Édition du
23 March 2017

Lourdes peines à l’encontre Des militants de la centrale syndicale estudiantine en Tunisie

UGETComité de Soutien aux Militants de l’UGET

Paris le 22/12/2009

Durant trois semaines, des étudiantes de l’Université Mannouba, victimes du népotisme, de la corruption et de la privatisation, ont tenu un sit-in à la résidence universitaire al-Bassatine pour réclamer leur droit au logement universitaire. Des militants de l’Union générale des Etudiants de Tunisie étaient présents pour encadrer le mouvement. Le premier dimanche suivant les élections présidentielles et législatives, le 01 novembre à l’aube, des brigades d’interventions ont investi la résidence pour mettre, à coup de matraques, un terme au mouvement.

Les droits syndicaux étant garantis par la constitution tunisienne, les autorités ont préféré monter de toutes pièces des procès de droit commun à l’encontre des étudiants protestataires et des responsables syndicaux.

Après un calvaire d’arrestations musclées, de torture pendant la détention et de passage à tabac y compris même sur le banc des accusés du Palais de la Justice pendant l’audience, et malgré plusieurs entraves aux droits des « accusés » à se défendre et à être défendus le Tribunal de Première Instance de Mannouba a prononcé des peines lourdes à l’encontre des étudiants et militants de l’UGET :

1- Zouhayir Zouidi : 37 mois de prison ; 6 mois pour entrave à la liberté de travail + 8 mois de prison pour vol simple + une amende de 9,6 dinars pour tapage dans l’affaire n° 6921 et 6 mois de prison pour entrave à la liberté de travail + 6 mois pour dégradation du bien d’autrui + 9,6 dinars d’amende pour tapage dans l’affaire n° 6922. Sachant que Zouhayir Zouidi a été condamné par le Tribunal Cantonal de Mannouba le 29 octobre à 9 mois de prison pour troubles, état d’ivresse sur la voie publique et agression de fonctionnaire dans l’affaire n° 49957.

2-     Abdelkader Hechmi : 28 mois de prison ; 6 mois pour entrave à la liberté de travail + 8 mois de prison pour vol simple + une amende de 9,6 dinars pour tapage dans l’affaire n° 6921 et 6 mois de prison pour entrave à la liberté de travail + 6 mois pour dégradation du bien d’autrui + 9,6 dinars d’amende pour tapage dans l’affaire n° 6922. Sachant que le même tribunal a condamné Abdelkader Hechmi le 14/12/2009 dans l’affaire n°6920 à 2 mois de prison.

3-     Sahbi Ibrahim : 28 mois de prison ; 6 mois pour entrave à la liberté de travail + 8 mois de prison pour vol simple + une amende de 9,6 dinars pour tapage dans l’affaire n° 6921 et 6 mois de prison pour entrave à la liberté de travail + 6 mois pour dégradation du bien d’autrui + 9,6 dinars d’amende pour tapage dans l’affaire n° 6922. Sachant que le même tribunal a condamné Sahbi Ibrahim le 14/12/2009 dans l’affaire n°6920 à 2 mois de prison.

4-      Tarek Zahzah : 26 mois de prison ; 6 mois pour entrave à la liberté de travail + 8 mois de prison pour vol simple + une amende de 9,6 dinars pour tapage dans l’affaire n° 6921 et 6 mois de prison pour entrave à la liberté de travail + 6 mois pour dégradation du bien d’autrui + 9,6 dinars d’amende pour tapage dans l’affaire n° 6922.

5-     Abdelwaheb Arfaoui : 26 mois de prison; 6 mois pour entrave à la liberté de travail + 8 mois de prison pour vol simple + une amende de 9,6 dinars pour tapage dans l’affaire n° 6921 et 6 mois de prison pour entrave à la liberté de travail + 6 mois pour dégradation du bien d’autrui + 9,6 dinars d’amende pour tapage dans l’affaire n° 6922.

6-      Dhamir ben Alayya: 12 mois de prison ; Non-lieu dans l’affaire n° 6921 ; 6 mois de prison pour entrave à la liberté de travail + 6 mois pour dégradation du bien d’autrui + 9,6 dinars d’amende pour tapage dans l’affaire n° 6922.

