Édition du
27 March 2017

Le compte-rendu du général Randon révèle que les moines étaient localisés

moinesUn nouveau document relatif au dossier des moines de Tibhirine

El Khabar, 13 décembre 2009

Selon la chaîne de radio française, France Inter, le général Philippe Randon, ex directeur de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), relevant des services secrets français, a transmis un compte-rendu au ministre français de la défense, en date du 27 mai 2006, dans lequel il a indiqué qu’il a reçu un message chiffré de la part du défunt général Smail Lamari, le 21 mai 1996. Ajoutant dans le même sillage que ce dernier a informé le général Philippe Randon que les moines de Tibhirine se retrouvaient dans la région de Tessala, sur le massif Blidéen, détenus par le GIA, dont le chef était Djamel Zitouni.
Selon la même source, le général Randon a adressé un message chiffré en guise de réponse à son homologue algérien, lui demandant « l’utilité de cette information ». Mais, selon le général Randon, il n’a pas reçu de réponse.
Dans ce sens, la section militaire de l’ambassade de France en Algérie, a transmis un rapport, dans lequel elle a déclaré que les unités de l’armée algérienne menaient une grande opération, utilisant des hélicoptères et des parachutistes, dans la région de Berouaguia, soutient France Inter. Le général Randon a mentionné dans son rapport que « le sort des moines ne semble pas aussi important », ajoute-t-elle.
Il y a lieu de relever que le journaliste de France Inter, qui a préparé ce dossier, s’est basé sur des documents secrets mis à sa disposition par la DGSE. Selon ce journaliste, c’est la première fois que des documents secrets relatifs à ce dossier sont révélés, ce qui pourrait confirmer, d’après lui, la déclaration faite par le général Butchwalter, l’ex attaché de défense près l’ambassade de France, selon laquelle « les moines de Tibhirine auraient pu être tués suite à une erreur commise par les unités de l’armée algérienne ».


Nombre de lectures : 1542
3 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • MTM
    13 décembre 2009 at 18 h 11 min - Reply

    Continuez à faire votre devoir. Chercher la vérité dans les méandres du monde souterrain et sombre de la sale guerre algérienne. Les sept moines ne vous seront pas ressuscités, mais leur mort ne sera pas vaine. C’est votre point d’honneur. La dignité n’est pas un vain mot pour vous. On le sait. Elle vous accompagne chacun de vous du berceau jusqu’à la tombe. C’est votre culture et votre raison d’être. C’est aussi le ciment de votre grande nation. On le sait. Votre conscience sera soulagée et votre morale sera sauve.

    Hélas ! Nous n’avons pas les mêmes valeurs. Nos morts n’ont pas la chance d’avoir un peuple aussi altier à la conscience aussi vivante. Nos martyrs n’existent pas, ils ne sont pas dans les poches du président, ils ne sont pas dans le cœur de peuple. Ils sont effacés de la mémoire. Notre mémoire aliénée et aliénante est totalement occupée, mobilisée et hantée par l’éternel novembrisme et la guerre entre nos anciens chefs. Au lieu d’être un simple et grand monument en l’honneur des sacrifices qui jalonnent le sentier de la nation, Novembre s’est transformé en un novembrimisme, un fonds de commerce juteux pour les uns et un éternel mur de lamentation pour les autres. Qu’est-ce que nous valons devant la mort des icônes comme Abane ou Chaabani, de Krim. Rien.

    France ! Des centaines de milliers de morts et de disparus innocents attendent le résultat de l’enquête sur vos sept victimes. Nos morts font partie de l’humanité. Donc de votre conscience aussi. Vos sept morts sont devenus par le plus grand des hasards, l’arbre qui cache une grande forêt de tombes interdites. Une forêt d’âmes affolées, oubliée par les siens. Continuez à chercher, vous tomberez peut-être sur les monstres responsables des charniers qu’a connus l’Algérie. Le sang de vos martyrs a brassé celui de nos suppliciés de Had Chekala et de Bentalha. Votre responsabilité est grave. Vos sept martyrs ont fait le serment de fraternité et de respect pour notre peuple. Ils ne vous pardonneront jamais si, pour des raisons obscures, vous dissociez leur vérité à celle de l’Algérie profonde qui les a adoptés et respectés.




    0
  • djelel
    13 décembre 2009 at 23 h 13 min - Reply

    bien dit MTM , y a rien à ajouter




    0
  • Benhabra brahim
    19 décembre 2009 at 0 h 50 min - Reply

    N est ce pas lui qui a founi des listings falsifies a son premier ministre au sujet de l affaire Clearstream ????Les francais CIRCULEZ Y A RIEN A VOIR ICI !!!!!!..Au revoir




    0
  • Congrès du Changement Démocratique