Édition du
29 March 2017

Affaire Salah HAMOURI: Le Professeur Gilbert MEYNIER ecrit au Président Sarkozy

ham

 

 

 

 

Monsieur Nicolas Sarkozy

Président de la République

c/o Monsieur Claude Guéant

Secrétaire général de l’Élysée

Monsieur le Président,

Vous n’ignorez évidemment pas la situation de notre compatriote Salah Hamouri, détenu en Israël depuis plus de trois ans. A plusieurs reprises, nombre de citoyens et d’élus français vous ont sollicités, vous-même et le Président Sarkozy, pour intervenir en sa faveur auprès des autorités israéliennes.
Vous savez probablement que, en avril 2008, un Tribunal militaire, l’a contraint de céder aux manoeuvres d’indimidation du Procureur israélien qui l’ont conduit à « plaider coupable » pour éviter une peine supérieure à 7 ans de prison; ce qui n’a pas empêché le Tribunal Militaire de le condamner à cette peine bien qu’il n’ait commis aucun délit et qu’aucune preuve n’ait été apportée d’une quelconque intention d’en commettre un.
Prononcer une condamnation sans délit et sans preuve est contraire aux valeurs de la France telles que les a enracinées dans le coeur des Français leur histoire et la conception éclairée de leur identité nationale, valeurs qui rejoignent – s’en étonnera-t-on – les principes énoncés dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Je vous rappelle que Salah Hamouri est ressortissant français et qu’il a été condamné selon des procédures indignes de toute démocratie qui se respecte.
C’est pourquoi, en ma triple qualité de Français, de spécialiste de l’histoire du monde arabe et de citoyen du monde, j’attache un grand prix à ce que le contentieux israélo-palestinien soit traité avec les normes qui devraient au plus haut sens du terme régir la politique: l’art du possible et de l’humainement souhaitable.

A trois semaines de Noël, qui vit l’Homme-Dieu descendre jusqu’à nous et continue à nous faire tressaillir d’espérance, je vous demande donc avec espoir, mais fermeté, d’intervenir avec détermination et constance auprès des autorités israéliennes pour qu’elles libèrent au plus vite Salah Hamouri, et de donner dans ce sens des consignes claires au corps diplomatique français.

Veuillez croire, Monsieur le Président, à mon compliment respectueusement cordial,

le 4 décembre 2009

Gilbert Meynier
Professeur émérite de l’université de Nancy 2
14 rue Saint Victorien
69003 Lyon
Tél. fixe: 33 [0]4 78 84 21 67 33 [0]4 78 84 21 67
GSM: 33 [0]6 76 91 79 27 33 [0]6 76 91 79 27
E-mail: gilbert.meynier@wanadoo.fr


Nombre de lectures : 729
2 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • zaki
    5 décembre 2009 at 12 h 58 min - Reply

    merci professeur




    0
  • leila
    9 décembre 2009 at 19 h 02 min - Reply

    Merci de tout coeur monsieur le professeur .
    La diplomatie française a bien intervenue pour la libération de Gilad ,et ô combien nous comprenant la douleur de ses parents et proches , alors même qu’il était partie guerroyer en israêl , Salah est une victime qui ne semble les interesser….




    0
  • Congrès du Changement Démocratique