Édition du
23 March 2017

17 harragas arrêtés et 9 autres refoulés

Harragas 2Émigration clandestine 17 harragas arrêtés et 9 autres refoulés d’Espagne Par : M. O. T., Liberté, 16 décembre 2009 Les agents de la Garde communale du détachement de Hassi-Mamèche ont mis la main sur un individu âgé de 32 ans, présumé être un organisateur d’expéditions d’émigrants clandestins à destination de l’Espagne. Dix-sept harragas, dont un présumé passeur, ont été déférés devant le procureur général près le tribunal correctionnel de Mostaganem. Parmi les prévenus, un premier groupe de 11 prétendants à l’émigration clandestine a été intercepté, dans la nuit de samedi à dimanche, par les garde-côtes en stationnement au port de Mostaganem, à quelque 15 miles nautiques au large de la plage de Sonaghter, à partir de laquelle ils venaient d’embarquer. Originaires de la région du Dahra et de la ville de Mohammadia, dans la wilaya de Mascara, les aventuriers sont âgés entre 22 et 31 ans. Outre l’embarcation de 7,20 mètres empruntée, une quantité de carburant, des gilets de sauvetage, des provisions et autres outillages de navigation maritime ont été saisis par les gendarmes. De leur côté, les agents de la Garde communale du détachement de Hassi-Mamèche ont mis la main sur un individu âgé de 32 ans, présumé être un organisateur d’expéditions d’émigrants clandestins à destination de l’Espagne. Il a été interpellé sur la plage d’Ouréah, à quelque 8 kilomètres à l’ouest de la ville de Mostaganem, lors d’une ronde de routine des gardes communaux dont l’attention fut éveillée par le comportement curieux et suspect du mis en cause, déambulant seul sur une plage déserte. Son appréhension sera immédiatement suivie de la découverte de l’embarcation préparée pour le départ, mais surtout de “l’accueil” de 5 autres personnes qui ne se doutaient guère que des gendarmes les attendaient à l’embarquement non pas à destination de la côte ibérique, mais en direction de la brigade de la gendarmerie. Outre l’embarcation, 5 jerrycans de carburant de 20 litres chacun ainsi qu’un moteur de 40 chevaux-vapeur ont été saisis dans le cadre de cette intervention. Par ailleurs, les services compétents espagnols viennent de refouler 9 harragas qui étaient placés dans un camp de transit d’immigrants clandestins à Cartagena. Ces derniers, qui avaient quitté le territoire national au mois d’octobre passé, à partir de la côte mostaganémoise, sont rentrés chez eux en ce début de semaine, après avoir été débarqués au port d’Oran.


Nombre de lectures : 886
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique