Édition du
27 March 2017

11e jour de grève de la faim de Mme Meriem Mehdi

Sidhoum 20 dec 09Nous avons rendu visite en ce jour 20 décembre 2009 à notre courageuse sœur, Mme Meriem Mehdi à la Maison des Syndicats sise au quartier La Glacière, près de Bachdjarah. Elle est aujourd’hui à son 11e jour de grève de la faim illimitée pour dénoncer son licenciement arbitraire et abusif par la multinationale British Gas Algeria où elle exerçait à Hassi Messaoud.
Malgré une pâleur et une asthénie très prononcée, Mme Mehdi a un moral très élevé et elle reste déterminée à arracher ses droits légitimes. Nous avons tenu à lui apporter notre indéfectible soutien dans ces moments difficiles qu’elle traverse. A son tour elle tenait à saluer toutes celles et tous ceux qui se sont mobilisés pour elle.
Un comité national de soutien a été mis en place par les syndicalistes et les militants engagés dans cette noble cause. La première action de ce comité est l’organisation d’un sit-in devant la direction de British Gas Algeria, sise à Ben Aknoun, près de l’ambassade du Canada et ce, le mardi 22 décembre 2009 à 12h. Nous invitons toutes les citoyennes et citoyens épris de justice et de liberté à participer à cette action pacifique pour dénoncer cette Hogra caractérisée.

Salah-Eddine Sidhoum
Alger le 20 décembre 2009


Nombre de lectures : 1706
11 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Rédaction
    20 décembre 2009 at 21 h 01 min - Reply

    comité de soutien de Mme Meryem Mehdi
    Communiqué N° 01

    Les atteintes au droit du travail prennent de l’ampleur de jour en jour. La stabilité professionnellement, pourtant garantie par la loi, est bafouée par des employeurs Algériens et Etrangers avec passivité complice des pouvoirs publics.

    Mme MEHDI Meryeme, cadre de l’entreprise British Gas, opérant à Hassi Messaoud, a été licencié d’une manière abusive et en violation de son contrat de travail à durée indéterminé et des lois du travail en vigueur dans notre pays.

    A son 11eme jour de grève de la faim, nous citoyens, politiques, syndicalistes de l’intersyndicale, et acteurs de la société civile constituons aujourd’hui un comité National de soutien à MEHDI Meryeme et qui sera un comité de soutien à tout les travailleurs exerçant au sud et aussi à tous les travailleurs exerçant sur le territoire national.

    Le comité de soutien réuni ce jour le 19 décembre 2009 à la maison des syndicats Alger dénonce les atteintes aux droits de Meryeme MEHDI, exige sa réintégration sans conditions conformément au la liant à son employeur British Gas.

    Par ailleurs, le comité de soutien à Meryeme MEHDI entamera sa première action en organisant un sit devant le siège de la société British Gas à Alger le mardi 22 décembre 2009 à 12 h

    Le comité de soutien invite les travailleuses et travailleurs Algériens à être présent au sit in, et de rejoindre le comité de soutien. Non seulement il faudra réintégrer notre sœur MEHDI, il s’agit aussi de défendre l’honneur des travailleurs Algérien bafoué

    Alger le 19-12-2009.




    0
  • Rédaction
    21 décembre 2009 at 9 h 43 min - Reply

    COMMUNIQUE N° 11

    De la grève de la faim Illimitée

    A cette date du 20 décembre 2009, Mme Mehdi Meryem est à son Onzieme jour de grève de la faim illimitée, à la maison des syndicats sis la glacière Alger, Suite a son Licenciement abusif dater du 08 novembre 2009.

    Rappelons qu’elle travaille dans une multinationale British Gas à Hassi Messaoud au sud Algérien.
    Son état clinique se dégrade avec pâleur cutanée apparente, très affaiblie; présentant des vomissements bilieux avec vertiges a chaque fois qu’ elle tente de se lever.
    Elle a reçu la visite et le soutien de l’intersyndicale de la fonction publique;de deux membres de l’ APN, le RCD ainsi que Docteur Salah-Eddine Sidhoum, l’association Algérienne de médecine d’urgence et de catastrophe et de l’association d’organisation Algérienne de la lutte contre le colonialisme.
    Les présents se sont réunis en vue de créer un comité de soutien pour les travailleurs algériens exerçant sur le territoire national et notamment au Sud.
    Ce comité entamera sa première action en organisant un sit-in devant la direction de British Gas a Ben Aknoun le Mardi 22 Décembre 2009, à 12h00.
    P/ LE COMITE DE FEMMES
    Y. MAGHRAOUI




    0
  • Mohab Saïdi
    21 décembre 2009 at 10 h 10 min - Reply

    Allez jeter un coup d’oeil sur le journal en ligne TSA au sujet de l’article sur cette dame . Et lisez surtout les commentaires et les réactions des algériens du 1er collège. Effarant !




    0
  • Rédaction
    22 décembre 2009 at 8 h 49 min - Reply

    COMMUNIQUE N° 12
    De grève de la faim Illimitée

    A cette date du 21 décembre 2009, Mme Mehdi Meryem est à son douzieme jour de grève de la faim illimitée, à la maison des syndicats sis la glacière Alger, Suite a son Licenciement abusif date du 08 novembre 2009.
    Son état clinique se dégrade avec pâleur cutanée apparente, très affaiblie; présentant des vomissements bilieux avec vertiges a chaque fois qu’ elle tente de se lever, hypoglycemie, hypotension, elle a été èvacuée a l’hopital Zmirli
    Elle a reçu la visite et le soutien du docteur Salah-Eddine Sidhoum.
    Le comité de femme a tenu aujourd’hui un entretien avec la LADDH, en lui demandons de prendre en charge et intervenir auprès des instances internationaux des droits de l’homme pour mettre fin a cette situation.
    Le comité de femme a saisie le haut commissariat des nations unies des droits de l’homme.
    Le comité national de soutien des travailleurs algériens entamera sa première action en organisant un sit-in devant la direction de British Gas a Ben Aknoun le Mardi 22 Décembre 2009, à 12h00.

    P/ LE COMITE DE FEMMES

    Y.MAGHRAOUI




    0
  • Rédaction
    22 décembre 2009 at 8 h 52 min - Reply

    Évacuée en urgence vers l’hôpital : Soutien à Meryem Mehdi

    El Watan, 22 décembre 2009

    En grève de la faim depuis 13 jours, Meryem Mehdi, une jeune femme algérienne licenciée le 8 novembre dernier par l’entreprise britannique British Gas, est dans un état de santé très dégradé.

    Elle souffre d’hypoglycémie et d’hypotension et a dû être évacuée en urgence, hier, vers l’hôpital Zmirli. C’est ce qu’a indiqué le comité de soutien aux travailleurs algériens dans un communiqué rendu public hier. Ce comité, qui s’apprête à organiser, aujourd’hui, un rassemblement devant la direction de British Gas à Alger pour exiger la réintégration de Meryem Mehdi, affirme avoir saisi le Haut-Commissariat des Nations unies des droits de l’homme sur ce cas.

    « Le comité des femmes de Snapap s’est entretenu aujourd’hui (hier ndlr) avec les responsables de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH) que préside Mustapha Bouchachi. Nous leur avons demandé d’intervenir auprès des instances internationales des droits de l’homme pour mettre fin à cette situation », affirme-t-on dans le même document. Réagissant à cette situation, British Gas affirme que la jeune femme « a bénéficié d’un traitement juste ». « BG Algérie opère en toute clarté selon ses principes d’affaires et nous pensons fermement que dans ce cas, Mme Meryem Mehdi a été traitée d’une manière juste et appropriée », souligne l’entreprise britannique dans un communiqué. L’entreprise ajoute aussi que « ce cas sera traité par la justice algérienne, selon la décision de l’inspection du travail ».

    Par M. M.




    0
  • rachid 2
    22 décembre 2009 at 16 h 59 min - Reply

    c est bien dommage que les medias n’ont pas fait un tapage comme ce fut le cas de Aminatou la sahraouie …el itima ( entv)a fait de cette derniere une heroine alors que notre Meryem Mehdi peut mourir tranquilement …

    ===================

    C’est la mobilisation citoyenne qui fera du bruit. Le comité national de soutien a organisé aujourd’hui un sit-in devant le siège de British Gas. Je vous prie de croire que les jeunes syndicalistes qui ont assisté au rassemblement étaient décidés à ne pas se laisser faire. Bien sûr les responsables de BG se sont retranchés dans leurs locaux, barricadant les portes d’accès et ne daignant pas recevoir le comité de soutien. Les jeunes ont alors manifesté pacifiquement et dignement devant le portail d’entrée et se sont attirés la sympathie des automobilistes de passage et ….des policiers.
    Salah-Eddine Sidhoum




    0
  • Rédaction
    26 décembre 2009 at 10 h 48 min - Reply

    Conseil National des enseignants du Supérieur (CNES)

    MOTION DE SOUTIEN

    La Coordination Nationale des Sections CNES dénonce le licenciement abusif dont a été victime Mme MEHDI Meriem en date du 08 novembre 2009 et ce de la part de (BRITISH GAS) qui est une multinationale exerçant au Sud Algérien.
    Mme MEHDI a entamé depuis plus de dix jours une grève de la faim au sein de la Maison des Syndicats sis à la Glacière, Alger.
    Nous dénonçons l’attitude du Ministère du travail et de la protection sociale en tant que responsable de l’application de lois et règlementations en Algérie dans le domaine du travail.
    Ces dénis de droit qui se répètent au sein du monde du travail dans le Sud Algérien et dont sont coupables les multinationales indiquent que les autorités Algériennes laissent s’installer un système semblable à celui des maquiladoras, usines implantées au Mexique notamment et ou les lois du travail en cours dans ce pays ne sont pas respectées bafouant ainsi le minimum de souveraineté.
    La Coordination Nationale des Sections CNES apporte son soutien à Mme MEHDI et se considère comme partie prenante du comité de soutien créé pour qu’elle puisse être rétablie dans ses droits.

    P/La Coordination
    K AISSAT




    0
  • Rédaction
    26 décembre 2009 at 10 h 50 min - Reply

    COMMUNIQUE 15-16 COMITE FEMME SNAPAP

    COMMUNIQUE 15

    De grève de faim

    En ce jour du 25 décembre 2009, Nous vous informons que Mme Mehdi Meryem est à son quinzième jour de grève de faim illimitée, à la maison des syndicats sis la glacière Alger. Suite à son Licenciement abusif daté du 08 novembre 2009.
    Rappelons qu’elle travaille dans une multinationale au sud
    Algérien à Hassi Messaoud (BRITISH GAS)
    Cliniquement, la gréviste a présenté des signes d’hypoglycémie avec vertiges Des crampes musculaires généralisées surtout accentuées aux membres inférieurs.
    Mais elle reste toujours déterminée à continuer son action.
    Le comité de femmes SNAPAP a saisi l’ISP (l’internationale des services publics) pour intervenir auprès des instances concernées afin de rétablir Meryem dans ses droits.

    P/ LE COMITE DE FEMMES

    Y. MAGHRAOUI
    _____________________________________________________

    COMMUNIQUE 16

    De grève de faim

    En ce jour du 25 décembre 2009, Nous vous informons que Mme Mehdi Meryem est à son seizième jour de grève de faim illimitée, à la maison des syndicats sis la glacière Alger. Suite à son Licenciement abusif daté du 08 novembre 2009.
    Rappelons qu’elle travaille dans une multinationale au sud
    Algérien à Hassi Messaoud (BRITISH GAS)
    ce matin la gréviste avait des crachats de sang rougeatre avec vertiges Des crampes musculaires aux jambes et surtout des douleurs lombaires.
    Après avoir presenté une plainte au haut commissariat des nations unis ;Le comité de femmes SNAPAP a presenté une plainte ce jour au BIT (bureau international du travail ) pour intervenir le plus vite vue la degradation de son etat clinique qui commence à s’aggraver et par l’absenteisme total des pouvoirs publics.

    P/ LE COMITE DE FEMMES
    Y. Maghraoui




    0
  • Rédaction
    26 décembre 2009 at 10 h 52 min - Reply

    Objet : lettre d’intervention

    A
    Monsieur le Secrétaire Général de
    L’international des Services Publiques
    (ISP)

    Objet : lettre d’intervention

    Le comité de femmes SNAPAP en Algérie (SYNDICAT NATIONAL AUTONOME DES PERSONNELS DE L’ADMINISTRATION PUBLIQUE)
    Vous informe que Mme Mehdi Meryem cadre dans une multinationale (BRITISH GAS) au sud algérien à Hassi Messaoud est en grève de la faim illimitée depuis le 10 décembre 2009 à la maison des syndicats autonomes à Alger et ceci suite à son licenciement abusif par cette multinationale depuis le 08 novembre 2009 ; malgré son contrat de travail en CDI (contrat à durée indéterminée).
    L’intéressée a décidé la grève de faim après multiples tentatives de négociations avec l’entreprise et l’inspection du travail qui fut sans résultat.
    Actuellement elle est à son quinzième jour de grève de la faim son état clinique commence à se détériorer avec vertiges permanents, signes d’hypoglycémie, une pâleur apparente avec yeux cernés.
    Des crampes musculaires exagérées aux membres inférieurs

    Le bureau national du comité de femmes SNAPAP (Algérie) vous demande de bien vouloir intercéder auprès de l’internationale de l’énergie et gaz ainsi qu’auprès des premiers responsables de cette multinationale implantées à Londres. Nos travailleurs algériens vivent le Guantanamo chez eux dans une Algérie indépendante. Ce sont des centaines d’algériens qui sont renvoyés et licenciés abusivement mais n’ont jamais trouvé la porte et le soutien pour soulever cette cause.
    Cette femme a pu briser le mur du silence pour dénoncer ce néo esclavagisme ou esclavagisme moderne, ce nouveau apartheid qui a migré vers le nord africain.
    Dans un pays dont les richesses sont innombrables, ses citoyens sont exploités pour des salaires insignifiants, dans des conditions socio professionnelles insupportables.
    Ces expatriés s’enrichissent en exploitant le sol algérien, exploitent la force et l’énergie des pauvres travailleurs algériens sans aucune dignité et droits professionnels.
    L’Algérie est l’un des rares pays ayant signée toutes les conventions internationales depuis 1962. Mais il se trouve qu’elle est l’un des rares pays qui ne respecte pas ces conventions.
    Car malgré ce cas qui fait la première de tous les journaux dans les deux langues français, arabe ;
    Malgré la lettre d’intervention adressée au président de la république il y a plus de 10 jours. Aucune réaction des pouvoirs publics ou de la multinationale car elle sait pertinemment que ses intérêts sont protégés par ces derniers.
    Le comité de femmes SNAPAP vous interpelle afin de réagir et intervenir auprès de la direction générale BRITISH GAS implantée à Londres ainsi qu’auprès de l’internationale de l’énergie et gaz.

    Nos salutations syndicales

    P/ LE COMITE DE FEMMES SNAPAP

    Y. MAGHRAOUI




    0
  • Rédaction
    26 décembre 2009 at 10 h 56 min - Reply

    A
    Monsieur le Directeur Général
    Du BIT
    Objet :plainte

    Encore une fois après laxisme et absence totale des autorités algériennes , le bureau national du comité de femmes SNAPAP dépose une plainte auprés du BIT à propos du cas de Meryem Mehdi qui est en grève de la faim illimitée à la maison des syndicats à Alger depuis le 10 Décembre 2009 .
    elle est à son seizième jour de grève de la faim suite à son licenciement abusif par une multinationale (BRITISH GAS ) le 08 novembre 2009 , implantée au sud algerien à hassi messaoud. malgré son contrat de travail en CDI( contrat a durée indéterminée ).
    L’intéressée a décidé d’entamer sa grève de la faim après tentatives de négociations avec l’entreprise et l’inspection du travail qui fut sans résultat.
    Son état clinique se détériore, elle a été évacuée à l’hôpital dans un état critique avec une hypoglycémie à 0,64g/l ; recevant un traitement d’urgence et restée en observation pendant 05h.
    Ce jour elle présente des crampes musculaires surtout aux membres inférieurs ne pouvant pas se lever.
    Le bureau national du comité de femmes SNAPAP (Algérie) vous demande d’intervenir afin de rétablir Meryem Mehdi dans ses droits sans conditions.
    Le comité de femmes dénonce les conditions socioprofessionnelles dans lesquelles exercent les travailleurs algériens vivant le Guantanamo chez eux dans une Algérie indépendante. Ce sont des centaines d’algériens qui sont renvoyés et licenciés abusivement mais n’ont jamais trouvé la porte et le soutien pour soulever cette cause.
    Cette femme a pu briser le mur du silence pour dénoncer ce néo esclavagisme ou esclavagisme moderne, ce nouveau apartheid qui a migré vers le nord africain.
    Dans un pays dont les richesses sont innombrables, ses travailleurs sont exploités pour des salaires insignifiants, dans des conditions socio professionnelles insupportables.
    Ces expatriés s’enrichissent en exploitant le sud algérien, et l’exploitation des travailleurs algériens sans aucune dignité ni droits professionnels.

    C’est pourquoi cette femme est déterminée par sa grève de la faim ; qui reste le dernier recours de protestation, afin de mettre fin à ce néocolonialisme et ce féodalisme dans une Algérie indépendante.
    Le comité de femmes SNAPAP (Algérie) peut vous joindre les documents de Mme Mehdi Meryem en grève de la faim illimitée si nécessaire.

    Président du SNAPAP P.le comite de femmes SNAPAP

    R. Malaoui Y. Maghraoui




    0
  • Rédaction
    28 décembre 2009 at 12 h 09 min - Reply

    COMMUNIQUE N° 18
    De grève de faim

    A cette date du 27 décembre 2009, Mme Mehdi Meryem est à son dix- huitième jour de grève de la faim illimitée, à la maison des syndicats sis la glacière Alger. Suite à son Licenciement abusif daté du 08 novembre 2009.
    Rappelons qu’elle travaille dans une multinationale au sud
    Algérien à Hassi Messaoud (BRITISH GAS).
    Aujourd’hui Meryem n’a pas pu se lever avec des vertiges au moindre geste, sa tension artérielle de 07/ 05 .
    elle avait des crachats de sang rougeâtre avec vertiges Des crampes musculaires aux jambes et surtout des douleurs lombaires des yeux très cernés

    Le bureau national du comité de femmes SNAPAP a convoqué le comité national de soutien aux travailleurs algériens (CNSTA ) pour Le 28 décembre 2009 à midi à la maison des syndicats afin de se réunir pour décider d’une deuxième action et ceci suite à l’absence totale et laxisme des pouvoirs publics

    P/ LE COMITE DE FEMMES

    Y. Maghraoui




    0
  • Congrès du Changement Démocratique