7-     Anis Ben fraj : : 12 mois de prison ; 6 mois de prison pour entrave à la liberté de travail + 6 mois pour dégradation du bien d’autrui + 9,6 dinars d’amende pour tapage dans l’affaire n° 6922.

8- Monder Toumi : 12 mois de prison ; 6 mois de prison pour entrave à la liberté de travail + 6 mois pour dégradation du bien d’autrui + 9,6 dinars d’amende pour tapage dans l’affaire n° 6922.

9-     Nabil Balti : 12 mois de prison ; 6 mois de prison pour entrave à la liberté de travail + 6 mois pour dégradation du bien d’autrui + 9,6 dinars d’amende pour tapage dans l’affaire n° 6922.

10-     Rafik Zghidi :  12 mois de prison ; 6 mois de prison pour entrave à la liberté de travail + 6 mois pour dégradation du bien d’autrui + 9,6 dinars d’amende pour tapage dans l’affaire n° 6922.

11-     Omar Ilahi : 12 mois de prison ; 6 mois de prison pour entrave à la liberté de travail + 6 mois pour dégradation du bien d’autrui + 9,6 dinars d’amende pour tapage dans l’affaire n° 6922.

12-    Hamza Larbi : 12 mois de prison ; 6 mois de prison pour entrave à la liberté de travail + 6 mois pour dégradation du bien d’autrui + 9,6 dinars d’amende pour tapage dans l’affaire n° 6922.

13-   Ridha ben Mansour : 6 mois de prison pour entrave à la liberté de travail + 9,6 dinars d’amende pour tapage dans l’affaire n° 6922.

14-      Asma Ardhaoui : 12 mois de prison ; 6 mois de prison pour entrave à la liberté de travail + 6 mois pour dégradation du bien d’autrui + 9,6 dinars d’amende pour tapage dans l’affaire n° 6922.

15-      Amel Aloui : 12 mois de prison ; 6 mois de prison pour entrave à la liberté de travail + 6 mois pour dégradation du bien d’autrui + 9,6 dinars d’amende pour tapage dans l’affaire n° 6922.

16-      Amani Rizgallah : 12 mois de prison ; 6 mois de prison pour entrave à la liberté de travail + 6 mois pour dégradation du bien d’autrui + 9,6 dinars d’amende pour tapage dans l’affaire n° 6922.

17-      Haneine Dhahri : 12 mois de prison ; 6 mois de prison pour entrave à la liberté de travail + 6 mois pour dégradation du bien d’autrui + 9,6 dinars d’amende pour tapage dans l’affaire n° 6922.

18-     Acharaf Mbarki : Non-Lieu

19-      Mohsen Bannani : Non-Lieu

20-      Nazih Kahri : Non-Lieu

Le Comité de Soutien aux Militants de l’UGET exprime toute sa solidarité avec les étudiants et les militants syndicaux victimes, à la fois de l’injustice sociale et de la répression autoritaire, dénonce cette mascarade judiciaire et renouvelle son appelle pour :

– La libération de tous les militants emprisonnés.

– L’arrêt de toutes les poursuites judiciaires engagées contre les militants de l’UGET.

– La réintégration dans leurs universités de tous les étudiants exclus.

– La satisfaction des revendications syndicales et pédagogiques des étudiants.

– L’arrêt de toute forme de répression contre l’UGET et lui permettre de tenir son congrès en toute liberté et de fonctionner en toute indépendance.

P.S. Signer la pétition internationale de solidarité avec les militants de l’UGET en envoyant vos signatures à uget.petition@gmail.com ou cliquant sur ce lien http://www.jesigne.fr/petitioninternationale


Nombre de lectures : 1633
UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Tweets that mention Le Quotidien d’Algérie » Lourdes peines à l’encontre Des militants de la centrale syndicale estudiantine en Tunisie — Topsy.com
    23 décembre 2009 at 13 h 31 min - Reply

    […] This post was mentioned on Twitter by Claire Ulrich and Selim , Appel 19 Mars 2009. Appel 19 Mars 2009 said: Lourdes peines à l’encontre Des militants de la centrale syndicale estudiantine en Tunisie http://bit.ly/6h50Qk […]




    0
  • Congrès du Changement Démocratique