Édition du
23 March 2017

Pierre Falcon, le trafiquant d’armes qui s’invite à un conseil interministériel

Pierre FalconeMajdoub Chani fait des révélations fracassantes sur la mainmise du lobby français sur le marché algérien et ses importantes entrées dans les rouages de l’Etat.

C’est à Pékin qu’il apprend que Pierre Falcon, un trafiquant d’armes détenteur de trois nationalités, française, angolaise et brésilienne, est à la tête d’un puissant groupe de pression français qui détient la clé des affaires en Algérie, grâce à ses contacts avec les plus hauts responsables civils et militaires algériens. Natif d’Algérie au début des années 1950, Falcon a été condamné récemment, en France, pour avoir vendu, avec le consentement des services français, des armes à l’Angola, au moment le plus fort de la rébellion. Chani affirme que c’est Falcon qui a assumé le rôle d’intermédiaire pour faire obtenir à la chinoise Citic le marché de l’autoroute et l’introduire dans les affaires en Algérie, et ce, grâce à ses connaissances au sein du gouvernement algérien. Il avait même assisté en 2006 à l’ouverture des plis à Alger, lorsque la Citic a arraché le contrat. Fait surprenant, ses connaissances haut placées l’ont invité à assister à un conseil interministériel entre Abdellatif Benachenhou (ministre des Finances,) Mohamed Bedjaoui (ministre des Affaires étrangères), Chakib Khelil (ministre de l’Energie) et Amar Ghoul (ministre des Travaux publics) consacré à l’autoroute Est-Ouest et aux problèmes y afférents. Selon Chani, qui cite les confidences du PDG de la Citic, l’idée aurait été proposée par Bedjaoui. Ce dernier connaissait bien Falcon ; leurs relations se sont renforcées au temps où ils étaient tous deux membres de l’Unesco à Paris. Mieux, Chani affirme que Benachenhou avait même suggéré l’idée de payer les Chinois en pétrole. Mais finalement, Falcon n’a pas assisté à ce conseil du fait qu’à la dernière minute, Chakib Khelil s’y est opposé de peur de la réaction du Président si jamais il apprenait qu’un étranger avait pris part aux travaux d’un conseil interministériel.

Par S. T.


Nombre de lectures : 3700
7 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Si Tchad
    10 décembre 2009 at 21 h 48 min - Reply

    Tout est bien dans ton reportage « commandé » par qui de droit, chere Salima Tlemcani, sauf la fin…
    Le président aurait été trés faché de la présence de Falcon, car son frere Said « Orascom » Boutef aurait été court-circuité…La soupe etait trop bonne! Mais comme tout est bien qui finit bien, Said « Orascom » a pu se ressaisir dans l’affaire des avions « Lokheed »…tiens, il doit normalement y avoir des militaires dans ce magma….

    Continue Salima, tu es brave quand t’as des « gens » incorruptibles derriere toi…

    Si Tchad




    0
  • thirga
    11 décembre 2009 at 8 h 10 min - Reply

    Cela ne peut etre que des reglements de compte à l’interieur des clans au pouvoir. On pourait croire si nos élections n’étaient pas frelatées, un exécutif comptable devant des pouvoirs judiciaire et législatif indépendants. Autrement c’est du roman pour ne pas dire de la poudre aux yeux. L’essentiel doit etre ailleurs.




    0
  • eltargui
    11 décembre 2009 at 10 h 59 min - Reply

    pierre falcon le trafiquant d’armes qui a des démélés avec la justice francaise qui s’invite à un conseil interministériel et puis quoi encore.nous sommes en algérie pays de un million et demi de martyrs qui doivent se retourner dans leur tombe.




    0
  • Mha
    11 décembre 2009 at 19 h 06 min - Reply

    Que des gens « se sucrent » c’est certain, mais je ne peux m’empêcher de penser que dans cette affaire il y a de la « manip » et que les papiers de Mme Tlemçani sont des commandes. Pauvre Algérie!




    0
  • qadda
    11 décembre 2009 at 21 h 56 min - Reply

    MME Tlemçani ecrit sur touts les affaires de corruption en Algerie. Elle ecrit pour brouiller les pistes et donner le change. Dans toutes les affaires qu’elle a abordé seuls les lampistes ont trinqué.




    0
  • Tweets that mention Le Quotidien d’Algérie » Pierre Falcon, le trafiquant d’armes qui s’invite à un conseil interministériel — Topsy.com
    14 décembre 2009 at 14 h 06 min - Reply

    […] This post was mentioned on Twitter by Averroes and Mário Teixeira, Marty Mc Fly. Marty Mc Fly said: RT @motazaline "Pierre Falcon, le trafiquant d’armes qui s’invite à un conseil interministériel" http://short.to/10gtw […]




    0
  • Arsalenn
    18 décembre 2009 at 9 h 01 min - Reply

    Mesdames et Messieurs arrêtez de nous envoyez ses infos graves dans la gueule. Que voulez-vous qu’on fasse, refaire le maquis: y’a que ça. Des milliers de morts pour un piètre résultat. Les tangos sont éliminés mais les escrocs sont encore là. Que voulez-vous? encore des massacres…




    0
  • Congrès du Changement Démocratique