devoir il veille à respecter des principes dans sa vie personnelle et sa vie publique.
    Vous êtes au commande pour consolider le clan que vous avez formé, et qu’on a espéré faire disparaitre un certain octobre 1988, un clan constitué non pour développer l’Algérie, mais pour créer un « club de nouveaux riches » et pour distribuer des cadeaux à tous ceux Algériens et étrangers qui composent et acceptent de servir de relais serviles.
    Pour ce gang les autres Algériens, ne comptent pas.
    Vous continuez à mentir et à tenir en laisse les citoyens avec les moyens et les outils de l’Etat. Même en matière de sante, rien n’est transparent, tout est occasion de faire des affaires. Voyez ce qui se passe pour la grippe H1N1, on achète un vaccin toxique et dangereux, sans oublier le Tamiflu acheté également tardivement au groupe Laroche, qui finira dans les décharges. Au lieu faire une autocritique de son accent le Ministre relève de leurs fonctions les cadres qui ont le bon sens et le devoir de lui dire non !
    Qu’est ce que c’est que ce pays, qui dispose des hommes et des moyens pour prémunir son territoire, son patrimoine et sa population ; qui a toutes les capacités et les hommes pour en faire une pas responsable, mais qui au lieu de respecter leur mission, se complaisent dans à agir en milice au service des dirigeants et leurs proches. Une milice qui oublie la loi, les serments, et qui exécute les instructions et les ordres souvent illégaux. Tout le monde sait pourtant que ces Chefs inamovibles ne sont ni des exemples de vertu, ni des modèles de travail encore moins des héros d’une quelconque mission d’intérêt national. Voila où on est en 2010.
    On parle encore une fois de programme du Président de plus 150 milliards. Ne va-t-il pas comme le précédent, faire des étrangers heureux comme Sawaris, les Emirs du golf et les Egyptiens, Jordaniens, Syriens, Tunisiens sans oublier les Français et les autres Européens qui se frottent les mains déjà.
    Dans le précédent programme, 2004/2009, les besoins en équipements dans tous les domaines ont été évalués pour en satisfaire théoriquement le plus possible. Si on faisait un diagnostic de chaque secteur nous allons savoir comment nos dirigeants font pour arriver à la situation de l’Algérie qui en deux mots est extraordinaire. Plus on investit et on dépense de l’argent plus on est pauvre et il en faut encore plus.
    Parti d’une bonne intention les projets ont été singulièrement orientés et maladroitement gérés. Par exemple, on a acquis des choses qui nous manquent pour former nos jeunes, mais on a gaspillé car nos formes de gestion profitent aux gangs formés d’Algériens avides et que l’argent sale n’embarrasse pas outre mesure, ni ils en font une question morale. Les étrangers eux suivent et accumulent au demeurant, des fortunes colossales qu’ils n’auraient jamais pu faire en situation normale. Dans un autre sujet nous allons donner quelques informations précises sur les actes commis dans le silence entendu de tous en plus des cas soulevés précédemment.
    Les biens publics ne sont pas le beylek d’antan, il faut donc les défendre et si chacun se tait, c’est la ruine certaine. On verra les étrangers lorgner sur tout le pays et alors le sacrifice des uns n’aura profité qu’à quelques personnes qui sans doute iront loin pour vivre tout en laissant leurs frères se battre encore pour recouvrer la dignité et la liberté.
    Quant on conçoit un programme de départ de 55 milliards de dollars et qu’à son terme on enregistre près de 200 milliards de dépenses, il y a de quoi se poser des questions sur ceux qui conçoivent et arrêtent les prévisions. Il y a de la déperdition et la moindre des choses serait de voir et d’expliquer tous les dépassements, et tous résultats bons ou mauvais. En Algérie on met le couvercle à la marmite et on met une autre au feu pour continuer à entretenir un espoir qui prend des couleurs du désespoir.
    La Banque Mondiale dit qu’une grande part des montants des marchés est distribuée à des opérateurs et aux agents publics, une autre partie découle de la précédente, elle rejoint les paradis fiscaux des corrupteurs eux mêmes et enfin des erreurs, beaucoup d’erreurs qu’il est possible de réduire encore faut il en parler et laisser les cadres faire des propositions et des suggestions au lieu de les traiter systématiquement de nuls. Ils sont peut être nuls mais ils sont le produit de nos universités et de la qualité de l’enseignement dispensé par nos professeurs !
    Dans notre pays quand on attire l’attention des malversations et sur les erreurs graves on nous qualifie de « batard » comme le fait un certain S.H., le journaliste d’Echourouk en parlant de blogs ou de sites d’Algériens. Pour ce journal dire des vérités c’est trahir le pays.
    Est ce que c’est ceux qui dénoncent les erreurs et les vols ou bien ceux qui engrangent et qui disent encore, qui trahissent le pays? A n’en pas douter ce sont ces derniers et leurs semblables. Ils trahissent le peuple, ils oublient leurs devoirs, ils essaient aussi de donner une image d’eux, d’homme pieux, alors que toute leur vie et tous leurs actes sont des blasphèmes ALLAH YASTARNA… (À suivre).
    O.b.a.m.a.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique